[Japanime] Été 2018 : coquillages et crustacés… et le plein d’animes

L’été est là et bien là, avec un mercure qui semble monter inexorablement. Mais pour vous protéger des coups de soleil, il existe une solution simple : rester au frais et mater des animes ! Justement, comme les choses sont bien faites, début de l’été rime avec nouvelle saison japanime. À ce titre, la première semaine de juillet s’est montrée à la hauteur : la dernière grosse vague d’annonces a croisé le début des premiers simulcasts, tandis que Japan Expo était même l’occasion d’assister à quelques avant premières.

Si vous voulez être sûr de n’avoir raté aucune info, ou si vous préférez disposer de la carte complète pour faire votre choix, le moment est donc idéal pour faire un bon petit récapitulatif du menu de la saison. Et comme d’habitude, si cela ne suffit pas à vous mettre en appétit, notre équipe de fins gourmets est là pour vous présenter sa petite sélection d’animes à s’en lécher les babines. En vous souhaitant un bon appétit !

P.S. N’hésitez pas à cliquer sur le titre de chaque anime pour accéder à un trailer de celui-ci.

Japanime Ete 2018

Le line-up des animes de l’été

Wakanim

L'Attaque des Titans 3 - WakanimAvec un format de moins en moins fréquent dépassant la vingtaine d’épisodes, c’est pas moins de trois animes du printemps qui se poursuivront jusqu’à la fin de l’été chez Wakanim (Persona 5, Steins;Gate 0 et Gegege no Kitarô), occupant autant de slots dans la grille de diffusion. Du coup cette saison, c’est seulement 3 nouvelles séries qui feront leurs débuts sur la plateforme pour remplir les cases restantes du diffuseur, qui tourne à environ six ou sept simulcasts en moyenne.

Valeur plus que sûre de ces dernières années, L’Attaque des Titans fera à nouveau son retour après un an tout rond d’attente. Si vous ne lisez pas le manga chez Pika, sachez que cette 3e saison devrait notamment être centrée sur le populaire Livaï, pour le plus grand bonheur de ses (nombreux) fans. Reste à savoir si l’on devra à nouveau se contenter de 12 petits épisodes comme pour la saison 2, ou si l’on peut en espérer autant que pour la saison 1… Il faudra cependant prendre encore un peu son mal en patience puisque le premier épisode ne débarquera pas avant le le 22 juillet. Dur !

Les Brigades Immunitaires - WakanimEn attendant, et si vous n’avez pas pu assister à la projection du premier épisode à Japan Expo, vous pouvez d’ores et déjà jeter un œil sur Les Brigades Immunitaires. Adapté du manga également édité chez Pika, Les Brigades Immunitaires c’est un peu Il était une fois… la vie au pays des shônens, puisqu’on y suivra nos chers globules blancs et rouges face aux monstrueux virus et autres bactéries. Fun ET éducatif donc !

Enfin après ces deux animes remplis d’hémoglobine, au propre comme au figuré, on termine chez Wakanim avec beaucoup plus de légèreté grâce à Yûna de la pension Yuragi, l’adaptation d’un manga publié en France par… Pika toujours, décidément. Changement de ton radical en effet avec cette comédie romantique à forte tendance harem, qui placera un jeune adolescent medium au sein d’une pension hantée par un fantôme un peu trop mignonne pour être exorcisée, ainsi qu’une ribambelle de filles ! Ecchi, vous avez dit ecchi ?

 

ADN

Lord of Vermilion - ADNAprès un printemps prolifique qui voyait la plateforme proposer une bonne douzaine de nouveautés, ADN revient à son rythme de croisière cet été avec 6 nouvelles séries dans ses startings blocks. Un nombre auquel il ne faut cependant pas oublier d’ajouter deux animes du printemps toujours en cours, My Hero Academia et Captain Tsubasa, ainsi que les indéfectibles Boruto et Detective Conan, toujours fidèles au poste.

Honneur aux suites encore une fois avec Overlord, qui revient lui aussi pour une 3e saison, à peine 3 mois après la fin de la seconde diffusée cet hiver. On pourra donc se replonger dans la version animée de cet Isekai qui lorgne gentiment du coté de la dark fantasy, en attendant le tome 3 de sa version light novel originale désormais édité chez Ofelbe ou le tome 8 chez Ototo. Dans le genre action matinée de fantastique on pourra également découvrir Lord of Vermilion, adaptation d’une série de jeux vidéo d’arcade de Square Enix à base de cartes à collectionner. Bien qu’inédit dans nos contrées, ce nom devrait parler aux amateurs d’artbooks et de belles images puisque nombre de grands noms de l’illustration y ont contribué. En espérant que le scénario de cette version animée soit à la hauteur.

Harukana Receive - ADNOn change de genre avec deux adaptations de mangas inédits chez nous. Si vous cherchez un anime 100% estival, ADN a exactement ce qu’il vous faut avec Harukana Receive, dans lequel vous prendrez la direction d’Okinawa pour fouler le sable des terrains de beach volley en compagnie d’un duo de joueuses forcément atypique. Attention toutefois, fortes chutes de bikinis avec risque de ecchi à prévoir, en marge des compétitions acharnées. Vous voilà prévenus. Si vous préférez le registre de la comédie déjantée par contre, c’est du coté de Chio’s School Road qu’il faudra vous tourner pour suivre les incroyables aventures que vivra jour après jour une lycéenne sur… le chemin de l’école ?!

Tsukumogami à louer - ADNRetour au surnaturel avec une adaptation de romans cette fois, mais dans un style beaucoup plus tranche de vie. En effet Tsukumogami à louer vous plongera en pleine ère Edo dans le quotidien d’un frère et d’une sœur tenant une boutique de location d’objets, parmi lesquels se trouvent des Tsukumogami, des objets devenus des esprits après plus d’une centaine d’années d’existence.

Enfin, on termine le tour des séries de chez ADN avec une œuvre originale. Enfin originale mais pas trop puisque dans Music Girls, vous l’aurez deviné, il sera question d’un groupe d’idols, ici en manque de popularité. Dans sa recherche du succès, celui-ci accueillera une adolescente inconnue comme nouvelle recrue et douzième membre. Moe et tranches de vie seront au programme de cette série qui sera également disponible chez Crunchyroll.

 

Crunchyroll

Free! Dive to the Future - CrunchyrollComme toujours, le gros morceau de la saison, on le trouve chez Crunchyroll, qui ne lésine jamais sur la quantité. En effet, en plus des neuf animes hérités des saisons précédentes, dont sept du printemps que nous ne nommerons pas, la plateforme accueillera rien moins que 21 séries supplémentaires dans son planning estival. Et oui, vous avez bien compté, on atteint bien la trentaine de simulcasts !

Dans ce line up pléthorique, commençons par les licences déjà connues dans l’hexagone qui ne sont qu’au nombre de deux. Avec tout d’abord les éphèbes de Free! qui reviennent mouiller le maillot pour la 3e fois dans Free! Dive to the Future. Quatre ans après la saison 2 – même si ce laps de temps à vu passer plusieurs films de la licence – les nageurs de KyoAni, désormais à l’université, sont de retour pour réinjecter un peu de parité dans le fanservice, sans pour autant négliger la compétition. Et tant qu’on parle de retours, c’est également Gintama, licence historico-fantastico-loufoque qu’on ne présente plus, qui refera le sien après 3 petits mois de pause pour enchaîner sur la deuxième partie de l’arc de l’âme d’argent, débuté en janvier dernier.

Angolmois - Record of Mongol Invasion - CrunchyrollPlace ensuite aux adaptations de mangas inédits en France, au nombre de cinq. Le guerrier Angolmois – Record of Mongol Invasion, tiré d’un seinen historique, aura pour originalité de s’intéresser à une période moins connue de l’histoire japonaise, puisque son action se situera au 13e siècle sur l’île de Tsushima durant la première invasion mongole. Le sportif Hanebado! fera lui aussi preuve d’originalité dans son genre puisqu’il mettra en avant un sport encore jamais vu en anime : le badminton. Et même si l’on s’intéressera à une équipe féminine, la nature seinen du manga d’origine promet une approche plutôt compétitive et non portée sur le ecchi ou le moe. Quant aux trois autres séries, elles devraient tourner dans un registre de comédie à tendance plus ou moins délirantes et tranches de vie : Asobi Asobase – workshop for fun, où trois jeunes filles se lanceront des défis à base de jeux simples ; Mr. TONEGAWA Middle Management Blues, spin off de Kaiji, où l’on suivra un organisateur de tournois de jeux clandestins et mortels qui semble lui aussi en voir de toutes les couleurs ; et enfin Late Night! The Genius Bakabon, cinquième adaptation d’un autre classique de Fujio AKATSUKA, créateur d’Osomatsu-san.

Holmes of Kyoto - CrunchyrollCe qui nous amène naturellement aux adaptations de light novels. Dans Holmes of Kyoto, comme son nom le suggère, il sera question d’enquêtes, menées par le fils d’un antiquaire de Kyoto, surnommé Holmes. Celui-ci résoudra énigmes et affaires bizarres de certains clients dans une ambiance qui semble plus proche de la tranche de vie que du thriller. Sinon, pour ceux qui préfèrent l’heroic fantasy, deux Isekai seront à disposition, tout deux jouant à fond la carte du harem. D’un coté The Master of Ragnarök & Blesser of Einherjar confrontera son héros, heureusement armé de son smartphone, à un monde inspiré de mythologie nordique. Tandis que How Not to Summon a Demon Lord semble se présenter comme une sorte d’Overlord au pays du harem ecchi, avec son joueur de MMORPG qui se voit invoqué dans un autre monde par deux jolies filles, le tout sous la forme de son avatar surnommé le Seigneur Démon.

Angels of Death - CrunchyrollAprès ça vous prendrez bien une dose de jeu-vidéo ? Direction Angels of Death alors, adaptation d’un jeu d’aventure et d’horreur créé sous RPG Maker. On y suivra le duo formé d’une jeune fille et d’un tueur en série se retrouvant à coopérer pour s’échapper d’un immeuble abandonné, dans lequel ils se sont retrouvés piégés sans savoir pourquoi ni comment. Autre option avec ISLAND, tiré cette fois d’un visual novel, qui nous mènera vers une île isolée, petit coin de paradis malheureusement miné par les secrets et un sombre passé. Jusqu’au jour où un jeune homme débarque, sois disant du futur, pour changer les choses et fait la rencontre de trois filles, héritières des trois plus grandes familles de l’île, mais en conflit à cause des vieilles traditions.

Planet With - CrunchyrollDernière catégorie à ne pas négliger, les animes originaux. Et Crunchyroll en a aussi, deux même. Avec enfin la petite touche de mecha qui manquait jusqu’à présent, grâce à Planet With. Cela dit, même s’il s’agit bien d’une création originale, cette série est en fait en grande partie l’œuvre d’un mangaka, Satoshi MIZUKAMI, qui en assure à la fois l’idée, le chara design, le scénario et le storyboard. Rien que ça. On peut donc espérer de l’auteur de Samidare, shônen plutôt atypique et surprenant paru chez Ototo, un anime qui devrait sortir de l’ordinaire, comme le suggère le mecha au look de chat et le fait que le héros amnésique va finalement s’attirer les foudres des sept justiciers protecteurs de sa ville. Phantom in the Twilight d’un autre coté, est une série produite par Happy Elements, société qui développe habituellement des jeux mobiles. On y suivra une étudiante fraîchement débarquée à Londres où elle découvre un mystérieux café nocturne remplit de bishônens et gardiens de la frontière entre le monde des humains et celui des ombres.

Yama no Susume 3 - CrunchyrollLast but not least, on termine notre revue de la grille Crunchyroll avec les animes en formats plus ou moins courts. Au rayon des épisodes d’environ 12 à 15 minutes, on retrouvera la saison 3 de Yama no Susume, et sa bande de filles toujours prêtes à gravir des montagnes, ainsi que The Journey Home, ou les aventures d’insectes abandonnés dans une station spatiale et qui cherchent à rentrer sur Terre. Enfin, quatre séries en format court reviendront pour une nouvelle saison : l’anime de voisinage en vue subjective One Room saison 2, l’exploration animalière du monde du travail Working Buddies saison 2, le spin-off chibi-parodique The Idolm@ster Cinderella Girls Gekijô saison 3, ainsi que le folklore japonais façon petit théâtre horrifique de Yamishibai saison 6.

 

Amazon & Netflix

Banana Fish - AmazonAprès les trois plateformes spécialisées en animation japonaise, terminons comme d’habitude notre tour du line up de cette saison japanime par les géants du streaming plus généralistes. Cet été c’est Amazon Prime Video qui se distingue particulièrement avec 5 séries licenciées, tandis que Netflix n’a annoncé l’acquisition que d’une seule nouvelle série.

Sur les cinq séries Amazon, une seule licence est déjà plus ou moins connue dans l’hexagone puisque Banana Fish est l’adaptation d’un shôjo paru chez Panini entre 2003 et 2006, mais aujourd’hui en arrêt de commercialisation. Sorti au Japon entre 86 et 94, ce thriller policier mêlant mafia, morts suspectes et substance mystérieuse sera par ailleurs resitué à notre époque pour cette version animée, l’action de l’original se passant dans les années 80. Autant dire que pour la plupart des spectateurs, la (re)découverte sera de mise pour cette série qui devrait adapter la totalité des 19 tomes du manga.

Grand Blue - AmazonViennent ensuite trois adaptations de mangas inédits chez nous. Grand Blue tout d’abord devrait être parfaitement dans le ton cet été puisqu’on y suivra un jeune homme s’installant dans une ville côtière à l’occasion de son entrée à l’université. Changement de vie et découverte de la plongée sous marine en compagnie de nouveaux amis pour cette série qui promet un mélange de comédie, de romance et de tranche de vie. Comédie tranche de vie également, mais dans le style fantastique et déjanté, pour Dropkick on My Devil!. Il sera cette fois question de cohabitation entre une gothic lolita et le démon qu’elle a invoqué des tréfonds de l’enfer, la seconde devant tuer la première pour pouvoir rentrer chez elle. Mais entre le titre et l’opening, on peut penser que ça ne devrait pas vraiment se passer comme ça. Happy Sugar Life en revanche, devrait s’avérer nettement plus dramatique puisque dans cette romance horrifique, une lycéenne tombée amoureuse d’une mystérieuse jeune fille sera prête à tout pour protéger cette dernière, quitte à devoir tuer quelqu’un…

Baki - NetflixDernière des séries Amazon, Seven Senses of the Re’Union est une adaptation de light novel qui semble suivre la mouvance d’un SAO ou d’un .hack. Décédée dans la réalité en même temps que dans le mmorpg Union, une jeune fille y réapparaitra six ans plus tard dans Re’Union, nouvelle version du jeu, à la stupéfaction de ses anciens amis…

Et on termine du coté de Netflix, avec une seule série à signaler donc, qu’il ne faudra pas mettre devant n’importe quels yeux qui plus est, puisqu’il s’agit de Baki. En effet, Baki c’est à l’origine une série de mangas de combats martiaux où la violence des affrontements n’a d’égal que leur démesure. Il s’agit d’ailleurs ici du second arc scénaristique (paru chez Delcourt mais en arrêt de commercialisation) où le héros devra faire face à cinq condamnés à mort mortellement dangereux échappés de prison dans un “tournoi” où tous les coups seront permis. Sachant que le premier arc, jamais paru en France dans sa version papier, est néanmoins disponible en deux saisons animées chez Déclic Images.

 

Les attentes japanime de la rédac

Hanebado! - CrunchyrollCharlène : Peu de séries m’intéressent pour cet été, à part les suites habituelles (comme L’attaque des titans) et des films à venir. Résultat, quand on déniche dans la liste des sorties un nouvel anime totalement inédit, et sportif de surcroit, je suis curieuse ! Mon choix va donc se porter exclusivement sur Hanebado! qui parle de badminton. Oui, vous avez bien lu, cet anime réalisé par le studio LIDEN FILMS (The Heroic Legend of Arslan, Terra Formars, Yamada-kun & the Seven Witches…) va nous narrer la vie d’un club de badminton féminin qui cherche à s’agrandir pour pouvoir participer à des compétitions.

Le trailer donne plutôt envie et nous offre un design épuré mais assez sympa. Et avec Satoshi KIMURA (Terra Formars) aux manettes, on ne pouvait pas espérer mieux. On peut donc imaginer des scènes en mouvement plutôt intéressantes, surtout que la difficulté est de taille : le badminton n’étant pas un sport simple à suivre à l’écran à la base ! Quant à la musique j’espère qu’elle saura mettre en avant les différents matchs vu que l’on a affaire à un compositeur, Shinpei EZAKI, n’ayant pas travaillé sur de nombreuses séries. Bref, je suis très curieuse du résultat vu le staff proposé et je guetterai donc Crunchyroll de pied ferme.

[arve url=”https://youtu.be/GoHQ1ARlm4I” /]

 

Free! Dive to the Future - CrunchyrollEmilie : Free! revient cet été, et c’est tant mieux parce que c’est un peu la glace ou le soda frais qui vous rafraîchira avec bonheur. Notre équipe de héros sera de retour pour des compétitions de natation de plus en plus importantes, ce qui promet encore plus d’action, de moments d’amitiés exacerbés et de corps musclés, fuselés dans des maillots de tous types. Free! prend le meilleur du shônen sportif, mélangé à l’exploration des sentiments et la petite touche d’érotisme issues du shôjo… voire limite du yaoi de type slice of life.

Mais cet anime reste avant tout d’une qualité visuelle incroyable et on ne peut que s’incliner devant le sérieux et le talent avec lesquels le studio Kyoto Animation traite les séquences aquatiques. Ces scènes, aussi belles qu’efficaces dans leur réalisation et leur montage, font de l’eau un élément clé de l’action et de l’histoire, traitée à bon escient comme un élément révélateur à la fois des performances et des sentiments, car c’est en passant par elle que les héros se révèlent, se construisent et évoluent. À cause de la répétition même du contexte des compétitions sportives, difficile de trouver des rebondissements extraordinaires et il faut s’attendre à retrouver le même type d’histoire dans cette troisième saison que dans les précédentes. Mais qu’importe tant que le scénario est bien ficelé. De plus, les personnages, panel de caractères masculins… ou de boyfriends idéaux, sont attachants, avec un traitement spécial pour Haruka, le héros charismatique de cette série.

[arve url=”https://youtu.be/JxRGd-62G4Q” /]

 

Les Brigades Immunitaires - WakanimLéonard : Comme beaucoup, j’attends avec impatience la saison 3 de L’Attaque des Titans… mais pas que. Il y a tout d’abord l’adaptation des Brigades Immunitaires, réalisée par David Production. Cette série me paraît bien atypique puisqu’elle a pour thème le corps humain et les cellules qui le composent. Au fil des épisodes, nous suivrons donc les aventures des globules rouges, leucocytes et autres organismes qui travaillent en notre sein. Certains repenseront, à juste titre, au dessin animé Il était une fois… la vie. Mais même si leurs thématiques sont communes, Les Brigades Immunitaires semblent bien plus orientées poésie avec une pointe d’action. Cela n’empêchera pas la série de nous apprendre quelques trucs à propos de nos amies les cellules !

Dans un registre plus sportif et estival, Harukana Receive est la nouvelle adaptation d’un titre des magazines Manga Time Kirara (Yuru Camp, Slow Start ou encore Comic Girls). Mais ici on sort un peu de la détente moe pour une série sportive sur les plages d’Okinawa, le thème principal étant ici le beach-volley ! Que l’on se rassure, cela ne semble pas être un prétexte à du ecchi facile. Le ton semble assez sérieux par moments, avec des histoires de rivalité et des personnages qui ne sont pas là pour plaisanter !

Enfin une petite note sur Asobi Asobase qui semble être une comédie tout en douceur sur trois lycéennes jouant à des jeux.

[arve url=”https://youtu.be/nAFbNDysri0″ /]

 

The Master of Ragnarök & Blesser of Einherjar - CrunchyrollDavid : Crunchyroll nous gâte cet été avec The Master of Ragnarök & Blesser of Einherjar, l’adaptation d’un light novel qui compte 14 volumes depuis son lancement en 2013. Yûto Suô a fait un pari stupide avec son ami d’enfance : en faisant un selfie devant un miroir sacré du sanctuaire local, il s’est retrouvé projeté dans un monde imprégné de traditions et de mythes nordiques. À partir de connaissances acquises à l’école et grâce à son smartphone qui fonctionne à l’énergie solaire, il évolue dans ce monde qu’il apprend peu à peu à connaître…

Je suis curieux de voir comment les cultures japonaises et viking vont pouvoir se mélanger, même si j’émets quelques doutes quant à l’originalité (si l’on met de côté la mythologie scandinave). À voir cependant si le genre Harem ne sera pas trop présent, délaissant ainsi l’immersion en terre nordique…

Autre seinen que j’attends avec impatience, c’est l’OAV de Terra Formars basé sur l’arc Chikyû (Terre) qui sortira le 17 août et sera vendu au Japon avec l’édition limitée du volume 21. En espérant que cet OAV parvienne à trouver son chemin jusqu’à nous, j’ai hâte de revoir nos exterminateurs de cafards après la fin de la saison 2. D’autant plus que pour l’instant nous n’avons pas encore d’information quant à une éventuelle saison 3…

[arve url=”https://youtu.be/yRAS9q-0woo” /]

 

Sirius the JaegerPaul : Après des années à regarder de la tranche de vie pendant la période estivale, j’ai envie de changer d’ambiance. À moi le surnaturel avec loups-garous et vampires, à moi les années 30 au Japon et leur charme vintage, à moi une bataille sans merci pour une arme sacrée ! À moi Sirius the Jaeger !

Dans cet anime qui va voir loup-garous et vampires s’opposer une nouvelle fois, j’attends pas mal du réalisateur, Masahiro ANDÔ, un cinquantenaire dont l’animographie aligne quelques beaux noms : la série TV de X de Clamp en 2001 (il était au storyboard) puis la réalisation du magistral Sword of the Stranger en 2007 et la série CANAAN en 2009. Depuis il continue d’œuvrer chez P.A. Works pour de l’adaptation de manga (Shirayuki aux cheveux rouges, saison 1 et 2) ou chez d’autres pour la licence Under the Dog.

C’est aussi le chara-design de Kinu NISHIMURA (grand nom de l’illustration dans le jeu-vidéo notamment chez Capcom) qui a attiré mon regard avec des looks assez travaillés et variés, et un jeu sur les couleurs intéressant à voir évoluer : le bleu pour les loups-garous contre le rouge du côté des vampires (voir l’affiche ci-contre, ou le trailer ci-dessous). Enfin, les deux premiers épisodes diffusés il y a peu à Anime Expo ont eu droit à d’excellents retours, et prouvent qu’ANDÔ a, donc, toujours la main pour ce qui est des scènes d’action.

[arve url=”https://youtu.be/SvUGTXUI9H0″ /]

 

Normalement, vous avez désormais toutes les cartes en main pour sélectionner les séries qui sont les plus susceptibles de vous plaire et d’occuper vos meilleurs moment de farniente, que ce soit entre deux séances de bronzage ou bien au frais dans une ombre salvatrice un cocktail à la main. Quelle que soit votre préférence, Journal du Japon vous souhaite un bel été, de bonnes vacances et de bons visionnages !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *