Le marché de l’occasion japonais à portée de clics avec Neokyo

Mangas, goodies, figurines, électronique, jeux vidéo, livres, vêtements… À priori, rien de bien différent par rapport à chez nous. Pourtant, le marché de l’occasion est bien plus implanté au Japon qu’en France et il suffit de se promener à Akihabara pour vite le comprendre. Des boutiques d’occasion, on en trouve en nombre dans l’archipel. Citons les Book Off et Hobby Off, ou encore le célèbre Mandarake pour les plus connus. Mais qu’est-ce qui différencie le marché de l’occasion japonais du nôtre ? 

Journal du Japon vous propose de découvrir l’univers de l’occasion au Japon. Et comme nous savons que vous risquez d’avoir de folles envies d’achats après cet article, nous vous présentons par la même occasion notre partenaire Neokyo qui vous permettra de vous procurer les trésors que vous recherchez, directement au Japon !

Le marché de l’occasion au Japon

Un large choix de produits… Neufs ou presque !

import japon guide débutant

Inutile de revenir sur l’incroyable catalogue disponible sur le marché japonais en ce qui concerne la culture pop : nous vous en parlions déjà dans notre papier dédié à l’import de goodies et figurines depuis le Japon. Bienvenu aux collectionneurs : le Japon est vraiment le paradis des otaku de mangas, d’animés et de jeux vidéo ! Mais le pays ne se limite pas qu’aux babioles à l’effigie de nos héros préférés, il est également reconnu dans le milieu de l’automobile (Toyota), de l’électronique (Sony, Fuji) et de l’habillement (Uniqlo) notamment. Bon nombre de voyageurs au Japon prévoit d’ailleurs un budget dédié à ces achats. Figurent sur leur liste d’achats : appareils photos, téléphones ou ordinateurs moins chers qu’en France grâce au système de tax-free qui permet aux étrangers de ne pas payer la TVA… Mais ce que l’on ne sait pas forcément avant de débarquer sur l’archipel, c’est que le choix des produits est bien plus vaste que ce que l’on pense : du neuf oui il y en a, mais il serait bête de passer à côté de l’occasion à foison dans le pays.

Il n’est pas toujours évident de faire la différence entre les deux…  Lorsque l’on met les pieds pour la première fois dans un Book Off (ou toute autre enseigne de vente d’occasion), on est marqué par l’état des produits revendus. En parfait état, les produits proposés sont même parfois neufs : ni déballés, ni utilisés ! C’est à se demander pourquoi il y a eu achat si c’est pour les revendre aussi vite. On s’étonne d’ailleurs de voir de nouvelles collections à peine sorties déjà en vente dans les boutiques et les sites d’occasion. Surconsommation ? Achats compulsifs regrettés ?

Bon plan ou inflation ?

Quel prix pour des produits en aussi bon état ? Concernant le géant Book-off, on y trouve une offre de qualité : une sélection soignée des produits à des prix qui battent toute concurrence, allant de -30 à -50% du prix neuf. Ce même constat peut se faire dans le milieu de l’électronique, où les revendeurs n’hésitent pas à réparer le matériel si nécessaire. Mais d’autres secteurs ne seront pas si bons marchés, et il n’est pas toujours évident de savoir si l’affaire est vraiment intéressante. Et cela se justifie par une chose : la loi de la rareté. Pour illustrer ce propos, revenons quelques semaines en arrière, plus exactement le 27 février 2021, date anniversaire des 25 ans de Pokemon. Pour l’occasion, McDonald’s propose un Happy Meal en édition limitée à l’effigie de Pikachu, qui contient dans chaque boîte un paquet de 4 cartes exclusives à collectionner. Ni une ni deux, voilà que les McDo sont dévalisés dès l’ouverture par des personnes peu scrupuleuses qui revendent immédiatement leurs cartes obtenues sur des sites d’occasions.

Les annonces sont impressionnantes : des centaines de cartes revendues à des centaines d’euros. Les parents se plaignent, les fans sont pris de court… Mais cette affaire est loin d’être un cas isolé ! Il n’y a finalement rien d’étonnant à retrouver des produits neufs dans des magasins ou sur des sites d’occasion : on achète en espérant (ou en créant) une pénurie, et on revend à ceux qui n’ont pas été assez rapides en gonflant les prix. Un triste constat qui, on l’espère, finira par disparaître si nous refusons de participer à ces reventes en achetant.

Une collection de gashapon Kimetsu no Yaiba à 20 €

Mais ne croyez pas que l’occasion au Japon se résume à cela : si certains en abusent, d’autres proposent des offres qui sont difficiles à refuser ! Prenons par exemple le cas des gashapon. Ces petites machines qui bordent les rues japonaises proposent de nombreuses collections : que cela soit sur des titres connus ou non, des objets WTF pour commencer des collections de pains et brioches, de pots de sauce ou encore d’hippocampes pour ne citer qu’elles. Dans tous les cas, quelque soit la collection, le principe de ces machines repose sur le hasard : on insère une pièce, on tourne une manivelle et, hop, une boule tombe. Pour obtenir la collection entière, on risque très fortement de se retrouver avec de nombreux doubles, et finalement y faire passer beaucoup d’argent. Alors plutôt que de tenter sa chance, il est possible de trouver sur les nombreux sites d’occasion japonais une flopée d’annonces de joueurs qui revendent leurs doubles, pour le même prix (parfois un peu plus cher, parfois un peu moins cher : cela dépend souvent de la côte du personnage). Et ce qui est d’autant plus intéressant, c’est que l’on trouve ces collections de gashapon à des tarifs faramineux sur Ebay pour nous, Français : généralement autour des 45 euros la collection alors que la même sur des sites d’occasions japonais se situe autour des 25 euros.

La même collection sur Ebay, cette fois-ci à 53 € !

Ce même constat peut également se faire sur les loteries Ichiban. Au lieu de payer 10 euros un ticket dans l’espoir d’obtenir LE lot que l’on souhaite, on peut tout simplement attendre que quelqu’un le revende à un prix correct sur un site d’occasion. Le produit est généralement neuf, et vendu soit au prix du ticket, soit à sa valeur réelle, soit selon la côte du personnage.

Les différents porte-clés revendus sur Mercari Japan

Prenons par exemple les petits porte-clés Sailor Moon ci-contre. Ils sont l’un des nombreux lots d’une des dernières loteries Ichiban du titre : le ticket coutait 10 euros l’unité, et si l’on avait des vues sur l’un des porte-clés en particulier, on avait qu’1 chance sur 46 de l’obtenir… Le plus simple et sûr dans ce cas était de tout simplement passer par Mercari Japan pour prendre directement celui que l’on souhaitait, à un prix qui varie entre 4 et 20 euros selon le personnage représenté et sa côte. Le porte-clé revient soit un peu moins cher que le ticket d’origine, soit un peu plus cher mais en ayant l’assurance d’avoir celui que l’on souhaite, ce qui nous évitera de dépenser beaucoup d’argent pour retenter sa chance à chaque fois !

Acheter de l’occasion au Japon avec Neokyo

Neokyo : un proxy pour vos achats au Japon

Neokyo est ce qu’on appelle un « proxy », un « intermédiaire ». Entendez par là une entreprise qui s’occupe de faire le lien entre vous et les marchands japonais, professionnels comme particuliers, et ce notamment pour de l’occasion. Neokyo est donc une plateforme sur laquelle vous pouvez passer une commande, comme sur n’importe quel autre site d’e-commerce, à la différence que vous n’achetez pas chez Neokyo mais chez un marchand japonais. Pour cela, rien de plus simple : on peut rechercher le produit que l’on souhaite grâce à une barre de recherche en sélectionnant la plateforme parmi les plus populaires (Yahoo Auctions, Rakuten, Amazon Japan, Mercari…) ou trouver la boutique qu’il faut parmi les recommandations de Neokyo  par catégorie de produits !

Après avoir navigué sur les différents sites, il vous suffira d’aller dans votre compte client et de cliquer sur « Accéder au formulaire ». C’est ici que vous réaliserez votre demande de commande : vous indiquez le nom du produit, son prix, la quantité et vous copiez/collez l’URL du produit que vous souhaitez acheter. Vous pouvez ajouter un commentaire si vous le souhaitez, et une fois que tout est bon il ne vous reste plus qu’à valider votre formulaire. Un membre de Neokyo va prendre en charge votre demande, et vous pourrez suivre dans votre compte client la progression de celle-ci.

Neokyo, un site pensé pour trouver rapidement et facilement ce que l'on veut acheter

Neokyo, un site pensé pour trouver rapidement et facilement ce que l’on veut acheter grâce à sa barre de recherche ou ses recommandations par catégorie de produits !

Enfin un accès aux sites d’occasion japonais et aux collections exclusives !

Comme vous pouvez le voir sur l’image ci-dessus, Neokyo permet de commander directement sur de nombreux sites, notamment des plateformes entre particuliers pour acheter de l’occasion tels que Rakuten, Mercari et Yahoo. Vous pouvez ainsi dégoter de nombreux produits introuvables en France, notamment du vintage, de quoi redonner un coup de boost à votre collection ! Petit conseil : n’oubliez pas le site du célèbre Mandarake, vous y trouverez également de nombreux trésors. Mais les sites d’occasions ne sont pas les seules sources d’exclusivité que Neokyo vous permet d’atteindre. Il y a une multitude de produits que vous pouvez vous offrir grâce à cet intermédiaire. Et parmi ceux-ci, nous pouvons parler des produits exclusifs liés au saison, dont celle qui nous intéresse à l’heure actuelle : les sakura 2021 !

Les voyageurs qui se rendent au Japon lors du Hanami, en pleine période de floraison des cerisiers, ont la chance de pouvoir acheter une multitude de produits sur le thème du sakura qui ne se trouve généralement qu’au pays du Soleil Levant. Comme chaque année, Starbucks met en vente sa collection de mugs et autres produits aux couleurs printanières. Avec l’épidémie de vous-savez-quoi, on ne pourra pas s’y rendre cette saison mais avec Neokyo, il est possible d’y remédier en passant par leurs services pour qu’ils commandent à notre place. Il est même aussi possible de passer par des sites d’occasion japonais pour se procurer les collections passées : de quoi commencer ou compléter sa collection !

Collection Sakura 2021 Starbucks

Collection Sakura 2021 de Starbucks

Se rendre au Japon est aussi un voyage culinaire où, à côté des recettes traditionnelles, se mêlent les snackings qui savent s’y prendre pour nous pousser à l’achat avec des produits à l’effigie des licences d’animés populaires du moment et des emballages travaillés. Thés en sachet Lipton, Kit Kat, biscuits, Pocky : les produits au goût sakura ne manquent pas ! Dépaysement assuré avec une saveur fleur de cerisier que nos palais occidentaux ne connaissent pas.

Exemples de produits au goût sakura

Exemples de produits au goût sakura

Le site est facile à utiliser et offre une bonne navigation : l’index des aides permet de présenter clairement toutes les informations nécessaires pour bien comprendre le service proposé par Neokyo, les étapes (achat, stockage et envoi) et les frais, mais aussi le guide des bonnes pratiques et autres astuces pour importer du Japon que la plateforme basée à Fukuoka a rédigé. Après cette lecture que nous vous conseillons vivement, à vous le repérage dans les boutiques en ligne japonaises normalement inaccessibles et les bonnes occasions à portée de clics !

 

Neokyo est un service d’achat qui fait le relais entre le Japon et vous. Aurevoir les prix gonflés sur Ebay, et bonjour aux tarifs du marché japonais ! De quoi vous permettre quelques folies moins onéreuses que vous ne l’imaginiez. Et pour ce qui est du neuf : vous pouvez maintenant vous procurer les belles collections exclusives des différentes saisons, afin de faire venir le Japon jusqu’à vous. En somme, un service que l’on vous recommande !

 

Article sponsorisé. Plus d’informations dans nos mentions légales.

Rokusan

Roxane, 26 ans, passionnée depuis l'enfance par le Japon, j'aime voyager sur l'archipel et en apprendre toujours plus sur sa culture. @_rokusan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.