A.O.T.2 : On va bouffer du titan !

Sorti le 20 mars sur toutes nos consoles et partout à travers le monde, A.O.T.2, développé par le studio Omega Force et édité Koei Tecmo Holdings, est un jeu d’action inspiré du manga et anime éponyme du même nom : Attack on Titan, alias l’Attaque des Titans chez nous, qu’on ne présente plus. 

Journal du Japon s’est infiltré dans la 104e brigade d’entraînement et vient, en tant qu’explorateur exemplaire, vous faire son rapport après avoir fait ses armes auprès des meilleurs.

A.O.T.2 Official Launch Trailer!

 

La vengeance, ce déclencheur qui nous motive

Deuxième opus de la licence développée par Omega Force, A.O.T.2 vous fait revivre les deux premières saisons de l’anime étape par étape. 

Le jeu s’ouvre sur deux soldats en mission qui lisent le journal de bord d’un soldat anonyme qui semble mort au combat : vous. Le scénario du jeu, basé sur les deux premières saisons de l’anime, suit donc pas à pas ce jeune soldat à travers chacune des épreuves traversées. Alors qu’il est témoin et victime de l’attaque du district de Shiganshina par le Titan Colossal et le Titan Cuirassé, le futur soldat voit ses parents mourir sous ses yeux en voulant sauver leur enfant…

Une histoire extrêmement similaire à celle d’Eren Jaëger n’est-ce pas ? 

Notre jeune orphelin décide alors de s’engager dans l’armée et se retrouve dans la 104e brigade d’entraînement. La même que Mikasa, Armin, Eren et tous les autres. Nourris par un besoin de vengeance, notre orphelin, devenu soldat, se donnera à fond afin de pouvoir intégrer le bataillon d’exploration. 

La suite du jeu se cale sur les événements qui se déroulent le long de l’animé et du manga, en passant par l’attaque du district de Trost, le jugement d’Eren, le meurtre des deux titans capturés, etc…

 

Mais qui es-tu, explorateur anonyme ? 

Alors que l’on pouvait légitimement s’attendre à jouer l’un des protagonistes de l’histoire comme Eren ou Mikasa, il n’en est rien. Les développeurs plongent davantage le joueur dans l’histoire de l’Humanité et crée un personnage à l’image de tout un chacun.

A.O.T.2 - Koei Tecmo Holdings ©2018

A.O.T.2 – Koei Tecmo Holdings ©2018

De nombreuses caractéristiques permettent de totalement personnaliser notre futur explorateur : taille, couleur de peau, des yeux, des cheveux, coiffure, etc… Sans compter qu’il est également possible de personnaliser les vêtements en changeant les couleurs ou en choisissant même de ne pas en porter certains, comme la veste par exemple. 

Au fur et à mesure que vous avancerez dans les missions et l’histoire, vous aurez également des nombreux équipements qui se débloqueront, qui vous permettront de davantage personnaliser votre explorateur.

 

Un gameplay fidèle à l’anime

Comme nous l’a dit en interview Koinuma-san, le CEO de Koei Tecmo, un tutoriel été incorporé au jeu et on ne peut pas y déroger :  l’entraînement de la 104e brigade.

Ce passage obligatoire est plutôt une bonne chose… En effet, bien qu’accessible à tous, le jeu demande une certaine prise en main car il ne suffit pas de foncer dans le tas pour réussir à exécuter un titan. Il est nécessaire d’aller suffisamment vite, de contrôler l’angle d’attaque et surtout de bien maîtriser les différents manœuvres à effectuer. 

S’il vous faut du temps pour prendre vos repères, vous pourrez refaire le tutoriel aussi souvent que nécessaire, ce qui permet également, de temps en temps, de revoir ses bases. De plus, de nombreuses missions re-jouables sont disponibles et vous permettent de vous améliorer et de gagner des niveaux.

Sachez enfin que vous avez la possibilité, lorsqu’au cours d’une mission vous êtes en équipe, de pouvoir temporairement jouer l’un de vos partenaires de combat. Y compris Eren lorsqu’il se transforme en Titan.

A.O.T. 2 - Switch Gameplay Trailer

L’esprit de l’Attaque des Titans sur Switch

Une ambiance malsaine, qui dérange

Quiconque suit de près l’anime pourra dire sans gêne que son graphisme est extrêmement dérangeant. Pas forcément car il n’y a pas de réelle censure, mais surtout de par la précision des détails et des expressions des personnages, notamment celles des titans, qui provoquent chez le spectateur une profonde gêne, voir un dégoût. 

Le jeu réussit l’exploit de reproduire ce sentiment. En effet, alors qu’on aurait pu s’attendre à un graphisme peu réaliste et loin de l’anime, il n’en est rien. Et lorsqu’un titan vous attrape et que vous ne réussissez pas à vous échapper, vous vous voyez clairement mourir, ce qui est d’autant plus perturbant. 

Bien que certains détails du jeu soient graphiquement plats comme les arbres. Les personnages ont clairement ce rendu anime qu’on pouvait espérer.

A.O.T.2 - Koei Tecmo Holdings ©2018

A.O.T.2 – Koei Tecmo Holdings ©2018

De plus, il est plaisant de voir qu’Omega Force ait su insuffler suffisamment de dynamisme au graphisme pour qu’on puisse voir les immeubles littéralement exploser en cas d’attaque. Des effets de vitesse sont également appliqués sur les personnages lorsque ceux-ci sont en pleine manœuvre tridimensionnelle. Et lorsque vous tuez un titan, votre personnage se retrouve également couvert de sang. Il s’estompe assez rapidement, certes; mais il est indéniablement présent. 

En résumé, côté graphisme, Omega Force a réussit à reprendre les codes de l’anime de manière brillante à les transcrrire dans un jeu immersif, dans lequel des scènes de vies de l’anime sont d’ailleurs reprises (Auruo se mord aussi la langue, oui oui).

AOT2: Town Life Gameplay
A.O.T.2 - Koei Tecmo Holdings ©2018

A.O.T.2 – Koei Tecmo Holdings ©2018

En terme d’ambiance sonore, le jeu est rythmé, à l’image de l’anime, sur une bande-son très immersive et assez rock’n’roll qui colle parfaitement avec l’ambiance. De plus, lorsqu’une attaque est ratée vous pourrez entendre un « boing » qui ajoute une touche humoristique à l’action. 

Et lorsque vous serez entrain de passer d’un tronçon de l’histoire à un autre, le temps d’attente sera ludique en vous proposant des explications soit sur les personnages soit sur les armes utilisées. De quoi vous plonger intégralement dans l’univers du jeu.

 

Seul tu ne fais pas le poids, prends soin des tiens pour réussir

Enfin, tous les fans de l’Attaque des Titans le savent : que ce soit dans le manga ou dans l’anime, la solidarité et les relations entre les protagonistes sont extrêmement importantes, permettant aux héros de pouvoir compter sur le soutien de leur escouade ou simplement d’autres soldats. Le jeu ne déroge pas à la règle, permettant d’accentuer davantage toute l’ambiance du jeu. 

En effet, dès le début de l’entraînement, on fait clairement comprendre que pour avancer vous devez vous lier d’amitié avec les autres soldats. Plus le niveau de votre relation sera important et plus vous pourrez débloquer des compétences. Ces compétences vous permettront par la suite de développer les différents attributs de votre personnage comme sa force, son agilité ou sa santé par exemple. Attributs qui participent grandement à la réussite des missions qui vous seront confiées par la suite. 

 

Bonus : de vrais explorateurs, même en ligne !

Une partie du jeu est totalement dédié aux affrontements avec d’autres joueurs. La partie « Bonus » vous permet de jouer n’importe quel personnage débloqué au cours de votre avancement dans le mode histoire et de l’incarner dans une partie on-line face à d’autres joueurs du monde entier. Deux possibilités : un mode on-line où vous pourrez jouer avec n’importe qui à travers le monde et le mode local où vous pourrez jouer avec vos amis. 

Au sein de ce mode on-line, vous pourrez choisir soit un 4 vs 4 en mode annihilation soit un mode coopération où vous pourrez refaire un tronçon de l’histoire en équipe. 

De plus, une connexion quotidienne au serveur permet de débloquer des récompenses, notamment des matériaux, qui vous permettront d’avancer également dans le mode histoire. 

A.O.T. 2 - Official KOEI TECMO Stream!

En résumé

Même si le mode histoire peut paraître assez court (20-25h en rushant), l’ajout de missions annexes et du mode en ligne permet clairement de rallonger le jeu. De plus, les niveaux que vous gagnerez dans le mode histoire permettront également d’améliorer votre personnage pour le mode en ligne, c’est donc donnant-donnant entre les deux modes.

Côté ambiance, comme dit précédemment, le jeu se veut vraiment immersif. Et c’est réussit tant par la possibilité de personnaliser son personnage que par les graphismes (avec les effets de vitesses) et la bande son. 

Enfin, sur la Nintendo Switch, que vous soyez sur le mode TV ou le mode portatif, le jeu s’adapte magnifiquement bien. 

Koei Tecmo Holdings et Omega Force sortent donc un jeu à la hauteur de sa licence. Alors que le premier opus reprenait la première saison de l’anime et que celui-ci en reprend les deux premières, un troisième opus peut-il être attendu alors que la troisième de l’anime est sur le point de sortir ? 

Une licence à suivre de prêt, dont on attend déjà le prochain opus !

 

Juliet Faure

Tombée dans la culture japonaise avec le célèbre "Princesse Mononoké" de Miyazaki, je n'ai depuis jamais cessé de m'intéresser à ce pays. Rédactrice chez Journal du Japon depuis 2017 et Responsable de la section Jeux Vidéo depuis peu, je suis devenue la yakuza de l'équipe. Plutôt orientée RPG et Seinen, je cherche à aiguiser de nouvelles connaissances aussi bien journalistiques que nippones.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *