Takefusa Kubo : L’espoir du football japonais

De ses débuts sur le sol européen à son arrivée au Real Madrid, nous vous proposons aujourd’hui de découvrir le parcours et les ambitions de Takefusa KUBO, celui que les médias surnomment le Messi japonais. Rien que ça.

Takefusa Kubo Une

Takefusa KUBO : un jeune milieu offensif (déjà) très convoité

Le 3 novembre 2019, au stade José Zorilla. Le club de Majorque rencontre celui du Real Valladolid dans le cadre de la Liga, la première division espagnole. Deux clubs relativement faibles et mal classées pour le moment. Sur le terrain, un jeune joueur du FC Majorque est un peu plus scruté que les autres. Son nom : Takefusa Kubo

C’est l’espoir du football japonais, un milieu offensif au talent précoce et qui pourrait bien concrétiser les ambitions nipponne dans le domaine du ballon rond. Takefusa Kubo a seulement 18 ans, et serait en train de préparer son baccalauréat comme la plupart des jeunes de son âge. 

Mais lui, il doit briller sur les plus beaux terrains de Liga, du Camp Nou de Barcelone au Santiago Bernabeu de Madrid. Il est le réceptacle des attentes de l’un des plus grands clubs de football au monde : le Real Madrid. La Casa Blanca, comme on surnomme l’équipe avec le plus de Ligue des Champions de l’histoire (13 titres), à recruter l’espoir nippon dans son effectif le 14 juin 2019 pour la modique somme de 2 millions d’euros. Une acquisition au nez et à la barbe du FC Barcelone et du Paris Saint-Germain, qui étaient tous les deux sur le coup. 

Prêté dans la foulée au club de Majorque pour une saison, il va pouvoir se rôder dans un plus petit club que le Real mais qui reste dans le top niveau espagnol. Une nécessité pour un jeune joueur qui a pourtant déjà une sacrée carrière derrière lui ! 

 

L’histoire du Messi japonais

Avant d’être un footballeur majeur de son pays et d’un grand club, il faut bien commencer quelque part. Et Takefusa Kubo n’a pas commencé sa carrière en junior n’importe où : il a débuté au FC Barcelone. 

Takefusa Kubo Barcelone

Takefusa Kubo à Barcelone

Arrivée dès l’âge de 10 ans à la Masia, le centre de formation du club catalan, le petit attaquant a tout de suite impressionné les formateurs et ses camarades. Avec un total assez impressionnant de 74 buts en 30 matchs avec les U11 (l’équipe des joueurs de moins de 11 ans), son entourage sportif lui a attribué le titre de Messi japonais. Un surnom qui a de l’importance dans le club où joue la légende argentine. 

Mais après quatre années de succès et d’évolution avec les Barcelonais, Takefusa Kubo est contraint de quitter la Masia. La raison évoquée n’est pas du tout sportive. Le FC Barcelone n’aurait pas respecté les règles sur les transferts de mineurs, et n’a pas pu garder Kubo dans son effectif. 

Le joueur, alors adolescent de 14 ans, se retrouve à retourner sur sa terre de naissance. Il va directement signer avec le FC Tokyo, l’un des clubs de la capitale qui joue en  J-League, la première division japonaise de football. Pendant l’année 2015, l’attaquant va jouer dans la réserve du club pour évoluer et se perfectionner. 

C’est en 2016 qu’il portera pour la première fois le maillot du FC Tokyo comme joueur professionnel. Deux saisons, dont une en prêt dans le club de Yokohama F. Marinos, pour un total de 36 matchs et 7 buts. Moins performant devant le but, mais très technique et créatif : c’est ce qui l’amènera à reprendre l’avion pour revenir sous le soleil espagnol, mais du côté du Real Madrid cette fois-ci. Pas d’arrêt par la Catalogne pour Takefusa Kubo, oh que non ! 

Takefusa Kubo au Real Madrid

 

L’ambition d’un joueur et d’une nation

Quand un journaliste espagnol du quotidien sportif Marca lui a demandé ce qui l’a attiré au Real Madrid, la réponse de Takefusa Kubo fut aussi diplomatique que clair. « J’ai beaucoup apprécié l’attention portée par le Real Madrid sur mon projet sportif, les plans qu’il avait pour moi pour les prochaines années et ce qu’il imaginait pour moi. Il m’a montré ses plans, et c’est ce qui m’a convaincu. » 

Dans cette citation assez langue de bois dans la forme, on peut voir que Takefusa Kubo voit son avenir comme important. C’est une pépite qui veut devenir un joueur majeur au même titre qu’un Kylian Mbappé, qui n’a que deux ans de plus que Kubo. Et il est devenu naturellement le fer de lance du football japonais tout entier. 

Le prodige nippon a récemment porté le maillot de l’équipe nationale pour la première fois à l’occasion de la Copa America, la coupe continentale d’Amérique du Sud. Le Japon y avait été invité par l’organisation de l’évènement. Il a pu faire ses premiers pas sous le maillot des aigles japonais, et y rencontrer de jeunes talents qui vont émerger sur le sol japonais et en Europe, comme Shinta Karl Apperkamp à Dusseldorf, Daichi Kamada à Francfort ou encore Takehiro Tomiyasu à Bologne…

Takefusa Kubo en Equipe Nationale

D’ailleurs, ironie du football, il retrouvera un coéquipier de l’équipe nationale sur les terrains de Liga. Et dans un club qu’il connaît vraiment bien. Le FC Barcelone a recruté cet été le jeune international japonais Hiroki Abe, 20 ans. Une petite vengeance pour s’être fait voler Kubo par leur rival éternel ? Peut-être bien… 

A moins d’un an des Jeux Olympiques d’été de Tokyo, on ne peut pas dire que le Japon sera prêt pour gagner la médaille d’or dans cette discipline. Mais ce qui est certain, c’est qu’il faudra compter sur les footballeurs du soleil levant pour la décennie à venir et sur leur nouveau leader, Takefusa Kubo ! 

 

Sources : https://www.thesun.co.uk/sport/football/9329884/real-madrid-transfer-news-takefusa-kubo-barcelona/ 

http://www.footmercato.net/liga/takefusa-kubo-explique-comment-le-real-madrid-a-double-le-psg-et-le-barca_265698 

https://rmcsport.bfmtv.com/football/barca-deux-recrues-surprenantes-un-jeune-anglais-et-un-japonais-1729631.html 

https://www.japantimes.co.jp/sports/2019/02/27/soccer/teen-prodigy-kubo-growing-fast-europe-awaits/#.XcVjnSVCfL8 

Crédits Photos : © Getty Images (Barcelone, Equipe Nationale). © Maxppp (Real Madrid). 

 

Calendrier de l'Avent 2019 : A-musées-vous bien !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *