Super Mario 3D World and Bowser’s Fury, réveille le chat qui est en toi !

S’il y a bien une chose dont on est sûr avec la Nintendo Switch, c’est que Nintendo se fait un malin plaisir à ressortir d’anciens jeux à la sauce remake. Et pas n’importe lesquels : des jeux comme Super Mario 3D All-Stars ou encore New Super Mario Bros sont des fers de lance pour le célèbre créateur de jeu vidéo. Il était donc temps pour eux de s’attaquer à un autre ancien jeu, sorti sur une console ayant fait peu de bruit, la Wii U : on a nommé Super Mario 3D World & Bowser’s Fury. Si, comme votre humble serviteur, vous aviez raté le coche, il est temps de se rattraper !

La survie des fées avant tout !

Super Mario 3D World and Bowser's Fury

Capture réalisée par C. Hugonin, Journal du Japon © 2021 Nintendo.

Si vous étiez un peu comme la personne en charge du test dans l’équipe, à savoir que vous n’aviez pas eu le temps de découvrir ce jeu, alors vous trouverez votre plaisir ici avec cette nouvelle sortie ! Si vous ne vous en souvenez pas, la Wii U, console de salon hybride lancée par Nintendo, en novembre 2012 en Europe, avait succédé à la Wii. Elle amorçait la 8e génération de console de salon face à la sortie de la Playstation 4 et de la X-Box One. Mais après seulement quatre ans, le constat est sans appel, la Wii U s’est révélée être un véritable échec commercial et a très vite laissé la place à sa petite sœur : la bien nommée Switch. Cependant, l’échec de la console n’est pas non plus une raison pour bouder les jeux sortis dessus à l’époque ; Nintendo retente alors de sortir sur sa dernière machine les (bons) jeux qui n’ont pas eu le succès escompté à l’époque. Et bien sûr, quoi de plus adéquat qu’un jeu issu de la célèbre franchise Mario pour faire honneur à la console !

Dans Super Mario 3D World, à l’instar des autres Mario, vous découvrez nos amis Mario, Luigi, Peach et Toad en pleine balade, quand tout à coup un tuyau surgit sur leur chemin. En sort une fée et un Bowser très fortement intéressé par cette dernière. Prenant votre courage à deux mains, vous sautez dans le fameux tuyau pour arriver dans un univers parallèle composé d’une île mystérieuse, où se trouve un des fameux châteaux dont seul Bowser a le secret. Que voulez-vous, il n’a jamais su contrôler sa folie des grandeurs ! On y aperçoit bien vite la petite fée, enfermée dans un bocal. Vous comprenez donc bien rapidement qu’il vous faudra parvenir jusqu’au château pour affronter Bowser et ses sbires afin de libérer la pauvre fée.

Super Mario 3D World and Bowser's Fury

Capture réalisée par C. Hugonin © 2021 Nintendo

Dès lors, on retrouve le même principe que les Super Mario Bros and co., c’est-à-dire un enchaînement de plateformes diverses et variées, dans des univers bien précis et dans un temps imparti, avec l’idée d’obtenir étoiles, pièces et tampons d’autocollants. Au bout du chemin, le château et la petite fée. Mais ici ce n’est pas une île mais bien plusieurs qu’il vous faudra traverser afin de délivrer toutes les petites fées ! Et ce ne sera pas une mince affaire. Car oui, suivant l’île et les niveaux que vous parcourrez, vous aurez la possibilité d’avancer dans toutes les directions possibles : tout droit, à gauche, à droite, mais aussi dans les sous-sols ou même dans les airs ! Ainsi, il vous faudra être attentif et curieux afin de découvrir tous les passages secrets. En effet, certaines étoiles ne seront pas si simples à trouver et à obtenir : à vous d’explorer comme il se doit durant le temps dédié, avant de parvenir jusqu’au drapeau final qui valide le niveau. Vous pourrez ainsi trouver suivant les îles, des niveaux glacés, en flammes, en pleine jungle, sous l’eau, dans les nuages … De fait, le design général de chaque plateforme, chaque moment, chaque cinématique et des îles est très coloré, bien réfléchi, et dynamique. Même le petit dinosaure Plessie est hyper attachant ! On retrouve donc nos personnages en mode 3D, mais le genre de 3D maîtrisée comme on l’aime.

Un mode collaboratif adapté au gameplay

Super Mario 3D World and Bowser's Fury

Capture réalisée par C. Hugonin © 2021 Nintendo

Quand on dit que ce ne sera pas si aisé, c’est parce que les niveaux vont crescendo en termes de difficulté. Mais attention, si vous connaissez l’univers Mario et ses différents aspects, cela ne devrait pas vous poser trop de difficultés, quoique… Certains niveaux jouent quand même avec nos nerfs ! Surtout quand une étoile est réellement positionnée à des endroits improbables, comme par exemple… au milieu des cieux… en plein bombardement ! Bref on s’égare.

Mais un des gros points forts de Super Mario 3D World, c’est réellement son gameplay : outre le fait que suivant le costume que vous portez vous aurez plus ou moins de facilité à passer un niveau, que vous aurez des moments où il faudra utiliser le tactile de la Switch, c’est le mode multijoueur qui ajoute une véritable plus-value. Ainsi que deux costumes bien fun : celui du chat et celui du Tanuki blanc invincible qui rappelle le mode étoile comme dans Mario Kart. Comme on le soulignait plus haut, au début de l’aventure on ne vous montre pas un personnage mais bien quatre, de l’univers si apprécié de Mario. Ainsi, dans 3D World, deux choix s’offrent à vous : le premier, jouer en solo et choisir un des quatre héros : Mario (le plus équilibré en jouabilité des 4, et le préféré de la testeuse, bah oui ce petit moustachu fait fondre les coeurs, non ?), Luigi (à la détente plutôt appréciable), Toad (et sa vitesse ahurissante) ou Peach (qui saura vous faire planer comme jamais). Gardez à l’esprit que, suivant les niveaux, certains personnages seront plus utiles pour débloquer certains passages… On dit ça, on ne dit rien !.

Super Mario 3D World and Bowser's Fury

© 2021 Nintendo

À ce moment-là, vous ferez donc le niveau seul, avec les costumes à disposition (chat, tanuki, tanuki blanc invincible, fleur en flammes, boomerang). Mais là où réside l’intérêt du jeu, c’est bien dans la seconde option : jouer en coopératif à deux, à trois ou à quatre. Il est alors beaucoup plus simple de récupérer les pièces et autres étoiles et bien sûr, vous vous retrouvez de fait en compétition les uns avec les autres. Et ce point est hyper intéressant, d’ailleurs, si l’un de vos personnages tombe sur une cerise : cela le multiplie également, ce qui, suivant les passages, est nécessaire !

Eh oui, là est tout le dilemme : en fonction des « amis » avec lesquels vous jouez, ces derniers peuvent rapidement se révéler devenir vos pires ennemis. Alors, collaborerez-vous ou vous mettrez-vous des bâtons dans les roues ? Car oui, vous pouvez totalement bousculer et faire passer par-dessus bord vos camarades. Si si, on est comme ça chez Nintendo, l’important c’est de … gagner !

Super Mario 3D World and Bowser's Fury

Capture réalisée par C. Hugonin © 2021 Nintendo

Et dans ce mode aussi, bien entendu, certains passages ne se révéleront qu’avec un certain nombre précis de personnages. En résumé, Nintendo a pensé à tout pour divertir le joueur et pimenter un peu le jeu. Car en effet, il faut bien reconnaitre que ce dernier se joue assez vite, et on arrive bien plus rapidement qu’on ne le pensait vers la fin du jeu (enfin, si vous avez récupéré le bon nombre d’étoiles).

Autre aspect assez bien pensé du jeu, ce sont les différents bonus parsemés çà et là sur les îles. Ils motiveront à la fois les irrémédiables collectionneurs, puisqu’il y a des bonus relevant plus de l’ordre du cosmétique, mais également les autres car certains bonus se révéleront utiles pour progresser dans le jeu ! Ainsi, vous pouvez récupérer un nouveau tampon inédit à chaque passage d’île, accéder à une sorte de boutique vous permettant d’obtenir un costume qui vous aidera dans l’aventure, un slot façon casino pour gagner des pièces et donc des vies supplémentaires, et surtout jouer à des jeux du Captain Toad : Treasure Tracker pour remporter des étoiles (ils sont malins chez Nintendo on vous le dit ! Là aussi si vous ne connaissiez pas ce jeu vous aurez envie d’y jouer à présent). Et un autre type de mini-jeu, représenté par une plateforme dans un temps ultra limité vous permettra de grapiller des étoiles supplémentaires.

Bref, un graphisme fou comme seuls Nintendo sait le faire, des niveaux originaux à faire en solo ou à plusieurs, on est servi et on passe un très bon moment. Du bon Mario quoi !

Super Mario 3D World and Bowser's Fury

Capture réalisée par C. Hugonin © 2021 Nintendo

Et l’ambiance miaou en guise de Bowser’s Party !

Et encore vous n’êtes pas au bout de vos surprises ! Car en effet Nintendo a pris soin de rajouter une aventure inédite en plus du portage du jeu original Wii U : Bowser’s Fury.  En effet, ce jeu n’existait pas sur la console initiale et, au-delà du costume de chat ajouté dans 3D World, ce second jeu fait office de cerise sur le gâteau.

Néanmoins, il est à noter que ce dernier se joue encore plus vite que le premier, surtout si vous avez chopé le coup de main. Bowser’s Fury nous montre un Bowser géant qui semble comme englué dans une mare de pétrole. Mario, qui passait par là, est alors arrêté par Bowser Jr., totalement affolé par la situation. Après plusieurs tentatives pour convaincre Mario d’aider son père, vous voilà donc embarqué dans une nouvelle aventure où vous devrez réactiver plusieurs phares en forme de tête de chat, présents partout dans ce nouvel univers : un archipel d’îles. Vous l’aurez donc saisi, ici l’animal mis à l’honneur c’est… le chat ! Si vous n’aimez pas les chats ou si vous y êtes allergique, passez votre chemin car ce monde transpire le félin.

Super Mario 3D World and Bowser's Fury

© 2021 Nintendo

De nombreux aspects de la décoration du lieu sont en lien avec les chats, le costume de chat est plébiscité, les phares sont à l’effigie de ces derniers, et le but est d’obtenir des… astres félins pour activer des cloches géantes, artefact ultime du chat en quelque sorte. Non ? Bon… Ces dernières vous permettront d’une part de réactiver les phares qui semblent neutraliser au fur et à mesure la noirceur qui entoure Bowser et surtout, vous permettra d’activer la fameuse cloche géante qui vous fera grandir jusqu’à atteindre la hauteur de celle-ci afin que vous donniez un bon coup de savate à Bowser ! Car quand ce dernier entre en mode fury, l’archipel entier tremble et certaines plateformes, certains lieux, ne sont alors accessibles que quand il est en colère. D’autant qu’il cherchera à vous éliminer au passage. Ce cher Bowser, totalement enragé, usera de ses flammes pour vous viser, et révéler ainsi les morceaux du décor qui réagissent à ces dernières.

Et bien sûr Bower Jr. sera là pour vous aider : vous pouvez d’ailleurs choisir son niveau de difficulté : soit il vous aidera comme un bon compère, soit il le fera de façon ponctuelle, à vous de voir si vous décidez d’un coup de pouce ou non. Et si vous voulez jouer à deux, là aussi c’est possible : quelqu’un peut prendre une manette et jouer Bowser Jr. et la coopération est alors totale. Dans tous les cas, Nintendo reprend les codes du jeu 3D World qu’il transpose dans Bowser’s Fury car on y retrouve certains PNJ, comme un certain Plessie qui vous servira pour aller d’une île à l’autre.

Super Mario 3D World and Bowser's Fury

Capture réalisée de C. Hugonin © 2021 Nintendo

En somme, vous l’aurez compris, pour ceux qui connaissent le jeu 3D World, à part certains plans remaniés pour être un peu plus moderne, rien de très différent sauf un costume supplémentaire. Mais si vous cherchez un bon jeu de plateformes à la mode Super Mario Bros, jouable à plusieurs, alors vous êtes bien tombé. C’est ludique, c’est fun et on ne voit pas le temps passer. Et puis Bowser’s Fury, certes court, reste un très bon ajout, très fun en ajoutant un pan de plus à l’univers de la saga. Un bon jeu familial comme on les apprécie donc.

Charlène Hugonin

Rédactrice à Journal du Japon depuis quelques années, je suis un peu une touche-à-tout niveau mangas, anime et culture. Mais j'ai une jolie préférence pour tout ce qui a trait à la gastronomie japonaise, et ce qui tourne autour et même le sport ! Peut-être pourrons-nous même en parler ensemble ?

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *