Olympic Games Tokyo 2020 le jeu vidéo !

C’est aujourd’hui, 23 juillet, que les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 débutent après un report d’une année. Si vous vous souvenez, on vous avait présenté la polémique autour de ces JO, ainsi qu’un aperçu des nouveaux sports et athlètes à suivre durant ces jeux. Mais à Journal du Japon, on apprécie l’immersion : alors pourquoi ne pas vous-même concourir dans l’une ou l’autre des disciplines présentes à ce championnat international, mais de chez… vous ? Eh bien c’est possible avec le jeu vidéo Olympic Games Tokyo 2020 proposé par SEGA sur les différentes consoles et sur PC.

Un jeu d’arcade sur fond de Jeux Olympiques

Un boxeur en mode chevalier dans le jeu vidéo Olympic Games Tokyo 2020

© 2021 Comité International Olympique / TOKYO2020

Un nouveau Sonic aux Jeux Olympiques ? Non, ce dernier est déjà sorti l’an passé. Un Mario et Sonic aux Jeux Olympiques alors ? Non plus, lui aussi est déjà sorti fin 2019. Alors d’où sort donc ce jeu ? Il est présenté comme le jeu vidéo officiel de ces Olympics Games Tokyo 2020. Et c’est SEGA à l’initiative. Ici le concept est simple : on propose aux joueurs de s’immerger dans 18 des 46 disciplines, soit en mode entraînement, soit à plusieurs avec le mode local ou même online. Et le must-have de ce jeu réside dans son avatar : le joueur peut le personnaliser pour qu’il lui ressemble trait pour trait, et il peut également changer la tenue pour quelque chose de plus fun qu’une tenue classique.

Vous avez toujours rêvé de faire une course de 100m haie en tenue de cosmonaute ? Ou bien vous avez toujours voulu la jouer pirate durant une compétition de natation ? Ou alors faire un peu de boxe en tenue d’homme préhistorique ? Tout cela est faisable dans ce jeu, et en emmagasinant des points on peut les échanger contre des tenues inédites. En somme, sur fond de disciplines sportives, le jeu propose de pimenter le tout avec une tunique absurde, originale ou drôle. Olympic Games Tokyo 2020 est un peu comme une borne de jeux d’arcades sportifs puisqu’on vous propose 18 mini-jeux qui restent sur un seul et même plateau une fois lancé. Le but ultime étant comme tout bon athlète, le haut du podium, les records battus et surtout la fameuse médaille d’or ! À vous de vous illustrer du mieux possible afin d’éblouir le public qui vous acclame et vous encourage.

Deux modes de jeux attractifs

Illustration d'une course de relais dans le jeu video Olympic Games Tokyo 2020

© 2021 Comité International Olympique / TOKYO2020

Dans ce jeu que l’on a testé sur la Nintendo Switch mais qui est également disponible sur PC, PS4 et Xbox One, il y a deux modes réellement distincts. Le premier, celui de l’entraînement, est là pour vous faire découvrir chaque discipline, leurs règles, les différentes touches pour jouer et réaliser des combo, et débloquer des astuces de jeux. Car à chaque nouveau record ou à chaque partie lancée, on débloque des points qui donnent accès à certaines tenues. Mais surtout, plus on joue et plus on découvre des astuces liées à chaque mini-jeu. Cela peut varier d’une indication de combo, à un rappel des touches, à comment se placer correctement, le bon timing, etc.

Le premier mode se joue donc essentiellement en solo et en hors-ligne. On est confronté à des IA plus ou moins fortes suivant le niveau de difficulté choisi. C’est aussi le meilleur moyen de discerner les sports avec lesquels on a de bonnes affinités en vue du prochain mode. On vous l’a dit, le but est réellement d’obtenir la première place du podium. L’entraînement permet donc également de bien se familiariser avec les touches à utiliser. Certaines disciplines sont d’ailleurs un peu plus complexes que d’autres à maîtriser. Personnellement, la natation a été la plus délicate, ainsi que le 100m haie, le tennis de table et le BMX. Les disciplines les plus simples ont été le 100m, le lancé de poids et le volley. D’autres disciplines encore dépendront de votre ressenti : le football et le rugby, tous deux des sports collectifs, seront soit simples à jouer soit plus compliqués.

Illustration d'une partie de football dans le jeu vidéo Olympic Games Tokyo 2020

© 2021 Comité International Olympique / TOKYO2020

Mais l’entraînement ne serait pas utile si on ne pouvait pas confronter notre niveau à celui d’autres athlètes, non ? Les Jeux Olympiques existent bien pour cela : il s’agit des Jeux par excellence que tout athlète espère faire une fois dans sa vie. Le deuxième mode permet ainsi d’affronter d’autres personnes. On peut dire qu’il s’agit du mode online, même si on peut mettre le mode local dans la balance.

La différence entre le mode local et en ligne réside dans les athlètes affrontés : soit le joueur les connaît ou non. On s’explique : dans le mode local, on peut tout simplement jouer avec des personnes de son entourage que l’on invite à jouer. On est alors face à des personnes connues et on ne joue plus seul. Le mode online, à l’inverse, on est dans une arène où des milliers de joueurs attendent d’autres personnes pour jouer avec eux. On peut créer une salle, que l’on ouvre aux autres, ou l’on peut aussi rejoindre une salle déjà créée pour lancer une partie. Ensuite, on choisit une seule et unique discipline, ou bien un enchaînement de disciplines, jusqu’à 10 environ, à l’instar du fameux décathlon présent aux J.O., où il vous faudra briller quoi qu’il en coûte. Pour le reste, soit on enchaîne les affrontements au sein d’une même salle, dès lors que tous les participants restent connectés, soit on change de salle et ainsi de suite…

Le mode online possède donc un niveau de difficulté plus élevé car on ne peut pas savoir à l’avance si la personne en face s’est entraînée comme un fou ou pas avant de se lancer dans l’arène. Le petit bonus reste qu’on affronte des personnes du monde entier, puisque chaque pays peut être représenté. On se souvient à Journal du Japon, d’une partie de foot mémorable contre la Malaisie… Malheureusement perdue par un score de 3 à 2. Eh oui, même si c’est du virtuel, on se prend réellement au jeu : l’immersion on vous a dit !

Un peu de tourisme pour clore le tout

Illustration du BMX dans le jeu vidéo Olympic Games Tokyo 2020

© 2021 Comité International Olympique / TOKYO2020

Qui dit jeu vidéo officiel, dit épingle du jeu à sortir. Pour Olympic Games Tokyo 2020, au-delà de l’immersion qui est proposée, on peut aussi découvrir le Japon un peu autrement. On vous parlait des astuces débloquées ci-dessus au fur et à mesure que l’on joue et que l’on enchaîne les parties. Certes, ces astuces apprennent comment mieux jouer, mais certaines ont une vocation purement touristique.

Au moment de lancer une des disciplines, un encart explicatif apparaît alors et la plupart du temps, cela correspond à une description des lieux où vont se dérouler certains sports. On nous décrit ainsi le stade qui accueillera le baseball avec un point historique. On nous indique même les lieux repris des premiers J.O. ayant eu lieu à Tokyo en 1964, comme pour le basketball par exemple. En somme, ce jeu est à la fois une vitrine touristique et une borne d’arcade. Le générique des crédits est également un enchaînement des différents lieux de la capitale nippone et des villes où auront lieu les jeux à proximité puisqu’on aperçoit la tour de Tokyo, la Sky Tree, les abords de Yokohama…

En réalité, on a la possibilité de découvrir des informations historiques sur certains lieux mémorables japonais à travers le jeu, même si ce n’est pas ce qui est mis en avant. Cela a tout de même le mérite d’ajouter une petite touche bienvenue qui met en avant le pourquoi du jeu officiel car on imagine sans peine que tout a dû être bien validé avant la réalisation de ce dernier.

Vous l’aurez donc compris, pour Journal du Japon, ce jeu est un bon moyen de passer le temps et de découvrir du sport olympique différemment en offrant l’opportunité de s’immerger le temps d’un mini-jeu dans la peau d’un athlète d’exception. Si vous cherchez un jeu ultra poussé sur le sujet, vous serez peut-être un peu déçu car il n’y a pas toutes les disciplines représentées et on ne va pas dans le détail. Si au contraire vous recherchez un jeu sportif qui change un peu des FIFA, NBA, ou même différents Mario and co aux J.O. alors ce jeu peut vous intéresser. Par ici, on compte bien prendre sa revanche au foot !

Pour aller plus loin, n’hésitez pas à suivre le site officiel du jeu.

Charlène Hugonin

Rédactrice à Journal du Japon depuis quelques années, je suis un peu une touche-à-tout niveau mangas, anime et culture. Mais j'ai une jolie préférence pour tout ce qui a trait à la gastronomie japonaise, et ce qui tourne autour et même le sport ! Peut-être pourrons-nous même en parler ensemble ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez aussi...