Les carnets de japonais – épisode 1 : Les phrases affirmatives

Il existe aujourd’hui de nombreuse méthodes pour apprendre la langue japonaise, nous vous proposons d’ailleurs chaque année une ou deux sélections des meilleurs ouvrages ou média de référence en la matière. Néanmoins l’apprentissage du japonais conserve parfois une image de montagne à surmonter pour certains, refroidis par l’écriture des idéogrammes notamment, ou semble trop vaste pour le simple touriste qui veut connaître juste ce qu’il faut pour faire un voyage réussi…

Journal du Japon vous propose donc de vous lancer dans la langue de Tezuka avec une série d’articles thématiques, simples et réguliers, où nous vous ferons découvrir les bases du japonais au travers de petites mises en situation  pour apprendre la langue progressivement et avoir quelques bases pour vos futurs voyages au pays du soleil levant.

Image libre de droits (Freepik)

Nous avions vu dans la leçon précédente les deux syllabaires du japonais. Avant d’attaquer la leçon du jour, voyons ensemble la correction du quiz 1 ! 

は→ha

ぎ→gi

の→no

ぬ→nu

ス→su

パ→pa

Il n’y avait pas de difficultés particulières à part peut être sur le ぬ nu. Il ressemble énormément au め me. Pour les différencier regardez s’il y a la petite boucle ou non. La plupart du temps il s’agira de me め, le son nu ぬ n’est utilisé que dans très peu de mots (par exemple 死ぬ shinu : mourir).

Leçon 1 : Les phrases affirmatives 

En français nous construisons les phrases affirmatives selon le modèle suivant : Sujet + Verbe + Complément. En revanche en japonais cette structure est différente. Le verbe est toujours en fin de phrase et le complément d’objet juste avant. On se retrouve avec le modèle suivant :

Sujet + Complément + Verbe.

Prenons comme exemples les deux phrases suivantes :

おはようございますジャン ・デュポンです日本行きます
Ohayôgosaimasu, watashi ha Jean Dupont desu. Watashi ha nihon he ikimasu.
Bonjour, je m’appelle Jean Dupont. Je vais au Japon.


Il y a un élément important en japonais : les particules. Semblable à nos articles de la langue française, une particule est une syllabe qui permet d’isoler chaque groupe de mots en donnant des informations complémentaires. Par exemple dans la première phrase, le sujet en japonais est délimité par la particule ha (prononcée wa). L’interlocuteur comprend donc immédiatement que vous parlez de vous. Au total il y a 7 particules que nous détaillerons au fur et à mesure des leçons:

Ha
Ni
De
No
He
Ga
Wo


Pour résumer, les phrases affirmatives en japonais se construisent sur la base suivante :

Sujet+Particule+Complément+Particule+Verbe

Par ailleurs, il existe également des phrases pronominales ne nécessitant pas de verbe. La première phrase d’exemple au-dessus en est une bonne illustration. Le schéma n’est pas très différent de celui de base.

Sujet+Particule+Complément+Desu


Vous voilà donc en possession des deux premières structures de phrases. Elles vous permettront déjà de vous présenter très simplement. Le but pour les leçons suivantes sera de compléter ce modèle de base avec les nombreuses particules et compléments qui existent. Mais avant de finir totalement la leçon, voici votre petit quiz ! 

© Irasutoya

Quiz 2 

Quelle particule indique le sujet dans une phrase ? 

Présentez vous en japonais en reprenant le modèle vu aujourd’hui.

 

Voilà qui conclut cette leçon. La correction sera donnée au début du cours suivant et sur nos réseaux sociaux. Dans la prochaine leçon des carnets de japonais nous aborderons la question des chiffres en japonais. Entre temps, si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser nous y répondrons avec plaisir ! 

Retrouvez toutes nos leçons d’apprentissage des japonais dans notre catégorie dédiée : Les carnets de japonais.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *