[Japanime] Printemps 2017 : Une éclosion de séries

L’hiver est terminé et, depuis le week-end dernier, de nouvelles séries animées nous sont proposées. Dans le lot, nous retrouvons des suites attendues depuis plusieurs mois ! Comme chaque saison, nous vous proposons de les découvrir puis d’analyser les tendances du moment. Rappelons que vous pouvez cliquer sur le titre des séries afin d’en découvrir une bande-annonce. Comme toujours, en guise de conclusion, vous retrouverez les attentes de l’équipe !

Nous espérons que vous trouverez de quoi vous divertir pour les trois mois à venir. Bonne lecture !

L’arbre de la japanime entre en floraison

AtomPour ce printemps, les adaptations de mangas sont une fois encore présentes en masse. Parmi-elles, certaines sont déjà connues chez nous, que ce soit par la traduction des œuvres en français ou parce que sa précédente série a été diffusée en simulcast, voir les deux ! Dans la première catégorie, nous pouvons retenir la romance musicale Masked Noise qui est animée par Brains Base et qui est disponible chez Glénat dans son format papier. L’autre, c’est Atom the Beginning, préquelle d’Astro Boy, disponible chez Kana. Fait rare, il s’agit d’une collaboration entre trois studios : Oriental Light and Magic, Production I.G et Signal.MD.

Les suites de mangas connus en France sont plus nombreuses. Autrefois, il était rare de voir une franchise dépasser deux séries, ce qui n’est plus vraiment le cas, la preuve avec l’action fantastique de Rinne 3 (Brains Base) que nous retrouvons dans son format original chez Kazé. Vous voulez plus de saison ? Alors prenons un exemple unique de la japanimation moderne, Natsume Yūjinchō Roku (Shuka), qui n’est autre que la sixième itération de la franchise connue sous le nom Le Pacte des Yôkai via Delcourt ! Plus populaire, la seconde saison de l’adaptation en 3D CGI de Berserk (Gemba et Millepensee). Vient enfin le trio qui risque de déchaîner des dizaines de milliers de fans… Tout d’abord, Boruto : Naruto Next Generation (Pierrot) qui nous permettra de suivre les aventures du fils de Naruto, un personnage que l’on ne présente plus tellement il a fait le succès de son éditeur, Kana. Les aspirants héros de My Hero Academia (Bones) sont eux aussi de retour après quelques mois d’absence. Cette fois-ci, 25 épisodes sont prévus, de quoi faire patienter les lecteurs entre deux tomes du manga chez Ki-oon. Mais le plus attendu du trio n’est autre que la suite de L’Attaque des Titans (Wit Studio, que nous avons récemment interviewé), l’adaptation du manga disponible chez Pika qui revient après presque quatre ans d’absence ! Toutefois, petite déception pour les fans puisque seulement 12 épisodes seront diffusés… Pour un retour plus rapide ?

Sakurada ResetDu côté des titres adaptés qui ne sont pas disponibles en France, il y a tout d’abord les habituelles tranches de vie humoristiques qui sont cette fois représentées par Hinako Note (Passione), Renai Bôkun (EMT Squared) ou encore Ôshitsu Kyôshi Haine (Bridge). Deux titres d’action teintés de surnaturel sont présents : Busô Shôjo Machiavellism (Silver Link) et Tsugumomo (Zero-G). Entre les deux, Alice to Zôroku de J.C. Staff qui est une tranche de vie surnaturelle. Pour avoir quelque chose de différent, il faut s’orienter vers l’étrange Warau Salesman NEW de Shin-Ei Animation, adaptation d’un manga publié lors des années 90 qui se tourne vers l’humour noir. Citons enfin quelques formats courts à l’image de Nobunaga no Shinobi 2 (TMS Entertainment), Sôryo to Majiwaru Shikiyoku no Yoru ni (Seven) ou encore The iDOLM@STER Cinderella Girls Gekijō (Gathering).

Après quelques saisons plus calmes, les adaptations de light novels sont de retour en force avec 9 projets, plutôt dans les genres habituels à savoir l’action fantastique et les tranches de vie humoristiques. Pour la première catégorie, nous pouvons citer Clockwork Planet de Xebec, Roku de Nashi Majutsu Kōshi to Akashic Records de Liden Films ou Zero Kara Hajimeru Mahô no Sho de White Fox. Vous trouvez que ces titres de séries sont trop courts ? Alors intéressez-vous à Shûmatsu Nani Shitemasu ka? Isogashii desu ka? Sukutte Moratte Ii desu ka? de C2C et Satelight ! N’oublions pas DanMachi : Sword Oratoria, spin-off de DanMachi qui est lui aussi animé par le studio J.C. Staff. La seconde thématique est un peu moins présente mais des poids lourds seront à découvrir, à commencer par Kabukibu! de Studio Deen dont le design des personnages est réalisé par le collectif CLAMP. Le second, Sekai Suru Kadoc’est Saenai Heroine no Sodatekata ♭, suite de la série diffusée lors de l’hiver 2015, toujours par A-1 Pictures. Le dernier, c’est Ero Manga Sensei, également chez A-1 Pictures. Ce nom ne vous dit rien ? Alors sachez qu’il s’agit de la dernière création du duo à l’origine du populaire OreImo ! Pour terminer, il y a Sakurada Reset de David Production, une tranche de vie où les héros enquêtes sur différentes affaires avec l’aide leurs pouvoirs surnaturels.

Passons aux productions originales qui sont présentes avec plusieurs genres. Vous souhaitez voir de l’action surnaturelle ? Tournez-vous vers Twin Angel Break de J.C. Staff. Vous préférez l’action dans un univers de science-fiction ? Intéressez-vous à ID-0 (Sanzigen) et à Re:Creators (Troyca). Dans la même thématique mais avec du mystère et un peu de politique, il y a Sekai Suru Kado, une série produite en 3D CGI par Toei Animation. Un peu de musique ? Les groupes de Kōkō Hoshi Kageki 2 de C-Station seront là. Romance et tranche de vie vont se mêler dans Tsuki ga Kirei du studio Feel. Pour finir, n’oublions pas Sakura Quest de P.A. Works, décrite comme étant la troisième série du studio abordant la thématique du travail après Hana Saku Hiroha et Shirobako.

Analyse des tendances printanières

Pour cette saison printanière, le support le plus adapté reste le manga avec une petite vingtaine d’entre eux, ce qui ne change pas vraiment par rapport à l’hiver. Les éditeurs concernés sont : Shôgakukan (6), Hakusensha (4), Shūeisha (3), ASCII Media Works (1), Flex Comix (1), Futabasha (1), Kōdansha (1), Media Factory (1), Square Enix (1) et Tokuma Shoten (1). En plus de ça, il y a des œuvres originales (10), des light novels (9), des franchises multimédias (6), des jeux vidéo (5) et un roman.

Au total, nous avons le droit à une petite cinquantaine de séries animées, ce qui est plutôt raisonnable pour le printemps qui voit toujours le retour annuel des longues franchises avec leurs nouvelles itérations comme Yu-Gi-Oh, Aikatsu ou encore Duel Master.

Support original Japanime 2017 PrintempsNouveautés & Suites Japanime 2017 Printemps

Les saisons passent et les genres les plus représentés restent les mêmes, à savoir l’action/aventure, le fantastique, la comédie et la tranche de vie, les deux premiers étant régulièrement ensemble, tous comme les deux derniers. Pour le reste, nous retrouvons un peu de science-fiction, de romance, de musique et de mystère. Pour le sport ou les magical girls, aucune série n’utilise ces genres, ce qui est plutôt rare.

Terminons avec les studios qui pour une fois ne sont pas vraiment ceux qui sont le plus productifs habituellement. Avec le lancement des nouvelles saisons des séries pour le jeune public, le spécialiste du genre Oriental Light & Magic est présent avec 5 productions ! J.C. Staff et A-1 Pictures sont eux crédités sur trois séries tandis que Brains Base, Xebec et P.A. Works le sont sur deux d’entre elles.

Genres Japanime 2017 Printemps

 

Printemps 2017 : Les attentes de la rédac

Shingeki no Kyojin 2 - WakanimCharlène : Je pense que mes petits camarades seront d’accord avec moi, mais je crois ne pas être la seule à attendre avec impatience la saison 2 de Shingeki no Kyojin. Il aura fallu attendre 4 ans pour avoir une saison 2 ! Quatre longues années avant que notre patience soit enfin récompensée. Bon entre temps films, drama et OAD ont pu nous aider à tenir avec la sortie des volumes reliés (et de divers spin-off plus ou moins pertinents). Mais voilà, on se rappelle tous de la claque qu’on a eu à la sortie de la première saison de l’anime. On en redemandait, surtout avec un tel cliffhanger à la fin du dernier épisode connu ! Souvenez vous : le piège pour choper le Titan Féminin, les prises de conscience que cela avait permis, le mur qui semblait avoir en son sein des titans… Et la 104e brigade séparée en deux avec Eren, Mikasa et Armin d’un côté, leurs acolytes de l’autre, exilés à plusieurs kilomètres de la ville…

Bref, beaucoup de questions restaient en suspens sans aucune réponse. La saison 2 était donc bienvenue ! On retrouve donc avec plaisir l’équipe du premier opus, le tout orchestré à nouveau par WIT Studio. Et surtout, toujours Masafumi MIMA et Hiroyuki SAWANO, respectivement en tant que directeur sonore et compositeur ! Car oui, plus que de revoir tout le monde en mouvement, c’est bien d’être replongé dans l’ambiance via les musiques qui manquait fortement. Rendez-vous donc depuis ce 1er avril du côté de Wakanim pour la diffusion en simulcast.

Sekai no Yamizukan - CrunchyrollPaul : Ce printemps, il n’y a que deux nouveautés qui me font de l’œil : Sekai no Yami Zukan et Alice & Zôroku, toutes les deux chez Crunchyroll. La première m’intrigue car c’est un anime d’horreur, ce qui n’est pas si fréquent, et qu’il s’exprime dans un format court, de 3 minutes. Des petits récits bien flippants comme le Japon sait en produire, qui changera de thème à chaque épisode : OVNI, malédictions, fantômes, pouvoirs sensoriels, civilisations disparues ou encore légendes urbaines sont annoncées au programme. Mystère, mystère, donc !

Alice & Zoroku - CrunchyrollLe second titre est une adaptation animée qui mélange surnaturel et tranche de vie. Alice & Zôroku c’est l’histoire de jeunes filles possédant un pouvoir, le « rêve d’Alice », qui donne la capacité de matérialiser ce à quoi elles pensent. Elles sont traquées et enfermées dans des laboratoires où elles finissent en cobaye mais l’une d’elles, Sana, réussi à s’échapper et fait la connaissance de Zōroku. Ce personnage, qui s’apparente au vieux ronchon, bourru et donc attachant, fera bien la paire avec cette jeune fille innocente et pleine d’énergie. Au staff je retiens les noms du réalisateur Katsushi SAKURABI, au même poste sur Flying Witch (un très chouette anime, la preuve ici) qui signe ici sa 8e œuvre à cette fonction et Fumihiko TAKAYAMA, un scénariste qui s’était mis au vert depuis de nombreuses années mais qui a quand même à son actif Sword of the Stranger, un petit bijou. Alors certes je ne suis pas un grand fan du character designer Kazunori IWAKURA (Loveless, Nabari no Ô), mais allons jeter un œil au premier épisode, déjà disponible, pour voir si cela sera rédhibitoire !

Kabukibu - ADNAudrey : M’étant secrètement investie d’une mission, à savoir regarder et chroniquer les animés pour lesquels les Clamp ont collaboré, avec bonheur (Code Geass) ou disons… moins d’inspiration (Le coffre aux esprits, Blood-C), je vais donc ce printemps m’atteler à la découverte de Kabukibu !

Adapté d’un light novel signé Yûri EDA et comptant 5 tomes pour le moment, l’animé est produit par le Studio Deen, un studio dont j’’ai plutôt bien aimé les productions que j’ai pu voir jusqu’à maintenant. Et l’animation que l’on aperçoit dans le trailer paraît de bonne qualité (enfin… c’est de la 3D, ce nuage de pétales de fleurs de cerisier ?). Le chara-design concocté par les Clamp a un certain charme, et rend plutôt bien à l’écran – j’ai d’ailleurs hâte de voir ce que cela donne pour les personnages féminins, qui malheureusement semblent relégués au second plan. De plus, le thème du kabuki est vraiment original, donc je suis impatiente de voir ce que l’histoire va donner. Ceci dit, j’avoue avoir peu apprécié le teasing de l’opening (« Running High »), un peu trop pop pour le coup, mais pour le moment c’est le seul bémol à noter, avec le fait que ce soit un énième animé en milieu scolaire bien sûr. Rendez-vous le 7 avril pour le simulcast chez ADN pour se faire un avis sur la question !

Uchoten Kazoku 2 - ADNFabien : Cette saison semble prometteuse avec une petite dizaine de nouveautés qui m’intéressent. Parmi-elles, il y a Atom the Beginning qui est animé par les studios Oriental Light and Magic, Production I.G et Signal.MD. Il s’agit de l’adaptation du manga éponyme disponible chez Kana qui nous raconte la jeunesse des créateurs du fameux Astro Boy avec leurs premiers essais dans la robotique dotée d’une intelligence artificielle. Si cette adaptation suit correctement le scénario de l’œuvre originale, nous devrions avoir quelque chose de très intéressant à regarder ! Le premier épisode sera diffusé le 15 avril chez Wakanim.

La nouveauté que j’attends le plus est toutefois bien différente puisqu’il s’agit de Uchôten Kazuku 2, la suite d’une série de 13 épisodes diffusée lors de l’été 2013 qui adaptait un roman de Tomihiko MORIMI, auteur de The Tatami Galaxy. Cette fois-ci, c’est donc le second roman publié en 2015 qui sera adapté. Ayant beaucoup aimé la première saison, j’ai hâte de découvrir cette suite que je n’aurais jamais cru voir un jour ! C’est à partir du 9 avril que nous pourrons retrouver cette étrange famille de tanuki qui devrait nous faire vivre des moments d’émotion et de joie dans un univers délirant issu du folklore japonais. La diffusion française se fera via Anime Digital Network sous le nom The Eccentric Family, ADN récupérant au passage les droits de la première saison qui nous avait été proposée par feu Genzai à l’époque. Vous n’avez donc plus aucune excuse pour tenter de découvrir cet univers hors du commun !

Yu-Gi-Oh VrainsRoxanne : Après Yu-Gi-Oh! Arc-V, le célèbre animé basé sur un jeu de cartes revient pour une sixième et nouvelle saison intitulée Yu-Gi-Oh! VRAINS. Comme à chaque saison, un ajout sera fait par rapport au jeu de cartes, mais cette fois il ne s’agira pas d’une nouvelle méthode de « création » de monstres. En effet, habituellement, chaque saison apporte son lot de nouveaux monstres et un nouveau type de cartes : la saison 2 avait ajouté les fusions, la saison 3 les synchro, la saison 4 les XYZ, et enfin la saison 5 avait ajouté les Pendulum. Cependant la 12ème édition de l’année 2016 du magazine Weekly Shônen Jump a révélé que c’est la réalité virtuelle qui sera introduite dans les duels de monstres !

Sur cette image, on s’aperçoit malgré tout que le contexte principal reste le même : un héros, homme, avec des cheveux en pique et bicolores, nommé Yusaku Fujiki dans la saison 6 et accompagné d’une entité appelé le « Decode Talker » (ce qui n’est pas sans rappeler les esprits accompagnant le héros dans les saisons 1,2 et 4). Ce héros aura en revanche une particularité que les précédents n’avaient pas : la couleur de ses cheveux changera lors des duels.

Je suis donc vraiment curieuse de savoir ce que donnera cette nouvelle saison, et de voir si la VR changera vraiment quelque chose aux duels…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *