Super Mario Maker 2, immersion dans le level-design

Après un premier opus sorti en 2015 sur Wii U et 3DS, Super Mario Maker revient 4 ans plus tard avec un second épisode exclusif à la Nintendo Switch. Aurez-vous l’inspiration nécessaire pour mettre vos idées en application et proposer un niveau réussi ?

Comme pour son prédécesseur, l’intérêt principal de Super Mario Maker 2 est donc de pouvoir concevoir ses propres niveaux en 2D. Il est ainsi possible d’y ajouter divers éléments (ennemis, plateformes, mécanismes…), ou encore de choisir le décor et le thème de votre niveau. Super Mario Maker 2 bénéficie cependant de plusieurs ajouts notables par rapport au premier du nom tels que des nouveaux éléments et effets sonores, ou encore l’ajout de conditions de victoire (franchir l’arrivée sur le dos d’un Yoshi, éliminer certains ennemis, ne pas sauter…) élargissant les possibilités des joueurs les plus créatifs.

Se plonger dans un processus créatif

Là où Super Mario Maker 2 s’avère particulièrement enthousiasmant, c’est dans sa faculté à faire plonger le joueur dans un processus créatif. Le jeu donne en effet de nombreuses clés en main pour permettre de retranscrire une ambiance ou une histoire à travers un simple niveau en 2D. Que vous souhaitiez faire explorer une maison hantée, sortir d’un château rempli de lave, ou encore proposer une balade au milieu des nuages, les possibilités ne manquent pas.

super-mario-maker-2-retro

En plus des différents environnements possibles, vous pouvez aussi choisir le design du jeu, rétro ou plus moderne.

Une fois que les bases du niveau sont là, continuer à réfléchir sur les différents éléments (difficulté, cohérence, rythme…) qui le constituent s’avère particulièrement prenant. On peut ainsi régulièrement se surprendre à revenir sur ses derniers niveaux afin de chercher à les améliorer dans les moindres détails.

Super Mario Maker 2 présente d’ailleurs des petits cours de level-design qui offrent des conseils utiles et sensibilisent les personnes les moins expérimentées sur les erreurs à ne pas commettre. Attention par exemple à ne pas s’éparpiller sur le thème de son niveau en y ajoutant trop d’éléments au risque que celui-ci devienne indigeste. Veiller à ce que la difficulté soit bien répartie, et les actions à effectuer suffisamment explicites constitue également un challenge motivant pour les plus passionnés.

super-mario-maker-2-edition-niveau

Aperçu du mode d’édition de niveaux

Hommages aux jeux vidéo d’hier et d’aujourd’hui

En seulement quelques semaines, Super Mario Maker 2 a déjà pu comptabiliser plus de 2 millions de niveaux mis en ligne. Parmi ces derniers, on trouve notamment des hommages à différents jeux vidéo ayant marqué l’enfance de nombreux joueurs. On peut par exemple profiter d’une réinterprétation brillante des 9 niveaux de Banjo-Kazooie, jeu de plateforme concurrent de Super Mario 64 à l’époque de la Nintendo 64. Ces derniers parviennent parfaitement à reproduire l’esprit et l’ambiance des niveaux originels. On y retrouve aussi des stages reprenant certains temples de Zelda : Ocarina of Time. D’autres joueurs ont quant à eux proposé des niveaux inspirés du désormais incontournable Celeste. Autant dire que les niveaux à thème ne manquent pas.

Suite à ces réalisations, on peut donc dire que Super Mario Maker 2 a dépassé son simple statut d’outil de conception de stage. Il s’agit également d’un moyen pour les plus imaginatifs (reproduire un niveau n’est pas chose aisée) de rendre hommage à d’autres créations vidéoludiques récentes ou plus anciennes.

super-mario-maker-2-zelda-temple

Saurez-vous deviner le temple de Zelda OOT reproduit dans ce niveau ?

Plusieurs studios de jeu vidéo se sont également investi dans ce Super Mario Maker 2. Le studio Team17 à l’origine des séries Worms ou plus récemment Overcooked a par exemple communiqué les niveaux réalisés par plusieurs membres de son équipe sur Super Mario Maker 2. Matt Thorson, développeur de Celeste cité ci-dessus, a également partagé ses créations d’une difficulté redoutable. Nintendo a aussi mis en avant des stages créés par des développeurs indépendants français.

Mode histoire : à petites doses seulement ?

Le mode histoire propose de reconstituer le château de la princesse Peach détruit après une utilisation malencontreuse du bouton de réinitialisation. Mario doit alors collecter des pièces permettant de financer la reconstruction du château en parcourant différents niveaux. L’ensemble s’avère plutôt divertissant, même si on pourra regretter que ce mode ne présente aucun entraînement à la création de stage. Malgré la diversité des environnements proposés, le joueur pourra ressentir une certaine lassitude, l’ensemble restant assez long et redondant passées quelques heures.

Le mode histoire a cependant le mérite de donner un premier aperçu assez complet des fonctionnalités offertes par l’éditeur de stage. Sans être inoubliable, on pourra y revenir à petite dose, mais l’ensemble reste moins entraînant que la création ou le test de stages en ligne.

super-mario-maker-2-niveau-histoire

Les niveaux du mode histoire peuvent donner plusieurs idées de conception bien utiles

Un mode multijoueur en ligne pas à la hauteur

Nintendo est régulièrement critiqué sur ses modes en ligne pas assez ergonomiques et subissant surtout des lags à répétition. Malheureusement, le mode multijoueur de ce Super Mario Maker 2 ne viendra pas améliorer cette réputation. A l’heure où ce test est rédigé, il est ainsi quasiment impossible de faire une partie Affrontement dans de bonnes conditions, les lags étant plus que fréquents. Si le principe de ce mode est sur le papier intéressant (finir un parcours avant trois autres opposants), on ne peut qu’espérer que Nintendo fera l’effort de résoudre ce problème avant de réellement pouvoir en profiter.

Le système de recherche de stages en ligne permet quant à lui de choisir son niveau par type de jeu (contre la montre, défilement automatique, classique) ou encore par thème. On accède ainsi facilement aux niveaux de son souhait selon nos envies du moment. La recherche se limite cependant à cela, et l’utilisation de Twitter, Discord, ou de forums dédiés est ainsi souvent le meilleur moyen de trouver des niveaux répondant à un thème bien précis.

Point intéressant pour les concepteurs de stage, Super Mario Maker 2 offre la possibilité de faire afficher l’endroit où les joueurs ayant testé le niveau ont perdu la vie. Un bon moyen de repérer quels sont les passages du niveau où les testeurs ont éprouvé le plus de difficultés. On regrettera en revanche l’impossibilité de modifier son stage une fois celui-ci publié. En cas de modification même mineure, la seule solution reste donc de re-publier son stage.

Bien entendu, chaque joueur disposant d’un forfait Nintendo Online a la possibilité de publier son stage en ligne. Une fois cela fait, un code de téléchargement unique de 9 caractères vous est transmis : il suffit alors de le communiquer à qui vous le souhaitez afin de faire tester votre création à vos amis ou de l’échanger sur les réseaux sociaux. À noter que les stages récemment publiés sont affichés dans un onglet « Nouveaux », et ceux remportant un petit succès avec plusieurs « likes » ajoutés sont classés dans « Prometteurs », afin de leur donner plus de visibilité au milieu des millions de niveaux disponibles. Enfin, les stages très populaires bénéficiant de dizaine de milliers de « likes » disposent quant à eux d’un espace dédié permettant à chacun de trouver facilement les niveaux les plus réussis et / ou originaux.

Petite sélection de stages

Comme évoqué précédemment, plusieurs joueurs créatifs ont réalisé des niveaux particulièrement réussis. Nous vous proposons par conséquent plusieurs d’entre eux qui ont retenu notre attention ainsi que le code correspondant pour les retrouver en ligne :

  • Un joueur américain nommé Whopper a reproduit plusieurs niveaux de Banjo-Kazooie comme évoqué plus haut. Parmi ces derniers, sa reprise de « Gobi’s Valley » (406-01L-62G) est très réussie ;
  • Il existe de nombreux niveaux reprenant certains donjons de la saga The legend of Zelda ou reprenant l’esprit de cette dernière. La reprise du « Temple de la forêt » d’Ocarina of Time (WMB-N9Q-FHF) fait partie des plus convaincants ;
  • Le développeur Matt Thorson propose plusieurs niveaux (dont le taux de réussite s’avère sans surprise particulièrement bas) : parmi ces derniers, « Desert of Despair » (H8K-3B9-WDG) dans un esprit très proche de son Celeste est particulièrement sympathique ;
  • Stage « True friendship » (RXY-TBS-WGG) un niveau très simple mais qui réussit à susciter une émotion étonnante ;
  • Stage « Ploufman’s Fortress of Doom » (8QB-TRD-27G) : avis aux amateurs de challenges. Le youtubeur jeu vidéo Monsieur Plouf a conçu un niveau de plateforme particulièrement ardu (taux de réussite actuel de 2,82 % !) qui nécessitera une certaine persévérance ;
  • Le label d’édition « Dear Villagers » a quant à lui communiqué trois niveaux conçus par ses studios partenaires par l’intermédiaire du tweet ci-dessous.

Il existe bien entendu de nombreux autres stages disponibles dont les plus populaires sont directement mis en avant dans l’interface online du jeu.

Si son mode histoire est assez basique et que le multijoueur en ligne aurait pu (dû ?) être largement amélioré (lags en Affrontement et Coopération, recherche de stages limitée…) Super Mario Maker 2 réussit en revanche son but premier : donner envie de s’improviser level-designer, mettre ses idées en application, et bien entendu profiter des niveaux conçus par les personnes les plus inspirées.

 

1 réponse

  1. 18 août 2019

    […] qu’on vous proposait il y a quelques jours un focus sur Super Mario Maker 2, on a décidé de rester dans la lancée des jeux dits de « construction » et on vous parle […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *