coldrain vs LITE : 2014 démarre en fanfare !

Après une année 2013 bien chargée, l’heure est venue de s’intéresser à ce qui va faire 2014. Notre programme alléchant commence dès le mois de février avec non pas un, mais deux groupes japonais, et pas des moindres : coldrain et LITE. Deux formations tournées vers l’international, à la reconnaissance confirmée ou en passe de l’être, et qui nous font le cadeau d’un passage par la capitale. 

En haut : coldrain, © GIL SOUNDWORKS. // En bas : LITE, © All Rights Reserved. 


Problème : les deux groupes jouent le même soir. Alors, comment prendre une décision face à ce choix cornélien ? Journal du Japon a décidé de vous aider dans votre tâche via deux portraits croisés.
 

coldrain, une douche bien agréable

Envie d’un peu de violence, de secouer votre crinière sur des rythmes endiablés ? Alors coldrain a ce qu’il vous faut.
Originaire de Nagoya, le groupe enflamme les scènes locales depuis 2007 avec un post-hardcore des plus efficaces. Mené par le métisse Masato, coldrain choisit dès ses débuts de composer uniquement en anglais. Un parti-pris qui pourrait paraître risqué au Japon, mais qui paie : le groupe gagne rapidement en popularité, signe dès 2008 chez VAP (Maximum The Hormone, Pay Money To My Pain), sort un maxi-single nommé Fiction, et enchaîne avec une tournée nationale de 30 dates.
Le succès est au rendez-vous, et coldrain intègre d’office l’affiche du Summer Sonic Festival de 2009. La même année sort leur premier opus, Final Destination , suivi d’une tournée à guichets fermés. Le succès de coldrain va crescendo, et malgré une très courte carrière, offre à son public en 2011 un DVD live nommé Three Days of Adrenaline issu de la tournée de leur second album, The Enemy Inside. Le groupe affiche alors nettement ses préférences : les concerts avant tout.

Au fur et à mesure des albums, le son de coldrain s’affine, passant d’une musique neo, voire emo à tendances hardcore, à un savant mélange heavy et mélodique. L’enregistrement de leurs dernières productions avec « David Bendeth »:http://en.wikipedia.org/wiki/David_Bendeth, célèbre producteur anglais, a certainement amorcé ce virage : alors que leur EP No Espace montrait l’étendue des capacités musicales du groupe, leur dernier album, The Revelation, met l’accent sur leur côté hardcore.

Bien décidés à conquérir le marché occidental, ils font partie de cette nouvelle génération de groupes (CROSSFAITH en première ligne) qui ne s’arrêtent pas aux frontières nippones, tant au niveau de leur musique que de leurs aspirations.
Il y a donc fort à parier que nous entendrons encore parler d’eux dans le futur ! 

LITE, un son rock au carré

LITE est un groupe atypique dans le paysage rock japonais. À l’instar de leurs camarades toe, le quatuor officie dans ce que l’on appelle le « math rock », un genre né dans les années 80 caractérisé par des rythmes complexes et asymétriques dérivant du jazz. « math », « jazz », des termes qui vous font peur on le sent ! Et pourtant, ne partez pas trop vite, car rien ne pourrait mieux définir la musique de LITE que le mot « émotion ».
Majoritairement instrumentale, elle parvient cependant à faire appel à des sentiments très divers, mais toujours positifs. Oscillant entre le noise, le rock progressif et la pop, LITE délivre un son brut de décoffrage qui ravira tous les amateurs de musique complexe.

Formé en 2003 à Tokyo par Kouzou Kusumoto (guitare) et Nobuyuki Takeda (guitare), alors camarades de classe, le groupe sort son premier mini-album (sobrement nommé LITE) en 2005, et se fait rapidement repérer par le label irlandais « Transduction Records »:http://transductionrecords.com/main/#. Dès lors, une histoire d’amour naît entre LITE et le Royaume-Uni, où il fera plusieurs tournées. En 2007, le label sort un album collaboratif (ou « split album ») entre LITE et Funanori (groupe de Mike Watt d’Iggy and the Stooges) et Kaori Tsuchida (The Go! Team) qui procurera une visibilité internationale au groupe. Une reconnaissance confirmée avec la sortie de l’album Phantasia en 2008, qui reste le plus populaire de LITE à ce jour.

Après plusieurs tournées, albums et une nouvelle collaboration avec Mike Watt, LITE revient en 2013 avec un nouvel opus aux accents un peu plus électroniques, Installation, et confirme son statut de référence du math rock.
 
———————————————-
 
« coldrain »:https://www.facebook.com/coldrainofficial?fref=ts seront en première partie du groupe BULLET FOR MY VALENTINE à l’Olympia. Vous pouvez acheter votre place « ici »:http://www.fnacspectacles.com/place-spectacle/manifestation/Pop-rock-Folk-BULLET-FOR-MY-VALENTINE-OLBUL.htm.

« LITE »:https://www.facebook.com/liteband joueront quant à eux à l’Espace B aux côtés du groupe anglais Physics House Band. Les billets sont disponibles « ici »:http://www.digitick.com/lite-physics-house-band-concert-l-espace-b-paris-05-fevrier-2014-css4-digitick-pg101-ri2139116.html.
 
Et maintenant… Avez-vous fait votre choix ?

CONCOURS : Amateurs de visual novel et de 2nd degré : le jeu Punch Line tu dois gagner !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *