La génétique expliquée par la Pop Culture et Alex Fouilleroux

Dans La génétique expliquée par Naruto, Jurassic Park… & les super-héros, Alex Fouilleroux combine habilement Pop Culture et vulgarisation scientifique. Grâce à des exemples de la culture populaire, l’ingénieure en agronomie réussit à expliquer de manière ludique et simple des concepts génétiques qui peuvent paraître très complexes. Montons dans une des Jeep et franchissons les portes du Génétic Park pour une visite guidée pleine d’humour par l’autrice fan de SF ! Une chose est sûre : vous n’aurez plus d’excuse pour ne pas aimer les sciences !

Vulgariser la science tout en s’amusant

La génétique expliquée par Naruto Jurassic Park et les super-héros

©Les Éditions de l’Opportun

Selon le dictionnaire du Larousse, vulgariser est l’ « action de mettre à la portée du plus grand nombre, des non-spécialistes des connaissances techniques et scientifiques ». Si le vulgarisateur est face au grand public non expert, il faut avant tout être précis et compréhensible sans pour autant simplifier à l’extrême un message qui pourrait devenir mensonger. Il ne faudrait pas tromper les lecteurs avec des informations tronquées ou orientées. La vulgarisation de la science est loin d’être une tâche facile et une telle entreprise n’est pas à la portée de tous les scientifiques. Alex Fouilleroux est éditrice scientifique et ingénieure en agronomie et se limite à vulgariser son domaine de connaissances. Dans La génétique expliquée par Naruto, Jurassic Park… & les super-héros, l’autrice s’attaque donc aux différents concepts autour de la génétique, en explorant notamment l’histoire de la science de l’hérédité avec les travaux de Mendel et la découverte de l’ADN par exemple.

À mesure que les connaissances de la génétique et du décodage du vivant ont avancé et continuent de progresser, l’imaginaire populaire s’est emparé de ces avancées de la science, plein d’espoir (pour soigner des maladies génétiques par exemple) mais aussi de craintes (clonage, OGM, mutants entre autres…). Mutants, les êtres humains modifiés ou améliorés, les dinosaures revenus à la vie : les exemples ne manquent pas dans la Pop Culture et même s’il s’agit de fictions, elles donnent néanmoins des clés pour comprendre la réalité, les fondamentaux de la génétique et ses avancées récentes.

En un peu moins de 200 pages, l’autrice aborde de manière simple et imagée les nombreux concepts autour de la génétique en 5 parties :

  1. en abordant les premiers pas en génétique avec l’hérédité et les lois de Mendel
  2. les fonctions de l’ADN
  3. l’expression des gènes et l’épigénétique
  4. le génie génétique avec les OGM et les thérapies géniques notamment
  5. la génétique évolutive et la génétique des populations

Pour illustrer la question « Sera-t-on un jour prêts pour l’humain augmenté ? », Alex Fouilleroux utilise l’exemple des Naturels et des Coordinateurs de l’excellent Gundam Seed qui avait eu droit à un Souvenir (jap)animé. Entre les différents chapitres, des « fact check » ainsi que des « #science_hack » s’intercalent avec toujours des informations et des anecdotes très bien écrites et pleines d’humour et de références.

Et puisqu’il s’agit de science, la bibliographie permet aux lecteurs de vérifier le sérieux de l’autrice et de retrouver des ouvrages de référence ainsi que les publications et les articles qui ont servi de sources dans les différents chapitres.

Interview de l’autrice, Alex Fouilleroux

Alex Fouilleroux devant la librairie Les furtifs, à Aubagne

Alex Fouilleroux devant la librairie Les furtifs, à Aubagne ©Librairie Les furtifs

Journal du Japon : Pour commencer, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Alex Fouilleroux : Bonjour ! Je suis Alex, scientifique de formation, éditrice de métier, et tout fraîchement autrice de livres. Je suis ravie d’être interviewée par Journal du Japon. J’aime énormément ce pays, où j’ai eu la chance de pouvoir voyager plusieurs fois, et sa culture. J’ai aussi passé quelques années sur des tatamis d’arts martiaux ou derrière des taikos !

Quel est votre parcours ? Comment une ingénieure en agronomie devient éditrice scientifique ?

« J’adore les livres. » Blague à part, pendant mes études, j’ai envisagé avec un groupe d’amis d’ouvrir une librairie. L’un d’entre eux est d’ailleurs devenu correcteur professionnel et a relu mon livre. Le livre a toujours fait partie de ma vie et quand, à la sortie de l’école, je ne trouvais pas de poste dans la branche que je voulais, je suis partie dans l’édition, où les scientifiques sont très demandés. Et je n’en suis plus ressortie !

La génétique est partout dans notre quotidien et pour beaucoup de personnes, l’hérédité, l’ADN, les gènes ou les mutations par exemple sont des concepts flous. En tant que scientifique, comment avez-vous procédé pour vulgariser ces notions clés qui peuvent rebuter les fâchés avec les sciences ?

L’important, quel que soit le message que l’on veut faire passer, c’est de raconter une histoire. Il faut suivre un fil, poser des questions, mettre en scène des personnages, apporter des respirations (encadrés, blagues, etc.). Et la relecture de quelques bêta-testeurs néophytes pour se remettre sur les rails ! J’ai aussi bénéficié de mes années d’expérience en tant qu’éditrice de manuels scolaires et de mes lectures de grand.e.s vulgarisateur.ices comme Christophe Galfard, Nessa Carey ou Stephen Jay Gould.

À travers de nombreux exemples tirés de la culture populaire, vous imagez les principes de la génétique. A-t-il été facile de trouver toutes ces références à la Pop Culture ?

Certaines m’ont donné du fil à retordre, mais la génétique est un grand moteur d’inspiration pour la pop culture. Les références ne manquent pas, heureusement ! Au final, le plus difficile est de bien doser les références très grand public et les un peu plus obscures, mais pertinentes.

Naruto, Jurassic Park, Spiderman, les mutants de X-Men, Avatar, le dernier maître de l’air, Glee, Lego, Les Experts, Hulk, Highlander, Bienvenue à Gattaca, Rampage, Elysium, Les Brigades immunitaires, les Avengers : de quel(s) exemple(s) êtes-vous le plus fière ?

Ah, ça, c’est une bonne question ! Du point de vue de l’écriture, j’ai beaucoup aimé inventer une micro-fanfiction des Experts. Et d’un point de vue « placement de produit », le fait de pouvoir citer She-Ra et les princesses au pouvoir (qui n’est d’ailleurs pas dans votre liste !), un remake féministe d’un dessin animé des années 1980, était très satisfaisant.

She-Ra et les princesses au pouvoir © 2018 DreamWorks Animation LLC

Vous insistez grandement sur l’éthique et vous remettez dans la lumière des femmes scientifiques dont on a volé leurs découvertes (effet Matilda). En tant que femme et scientifique, pensez-vous que le milieu scientifique progresse sur la question d’équité entre les sexes ?

Il faut surtout que la société dans son ensemble progresse sur la notion d’équité entre les sexes. Le milieu scientifique n’existe pas dans le vide, il fait partie de notre société. Malheureusement, pour que le milieu progresse, il faut aussi que les femmes y soient plus présentes. Or, ce n’est pas gagné… on a vu récemment les dégâts que la réforme du lycée a causé aux effectifs de lycéennes poursuivant les mathématiques jusqu’au bac. Reste à espérer que le retour des maths en tronc commun finira par rattraper cet effet. [NDLR : confère l’article sur l’Etudiant « Réforme du lycée : quand les filles désertent les maths, les prépas scientifiques en pâtissent »]

Avez-vous déjà été discriminée par des collègues ou confrères masculins ?

Évidemment. Aucune femme n’est épargnée par ce phénomène. Je me souviens très bien d’une fois en réunion où j’ai eu droit à un très sérieux « il ne faut jamais dire à une femme qu’elle a raison ». Comment voulez-vous avoir une conversation professionnelle quand on tombe à ce niveau…

Prévoyez-vous d’autres livres de vulgarisation ? Des idées de sujets ou thèmes ? La pop culture sera-t-elle toujours présente ?

Bien sûr ! Ce livre est le premier d’une collection, que je dirige pour les éditions de l’Etudiant. J’en écrirai au moins un autre, toujours en lien avec la biologie, et je recrute des auteurs et autrices pour les notions de physique et de mathématiques. La pop culture restera au cœur de cette collection. Et comme cette première expérience a été très enrichissante, peut-être que l’inspiration m’emmènera sur d’autres pistes…

Êtes-vous présente à des conventions ou des événements de vulgarisation scientifique ?

Pour le moment, je peux vous dire que je serai présente au Geekfest d’Angers, du 2 au 3 avril, pour deux conférences et une table ronde. J’y présenterai mon livre, et je parlerai de la place des femmes dans la science, avec d’autres invités. Suivez mon actualité sur Instagram (@alex_fouilleroux) pour savoir ce qui se trame !

© Angers Geekfest – Lenno

À titre personnel, j’aime beaucoup la formule de Rabelais « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme ». Quel serait votre nindô pour rester dans la Pop Culture avec Naruto ?

« La vie trouve toujours un chemin » (oui, j’ai un faible pour les citations d’Ian Malcolm dans Jurassic Park).

Quels derniers mots voudriez-vous dire à nos lecteurs ?

J’espère que je vous ai donné envie de (re)plonger dans les sciences, et bonne lecture à tous !

Un grand merci à Alex Fouilleroux pour avoir répondu à nos questions. Après ce premier livre de vulgarisation scientifique très réussi sur la génétique, il nous tarde de retrouver les prochains ouvrages de la collection qui s’annonce très prometteuse. La génétique expliquée par Naruto, Jurassic Park… & les super-héros est l’ouvrage qu’il faut pour réviser tout en s’amusant les SVT pour le baccalauréat par exemple !

Plus d’informations sur le site de l’éditeur.

David Maingot

Responsable Culture à JDJ et passionné de la culture et d l'histoire du Japon, je rédige des articles en lien avec ces thèmes principalement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Concours Rentrée littéraire 2022 : des romans, mangas et light novel pour votre PAL !