Les Brigades immunitaires : il était une fois… la vie des globules rouges et blancs !

Publié en France depuis le 31 mai 2017 aux éditions Pika, le manga Les Brigades immunitaires a déjà droit à une adaptation en anime, disponible en simulcast depuis le début de l’été sur la plateforme Wakanim, après une projection en avant-première le dimanche 8 juillet à Japan Expo. L’occasion de revenir sur le manga de Akane SHIMIZU et ses 1,5 millions d’exemplaires vendus au Japon et sur cette adaptation qui en plus d’être pédagogique peut sauver des vies…

Les Brigades immunitaires : les différentes cellules de l'immunologie

Les Brigades immunitaires : les différentes cellules de l’immunologie – planches tirées du T1 (éditions Pika)

 

Il était une fois… l’immunologie !

Globule blanc face à une bactérie pneumocoque (Streptooccus pneumoniae)

Globule blanc face à une bactérie pneumocoque (Streptococcus pneumoniae)

Pour les personnes n’ayant pas lu le manga, ni encore regardé l’adaptation anime sur Wakanim, voici un petit synopsis en guise de rattrapage :

Leur mission ? Défendre notre corps ! Bienvenue dans le combat quotidien des globules blancs et rouges ! Omniprésents dans tout le corps, les globules côtoient tous les agents de notre organisme et ils sont le baromètre de notre santé. Nos cellules font face tous les jours à bien des dangers qui nous sont familiers : pneumocoque, allergie au pollen, grippe, intoxication alimentaire, insolation… La guerre pour préserver notre santé ne fait que commencer !

Oubliez les cours de biologie ennuyeux : ici les différentes cellules sont humanisées et se retrouvent être les ouvriers ou opérateurs des organes, vus comme les usines du corps. Une façon d’expliquer le fonctionnement du corps humain aux enfants et adolescents en particulier qui n’est pas nouvelle puisque cette présentation n’est pas sans rappeler Il était une fois… la Vie réalisé par Procidis en 1986. La série française culte a d’ailleurs eu droit pour ses 30 ans à une version restaurée en HD diffusée sur France 4 depuis mars 2017.

Toutefois le manga Les Brigades immunitaires se détache du programme phare des années 80-90 de France 3 au ton bon enfant, notamment par l’ajout de combats sanglants : dans le premier tome, les globules blancs (leucocytes) charcutent à coups de couteau les pneumocoques avec de larges effusions d’hémoglobine. On retrouve alors tous les ingrédients d’un bon shōnen : de la bagarre, de l’humour, des « gentils » (nos cellules) contre les « méchants » (les virus ou les bactéries qui attaquent l’organisme), chacun bien identifiés avec le choix d’un chara design humain d’un coté et monstrueux de l’autre, et bien sûr le travail d’équipe qui prime pour protéger notre santé. 

Le système immunitaire dessiné dans le dessin animé Il était une fois... la Vie

Le système immunitaire dessiné dans le dessin animé Il était une fois… la Vie

Pour autant, tout comme le faisait en son temps Il était une fois… la VieAkane Shimizu a souhaité que son manga soit éducatif. Pour cela, l’auteure a donc fait de nombreuses recherches médicales, en se faisant aider par son responsable éditorial ainsi qu’un consultant médical. Pour l’anecdote, c’est pour aider sa sœur à apprendre une leçon sur le système immunitaire que la mangaka a eu l’idée de raconter l’histoire de l’immunologie sous la forme d’un manga, transformant nos cellules en personnages anthropomorphes pour faciliter la compréhension. D’ailleurs, en biologie, les schémas et dessins sont des procédés pédagogiques importants pour mieux comprendre les phénomènes et les différents sujets d’étude. L’action, l’humour et le support graphique retenu sont alors autant de points qui rendent agréable la révision du sujet : ou comment le divertissement se met au service de l’apprentissage et de l’éducation !

À tel point que la Croix rouge japonaise a même profité de la sortie de l’anime au Japon pour sensibiliser les jeunes au don du sang, en remerciant les donneurs en leur permettant de découvrir en avant-première le premier épisode de la série, une semaine avant sa diffusion à la télévision. Bref, un programme éducatif au service de la santé ! Et pour suivre ce bel exemple, nous en profitons nous aussi pour vous rappeler que les besoins en sang ne baissent pas avec la période estivale. N’hésitez donc pas à donner votre sang : des collectes mobiles sont ainsi organisées partout en France.

Campagne de don du sang au Japon surfant sur le succès des Brigades immunitaires !

Au Japon, la Croix rouge a surfé sur le succès des Brigades immunitaires pour sensibiliser la jeunesse au don du sang ! Alors vous aussi, où que vous soyez cet été, pensez à donner votre sang !

 

Et l’animé dans tout cela ?

On pourrait vous présenter la série en vous remettant la bande annonce, que vous avez surement déjà pu voir ici ou là depuis le début de l’été, mais nous lui préfèreront le générique de début, ci contre. En effet celui-ci décrit parfaitement l’anime, en présentant de nombreux personnages, les « décors » ou plutôt la façon de représenter les organes, les scènes d’action ainsi que l’humour.

L’adaptation est particulièrement réussie et fidèle au manga. On a plaisir à retrouver l’histoire originale avec ses dessins travaillés et son humour. Sans compter bien sûr ses personnages, que ce soit notre globule rouge AE3803, débutante gaffeuse qui aurait bien besoin d’un GPS pour éviter de se perdre, ou encore U-1146, le « preux chevalier (globule) blanc » à la rescousse de l’hématie en détresse, si l’on peut dire.

Actuellement, le manga compte 25 chapitres, soit en tout 22 histoires : une invasion de pneumocoques, la grippe, l’éraflure faisant intervenir les plaquettes, une intoxication alimentaire, l’allergie au pollen… dont 3 qui sont donc traitées en 2 parties. La série étant assez courte, puisque prévue avec un format de 13 épisodes, il semble évident que tous les chapitres ne pourront pas être traités en aussi peu d’épisodes. Un cas de figure assez prévisible pour l’adaptation d’un manga qui est toujours en cours au Japon, l’anime lui servant du même coup de promotion. On peut aussi envisager l’hypothèse d’une première saison autour des Brigades Immunitaires (Hataraku Saibō, son titre japonais, littéralement « Les cellules au travail« ) qui, en fonction du succès, pourrait être suivie d’une seconde autour des « bonnes » et « mauvaises » bactéries se livrant bataille dans notre corps, adaptation du spin-off Hataraku Saikin (« Les bactéries au travail« ) publié depuis mai 2017 dans le magazine de shōjo Nakayoshi. Les deux autres séries dérivées, Hatarakanai Saibō et Hataraku Saibō BLACK pourraient également apparaître dans cette seconde saison… Les perspectives de suites animées ne manquent donc pas, et on ne peut qu’espérer les voir se concrétiser !

 

Grâce à cette adaptation animée, le plus grand nombre pourra découvrir ou redécouvrir les Brigades Immunitaires, série éducative qui pourra rappeler à la génération des années 80-90 le dessin animé Il était une fois… la Vie. Mais outre la nostalgie, on appréciera l’humour, la pédagogie, le sens du détail des « décors » et le chara design de cette version beaucoup plus moderne et shōnen ! Et même si tous les épisodes n’ont pas encore été diffusés, on espère que chacun d’eux seront aussi soignés que les premiers, particulièrement réussis, qui donnent vraiment envie de voir les prochains.

Enfin, si vous aimez les Brigades Immunitaires et que vous vous languissez de la suite, nous vous conseillons de lire ou regarder Moyashimon, ou la vie d’un jeune homme en première année d’études universitaires dans une école d’agriculture. Son pouvoir : il peut voir et communiquer avec les micro-organismes et bactéries.

Moyashimon : le héros a le pouvoir de voir les bactéries et autres micro-organismes !

Moyashimon : le héros a le pouvoir de voir les bactéries et autres micro-organismes !

David Maingot

Je m'appelle David et j'ai 27 ans. J'habite à Angers (49) et je suis comptable de formation et e-commerçant dans le bento et les accessoires de cuisine. Passionné de culture et d'histoire du Japon, je rédige des articles en lien avec ces thèmes :)

Japan in Motion : Et vous, quel Japon préférez-vous ?

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *