Il était une fois… Le J-Noël de JDJ

Pole Nord nuit

Un 24 décembre, aux alentours de 17h… Quelque part au beau milieu du Groenland. 

Le vent souffle sur la banquise, impétueux et solitaire sur le manteau blanc, fouettant les quelques rares pingouins et ours polaires de sortie en ce soir de fête. Pourtant, quelque part au milieu du Royaume des Glaces, toute une vie s’active. Depuis plusieurs semaines déjà, une partie de la banquise est en émoi : Noël se prépare et la Christmas Factory est, une fois de plus, en retard…

Surplombant les dizaines d’immenses hangars en briques rouges, une petite maison de bois laisse échapper par sa fenêtre une lumière vive. À l’intérieur, c’est un bazar digne d’une caverne Ali Babaesque qui vous inonde et, pourtant, c’est là qu’un homme en costume rouge, barbe blanche et ventre rondouillard, s’affaire. Il lit une lettre…

Sakura - Kotobukiya« Cher Kurissumassu-chama… Je sais je t’écris en retard mais bon voilà tu sais comment c’est, chaque année, c’est pareil : je n’arrive pas à me décider. Et ce n’est pas dit que je reçoive des cadeaux d’inspiration japonaise, vu que mon entourage partage peu ma passion… Pourtant il y a plein de choses qui me feraient plaisir, alors j’ai fait ma petite liste avec le top 3 de ce que j’aimerais bien trouver sous le sapin ! En 3e position, je trouverais bien une petite place pour une figurine Card Captor Sakura, mais pas n’importe laquelle : une de celles les plus fidèles aux illustrations de CLAMP, je veux bien sûr parler des ARTFX de Sakura et de Shaolan chez Kotobukiya. Elles sont bien plus grandes (et chères) que les figurines que je collectionne habituellement, mais elles font tellement rêver !

Black Butler Artbook 2 - KanaEn 2e idée (plus réaliste), puisque j’ai déjà fait l’acquisition du premier artbook de Black Butler de Yana TOBOSO publié en français chez Kana (un sublime objet à ne pas rater d’ailleurs), je citerais bien le second opus fraîchement sorti au Japon. Mais peut-être serait-il plus sage d’attendre au cas où il paraisse également dans nos contrées ?

Kalafina - Far on the waterSur la première marche de mon podium, je mettrais enfin un cadeau un peu moins onéreux (enfin, tout dépend des versions…), à savoir le dernier album de Kalafina, far on the water. Toujours composées par Yuki KAJIURA, ces nouvelles chansons ont l’air magnifiques (One light, le générique d’Arslân Senki, m’a déjà conquise !)…

Je précise que j’ai été suffisamment sage cette année et, comme d’habitude, mes cadeaux sont à mettre dans l’énorme chaussette avec le Mokona dessus ! »

Signé : Audrey

Notre ami joufflu se gratte la barbe et réfléchit en son for intérieur…

Audrey est sage – avec tous ses beaux articles josei, bonne humeur, voyage dans le temps ou femmes de caractère sur JDJ, elle mérite bien d’être chouchoutée –  mais pour tout ce qui est cadeau nippon, pauvre Santa, ce n’est pas trop son rayon. Mais qu’à cela ne tienne, il doit descendre dans les ateliers pour vérifier les derniers préparatifs et il sait aussi bien que nous que quelques japanophiles forment les rangs de son équipe. Allez, EN ROU…

Un bruit frappe à la porte mais à peine a-t-il le temps de résonner que la porte en question s’est déjà ouverte avec fracas et qu’une femme rentre en trombe.

« KURIIIIIIIICHOUUUUUUUU !!! »

Ça c’est madame Noël. Grande, svelte et belle comme tout, mais si elle appelle son mari Kurichou et qu’elle a les yeux qui brillent de mille feux comme c’est le cas en cet instant, c’est généralement pour une bonne raison : une crise de boy’s lovite aiguë.

«- KURICHOU, TU AS VU ÇA ?!!

– Vu quoi ma… »

Elle lui saute sur les genoux avant même qu’il n’ait pu finir sa phrase, et sa voix – qui l’eut cru possible – monte encore d’un cran dans les aigus…

Artbook Rihito Takarai - Mirror« – MIII EUH, REGARDEUUU ! Marion et Charlène (les deux sœurs de la mère Noël, NDLR) me laissent choisir entre deux cadeaux mais c’est trop dur ! Marion me propose l’artbook de Rihito TAKARAI, Mirror, qui vient tout juste de sortir au Japon. Même s’il a déjà été annoncé à demi-mot par les éditions Taifu, il faudra attendre un peu pour éventuellement pouvoir profiter de l’indéniable talent d’artiste de la mangaka en France, et c’est vraiment un recueil d’illustrations qu’une fan digne de ce nom rêve de posséder !
Jeu du chat et de la souris Intégrale - Kaze MangaMais Charlène me dit que, en termes de fan service, c’est vers la nouvelle édition de Le jeu du chat et de la souris que je dois me tourner sans hésitation pour ce Noël ! Un beau livre, avec une belle histoire mature, et de beaux dessins par une auteure affirmée… JE FAIS QUOI KURICHOUUUU ???

– Euuuuh, et bien c’est simple tu vas descendre avec moi dans les ateliers, il faut que je demande des conseils en cadeaux nippons moi aussi.

– Pour la petite Audrey ? Ah fais voir sa liste tiens. ROOOO mais elles sont trop choux ces figurines ! Et dis-moi Kurichou, est-ce que tu penses que je peux aussi… Kurichou ? Mais… mais t’es où ? »

Kurichou n’est plus là. Ayant déjà retenu la liste par cœur, il a profité d’un moment d’inattention de sa bien aimée pour filer à pas feutrés, entre deux cadeaux. Direction le hangar numéro 6, celui des artbooks. Olivier saura certainement le guider et lui en dire plus sur cet artbook de Black Butler

Sur place, Kurissumessu-sama a beau déambuler dans les allées, le hangar semble vide. Alors qu’il est sur le point d’abandonner il entend une voix de lutin éclater… Ce serait bien celle d’Olivier, justement.

Monster Hunter Illustrations 2 - Pika« De toute façon le meilleur moment pour offrir des beaux livres c’est noël, et que serait un J-Noël sans un artbook ? C’est pour ça que sur ta liste perso de cadeaux, tu DOIS mettre Monster Hunter Illustrations 2 !
Il a été édité au Japon, aux USA et en France, sous trois formes différentes. Chez nos amis nippons, il y avait 2 livrets, un pour les croquis noir et blanc et un pour les illustrations couleurs, packagés dans un fourreau. Les américains ont eu un gros livre bien plus pratique qui réunit tous les dessins, mais ont perdu le fourreau au change. Mais devine quoi, en France Pika à décidé de faire une édition avec le livre anglais et le fourreau japonais, le tout entièrement traduit en français. Elle est pas belle la vie ?

 – Ah tiens bonjour Olivier, justement je voulais te voir !

 – Salut patron ! Tenez aidez-moi à faire comprendre à ce borné de Julien que cet artbook est plus qu’un simple recueil d’images, c’est un véritable carnet de production, parsemé de notes et d’interviews des différents artistes. Tous les joyeux bambins qui ont demandé Monster Hunter 4 Ultimate 3DS au dernier Noël seront certainement ravis d’admirer l’univers graphique foisonnant de cette licence.

– Oui sûrement, mais je voulais juste te demander ton avis sur… » tente de placer notre homme en rouge avant que l’autre lutin concerné ne rétorque avec véhémence.

Takeshi Obata illustrations - Blanc et Noir - Kana« – MAIS N’IM-POR-TE-KOU-WA ! THE artbook de l’année, c’est le fameux Takeshi Obata Illustrations – Blanc et Noir. Et pourtant je suis pas un inconditionnel d’OBATA, mais là, Kana a juste fait un boulot remarquable pour coller au plus près de la version japonaise. Résultat le bouquin est IM-PRE-SSIO-NANT. C’est même plus un livre, c’est un écrin. Rien que le coffret, ajouré pour laisser apparaître la couverture ou l’une des illustrations grand format au choix, c’est extra. Et dedans c’est une véritable vitrine papier pour mettre en valeur le travail de l’auteur, avec un papier d’excellente qualité, glacé ou granuleux selon les pages, et même des feuillets type calque pour créer des effets de transparence. Je ne parle même pas des illustrations en elles-mêmes, qui se passent de commentaires. Plus qu’un artbook, c’est un objet de collection, tout simplem… Ah tiens, Paul arrive, tu vas voir il va être de mon avis ! Hey Paul, t’as deux secondes ?

 – Ah, salut les gars ! Bon ok mais rapido hein, je suis en train de négocier un envoi de gros par chronopost des livres – que dis-je des petits bijoux de littérature enfantine  – de Satoe Tone, Le Voyage de PiPo et Où est mon étoile pour mes petits neveux de l’Antarctique … Bref, que puis-je ?

– En fait c’était une question d’artbook, on expliquait au boss que…

Pandora Hearts Artbook 2 - There is - Ki-oon– Ah si tu me demandes mon avis sur un artbook c’est pas compliqué, y a pas à tortiller du sapin : c’est Pandora Hearts 2 – There is. qu’il te faut. Surtout que je suppose que c’est pour la petite Audrey patron ?

– Oui mais c’est pas celui là que…

– Ouais donc, voilà, Audrey je sais ce qu’il lui faut moi, c’est ce sublime recueil signé Jun MOCHIZUKI. Il est aussi immense à l’extérieur – cette graaande couv’ aux couleurs magnifiiiques, ce travail sur les fleurs avec surbrillance et effet de matière – qu’à l’intérieur : illustrations originales, croquis préparatoires ou encore découpes ciselées de certaines pages, les commentaires de l’auteure sur toutes ces illustrations et en bonus une sélection finale de dessins tirés de ses œuvres plus récentes. Avec ça c’est une immersion complète dans l’univers somptueux de Pandora Hearts, le bijou idéal pour se remettre de la fin de la série et prolonger encore un peu son plaisir ! Donc voilà patron c’est ça qu’il… Tiens mais, il est où le patron ? »

Notre descendant de Saint Nicolas a bien compris que ses trois compères pourraient parler artbook jusqu’au bout de la nuit et il a donc pris la direction de l’atelier figurine. Les figurines c’est quelque chose de minutieux, calme, notre homme est persuadé qu’ils pourront lui répondre. Mais, forcément, un Père Noël qui se balade dans ses ateliers un soir de réveillon ça ne passe pas inaperçu…

« – Kurisumassu-sama !

– Ah tiens bonjour Alice ! »

Alice, responsable littérature, dirige le hangar numéro 4 depuis de nombreuses années et elle est toujours de bon conseil. Tiens sait-on jamais, peut-être que son avis pourra éclairer notre Santa ?

«- Ma chère Alice. Je suis sur la liste de la petite…

– Audrey je présume ?

– Voilà, tu as tout compris, et elle hésite sur des cadeaux.

Planetes Intégrale - Panini Manga– Alors Audrey, Audrey… ah j’ai ! Ah non ça c’est le listing de sa maman, Marion, qui veut se procurer, je cite : «Planètes de Makoto YUKIMURA, compilé pour l’occasion en une intégrale monstrueuse par les éditions Panini, histoire de se replonger dans cette épopée cosmique.»

 – Ah oui, j’avais aussi envie de me le prendre celui-là. Cela dit c’est plutôt côté figurines que je voulais savoir si…

 Haikyu DXF Figure Banpresto– Ah, figurine j’ai aussi ! Ah pardon, c’est encore la maman : « Dans un autre registre et aimant particulièrement la série Haikyu de Haruichi FURUDATE, l’envie me prend de me procurer une figurine d’un de ses personnages, comme le réservé Yamaguchi en DXF Figure de chez Banpresto ou bien l’indétrônable grand roi Oikawa ! »

 – Non mais c’est bon en fait, je vais me débrouiller, le hangar figurine est à deux pas tu sais…

 Saber Royal Dress - Aniplex 1– Mais non ne bougez pas chef, j’ai retrouvé la fiche figurine pour Audrey ! Alors c’est… Ah ben non c’est pour son papa, Alexandre : Bien que n’étant pas spécialement fan de la saga Fate, j’ai eu l’immense plaisir de découvrir le prototype de cette figurine il y a pratiquement un an. Et ça a été un véritable coup de cœur à la simple vue des photos : je veux bien sûr parler de Saber Royal Dress version réalisée par Aniplex et sortie au mois de novembre de cette année. Véritable bijou, j’ai été plus émerveillé encore en voyant la finesse des détails de la version finale et la classe que dégage Saber dans cette tenue. La précision dans la peinture mais également dans la sculpture du personnage sont à couper le souffle. Et non seulement la figurine est absolument divine mais la boîte dans laquelle elle a été mise n’est pas en reste, avec dorures et la possibilité de profiter de la prestance que dégage Saber sans avoir à la sortir de sa boîte. »

Bien conscient qu’il risque d’y passer des heures qu’il n’a pas (il est bientôt 21h, et son traîneau l’attend), notre homme sait comment se tirer de ce mauvais pas…

« – Mais dis moi Alice, et toi tu veux quoi ?

Oreiller d'herbe - Natsume Soseki– Ah c’est gentil de demander, d’autant que je viens de tomber sur Oreiller d’herbe (ou le Voyage poétique) de Natsume SÔSEKI aux éditions Philippe Picquier. C’est l’histoire d’un artiste de trente ans (peintre et poète) qui décide de partir dans la montagne pour enfouir son “corps maigre dans les couleurs du printemps tardif” et “enfin adopter l’âme d’un véritable artiste”. Il fait la connaissance, dans une petite auberge hors du temps, de la belle et fantasque Nami. Mais s’il arrive à écrire des poèmes qu’il livre au lecteur, la peinture qu’il rêve de faire a du mal à prendre corps. Sous forme de rêveries d’un promeneur solitaire, l’artiste mêle de superbes descriptions (montagne, lac, végétation exubérante) à des réflexions sur l’art, l’esthétique, la difficulté d’être artiste.
Cette méditation artistique est éblouissante, le lecteur baigne dans la beauté. Le tout, accompagné de peintures délicates où les ocres se mêlent aux verts pour offrir au lecteur des paysages enchanteurs. Un cadeau idéal pour les amoureux de l’art et donc forcément c’est fait pour… pour… Mais… PATRON ? »

Disparu une fois de plus au nez – et à la barbe, surtout – de son interlocuteur, Kurissemassu sait qu’il n’a plus le temps de tergiverser. Il embarque tous les cadeaux de la liste de cette demoiselle. Il se décidera avant de partir.

Il est 22h et il est donc plus que temps pour la grande parade. Direction le garage où l’attendent rênes et traîneau, mais passage par les vestiaires d’abord, pour enfiler le costume d’apparat. Ah il y a déjà du monde : Kevin et Maxime, nos deux rênes de tête de traîneau sont en train de parler de musique. C’est une vieille habitude, ces deux-là débattent toujours des heures avant chaque voyage, pour savoir ce qu’ils vont écouter comme musique durant le trajet.

Musique mais c’est bien-sûr, le choix N°1 dans la liste de la petite Audrey !

« – Bonsoir Kevin et Maxime – jolis pompons les gars – prêt pour l’épopée 2015 ?

 – Prêt c’est vite dit » débute Kévin.« On discute de la playlist. Y a de très belles choses à voir sur notre trajet comme chaque année mais le plaisir des yeux est une chose et celui des oreilles est encore bien meilleur. Donc pour prendre son sabot tout en réchauffant son cœur, le cadeau idéal n’est autre que le dernier album de Salyu : Android & Human Being.

Elle est souvent comparée à Bjork (quoiqu’un peu moins barrée tout de même) et a fêté ses 10 ans de carrière il y a peu, mais reste méconnue des fans de J-music occidentaux. Une honte, tant elle est bourrée de talent. Ce disque est un bijou sur lequel l’artiste concilie à merveille son univers très personnel avec une vraie efficacité mélodique, des arrangements léchés, et surtout une interprétation phénoménale portée par un timbre exceptionnel. On raconte qu’à son écoute le prince Végéta lui-même est allé se blottir en position fœtale contre les seins de sa chère Bulma, tandis que le cours des actions Kleenex aurait bondi de 84%. Et moi aussi j’ai bien envie de succomber ! »

 – Va pour Salyu alors ! » tempéra le chef du traîneau. « Non moi ce que je voudrais savoir c’est votre avis pour…

 – Kindan No Christmas Box - Kindan No TasūketsuComment ça « va pour Salyu alors » ?!! » s’offusque Maxime. « On avait dit que pour cette année, je m’occupais de la sono du traîneau ! En plus le groupe je vous en parle depuis décembre 2012 où, dans la foulée des deux premiers albums sortis la même année, ce collectif du nom de Kindan No Tasūketsu terminait l’an en beauté avec un album de Noël intitulé Kindan No Christmas Box. Mais impossible de l’avoir à l’époque car uniquement distribué en édition limitée par le disquaire tokyoïte Disc Union. Bref, l’objet s’était rapidement épuisé. Mais pour ces fêtes de fin d’année, les membres de Kindan No Tasūketsu ont décidé de nous faire un petit cadeau en rééditant ce superbe objet..

En plus fidèle à la philosophie du groupe, l’intégralité de cette Kindan No Christmas Box est fait-maison, du contenu à la boîte elle-même, puisque le design de chaque box-set est réalisé au pochoir par les membres du groupe. En plus d’un généreux album de vingt morceaux, la Christmas Box nous offre également un DVD contenant notamment un court-métrage inédit – Saturn – ainsi que des clips du groupe, deux cartes de vœux créées par les membres de Kindan No Tasūketsu, un « roman expérimental » intitulé Christmas No Dekigoto et tout un fourmillement de goodies originaux. Donc voilà, en attendant de déposer ce genre de bel objet au pied des sapins, on se met dans l’ambiance en écoutant la playlist de Noël des chansons de Kindan No Tasūketsu.

 – Pourquoi pas mais je…»

Une fois de plus, impossible pour notre malchanceux de finir sa phrase :  la porte du vestiaire s’ouvre et tous les lutins du hangar jeu vidéo entrent, totalement indignés.

« – Et donc on demande à tous le cadeau idéal et nous rien du tout alors que c’est tout à fait le genre d’Audrey de s’amuser sur le fameux jeu sorti cet été sur 3DS, Chibi-Robo! Zip Lash avec l’amiibo à l’effigie du héros ! Un jeu de plateforme classique comme on les aime mais super fun avec un petit robot qui se déplace grâce à une prise électrique.

Donc c’est du fun façon Nintendo et qu’on nous ne demande pas notre avis c’est juste…

 – MAIIIIIIIIIIIS, C’EST PAS BIENTÔT FINI, NOM D’UNE CHEMINEE MAL RAMONEE !!!  » Éclate alors le chef des lieux, devenu aussi-rouge que son manteau.

« LE PROCHAIN, dans cette société, qui me propose son cadeau aussi splendide soit-il, je le colle nu comme un vers à nous faire le calendrier de la Christmas Factory façon dieu du Stade sans même une guirlande pour lui cacher ses décorations personelles, C’EST BIEN CLAIR ?!!! »

Silence approbateur.

Pas pour longtemps.

 «- KUUUUUUURIIIIICHOUUUUUUU !!!

 – Oups, là, c’est le moment d’y aller. Les rênes on décolle, les lutins retenez ma femme !

 – Mais boss on peut pas…

 – CALENDRIER – DIEU DU STADE ?

 – Ok chef. Allez les gars on se motive et on tient bien sur ces appuis surtout, ça va être brutal !»

Avec ces quelques secondes de gagnées, Kurisumassu-sama monte donc à bord de son créneau et déclenche les réacteurs, prêt à partir. Il met le sucre d’orge dans le contact.

 « – Mince, Audrey !

  – Oh vous en faites pas chef, on va faire comme d’habitude… On n’a qu’à tout lui offrir ! »

Un sourire aux lèvres Kurissumassu-sama approuve et démarre en trombe : C’EST PARTI POUR LE RÉVEILLON 2015 !!!

Noel Japon

L’équipe de Journal du Japon s’excuse pour ce papier délirant, sans queue ni-tête… et vous souhaite surtout un excellent réveillon de Noël et de très belles fêtes !!!

CONCOURS : Amateurs de visual novel et de 2nd degré : le jeu Punch Line tu dois gagner !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *