Synchronique éditions : S’éveiller à la sagesse du monde

Journal du Japon vous propose aujourd’hui de découvrir les dernières nouveautés japonaises des éditions Synchronique. Haïkus, livre du thé, histoires zen, et même jardins japonais, origami et cuisine, la culture japonaise est présentée dans toute sa richesse et sa diversité.

Jardins zen japonais : contempler …

Jardins zen japonais de Yoko KawaguchiCe très beau livre permet de voyager dans le Japon des jardins zen au fil des époques et des lieux.

Après une introduction historique et une frise chronologique de l’histoire du Japon, du bouddhisme et des pays interagissant (Chine, Europe), le livre est découpé en deux parties : les temples zen japonais et leurs jardins (panorama historique) puis symboles et motifs des jardins zen japonais.

Dans la première partie, le lecteur chemine de temple en temple, découvrant l’histoire de chacun, les fondateurs, l’évolution au fil du temps (ajouts, modifications), de siècle en siècle, de shogunat en shogunat, avec parfois des guerres destructrices. Les plans légendés, photographies et textes explicatifs permettent de comprendre la construction du jardin, ses éléments phares, son paysage. L’occasion de découvrir des personnages passionnants, moines, jardiniers, qui créèrent ces jardins de méditation. Le temple des mousses, le pavillon d’or, le Ryôan-ji … mais également les temples secondaires. Puis des jardins plus récents, des XIXème et XXème siècle (avec Shigemori, jeune artisan peintre devenu paysagiste et ses créations en damier minéral/végétal).

La deuxième partie détaille chaque élément constitutif du jardin zen : étang et pont, cascade de la porte du dragon et pierre en forme de carpe, montagne sacrée, pierres sacrées, île des immortels, tortue, grue, paysage emprunté, jardin de thé … Une mine d’informations pour comprendre ces jardins fascinants !

Plus d’informations sur le site de l’éditeur.

Au cœur du zen : 101 histoires des plus grands maîtres chinois et japonais

Au coeur du zen : couvertureDans cet ouvrage en petit format délicatement relié et richement illustré (dont la première parution remonte à plus de soixante ans et a permis à l’Occident de découvrir le zen), le lecteur se délectera de petites histoires zen, expériences réelles de maîtres chinois et japonais, qui se déroulent sur plus de cinq siècles.

Les illustrations, peintures et calligraphies d’artistes des deux pays, complètent agréablement les textes frais qui se lisent comme des contes, mettant en scène des rencontres, des humains plus ou moins faibles, avec leurs vices et leurs vertus.

En quelques lignes, le lecteur rencontre un ivrogne, un lutteur peureux, un voleur, un homme trop rempli de connaissances … et la façon dont le maître zen communique avec ces humains, comprend leur faiblesse, les amène à réfléchir, à réagir, à changer. Ces courts récits permettent au lecteur de se confronter à la signification profonde de l’esprit zen. Car « le zen n’est ni une doctrine, ni une religion, ni une philosophie. C’est une expérience. Il est indéfinissable. Si on peut le définir, ce n’est pas le zen. »

Comprendre par l’expérience, voilà ce qu’offre au lecteur ce livre rempli de personnages hauts en couleurs, d’humour, d’ellipses et de paradoxes.

Plus d’informations sur le site de l’éditeur.

Origami traditionnel japonais : un coffret complet

Origami traditionnel japonais de Nick RobinsonIl existe de nombreux ouvrages sur l’origami. Celui-ci est présenté sous forme de coffret comprenant un recueil avec explications et modèles et un bloc de 120 feuilles (carrés) aux motifs japonais variés (animaux avec des koï, des grues, végétaux avec des bambous et des gingko, fleurs de cerisier ou de prunier, motifs géométriques traditionnels).

Le guide écrit par Nick Robinson (expert mondialement reconnu ayant écrit plus de quarante livres sur l’orgiami) explique pas à pas tous les plis et toutes les techniques (plis d’un point à l’autre, plis aplatis, inversés) et fournit des modèles originaux à fabriquer : tasse, cigale, barquette (de frites !), planeur, broche chat, poisson, enveloppe, cœur, porte-monnaie carré, illusion de cube en 3D, iris, citerne, tétraèdre, et même des modèles comprenant plusieurs éléments à emboîter (étoile, chenille, disque de poissons). Et des modèles de chaussures très originaux : bottes de lutin et stilettos !

De quoi revisiter l’origami avec beaucoup de plaisir !

Plus d’informations sur le site de l’éditeur.

Cuisine japonaise ultra facile par Tim Anderson : tout le monde peut cuisiner japonais !

Cuisine japonaise ultra facile de Tim AndersonVoici un ouvrage à mettre entre toutes les mains de ceux qui ont toujours une bonne excuse pour ne pas se lancer dans la cuisine japonaise (il y a d’ailleurs un chapitre très drôle sur ces fameuses « excuses »). Tim Anderson, vainqueur de Master Chef, ayant passé plusieurs années au Japon et chef du restaurant  de soul-food japonaise, Nanban, à Londres, démonte un par un tous les obstacles psychologiques ou pratiques qui font que de nombreuses personnes n’osent pas cuisiner japonais.

D’abord, les ingrédients : il cite sept ingrédients indispensables et faciles à trouver, sauce soja, mirin, vinaigre de riz, dashi, saké, miso et riz. Pour ceux qui en veulent un peu plus, il y a dix autres ingrédients utiles : tofu, graines de sésame grillées, algues, champignons, nouilles, konbu, kastuobushi, panko, huile de sésame et gingembre mariné.

Le ton du livre est direct, comme si l’auteur parlait à un ami qui se trouvait dans sa cuisine, les recettes sont les grands classiques de la cuisine japonaise familiale, et les explications sont très claires et très simples (avec des niveaux de difficulté comme fastoche, pas difficile du tout, pas difficile, très facile ou super facile !).

Après avoir appris à cuisiner le riz, avoir compris les différentes compositions d’un repas japonais (un plat complet qui fait repas, un plat à accompagner de riz et de diverses salades, ou plusieurs petits encas à combiner), les recettes se succèdent.

  • accompagnements et salades : des edamame à faire au grill aux légumes (verts, chou, patate douce, tomates, champignons ou aubergines à cuisiner simplement) en passant par la soupe miso et la salade de pommes de terre, ils sont tous très faciles à préparer !
  • petits plats : gyoza, poulet frit, encornet grillé, crevettes frites, croquettes de crème au crabe, croquettes de patates douces, yakitori (cuisse de poulet, pâtés au poulet), brochettes d’asperges au bacon, kushiyaki de poitrine de porc, maquereau grillé, tofu froid, tataki (de bœuf ou de saumon) … une grande diversité pour se régaler !
  • sushi : toutes sortes de rouleaux, et même des sushi de maquereau mariné
  • grands plats : tempura, poissons, sukiyaki, chanko nabe (que mangent les sumo), sauté de porc, steak haché
  • plats de riz et de nouilles : curry, carbonara à la japonaise, bols (oyakodon, gyûdon), riz (sauté, pilaf), udon et garnitures, ramen (avec les délicieux œufs marinés à la sauce soja)
  • condiments et sauces (tonkatsu, sésame etc.)
  • desserts (qui se dégustent plutôt avec le thé) : castella, verrines matcha mascarpone, banana split (au caramel au miso), dorayaki, et même beignets au sirop de sucre brun d’Okinawa !
  • et enfin des informations sur les boissons japonaises

Plus aucune excuse pour vous lancer !

Plus d’informations sur le site de l’éditeur.

[Concours] Une rentrée littéraire : des livres, encore des livres, toujours des livres !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *