Légendes Pokémon : Arceus – Les prémices de l’open-world pour une aventure unique

Aujourd’hui, il existe encore une société de développement de jeux vidéo qui est un peu à la traîne quant à l’innovation du contenu de ses propres jeux. Game Freak et sa filiale, The Pokémon Company, sont en effet bons derniers dans la révolution numérique. Depuis plusieurs années, la célèbre compagnie ne parvient pas à rivaliser avec le reste du marché, proposant plutôt de remasteriser ses anciens jeux, que l’équipe de Journal du Japon vous a présentés à maintes reprises. Mais avec Légendes Pokémon : Arceus, sorti le 28 janvier 2022, le développeur montre qu’il en a finalement dans le ventre avec de belles surprises à venir. On vous invite donc à découvrir l’aventure unique qui en découle !

The Pokémon Company à l’assaut de l’open world !

Capture 1 de Pokémon Légendes Arceus par Charlène

Capture réalisée par C. Pernel, Journal du Japon © 2022 Nintendo.

Même si elle traîne un peu la patte en termes de gameplay et d’évolution dans ses jeux vidéo, la saga Pokémon persiste malgré ces point faibles. Autant dire que pour les fans de la première heure et les autres, arrivés en cours de route, la frustration commençait sérieusement à se faire sentir. Car depuis Pokémon Épée et Bouclier, sorti fin 2019, qui avait tenté un renouveau en ajoutant notamment les Pokémon Dynamax, la saga ne s’était pas vraiment renouvelée. Bien au contraire, puisque plusieurs anciens jeux (à l’instar de Pokémon Diamant Etincelant et Perle Scintillante récemment) ont simplement été remasterisés pour être compatibles avec la Nintendo Switch.

Cette console reste en effet le support fétiche du moment pour les jeux de la saga. Résultat, après plus d’un an d’attente où les premières images avaient fuité, Légendes Pokémon : Arceus était LE jeu de ce début d’année attendu par les afficionados de Pokémon. Mais finalement, le jeu tient-il ses promesses et offre-t-il réellement un renouveau à cette longue saga de jeux vidéo ?

La réponse est oui, tout simplement. Certes, le jeu n’est pas exactement à la hauteur de toutes les espérances, tant les rumeurs et les spéculations allaient bon train depuis des mois sur la toile. Cependant, il fait très bien le travail, même beaucoup mieux qu’espéré. Pour l’équipe de Journal du Japon, c’était une vraie bouffée d’air frais parmi tous les jeux sortis dernièrement par The Pokémon Company, et cela fait du bien. En réalité, on assiste à une véritable aventure type RPG comme on les aime au sein d’autres jeux. La nouveauté réside clairement en deux choses : l’open world et le gameplay différent des précédents opus.

Qui dit zone ouverte, dit gameplay amélioré

Capture 2 de Pokémon Légendes Arceus par Charlène

Capture réalisée par C. Pernel, Journal du Japon © 2022 Nintendo.

Ici c’est simple : pas d’arènes, pas de champions à combattre et surtout, pas de Ligue Pokémon à affronter pour devenir le Maître de ces derniers. Loin de là : on revient au contraire au basique du jeu, à savoir, collectionner les Pokémons en complétant le Pokédex (nommé ici le Smarceus). Mais il s’agit aussi de se faire une place, tant auprès des Pokémon que dans ce monde dans lequel vous êtes projetés. En somme, un réel besoin de partage avec les PNJ et les Pokémons. Ajoutez-y ensuite une touche d’open world et vous obtenez un jeu unique en son genre dans la saga. Ces innovations annoncent du beau pour la suite, surtout depuis l’annonce du prochain jeu à venir : Pokémon Ecarlate et Violet !

Car là aussi, le héros principal de l’histoire, à savoir le joueur derrière sa console, n’aura pas à découvrir une carte classique. Nul besoin d’avancer de ville en ville, en traversant forêts, grottes and co, mais plutôt cinq régions à parcourir. Ces cinq zones ne sont pas sans rappeler, par leur dessin, la forme de l’île de Hokkaido au Japon. Et vous vous y déplacerez à votre guise ! Car c’est là que le principe de l’open world prend sa place : chaque territoire est une zone ouverte avec ses Pokémons, ses spécificités climatiques et ses quêtes.

Capture 3 de Pokémon Légendes Arceus par Charlène

Capture réalisée par C. Pernel, Journal du Japon © 2022 Nintendo.

Au-delà du principe de l’open world, qui renouvelle totalement la saga puisque vous pouvez aller où vous le souhaitez dans la limite de la zone, vous explorez en découvrant l’histoire principale qui fait office de guide. Vous faites en réalité ce dont vous avez envie : vous confronter ou non à des Pokémon, vous balader, voire même rechercher des matériaux etc. Vous êtes donc libres de vivre l’aventure que vous voulez, Arceus vous le permet totalement et sans frustration. Le gameplay renouvelé conclut l’innovation du jeu et vous offre une histoire singulière. Pour faire simple, vous avez une quête unique et principale, celle que vous devez suivre. Elle vous fait rencontrer pléthore de personnages au charisme et aux personnalités bien différentes, et découvrir des Pokémons présents dans ce monde. Ces derniers sont d’ailleurs issus des nombreuses générations de la saga.

On vous permet également de suivre et réaliser de nombreuses quêtes secondaires qui vous apportent aussi bien des objets que des bonus dans le jeu. Enfin, dans Légendes Pokémon : Arceus, dernier bon point du gameplay : vous n’êtes plus obligés de combattre avec vos Pokémons pour gagner en expérience et monter leurs niveaux. En effet, dans Arceus, l’exploration étant de mise et le remplissage du Pokédex quasi vital, si vous ne faites qu’attraper des Pokémons, vous gagnerez déjà de l’expérience (un peu comme dans Pokémon Épée et Bouclier). Cela veut dire que, même sans combattre, vous avancerez suffisamment dans l’histoire. De plus, si vous remplissez le Pokédex via des tâches bien précises à accomplir avec les Pokémons que vous rencontrez, vous atteindrez un niveau plus que convenable assez rapidement !

Bref, un renouveau total qui n’est pas pour déplaire, permettant de se concentrer sur les mouvements de votre personnage, les alentours et la quête principale.

Et l’histoire dans tout ça ? À la découverte du vieux Sinnoh !

Carte de l'île de Hisui dans Pokémon Légendes Arceus

©2022 Pokémon. ©1995–2022 Nintendo / Creatures Inc. / GAME FREAK inc.

Vous avez bel et bien lu, il s’agit de Sinnoh, la région découverte avec Pokémon Diamant et Perle en 2007. On y découvrait alors la grande région de Sinnoh et un groupe, la team Galaxy, souhaitant faire main basse sur Dialga et Palkia, les deux Pokémon légendaires contrôlant l’espace et le temps. Ce n’est finalement pas par hasard si The Pokémon Company a sorti une version remasterisée (Diamant Etincelant et Perle Scintillante) si proche de la sortie de Pokémon Légendes Arceus, puisque les deux jeux sont liés.

L’île de Hisui, où se déroule l’aventure unique de Légendes Pokémon : Arceus, est en effet la région de Sinnoh, mais des centaines d’années auparavant. Résultat, si vous connaissez les jeux précédents, Diamant et Perle, vous allez être un peu déroutés tant Hisui ne ressemble en rien à la Sinnoh traversée dans ces opus. C’est justement le parti pris du jeu puisque dans Arceus, il s’agit de revenir aux sources, à la base même de Pokémon. C’est pourquoi, après avoir atterri de manière totalement fortuite sur l’île de Hisui, vous faites la rencontre du Professeur Lavande, un professeur appartenant au Corps des Chercheurs du Groupe Galaxie. Vous le voyez bien, tout est lié !

Ni une ni deux, il vous propose de le rejoindre et vous voilà mû par un objectif unique : partir observer, étudier et attraper les Pokémon sauvages dans l’idée de remplir le tout premier Pokédex de la région. Et pour y parvenir, différents bivouacs seront présents dans chaque zone open world à visiter et découvrir. Vous pourrez en effet vous y reposer, mais aussi fabriquer des objets utiles comme des Pokéballs, par exemple, grâce aux matériaux trouvés lors de votre périple.

Représentation de Guériaigle dans Pokémon Légendes Arceus

©2022 Pokémon. ©1995–2022 Nintendo / Creatures Inc. / GAME FREAK inc.

Mais très vite, on comprend que votre arrivée sur cette île n’est pas sans lien avec une catastrophe nouvelle qui a surgi tout en haut du Mont Couronné, cette montagne au centre de l’île. En effet, une sorte de trou noir inquiétant duquel des éclairs s’échappent, annonçant une terrible menace, est constamment dans le décor. Épaulé par le Groupe Galaxie, pour lequel vous travaillez à présent, vous voilà embarqués dans une aventure plus grande encore que la simple étude des Pokémons. Deux clans ancestraux présents sur l’île, le Clan Diamant et le Clan Perle, vénérant une divinité du nom de Grand Sinnoh, vous porteront aussi assistance.

On vous demande d’apaiser des Pokémon enragés, les Monarques (un par zone), tout en essayant de comprendre ce qui se passe et comment y remédier. Sur le chemin, d’autres Pokémons appelés les Barons, sous l’influence d’une forte colère, seront eux aussi à combattre : ces derniers apportent bonus et expériences supplémentaires. Peut-être même que ces missions vous aideront à comprendre d’où vous venez vous-même.

La manière d’affronter ces Monarques est elle aussi une grande nouveauté dans le gameplay. Vous êtes en effet mis concrètement à contribution : pas seulement vos Pokémons mais votre propre personnage. Autant dire que le jeu donne la part belle à l’action et la réflexion ! Il vous faudra être agile et intelligent pour venir à bout de certaines énigmes et de certains Monarques. Par ici, certains ont quand même donné du fil à retordre ! En effet, dans ce jeu, vous pouvez vous évanouir. Plus besoin d’avoir 6 Pokémon K.O. pour être renvoyé au Centre Pokémon le plus proche ; dans Arceus, votre propre jauge de fatigue prend toute son importance.

Si vous vous faites attaquer trop souvent par un Pokémon sauvage, par exemple, ou lors d’un affrontement avec un de ces Monarques, vous vous évanouissez et vous devrez recommencer ! Face à un Monarque, en reprenant au début du combat. Mais en pleine nature, en étant renvoyé au bivouac le plus proche. À vous d’être vigilant en surveillant l’écran de votre console, qui s’obscurcit et se teinte de rouge dès lors que vous vous rapprochez du K.O. Enfin, pour avancer dans votre quête, des Pokémons gardiens vous porteront assistance pour vous permettre d’explorer encore différemment Hisui (voler, nager, grimper…) : autant dire qu’on remet concrètement les Pokémons au centre du jeu.

Des influences aïnou flagrantes pour clore ce jeu unique

Capture 4 de Pokémon Légendes Arceus par Charlène

Capture réalisée par C. Pernel, Journal du Japon © 2022 Nintendo.

On ne pouvait décemment pas finir la présentation de ce jeu unique de la saga Pokémon sans faire allusion à son lore si florissant, et à la culture, totalement assumée, inspirée du peuple aïnou. De nombreux aspects y font allusion, et non des moindres. On en a déjà cité un dans les paragraphes précédents : la forme même du territoire de Hisui, qui ressemble à s’y méprendre à celle d’Hokkaido, l’île la plus au nord du Japon.

Au-delà de la forme de l’île, c’est également une partie de la culture aïnou qui est mise en avant dans le jeu. En effet, si vous vous intéressez un tant soit peu à la culture japonaise, vous devez savoir qu’à Hokkaido se trouvait à l’origine un peuple indigène : les Aïnous. De nombreux supports le mettent en avant depuis quelques années sur l’archipel nippon, tels que le manga Golden Kamui. Dans la même dynamique, The Pokémon Company s’est clairement inspiré de ce peuple pour son dernier jeu. C’est en effet ce qu’on a découvert avec les premières images partagées il y a plus d’un an, à travers notamment l’habit traditionnel aïnou très présent dans la tenue de départ de votre personnage. Les chaussures ressemblent énormément aux raquettes à neige utilisées par les Aïnous (nommées yukigutsu, littéralement « les chaussures de neige »). On retrouve aussi le vêtement traditionnel en coton (ou momeni).

Néanmoins, ce ne sont pas les seules allusions à Hokkaido ou au peuple aïnou, puisque le Mont Couronné n’est pas sans rappeler, par sa forme et sa représentation, le Mont Yotei, présent justement à Hokkaido. Le quartier général du Groupe Galaxy est aussi l’exacte copie (à peu de choses près) des anciens bureaux du gouvernement d’Hokkaido. Enfin, différents Pokémons présents dans le jeu, à l’instar de certains nouveaux qui apparaissent, tels que Gueriaigle, Paragruel ou encore Cerbyllin, semblent faire écho à certains animaux présents sur l’île de Hokkaido. La nouvelle forme de Caninos est également un clin d’œil direct à ces komainu (des statues mi-lion, mi-chien) gardant l’entrée des sanctuaires shintoïstes voire bouddhistes, mais elle ferait également référence à une vieille légende aïnou. On vous laisse traquer les autres références ; le jeu en regorge et on préfère vous laisser ce plaisir !

Vous l’aurez donc compris : Légendes Pokémon : Arceus est un vrai plaisir à découvrir et à jouer. On l’apprécie pour les personnages proposés qui ont tous leurs personnalités et qui apportent une plus-value à l’histoire. Et il est aussi efficace face à certains rebondissements et au gameplay bien novateur. Ce jeu redonne du peps à la saga même si le graphisme gagnerait à s’améliorer. Résultat, on prend plaisir à accomplir la quête principale. Ensuite, on se lance sur les quêtes secondaires afin de compléter le jeu à fond. À noter : tous les Pokémons rencontrés dans le jeu sont trouvables et vous pouvez les ajouter à votre Pokédex ! Bref, cet opus est une belle surprise et cela nous laisse espérer le meilleur pour le prochain ! Bon jeu à tous et surtout… Attrapez-les tous !

Et pour rester à l’affût des dernières nouveautés et d’éventuelles mises à jour, on vous invite à suivre le site officiel du jeu. Mais aussi le site officiel de Pokémon.

Charlène Hugonin

Rédactrice à Journal du Japon depuis quelques années, je suis un peu une touche-à-tout niveau mangas, anime et culture. Mais j'ai une jolie préférence pour tout ce qui a trait à la gastronomie japonaise, et ce qui tourne autour et même le sport ! Peut-être pourrons-nous même en parler ensemble ?

1 réponse

  1. Margaux Japonais dit :

    Super article! Enfin du nouveau dans le monde de Pokémon, trop hâte de pouvoir jouer à cette nouvelle version!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Concours Rentrée littéraire 2022 : des romans, mangas et light novel pour votre PAL !