Petite sélection jeunesse pour le printemps…

Nous voici de retour dans l’univers des livres pour enfants avec une petite sélection pour les tout-petits et les un peu plus grands !

La petite boîte de Yuichi Kasano : on se serre pour être ensemble !

La petite boîte de Yuichi Kasano : couvertureVoici un petit livre cartonné adorable à mettre dans les mains des plus petits. On y découvre plein d’animaux, et surtout une histoire simple mais qui aura assurément beaucoup de succès. Prenez un renard… qui trouve une boîte (ou plutôt une caisse en bois), il est tout sourire et saute dedans, ça a l’air bien d’être installé à l’intérieur ! Un élan s’approche, l’air gentil et curieux. Le renard le regarde également, sans animosité, et le laisse entrer à l’intérieur. Regards complices, ils sont bien installés. Puis arrivent trois petits canards qui montent également. Mais quand arrive l’ours, que va-t-il se passer ? Les « habitants » de la boîte le regardent et lui font comprendre que ce n’est pas possible, mais il insiste… et finalement il monte, et la boîte est bien pleine ! On ne sait pas si elle tiendra longtemps avec tout ce monde, mais le jeune lecteur aura senti le plaisir d’être ensemble, d’être gentil avec les autres, de partager même quand on n’est pas forcément partant lorsqu’un gros ours arrive.

Les dessins sont simples mais très expressifs, les couleurs réalistes, le cadre minimaliste (juste une boîte en bois posée sur de l’herbe verte, le reste de la page étant tout blanc). Le carton est bien épais et donc parfait pour les très très jeunes lecteurs.

Préparez une caisse pour qu’ensuite l’enfant puisse aller tester combien de peluches il peut mettre à l’intérieur !

Un futur grand classique des crèches et maternelles.

Plus d’informations sur le site de l’éditeur.

Minusculette en hiver : entraide dans la forêt glacée

Minusculette en hiver de Kimiko et Chrstine Davenier : couverturePeut-être connaissez-vous Minusculette, cette petite fée minuscule qui habite dans le tronc d’un arbre au milieu de la forêt. Le titre hivernal de la série est sorti en format broché à petit prix (5€) en janvier. L’occasion de se replonger dans cette belle histoire (et de se rappeler de l’hiver qui vient de s’achever).

Minusculette est encore dans son lit coquille de noix lorsqu’elle entend des cris de joie à l’extérieur. Lorsqu’elle passe la tête par le trou du tronc d’arbre, elle constate que tout est gelé et que les animaux s’amusent sur la glace. Mais le petit tamia Gustave n’est pas content, contrairement aux autres qui patient gaiement. Et pour cause, ils patient sur sa réserve de noisettes et de châtaignes. Il les a enterrés au pied de l’églantier et attend le printemps pour les récupérer. Minusculette l’invite chez elle pour discuter de la meilleure stratégie à adopter, avec un bon feu de bois et une soupe qui mijote (même s’il préfère les châtaignes). Soudain, elle a une idée et vole réveiller Émile le pic-vert. Il accepte de l’aider et fend la glace … Gustave récupère ses châtaignes qui finissent grillées et partagées avec tout le monde chez Minusculette … où il s’endort ensuite car le printemps n’est pas encore arrivé !

Les jeunes lecteurs se passionneront pour le patinage des animaux et s’émerveilleront devant la beauté et la force du superbe grand pic-vert au corps vert et à la tête rouge et bleue. Le crayonné aérien et les couleurs chaudes de la maison de Minusculette raviront petits et grands. Et l’adorable petite fée avec ses joues roses, son manteau rouge à rebords blancs qui la fait ressembler à un Père Noël est ravissante ! Une sensation de légèreté et de douceur se dégage des pages, ainsi que la joie d’être dehors pour jouer et profiter de merveilleux moments.

Une série poétique, écrite par Kimiko et illustrée par Christine Davenier, pour découvrir la nature à échelle de fée et d’animaux !

Plus d’informations sur le site de l’éditeur.

Le printemps de Gyô : un conte japonais écologique avec Kami et Kitsune

Le printemps de Gyô d'Aude Hage et Carole Fritsch, éditions Akinomé : couvertureVoici un très beau conte délicatement illustré que propose la belle maison d’édition Akinomé. Un hiver blanc et glacé qui se mue en fin de livre en un beau printemps japonais vert et rose. Il y est question d’enfance, de maladresse et de peur, mais également d’entraide et d’écologie sous l’angle des saisons et du réchauffement climatique. Le tout dans une ambiance douce avec des aquarelles fines qui plongent le jeune lecteur dans la campagne japonaise.

Gyô est un petit garçon de 7 ans qui vit dans le sanctuaire où son père est prêtre. Il l’aide quotidiennement, mais aujourd’hui il est très angoissé car il a cassé un vase. Il décide de fuir dans la forêt. C’est là qu’il rencontre Baba-san, une étrange vieille dame au corps rond qui brille comme un soleil et au chignon orné d’une fleur de sakura, l’emblème du sanctuaire… mais oui, c’est le kami qui y vit, Kami-sama !

Elle lui donne une mission pour réparer sa maladresse : aller récupérer son éventail volé par le yôkai Kitsune, afin qu’elle puisse faire revenir le printemps. Il fait en effet bien froid alors que la fête de Setsubun est déjà passée et que le printemps devrait donc arriver. Tout est blanc et gelé !

Le printemps de Gyô, éditions Akinomé, pages intérieuresGyô n’est pas très rassuré et il se perd en cherchant la grotte de Kitsune. Heureusement, il peut compter sur une grue qui a perçu sa détresse. Elle l’accompagne à l’entrée de la grotte.

Le garçon a peur mais y va. Mais Kitsune lui explique qu’il ne veut pas que le printemps revienne tout de suite car les humains ne cessent de vouloir toujours plus de chaleur, et les effets sur la nature sont catastrophiques.

Que faire ? Les animaux lui expliquent que faire durer l’hiver n’est pas la solution, ils seraient tous morts de faim dans ce cas. Grâce à l’aide de ses compagnons, Gyô récupère l’éventail et le donne à Kami-sama.

Alors qu’il raconte son aventure à son père, le printemps dépose devant leurs yeux toute une palette de couleurs.

Les textes de Aude Hage sont accessibles pour les jeunes lecteurs, avec beaucoup de dialogues. Et ils laissent une large place aux illustrations de Carole Fritsch qui s’étalent souvent en grand paysage sur double page.

Le printemps de Gyô, éditions Akinomé, pages intérieuresLes personnages sont à la fois simples et beaux, avec un gros coup de cœur pour cette Baba-san lumineuse dont on rêverait qu’elle soit notre grand-mère, un kitsune de toute beauté, impressionnant avec ses nombreuses queues… et une grue élégante et gentille sur le dos de laquelle on aimerait voler comme Gyô.

C’est féérique, magique… Un dépaysement total et un petit garçon avec ses angoisses, ses maladresses, ses doutes, dans lequel le lecteur se reconnaîtra facilement.

Et comme toujours avec cette maison d’édition qui produit des livres jeunesse épatants, des activités sont proposées en fin de livre : fabriquer l’éventail de Baba-san (en y glissant une feuille magique), un masque pour Setsubun, et une grue en origami (avec QR code pour voir une vidéo). Un livre pour rêver ET pour créer !

Plus d’informations sur le site de l’éditeur.

Gadou, le nouveau héros des tous-petits par Mr Tan

On ne présente plus le talentueux Antoine Dole – Mr Tan. Il revient en ce printemps avec un adorable panda (dont les taches noires d’un de ses yeux et d’une de ses oreilles ont tendance à couler !) qui raconte son quotidien aux plus jeunes dans un univers coloré avec beaucoup de bonne humeur. Le digne successeur de Petit Ours Brun, de Caillou, de Léo (et Popi) !

Gadou fait tout de Mr Tan, éditions bayard jeunesse : couvertureDans Gadou fait tout, le héros détaille ses journées en courts chapitres d’une double page, un format idéal pour s’arrêter quand on veut. Il y a la préparation du matin : douche, céréales, brossage des dents, habillement. Il y a l’école, bien sûr (un univers très doux plein de détails à commenter). Mais des choses un peu plus farfelues : mettre le bazar dans sa chambre, décrire sa passion pour les bananes, se souvenir d’un voyage au Japon, choisir le menu du soir avec uniquement des choses roses, faire baby-sitter pour animaux. Il y a tous les petits moments du quotidien, au fil des saisons, avec plein de choses à observer sur la double page (au supermarché, à la fête foraine ou à l’aquarium par exemple). Gadou est un petit panda très dynamique, qui aime se déguiser, faire du sport, jardiner, manger des burger, jouer sous la pluie ou sous la neige, nager, faire du camping et aider à la maison… mais aussi parfois faire la sieste (et rêve de trampoline), et même s’ennuyer… et aller se coucher quand il est fatigué. Le tout avec un doudou grenouille adorable.

Chaque double page met en scène le héros dans différents décors du quotidien. Et il évolue avec différentes tenues, dans différentes positions, avec ses pensées-paroles dans des petites bulles au-dessus de sa tête. Des phrases courtes et très simples qui mettent en mots ce qu’il ressent, ce qu’il fait, ce qu’il aime. Idéal pour que le petit lecteur fasse de même et commente avec enthousiasme.

Un album craquant, avec de très nombreuses pages (en carton pas trop épais et faciles à tourner) dans lesquelles piocher en fonction de l’humeur et de l’envie de la journée, une explosion de couleurs, des dessins simples et tout de suite reconnaissables par les petits, un univers quotidien et pourtant enchanteur ! Une très grande réussite !

Gadou découvre le Japon de Mr Tan : coffret livre et figurineEt bien sûr si Gadou est ici, c’est qu’il est allé au Japon ! Un album cartonné (carton plus épais, façon imagier très solide) est même consacré à ce pays, Gadou découvre le Japon, accompagné d’une figurine de Gadou, dans un esprit très japonais façon gashapon.

Le principe du livre est très simple : une scène avec Gadou qui découvre quelque chose du Japon (un plat, un objet, un paysage…), et en page de droite l’élément en question dessiné en grand et son nom indiqué en français et en japonais (hiragana ou katakana).

On trouve successivement le Mont Fuji, des ramen, une kokeshi, les fleurs de sakura, l’origami, un manga, un bonsaï, un succulent sushi, un gashapon et enfin un superbe maneki-neko.

Un petit livre simple et coloré, avec les éléments du Japon qui font rêver petits et grands. Pour donner des envies de voyage dès le plus jeune âge !

Et pour continuer sur le maneki-neko, Un jour je te porterai chance est un autre petit livre adorable de Mr Tan qui vient de paraître chez Actes Sud Junior. Un livre doudou porte-bonheur en petit format pour l’avoir toujours avec soi.

C’est un adorable petit chat qui arrive dans un colis. Posé sur le bureau ou glissé dans la poche de chemise, il accompagne celui à qui il est destiné (« toi » en l’occurrence tout au long du livre). Avec des mots très doux, il rassure le jeune lecteur, lui rappelle qu’il est capable de tout faire (en courant lui-même après une libellule sur un cerisier en fleurs !), que si on se trombe, trébuche ou tombe, on se relève et le chat miaule alors de joie. Il explique qu’il chantera pour éloigner les peurs. Et que l’enfant trouvera le bon chemin tout au fond de son cœur, car tous les mots du bonheur sont déjà en lui. Et la page se pare alors de multiples petits cœurs avec tous les mots qui font du bien : jouer, amour, rire, donner, parler etc. Le livre se termine sur la très belle pensée : « Rien n’est jamais une fin. Au contraire tout commence … Je suis un chat magique, tu peux me faire confiance. »

C’est tout doux, comme une guimauve, tout chaud comme une peluche. C’est un livre doudou pour garder espoir quand tout va mal, pour voir la vie du bon côté et avoir confiance en soi, malgré les déceptions, les doutes, les peurs qui se posent sur le chemin de l’enfant qui grandit. Un livre à laisser toujours à portée de main … et à accompagner peut-être d’un vrai maneki-neko !

Plus d’informations sur le site de l’éditeur.

De beaux albums à découvrir en famille pour fêter la fin de l’hiver et l’arrivée du printemps et voir la vie en rose.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.