Sélection d’octobre, les nouveautés de l’automne

Après l’avalanche habituelle de la fin de l’été, on aurait pu espérer qu’octobre laisserait nos portefeuilles se remettre. Las il n’en est rien. Ce mois-ci c’est plus de 190 sorties qui nous attendront encore sur les étals de nos chers libraires. Il faut dire que les éditions Pika font fort avec pas moins de 30 volumes à eux seuls, concurrencés par 20 nouveaux tomes chez Kaze Manga. Rien que ça. Et ce n’est pas tout, car dans le lot se trouvent 28 nouvelles séries à découvrir, et presque autant de one shots !!

Du coup, c’est une spéciale tome 1 que Journal du Japon vous a concocté, en sélectionnant les 8 nouveautés que nous attendons le plus : 4 licences inédites, le spin-off d’une série increvable et celui d’un shônen évènement, la nouvelle saison du parcours d’un champion, et enfin la réédition d’un classique de la comédie romantique. Très bonnes lectures automnales à tous.

 

Moyasimon 1

Alice : Dans Moyasimon, surprenante nouveauté de chez Glénat sous-titrée « Il était une fois les microbes », Masayuki Ishikawa a choisi de nous faire pénétrer dans un univers très original : celui des micro-organismes. Le héros peut en effet les voir sous forme de petits personnages rigolos. Il part étudier à l’université agricole de Tôkyô, un coin de verdure en ville qui pourra au premier abord faire penser à Silver Spoon.

Chaque chapitre est une aventure qui nous permet de connaître le rôle d’un organisme dans la fabrication d’un aliment : saké, sauce soja, mais aussi des nourritures fermentées qui font moins envie… Une approche passionnante pour tous ceux qui, comme moi, ont pu être fascinés, petits, par la fabrication des fromages.

Orange 1

Marion : La petite nouveauté que j’attends le plus au tournant ce mois-ci, c’est Orange de Ichigo Takano (Dreamin’ SunDelcourt), édité chez Akata. De nombreuses perturbations au niveau de la prépublication au Japon sont connues des fans avant l’heure. La mangaka avait en effet complètement stoppé son œuvre en 2012 sans réelle explication, avant de la reprendre l’année suivante chez un autre éditeur. Nous pouvons donc nous rassurer, la suite arrivera bien en temps et en heure.

L’histoire nous raconte comment Naho voit sa vie bouleversée le jour où elle reçoit une lettre d’elle-même, mais venant de dix ans dans le futur. Son homologue a beaucoup de regrets et prévient la Naho du présent de ce qui va lui arriver, pour ainsi éviter de réitérer les mêmes erreurs… Si je suis déjà convaincue par les graphismes tout en finesse, j’espère un récit construit, plein de sentiments et de maturité.

Rudolf Turkey 1

Fabien : Rudolf Turkey, c’est la nouvelle pioche de Komikku dans le magazine Harta de l’éditeur japonais Enterbrain. Ce manga comptant actuellement trois volumes au Japon est dessiné et scénarisé par Hiroko Nagakura depuis 2012.

Nous y suivrons les aventures de l’adjoint au maire de Gond Land, une ville où se côtoient jolies femmes, argent et règlements de comptes au cours des années 1950. Le principal protagoniste, Rudolf, y est connu pour son importance, son charisme mais aussi à cause de son arrogance. Ses centres d’intérêt ? L’argent, le pouvoir et les femmes. À ce pitch assez alléchant s’ajoute un trait réussi, comme le montre si bien l’extrait et les couvertures de l’œuvre. Le premier tome de Rudolf Turkey débarque dès le 9 octobre dans les libraires, serez-vous séduit par ce son « héros » assez unique en son genre ?

Husk of Eden 1

Olivier : « De sombres dangers planent sur l’antique cité d’Eldorado, dominée par « Ziggurat », la tour sacrée. Cette dernière étant la cible des rebelles, le gouvernement envoie des troupes protéger l’édifice qui renferme bien des secrets… Les jeunes soldats affectés sur place devront être prêts à tout sacrifier. »

Doki Doki dit clairement dans sa com’ que si vous avez aimé L’Attaque des Titans, Husk of Eden est fait pour vous. Un rempart composé de trois murs, une milice juvénile, des attaques permanentes et au but inconnu, beaucoup d’éléments font en effet penser au titre phare de Pika. Mais s’il y a bien quelque chose qui les sépare c’est le graphisme vraiment travaillé de Yoshinori Kisaragi ! Déjà fort de deux séries courtes, c’est avec Husk of Eden que nous découvrons l’auteur en France. L’extrait en ligne m’a convaincu : un récit sous tension et un dessin riche font de ce titre mon attente du mois !

Before the Fall 1

Julien : Qu’on se le dise, L’Attaque des Titans, c’est LE dernier gros phénomène shônen, et on a pas fini d’en entendre parler. Alors que le manga fait l’unanimité et que son adaptation animée a fait un carton, la machine commerciale japonaise multiplie déjà les spin-off. Et Pika emboite désormais le pas avec Before the Fall, le premier à débarquer chez nous.

Or si les spin-off de séries à succès peuvent tenir du meilleur comme du pire, celui-ci semble assez prometteur. Car il s’agit de l’adaptation des romans du même nom, ce qui laisse espérer un scénario qui ne se limite pas au fanservice. De plus, le travail graphique n’a pas été confié à un illustre inconnu ou un débutant mais à un dessinateur confirmé : Satoshi Shiki, auteur déjà plusieurs fois publié en France (X-Blade, Kamikaze…). Quant à l’histoire, elle nous amènera 70 ans avant les évènement de la série principale, pour découvrir les origines de la manœuvre tridimensionnelle. Joli programme.

Magic Kaito 1

Benjamin : C’est un running gag pour moi. Detective Conan est interminable et mobilise déjà, avec son 77e tome qui sort ce mois-ci, plus d’une rangée entière sur une étagère classique. Et voilà que Gosho Aoyama lance un spin-off nommé Magic Kaito, toujours édité par Kana, consacré au fameux gentleman magicien qui arrive toujours à commettre ses forfaits.

A-t-il plus d’intérêt que la série originelle ? Va-t-il impacter le canon principal ? Je suis intéressé, pour toujours plus de masochisme, et pour voir comment le mangaka va agencer de nouvelles enquêtes sans l’une de ses meilleures cartouches. En attendant le soixante-dix-huitième tome, bien sûr.

Ippo Saison 4 1

Paul : Nous l’avons attendu, nous avons eu peur qu’elle ne vienne pas, mais Kurokawa nous a rassurés il y a maintenant quelques semaines : Ippo est bel et bien de retour pour la saison 4 ! Après une saison 3 passée à défendre son titre nippon et à voir ses camarades évoluer chacun à leur façon, le personnage phare de George Morikawa reprend les gants pour s’attaquer à son prochain défi : la bataille pour le niveau mondial, qui débute par le duel tant attendu avec son ennemi de toujours, le terrible Miyata.

Avec 67 volumes au compteur, ce shônen sportif n’en finit pas de ravir ses fans, évitant de tomber dans les cordes de l’ennui et gardant tout son punch grâce à un graphisme vif, puissant et surtout maîtrisé depuis déjà de nombreux volumes. Longue vie à Ippo et joie renouvelée pour ceux qui le suive, nous voilà reparti sur le ring pour 21 nouveaux tomes !

Love Hina Réédition 1

Romain : Love Hina, c’est le shônen de Ken Akamatsu qui fit à la fois le succès de son auteur et celui des éditions Pika. Le premier tome des aventures de Keitarô était arrivé chez nous en 2002, et la popularité de l’œuvre ayant supporté le poids des années, l’éditeur profite de la sortie de la nouvelle série de l’auteur, UQ Holder, pour rééditer sa comédie romantique phare, accompagnée de couvertures inédites.

Love Hina Réédition 2-3

Love Hina nous narre l’histoire de Keitarô, sympathique Rônin (étudiant sans université) qui échoue chaque année au concours d’entrée de la prestigieuse université de Todaï. Arrivé à la pension de sa grand-mère, il fera la rencontre de Shinobu (la petite timide), Sue (l’étrangère à qui il sert de Punching Ball), Kitsune (qui se jouera souvent de lui), Motoko (la kendoka violente), mais surtout de Naru Narusegawa dont il va tomber amoureux… à ses risques et périls ! Un grand classique à redécouvrir.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *