Football : quelle saison 2020-2021 pour les espoirs japonais ?

Après une saison 2019-2020 perturbée par la pandémie de Covid-19, le monde du football a repris des couleurs en dépit de ses stades encore (presque) vides. L’édition 2020-2021 aura donc permis à plusieurs jeunes joueurs japonais de s’exprimer dans les meilleurs championnats européens avec des fortunes diverses. Petit tour d’horizon des principaux points à retenir.

Saison à oublier pour Takefusa KUBO

Takefusa KUBO est sans doute le joueur japonais le plus médiatisé de ces dernières années, et dont le potentiel footballistique apparaît comme le plus prometteur.

Après une saison 2019-2020 plutôt prometteuse avec Mallorca, le milieu offensif sous contrat avec le Real Madrid a été prêté à Villarreal pour ce début de saison 2020-2021. Une belle opportunité de jouer l’Europa League et la première moitié de tableau du championnat dans un club qui avait terminé 5ème de l’exercice précédent.

Malheureusement, l’espoir japonais de 19 ans ne sera pas parvenu à convaincre son entraîneur Unai Emery, ce dernier lui reprochant notamment un manque de rendement. KUBO aura sans doute également souffert de son statut de joueur prêté, Unai Emery préférant offrir davantage de temps de jeu aux jeunes joueurs propriétés du club, notamment le Nigérian Samuel Chukwueze ou encore Yeremi Pino, formé au club.

En janvier, Takefusa KUBO s’est par conséquent rapproché de Madrid, rejoignant toujours en prêt le club de Getafe en lutte pour le maintien en première division. Son temps de jeu n’aura cependant pas été beaucoup plus conséquent, avec 7 titularisations et 10 entrées en jeu, le tout dans une équipe en grande difficulté qui n’aura engrangé que 3 victoires en 19 matchs sur la phase retour, avec la plus mauvaise attaque du championnat (28 buts).

Quelques éclaircies cependant : deux belles prestations en Europa League contre le club turc de Sivasspor (un but et deux passes décisives) et le Maccabi Tel Aviv avec Villarreal ainsi qu’un but primordial pour Getafe à l’avant-dernière journée qui aura permis au club de la banlieue sud de Madrid d’assurer définitivement son maintien dans l’élite. Cela reste cependant maigre pour un joueur surnommé le “Messi japonais”… KUBO devra bénéficier d’un temps de jeu plus conséquent l’année prochaine afin de confirmer le potentiel l’ayant conduit à recevoir les éloges de Zinedine Zidane et à être considéré comme l’un des plus grands espoirs du football japonais, comme nous l’écrivions en novembre 2019.

Ritsu DOAN relancé à Bielefeld

Prêté par le PSV Eindhoven à l’Arminia Bielfeld, club tout juste promu en Bundesliga (Première division allemande), Ritsu DOAN (23 ans) s’est imposé comme titulaire indiscutable, participant aux 34 matchs de championnat du club allemand (33 titularisations).

ritsu-doan-bielefeld

Ritsu DOAN en protection de balle ©Japantimes.com

Dans un schéma tactique rigoureux privilégiant en premier lieu la solidité défensive (8ème meilleure défense du championnat, 17ème attaque), l’ailier droit est parvenu à se montrer décisif, avec 5 buts et 3 passes décisives. Il aura notamment inscrit le dernier but de la saison de l’Arminia Bielefeld contre Stuttgart (victoire 2-0), assurant définitivement le maintien du club dans l’élite. Alors qu’une option d’achat de 5 millions d’euros était intégrée à son contrat de prêt, l’Arminia Bielefeld n’a finalement pas investi cette somme qui lui aurait permis d’acquérir définitivement l’ailier japonais, sans doute en bonne partie à cause de ses moyens financiers limités. L’espoir japonais devrait donc retourner au PSV Eindhoven, à moins qu’il n’attire l’intérêt d’un autre club, DOAN ayant évoqué en mai son envie de rester dans le championnat allemand.

A noter que Ritsu DOAN a été accompagné cette saison d’un autre compatriote japonais, Masaya OKUGAWA, prêté par le RB Salzbourg. A vocation plus défensive, ce milieu gauche de 25 ans arrivé en janvier 2021, aura également bien contribué au maintien du club en participant à 13 matchs (1 but et 2 passes décisives), et s’imposant comme titulaire régulier à partir du mois de mars.

La saison de la confirmation pour Daichi KAMADA ?

Moins médiatisé que Takefusa KUBO, Daichi KAMADA (24 ans) a réalisé une saison pleine sous le maillot de l’Eintracht Francfort. Le meneur de jeu termine en effet le championnat avec un total de 5 buts et 15 passes décisives pour 28 titularisations. Dans une équipe portée par des talents offensifs de haut niveau (André Silva, Amin Younes, Aymen Barkok, Luka Jovic…), KAMADA s’est parfaitement épanoui et a confirmé les espoirs placés en lui au cours des saisons précédentes. Suite à cette bonne forme, il a logiquement été appelé en sélection nationale pour participer aux matchs de qualification pour la Coupe du Monde 2022, ainsi qu’aux matchs de préparation.

Seule ombre au tableau : alors que l’Eintracht semblait bien parti pour accrocher une place synonyme de qualification en Ligue des Champions, le club a laissé filer des précieux points après avoir pourtant battu ses concurrents directs (Wolfsburg et Dortmund). Il s’est en effet incliné contre Schalke 04, dernier du championnat et ne sera pas parvenu à faire mieux qu’un nul à domicile contre le 13ème, Augsburg. L’équipe termine donc à une 5ème place frustrante qui ne lui permettra de ne jouer “que” l’Europa League l’année prochaine. Une compétition dans laquelle Daichi KAMADA s’était particulièrement illustré en 2019-2020 avec notamment un doublé contre Arsenal et dans laquelle il pourrait de nouveau se mettre en avant… à moins que ses excellentes performances de 2020-2021 ne lui ouvrent les portes d’un nouveau club.

kamada-frankfurt

©Bundesliga.com

Toujours à l’Eintracht Francfort, mais plus vraiment chez les espoirs : Makoto HASEBE (37 ans !), au club depuis 2014, a prolongé son contrat d’un an. Ex-capitaine de l’équipe nationale et capitaine actuel de l’Eintracht, il s’affirme comme un véritable taulier au sein de l’effectif allemand.

Takehiro TOMIYASU, titulaire solide avec Bologna

A 22 ans, Takehiro TOMIYASU fait partie des jeunes défenseurs les plus prometteurs de la sélection japonaise. Après une première saison 2019-2020 pleine, il a confirmé son statut de titulaire indiscutable en 2021, ayant participé à 31 des 38 matchs de championnat du Bologna FC (2 buts inscrits), les 7 matchs manqués étant dus à deux blessures l’ayant écarté des terrains durant quelques semaines. Il aura notamment fait preuve d’une certaine polyvalence, ayant été utilisé aux postes de défenseur central, latéral droit, et même deux fois en tant que latéral gauche. Alors qu’il reste encore deux ans de contrat au joueur japonais dans le club bolonais, d’autres équipes ont affirmé leur intérêt pour s’acquérir ses services, telles que West Ham en Angleterre, et l’Atalanta Bergame. Avec deux saisons complètes en Europe, TOMIYASU s’affirme comme une valeur sûre en équipe nationale, ayant déjà comptabilisé 23 sélections à l’heure où ces lignes sont écrites.

Takehiro TOMIYASU à la lutte contre le joueur du Torino Simone Verdi ©Italyphotopress/IPP

Parmi les autres jeunes joueurs à suivre, nous pouvons également citer le latéral droit Yukinari SUGAWARA (20 ans), qui a effectué sa première saison en Europe avec le club hollandais de AZ Alkmaar. Avec 22 apparitions et 2 buts inscrits pour le 3ème du championnat, l’ancien joueur de Nagoya est parvenu à acquérir un temps de jeu régulier afin de poursuivre sa progression. Toujours en Hollande, le défenseur central Ko ITAKURA (24 ans), prêté par Manchester City à Groningen, a tout simplement joué tous les matchs de son équipe (34) sans en rater une seule minute. Avec une place de titulaire indiscutable, il aura réalisé une saison pleine qui aura aidé son équipe à atteindre la 7ème place du classement national.

Si vous êtes curieux de voir les jeunes espoirs japonais à l’oeuvre, les JO 2021 devraient pouvoir vous donner un aperçu de leurs qualités : réservée aux moins de 24 ans, cette compétition démarrera pour le Japon à partir du 22 juillet 2021. Si d’autres espoirs japonais vous viennent à l’esprit, n’hésitez pas à en parler en commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.