[Attentes Mangas] En juin, l’été fait place aux nouveautés

Nous voici enfin à la moitié de l’année. 2022 reste pour le moment un cru intéressant avec un cadencement chargé de nouveautés en tous genres et cela malgré les pénuries toujours bien présentes de papier et de carton et les aléas des planning éditoriaux ! Pour ce mois qui met fin au printemps et où débute l’été, l’équipe de Journal du Japon s’est donc penchée sur le planning des éditeurs et vous propose sa petite sélection.

Les éditeurs semblent maintenir un rythme de sorties conséquent bien que juillet et Japan Expo approche: plus de 260 sorties sont attendues et presque 60 nouveautés. Découvrons donc ce qui attire l’œil en ce mois qui lance l’été… Bonne lecture !

Juin 2022 : les nouveautés mangas

Couverture du tome 1 de Ripper chez AnkamaRipper – Ankama éditions

Après des succès comme City Hall ou encore Dofus, les éditions Ankama reviennent avec un nouveau global-manga très prometteur : Ripper. Et les éditeurs semblent avoir visé juste avec ce nouveau titre signé Jeronimo Cejudo, le dessinateur de Lil’ Berry (disponible chez Delcourt-Tonkam) mais surtout le premier français à entrer dans le palmarès de la section internationale du prix Osamu Tezuka grâce à son Devil Dive Inferno.

Il revient cette fois-ci avec une nouvelle histoire que l’on peut facilement qualifier de shônen d’action-aventure. On y suit l’escadron du Chêne mais surtout Junk, des humains qui tentent de survivre sur une Terre maintenant peuplée de créatures hostiles et dont l’air s’est changé en matière toxique et irrespirable. La majorité de la population a décidé de vivre dans une tour de fortune pour échapper aux calamités sauf Junk qui semble insensible aux modifications mortelles de la planète ! Avec une aventure plutôt basique de manga type nekketsu (jeune garçon vivant souvent seul, à part du reste du monde, à la destinée grandiose) comme Naruto, Hunter x Hunter ou encore Solo Leveling et avec un travail sur le dessin des plus soignés, Ripper semble être le nouveau Radiant et peut propulser le global-manga à un tout autre niveau ! Et son univers à la Nausicaa et remplis de mystères va en captiver plus d’un. Un titre à paraître le 3 juin prochain, au prix de 7,95€, à surveiller de près ! (Andres)

Couverture du tome 1 de Heaven's Design Team chez PikaHeaven’s Design Team – Pika éditions

Au commencement, Dieu a créé la Terre, le ciel et les éléments, mais à présent qu’il faut peupler le monde d’animaux, il se lasse et décide de sous-traiter le boulot !
En charge de cette mission : les anges de l’équipe de design du Ciel qui vont devoir se plier en quatre pour réaliser les requêtes toutes plus insolites les unes que les autres de leur divin client. Encore faut-il que ces concepts d’animaux répondent aux critères de viabilité des ingénieurs angéliques.

J’attendais ce manga avec impatience car j’avais adoré son adaptation en anime dont les 12 épisodes sont disponible sur Crunchyroll. Drôle et instructif, le manga est scénarisé par HEBIZO, conférencière au Tokyo Institute of Technology. C’est une manière ludique de comprendre pourquoi une licorne n’est pas viable par exemple. Au fil du temps, cela devient un petit jeu de savoir sur quel animal va ressortir des demandes, parfois incongrues, de Dieu lui-même. Petite perle parmi les perles, Kamome Shirahama (L’atelier des sorciers) recommande elle-même le manga. Il est donc à retrouver dès le 15 juin au catalogue de Pika et dans toutes bonnes librairies ! (Tatiana)

Les enfants d’Hippocrate – Mangetsu

Enfants_d-Hippocrate_1-mangetsuLe pitch est, de base, intéressant : « Maco Suzukake est un jeune pédiatre, qui adore son métier, bien qu’il ne soit pas des plus évidents. Dans un pays où la baisse de la natalité se fait de plus en plus ressentir, il doit faire face à des parents surprotecteurs qui exigent un service immédiat. Cependant, il en faut plus pour décourager Maco, qui décide de se dévouer corps et âme pour aider ses petits patients.« 

Les mangas sur le milieu médical ne sont pas légion et le système de santé d’un pays en dit toujours très long sur ce dernier. Mais ce n’est pas tout car on retrouve aux commandes de ce titre Toshiya HIGASHIMOTO, l’auteur assez génial du Bateau de Thésée, qui avait fait fort avec son thriller temporel, avec un vrai sens de la mise en scène, un travail fouillé et un graphisme impeccable. Le mangaka est donc totalement à la hauteur pour aborder les Enfants d’Hippocrate, un seinen toujours en cours au Japon avec 5 tomes publié chez la Shôgakukan dans le magazine Big Comic Spirits, le magazine de Naoki URASAWA, Junji ITO, Inio ASANO, Taiyô MATSUMOTO… Quelques pointures, on en conviendra.

Bref, il ne nous reste plus qu’à juger sur pièce dès demain, le 1er juin, sachant que les deux premiers tomes sortent ensemble en librairie ! (Paul)

Anthologie 22-26 – Kaze Manga

Anthologie_Tatsuki_Fujimoto_22-26_kazeTatsuki FUJIMOTO, vous connaissez ou vous faites partie des quelques uns à être encore passé à côté de ce monstre de talent : Chainsaw Man, Fire Man… Non toujours pas ? Allez on ajoute que c’est un peu l’héritier Hiroaki SAMURA (l’Habitant de l’infini) ! Si vous ne le connaissez vraiment, cette anthologie constituera, justement, une bonne entrée en matière pour constater la folie du bonhomme.  Le 8 juin arrive ainsi la seconde partie d’une anthologie que, vous l’avez sans doute deviné, j’attendais et qui, dans son premier opus, 17-21, m’a clairement séduit.

Le second opus reprend comme son nom l’indique des récits plus ou moins courts publiés par l’auteur de 22 à 26 ans : Ambiance kafkaïenne pour certains, légèreté d’un quotidien glissant dans le surnaturel pour d’autres, exploration de la frontière entre sexualité et violence, fascination et répulsion chez un auteur qui réussit à faire du trash un courant presque pour tout le monde. Comme le dit l’éditeur : Ici, le style du mangaka s’affine pour composer des récits poignants où le drame menace d’éclater sur chaque planche. Autant de nouvelles dans lesquelles se cachent les bourgeons de chefs-d’œuvre à venir !

On a hâte de découvrir ces petites pépites. (Paul)

Couverture du tome 1 de Mon chat à tout faire est tout déprimé chez MeianMon chat à tout faire est encore tout déprimé – Meian éditions

Curieusement c’est un titre que j’aurai vu ailleurs niveau catalogue éditorial, mais qu’importe, l’histoire me donne envie avec un dessin qui semble vraiment soigné et fun ! Je parle bien sûr de Mon chat à tout faire est encore tout déprimé prévu chez Meian. Au-delà du titre à rallonge qui semble vouloir déjà tout dire du titre, c’est bien le rapport animal/humain qui va être mis sur le devant de la scène.

On nous narre en effet le quotidien, épuisant et stressant d’une employée de bureau plutôt lambda voire désabusée, Saku, qui a pourtant adopté sur un coup de tête un chat noir il y a quelques années maintenant, nommé Yukichi. Tout irait bien dans le meilleur des mondes si ce n’est que du jour au lendemain Yukichi semble faire des choses étonnantes et surtout… il a grandi ! De la taille d’un être humain, à la grande surprise ou pas de la jeune femme. Yukichi s’occupe de la maison et de sa maîtresse, comme si le rapport habituel était inversé. L’auteur Hitsuji YAMADA offre ici sa première série, en cours au Japon avec 5 volumes à son actif à travers un dessin vraiment joli, du moins les couvertures le laissent penser, et en même temps avec un côté humoristique flagrant (la tête du chat en attestant !). Bref, on peut s’attendre à une tranche de vie intimiste, fun et marrante, entre un chat pas comme les autres et sa maîtresse à travers une routine sûrement bien installée. Une série à découvrir dès le 14 juin dans les librairies ! (Charlène)

Couverture du tome 1 de The druid of Seoul Station chez KbooksThe Druid of Seoul Station – Kbooks

Les éditions Kbooks poursuivent les adaptations de webtoons au format livre. Après nous avoir proposé Qu’est-ce qui cloche avec la secrétaire Kim ?, Noblesse ou encore Solo Leveling, pour ne citer qu’eux, un nouveau titre va bientôt rejoindre leur catalogue : The Druid of Seoul Station par JIN Seol-woo au scénario et MUN Sung-Ho au dessin. Et ce dernier ne va pas laisser indifférent, surtout si on a aimé Jinwoo et ses montées de niveau.

Et ce rapprochement n’est pas que comparatif, car à l’instar de Jinwoo, on va cette fois-ci suivre Suho et ses capacités incroyables. Après avoir été envoyé dans un monde inconnu pendant de très nombreuses années, il retourne sur Terre et découvre que des créatures effrayantes ont décimé une grande partie de la population mondiale. D’abord désorienté, il se révèle être un éveillé, un humain aux capacité surnaturelles, et va choisir de chasser ces créatures, à se rendre dans des donjons, à développer de nouvelles capacités, à monter en niveau pour subvenir a ses besoins et ceux de ses proches.

Mais plusieurs mystères planent toujours : Où Suho a-t-il été transporté ? Quel est la nature de la catastrophe qui a fait apparaître les monstres et les donjons ? Jusqu’où va la puissance d’un éveillé ? Et celle de Suho ? Tout ceci, et bien plus encore, trouvera un début de réponses le 8 juin chez Kbooks pour 14,95€. (Andres)

Couverture du tome 1 de Colocataires à leur manière chez nobi nobi !Colocataires à leur manière – nobi nobi!

Auteur d’histoires policières, Subaru Mikazuki se distingue par sa nature introvertie et misanthrope. En effet, considérant les gens comme une source de nuisance dans son processus d’imagination et de création, il fait tout pour éviter de sortir de chez soi et d’avoir des contacts humains. Un jour, il tombe sur un chat errant qui déclenche un éclair d’inspiration pour le nouveau roman qu’il doit écrire. Il décide alors de l’adopter et de l’appeler Haru.

Souvenez-vous c’est sous le titre de My Roommate is a Cat que nous découvrons l’adaptation en anime de ce manga sur Crunchyroll en 2019. Mais c’est donc sous le titre Colocataires à leur manière et chez nobi nobi! que vous découvrez cette version livre. Ces deux personnages attachants nous partagent le bonheur de leur nouvelle vie à deux, chacun à travers leur point de vue. Ce ne sera pas toujours facile pour l’écrivain mais ce sera bénéfique puisqu’il apprendra à s’ouvrir aux autres. Si l’anime n’a pas fait d’étincelle, il avait marqué favorablement les personnes qui l’avaient visionné. C’est un vrai plaisir de pouvoir lire le manga d’origine de Tsunami MINATSUKI au scénario et Asu FUTATSUYA au dessin. Pour découvrir le premier volume, rendez-vous le 1er juin en librairie, notez également que la série n’est toujours pas terminée au Japon puisqu’elle compte déjà 8 tomes. On ne boudera donc pas son plaisir ! (Tatiana)

Couverture du tome 1 de Clevatess chez Ki-oonClevatess – Ki-oon éditions

C’est l’annonce qui m’a fait le plus plaisir de ces dernières semaines : la sortie de la dernière série en date de Yûji IWAHARA en France chez Ki-oon qui avait sorti sa précédente série. Si je vous dire Le Roi des Ronces et Dimension W ? Eh oui, ce mangaka au talent certain et fou revient avec une nouvelle série Clevatess !

En France, nous avions pu patienter avec l’anime Sakugan où le mangaka était au chara-design, mais c’est bien une série qu’on souhaitait tant son imagination est foisonnante et son dessin percutant. Oui en effet, je ne suis peut-être pas objective tant j’adore son travail dans son ensemble, mais que voulez-vous, une bonne série ça ne se refuse pas ! Cette fois l’auteur revient avec un titre plutôt fantastique et médiéval puisqu’on nous narre un monde où des héros parcourent encore les contrées en vue d’anéantir des démons, ici donc Clevatess qui va être réveillé de son long sommeil par une troupe d’aventuriers aux armes beaucoup plus redoutable qu’auparavant. Sans surprise, il les décime avant de se questionner sur ces nouvelles armes plus puissante et sur le pourquoi de leur venue.

Ils semblaient vouloir leur mort mais pour quelle raison ? Des millénaires que ce dernier dormait dans son antre, cela a de quoi questionner. Bref, on sent venir la série avec de l’Action, et une Histoire qui va tenir en haleine. Pour découvrir ce nouveau titre épique, rendez-vous dès le 2 juin en librairie ! (Charlène)

Couverture du tome 1 de No longer rangers chez PikaNo longer rangers – Pika éditions

La fin de The Quintessentila Quintuplets en avril ne devrait pas inquiéter les fans de l’auteur : le nouveau manga de Negi HARUBA arrive le mois prochain chez Pika, même si il s’avère…un peu différent. Eh oui, fini la romance, No Longer Rangers est une comédie parodique du genre du Super Sentai, vous savez, ce sous-genre du tokatsu (séries à effets spéciaux japonaises, nous en parlions ici qui met en scène une équipe de héros colorés sauvant le monde face aux forces du mal.

No Longer Rangers se déroule bien après de ce que l’on peut considérer comme la fin des séries : les rangers ont vaincu et la paix règne sur terre. Enfin ça serait le cas si les Dragon Keepers, l’équipe des héros pas si héroïque, ne s’amusait pas à remettre en scène leurs affrontements à la télévision, forçant ainsi les membres de l’armée du mal ayant perdu leur chef à se faire battre en boucle. Mais la révolte n’est pas loin d’éclater dans le camp des « méchants ». Un pitch surprenant qui donne envie de savoir plus sur où va mener cette nouvelle histoire, loin des sentiers de la précédente, qui promet aussi bien de l’action que beaucoup d’humour. Le premier tome est donc à retrouver en librairie dès le 8 juin ! (Elliot)

Couverture du titre Je vais te faire jouir mon lapin chez HanaJe vais te faire jouir mon lapin – Hana éditions

Les éditions Hana continuent d’inonder le marché français de nouveautés Boy’s Love. Après avoir commencé à diversifier son catalogue en proposant une nouvelle collection, Hana Book, l’éditeur explore les différentes facettes du BL, de nouveaux titres, de nouveaux magazines et de nouveaux auteurs. Et c’est dans cette dynamique de proposer toujours plus et de manière diversifiée qu’un nouveau titre, Je vais te faire jouir mon lapin, rejoint le catalogue.

Prépubliée dans le Reijin Uno, un magazine au contenu particulièrement érotique, l’histoire nous raconte la rencontre entre un jeune homme, Mitsuomi, et un escort-boy, Megu, lors d’une soirée dans un bar gay. Niumu MIKASA nous offre un récit purement sensuel, érotique et comique entre deux jeunes hommes dont l’alchimie physique va peu à peu laisser place aux sentiments. Si les titres over the top à la Happy Shitty Life, très érotiques comme la majorité des OWAL ou encore les corps très musclés tels que ceux visibles dans Le roi alpha déchu ne vous dérangent pas alors Je vais te faire jouir mon lapin est fait pour vous. N’hésitez pas à vous le procurer dès le 27 juin (7,95€), cela fera un petit billet supplémentaire à Megu et ça fera plaisir à Mitsuomi aussi ! (Andres)

Couverture du one-shot Miroirs chez Kazé MangaMiroirs – Kazé Mangas

On peut s’avancer sans peine en soulevant le fait que le retour de ce duo talentueux pour un titre à découvrir était attendu en France ? Non je ne parle pas du fameux duo de Ohba/Obata, mais bien d’un plus récent et non des moindres Kaiu SHIRAI au scénario et Posuka DEMIZU au dessin.

Vous les connaissez forcément car ce duo a réalisé l’un de ces titres shônen par excellence ayant fait grand bruit ces dernières années, et qui s’est terminé en apothéose en novembre dernier : The Promised Neverland. Depuis, nous n’avions plus rien à nous mettre sous la dent alors même que les dessins sont toujours riches et percutant, et qu’on sait à quel point ce duo peut exceller. Et c’est Kazé manga qui rafle une nouvelle fois le nouveau titre de SHIRAI/DEMIZU puisqu’ils sortent le 15 juin Miroirs, un one-shot qui met en avant la vie de Gabrielle Chanel, dite « Coco Chanel » sous forme de trois histoires courtes. On le sait tous, cette créatrice de mode a eu une vie mouvementée et n’a eu de cesse de se réinventer, cela malgré l’Occupation allemande et le reste.

On est donc d’autant plus curieux de découvrir leur vision, à ces deux artistes pour en retranscrire toute la personnalité de Coco Chanel. Il est fort à parier que de sublimes illustrations nous attendent une nouvelle fois ! Bref, vous l’aurez compris, je suis vraiment très curieuse d’en découvrir davantage sur ce recueil d’histoires courtes ! (Charlène)

Couverture du tome 1 de la perfect edition de Planètes chez PaniniPlanètes – Perfect Edition – Panini Manga

Je n’avais jamais entendu parler de cette série jusqu’à que ce que l’auteur de BD de Science-Fiction Mathieu Bablet (Shangri-La, Carbone & Silicium) annonce travailler sur une couverture originale pour la Perfect Edition à l’occasion de la réédition de Planètes chez Panini Manga toujours. Il présentait alors l’auteur comme une de ses influences majeures dans son travail. C’est en me renseignant sur le mangaka que je découvre qu’il n’est rien de moins que l’auteur de Vinland Saga ! Donc, un récit de SF, dessiné par un auteur de talent et recommandé par mon auteur de BD préféré, que demande le peuple ?

L’histoire prend place en 2075 alors que la conquête spatiale a considérablement évolué, les humains ont colonisé la Lune et se préparent à rejoindre Jupiter. Mais cette extrême activité a augmenté la production de déchets et fait émerger un nouveau métier : éboueur de l’espace. On suit alors le quotidien de plusieurs protagonistes qui tentent tant bien que mal de trouver leur place dans ce nouvel écosystème que la course effrénée au progrès technologique a fini par faire émerger. D’une actualité saisissante pour une œuvre commencée en 2001, Makoto YUKIMURA avait déjà compris les dangers de l’optimisme technologique à tout va et essayait de nous alerter. Une lecture plus que jamais nécessaire à n’en pas douter. Une réédition à retrouver en librairie dès le 15 juin. (Quentin)

 

Ainsi s’achève cette sixième salve de l’année. Mais 2022 s’annonce encore riche en petites pépites manga… Laquelle a retenu votre attention pour vous ? Et n’oubliez pas : vous pouvez retrouver nos impressions sur ces titres via notre nouvelle rubrique #Mangadujour sur Twitter. N’hésitez pas à nous donner vos avis à vous aussi dans les commentaires !

En attendant, bonne lecture à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez aussi...