Cuisinez avec Journal du Japon : Hiyashi Chuka, le plat de l’été

C’est l’été, il fait chaud, très chaud, et vous avez envie de manger quelque chose de frais. Si les ramens font partie de vos plats préférés, sachez qu’il existe une variante froide : le Hiyashi Chuka. Il est courant au Japon de manger des nouilles froides pour se rafraîchir, comme avec les Somen ou les Soba. Nous vous proposons ici un plat très simple et rapide à préparer. Vous pourrez varier la garniture selon ce dont vous disposez chez vous.

Hiyashi Chuka

© photo Vi TOAN

Le principe de l’Hiyashi Chuka est simple : des nouilles froides sur lesquelles on vient déposer des garnitures (végétales ou animales) et arroser d’une sauce bien corsée pour relever le plat. Pour rafraîchir plus encore le palais, il est aussi possible de mettre des glaçons dans votre assiette. On vous l’a dit : c’est rafraîchissant !

Pour les nouilles, vous pouvez utiliser des nouilles à ramen, des spaghettis cuits avec du bicarbonate de soude pour imiter la texture des nouilles chinoises, ou comme nous l’avons fait ici : des Soba au sarrasin et au matcha. Il est désormais assez facile de trouver ce genre de nouilles en France, donc n’ayez pas peur de les utiliser froides. Faites cuire vos nouilles selon le temps indiqué sur le parquet. Egouttez-les, et refroidissez-les tout de suite avec une glaçante, c’est-à-dire un bol d’eau très froide avec des glaçons.

Ceci fait, préparez la sauce avec :

– 3 cuillères à soupe de sauce soja.
– 2 cuillères à soupe de vinaigre.
– 1 cuillère à café d’huile de sésame.
– 1 cuillère à soupe de sucre.
– 1 cuillère à café de sésame blanc écrasé dans un mortier, ou juste mixé à défaut.
– 1 gousse d’ail écrasée.
– Un jus d’agrume (orange, citron vert).

Faites chauffer légèrement la sauce soja et le vinaigre pour dissoudre le sucre, puis ajoutez tous les autres ingrédients. Idéalement, faites toaster votre sésame blanc en le chauffant simplement dans une poêle, à sec, avant de l’écraser. Cela lui donnera un goût torréfié puissant une fois broyé. La gousse d’ail crue que vous pouvez passer au presse-ail quant à elle relèvera intensément le plat. Il est important que la sauce ait beaucoup de goût, car c’est elle qui assaisonnera tout le plat.

Hiyashi Chuka

© photo Vi TOAN

Pour la garniture, le principe est simple : découper les éléments en bâtonnets fins. Vous pouvez utiliser une grande variété d’aliments : du jambon blanc, de la tomate, du concombre, de l’omelette, des crevettes, du maïs, du surimi, des algues japonaises ou encore des carottes. Pour l’omelette, versez une cuillère à soupe de lait dans vos œufs battus, et faites des sortes de crêpes (donc assez fines) avec la préparation. Vous n’aurez ensuite qu’à couper ces crêpes en fines lamelles. Pour le maïs, nous ne pouvons que vous recommander de le faire griller après l’avoir cuit. Utilisez pour cela une flamme puissante, comme le feu de votre table de cuisson ou, mieux encore, un chalumeau.

Il ne vous reste plus qu’à disposer les nouilles dans un plat, puis de recouvrir de vos garnitures et versez la sauce. Traditionnellement, les éléments sont disposés verticalement et côte à côte.

Hiyashi Chuka

© photo Vi TOAN

 

Olivier Benoit

Présent sur Journal du Japon depuis 2013, je suis un trentenaire depuis longtemps passionné par l'animation traditionnelle, les mangas et les J-RPG. J'écris dans ces différentes catégories, entretiens également la rubrique hentai, et gère le pôle gastronomie. J'essaie de faire découvrir au plus grand nombre les choses qui me passionnent. @oly_taka

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.