Carnet de voyage à Uji : le grenier à thé de Kyoto

Lorsque l’on visite Kyoto, on oublie souvent ses alentours. On pense à Nara (on vous y emmenait même la semaine dernière dans nos colonnes !) ou Osaka, mais ce que le visiteur ignore c’est qu’il existe d’autres lieux magiques, tous à une dizaine de minutes en train de Kyoto.

Uji en fait partie. On vous y emmène !

Uji

Qualifiée comme étant la capitale du thé matcha, elle fournit depuis des centaines d’années un or vert aux maisons de thé de l’ancienne capitale. Le thé matcha d’Uji est qualifié par les Japonais comme étant le meilleur du monde. Cette petite ville a donc grandi autour de ce trésor, jusqu’à devenir une destination touristique très prisée par les Japonais, les Coréens et les Chinois.

Pour se rendre à Uji il suffit d’emprunter la ligne de train au départ de Kyoto en direction de Nara, la petite ville se situe sur son trajet.
On passe facilement une journée complète à déambuler. Pour vous aider à organiser votre séjour, Journal du Japon vous propose une liste des incontournables à faire dans la cité du thé matcha.

Le temple Byodo-in : le site le plus visité d’Uji 

Si ce temple vous rappelle quelque chose, c’est normal : sa silhouette est gravée sur les pièces de 10 yens.

japon-10-yens-ano-a-clasificar-con-finos-detalles-de-cuno-D_NQ_NP_626901-MLA20425987874_092015-F

Se rendre au temple Byodo-in est une priorité lorsque l’on va à Uji. Le visiteur ne perdra pas son temps et son argent en s’y rendant : peu de temple au Japon ressemble à celui-ci et la beauté de sa salle du bouddha géant marque à vie celui qui a la chance de la voir un jour. Ce temple est très ancien – il date de 1053 – ce qui le rend rare au Japon. Pour 600 yens le visiteur a accès aux jardins, à la vue sur le temple (il faut payer 300 yens de plus pour l’intérieur, visite uniquement en japonais), mais aussi à un musée très complet.

Le temple semble flotter sur l'eau. Crédits: Andy Serrano

Le temple semble flotter sur l’eau. Crédits: Andy Serrano

Pour les fadas du shopping 

La rue piétonne d’Uji permet aux touristes d’acheter du thé matcha sous toutes ses formes. L’été des glaces vertes foisonnent, l’hiver ce sont les bols de thé fumants qui attirent les curieux. Toute l’année, des gâteaux, bonbons et même des nouilles soba au thé matcha sont vendus dans les boutiques. Cette rue mène au temple Byodo-in, vous ne pouvez donc pas y échapper.

La glace au thé vert fait le plus souvent l’unanimité. Crédits: Flickr

La glace au thé vert fait le plus souvent l’unanimité. Crédits: Flickr

La rivière Uji 

La rivière qui traverse la ville a gardé son côté nature. Vous pouvez entreprendre une randonnée en suivant son cours jusqu’au barrage Amagase. Construit en 2007 cet édifice est gigantesque. Sur le chemin de nombreux points servent de repaires aux pêcheurs. Cette randonnée est très agréable l’été, car elle permet de se protéger de la chaleur à l’abri, sous la végétation très dense.
Le départ se fait du célèbre pont d’Uji et sa couleur jaune construit dans les années 646 ce qui en fait l’un des plus vieux ponts du Japon. Malheureusement comme souvent, il a été reconstruit plusieurs fois, et ce n’est donc pas l’original que le visiteur admire.

Crédits: CCfarmer

Crédits: CCfarmer

La pêche aux cormorans 

Durant la saison touristique (de juillet à septembre), un spectacle se dessine tous les soirs sur la rivière Uji. C’est une des traditions les plus anciennes du Japon : la pêche aux cormorans.
Le principe est simple : les pêcheurs assis dans leur barque font voler de nuit les oiseaux au-dessus de la rivière. Lorsque l’animal repère un poisson il plonge tête la première et ressort rapporter son gain à son maître.Vous pouvez assister à ce spectacle dès la nuit tombée.
Cette pêche n’est quasiment plus pratiquée, mais subsiste grâce au tourisme.

[arve url=”https://youtu.be/rtPdEtFijAo” title=”Pêche traditionnelle au cormoran – Uji Crédit : Sébastien De Coninck” description=”Pêche traditionnelle au cormoran – Uji Crédit : Sébastien De Coninck” /]

Cérémonie de thé

Le thé étant le roi de cette ville, les intéressés pourront s’initier à la cérémonie de thé dans la maison Taihoan. Réservation conseillée sur leur site. Ils proposent plusieurs prestations aux prix variés. On vous dit plus sur la cérémonie elle-même dans notre article qui lui est consacré.

Visiter une plantation de thé 

Obubutea propose aux visiteurs des « tea tours » en plusieurs formules. Une occasion rare de visiter un champs de thé, de participer à la récolte et de voir le processus de la transformation de la feuille de thé en poudre. Une visite unique, qui sort des sentiers battus. Obubutea produit aussi du thé bio !

Crédits: yunomi.us

Crédits: yunomi.us

Voilà, vous n’avez plus aucune excuse pour ne pas vous rendre à Uji lorsque vous êtes à Kyoto. Le Japon hors des guides touristiques réserve parfois de véritables surprises !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *