Transformer sa chambre en chambre traditionnelle japonaise.

La plupart des personnes en rêvent, dormir sur un futon posé sur des tatamis le tout dans une ambiance purement japonaise. L’atmosphère est souvent relaxante et il s’avère que les nuits sont particulièrement douces et confortables. Journal du Japon vous propose de vous mettre à l’heure japonaise en transformant radicalement votre chambre en une pièce traditionnelle. Que vous dormiez en solo ou à deux, pour les petits et les plus gros budgets, c’est à vous de jouer !

Étape 1 : Le grand ménage !

Avant de commencer à composer votre intérieur, il faut d’abord procéder au grand ménage dans votre chambre. En effet, la règle principale d’un intérieur japonais est la simplicité et le minimalisme. À l’époque de ces belles maisons traditionnelles, la possession des meubles n’était pas importante, le logement se devait avant tout d’être proche de la nature en privilégiant les matières naturelles et donc les couleurs sobres. Aujourd’hui les intérieurs ont bien changé, mais dans les auberges traditionnelles ces règles sont toujours appliquées pour le plus grand bonheur des touristes.

Adieux donc les superbes figurines Pokemon ou la bibliothèque à manga, il faut leur trouver une autre place.

Les intérieurs traditionnels japonais sont souvent vide. ©kato0816

Étape 2 : Les murs

Si votre chambre possède du papier peint, le mieux est de l’enlever. Choisissez une peinture neutre, du blanc, du blanc cassé ou du blanc lin, par exemple, mais vous pouvez aussi tenter les mélanges de couleurs avec le blanc, comme le taupe ou encore du gris.

Les couleurs neutres et l’aspect lisse sont les meilleurs amis de vos mûrs, mais il est possible de recréer une tête de lit en peignant un mûr d’une autre couleur, comme du beige foncé, par exemple. Autre solution, ajoutez un sticker sur ce même mûr « tête de lit ».

Vous en trouvez sur Amazon, Idzif ou encore Gali Art . Ne le choisissez pas avec plus de deux couleurs afin de ne pas trop charger votre décoration. 

Choisissez de peindre un seul mur sur les quatre, pour rester dans le naturel. ©pateohotel

Etape 3 : Les sols 

La sensation des pieds nus sur le tatami japonais est inégalable, mais attention si vous choisissez cette option, il va falloir vous habituer à ne surtout pas rentrer dans la pièce avec vos chaussures pour ne pas les abîmer, et à bien aérer votre chambre car les tatamis prennent facilement l’humidité. Un tatami est fragile et la tâche de café est vraiment compliquée à nettoyer. De plus, vous devez prévoir une petite marche pour accéder à votre chambre et adapter la porte pour pouvoir la fermer. Pour finir, prévoyez un bon budget. Vous êtes toujours partant ? Alors, vous pouvez les commander sur Futon Azur, Futon factory, Futon mania, Cinius ou encore Kitoki.

A noter que le tatami possède une dimension standard : 182 cm sur 91 cm. Nos pièces ne sont pas adaptées à ce dernier en terme de dimension, il possible que vous soyez obligé de procéder à une découpe.

Les tatamis, éléments incontournables au Japon, rajoutent du charme à la décoration.

Le jonc de sol : C’est la solution qui se rapproche le plus du tatami, pour un coût beaucoup plus réduit et moins de contrainte pour la pose. Le jonc de sol reste salissant et difficile à nettoyer, mais on retrouve avec lui les odeurs d’une chambre japonaise. Vous en trouverez dans tous les magasins de bricolage.

Le parquet : Pour l’aspect pratique, vous pouvez opter pour un parquet sombre uniquement. Vous en trouverez dans n’importe quel magasin de bricolage, avec une pose très facile et un entretien sans effort.

L’estrade : si vous optez pour l’option parquet, vous pouvez en profitez pour installer une estrade dans votre chambre comme support du lit. Cela convient généralement aux petites chambres, quand l’estrade est à côté de la fenêtre et non au milieu de la pièce. Faîtes-la sur une hauteur d’une à deux marches, pas plus.

L’estrade permet de mettre en avant le coin couchage tout en ayant un lit à même le sol. ©.frenchbroadbrewfest

Etape 4 : Les placards 

Si votre placard est intégré, vous avez alors de la chance et vous pouvez vous amuser avec les portes japonaises coulissantes. Si vous en choisissez de véritables, le budget est à prévoir, mais il en existe de belles imitations ou d’autres dans le même style à petits prix. Vous pouvez vous procurer des portes coulissantes authentiques chez shoji menuiserie ou Cinius.

Sinon, les grands magasins de bricolages proposent ce genre de porte ou sur Castorama, Ad Lyon et Zen Wall.

Si vous devez intégrer un meuble, vous pouvez le choisir japonais, ou design. Mais ne comptez pas sur l’armoire normande de la famille, cela ne convient pas du tout ce style de chambre. À vous de parcourir les magasins de meubles pour trouver ce qui vous convient, mais vous pouvez aussi regarder sur Tikamoon et Le Meuble Japonais, deux spécialistes du meuble japonais.

Les placards, illuminés par LED intégrés, gardent l’esprit des portes japonaises. ©kergalic

Étape 5 : Le lit

Le choix du lit est personnel, mais il faut d’abord essayer de dormir dans un futon pour confirmer que cela vous convienne. Très confortable, il faut cependant y mettre le prix pour avoir un bon couchage et le faire sécher au moins deux fois par semaine au grand air. De nombreux sites en vendent, Futon Sélection propose des futons bio, tandis que Futon Factory en propose à tous les prix ou encore Futonet qui offre une très belle gamme.

Vous pouvez opter pour un lit à même le sol avec un cadre et un sommier, ou un lit normal dans le style japonais. Très à la mode, vous en trouverez partout. Si vous avez opté pour l’estrade, choisissez un lit à même le sol uniquement, pour ne pas rajouter encore de la hauteur.

Repliés tous les matins, les futons sont régulièrement exposés au soleil pour l’aération des tissus. ©egetprep

Étape 6 : La lumière et les rideaux

La lumière naturelle est privilégiée au Japon. Si vous avez la chance de posséder une baie vitrée dans votre chambre,vous pouvez l’habiller avec des panneaux japonais. Pour une fenêtre, préférez des rideaux de couleurs naturelles en lin, les panneaux japonais donnant un aspect trop lourd sur une petite surface à couvrir.

Pour la lumière, un variateur donne une ambiance cosy le soir. L’ambiance zen d’une chambre japonaise est propice aux lumières douces uniquement. Multipliez les petites lampes en papier à poser à même le sol ou sur une petite commode.

La lumière, toujours douce, apporte le côté zen à la chambre. ©miz306

Étape 7 : La petite décoration

Pour apporter la touche finale à votre chambre, choisissez du linge neutre et en matières naturelles. Vous pouvez ajouter une ou deux tables basses sur lesquelles poser vos lampes. Si vous avez un placard intégré vous pouvez vous permettre d’ajouter un petit mobilier pour y poser un bonsaï, une composition floral ou un bibelot. Si en revanche vous avez déjà dû installer une armoire, contentez-vous des tables de chevets pour ne surtout pas charger la chambre qui doit rester la plus simple possible.

Posez un ou deux tableaux sur les murs pour finir votre décoration.

Les plantes sont une bonne alternative aux petits meubles. ©fashdea

Vous avez désormais toutes les clefs en main pour aménager et décorer votre chambre japonaise traditionnelle. Vous pouvez à présent vous lancer pour adoucir vos nuits et trouver le sommeil zen à la japonaise !

Japan in Motion : Et vous, quel Japon préférez-vous ?

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. FERTIC dit :

    Bonjour,
    Coïncidence de cet article, j’ai entrepris un changement radical dans mon séjour depuis cet été, en le « japonisant » au maximum !
    Presque dommage qu’il ne soit pas arrivé avant, mdrrr ! J’ai pas encore eu le temps de l’éplucher en détail, mais je le note précieusement, y a en particulier plusieurs liens vers des boutiques spécialisées qui peuvent être intéressants !
    A titre infos, au moment où j’écris, sur venteprivée.com, y a des tatamis à moitié prix environ. Attention toutefois aux tatamis classiques, normalement ils pèsent une trentaine de kilos si j’en crois le descriptif sur un tatamis vendu sur amazon !
    Personnellement je me suis donc rabattu sur un tatamis pliable. 1,2cm d’épaisseur contre 5,5 pour les non pliables, ça devrait rendre le poids plus acceptable. Sans compter qu’on peut donc le ranger facilement si l’on veut nettoyer son sol en dessous, par exemple.
    Autre astuce, à bas coût, sur ebay, aliexpress…. vous trouverez pleins de rideaux de douche avec des motifs japonais. Or ces rideaux peuvent très bien avoir une utilisation autre que… dans votre salle de bain ! J’en ai mis 2 dans mon séjour, ça rend du plus bel effet, car ils sont en polyester souple et non pas dans une matière rigide comme je l’aurais pensé…..et du coup ça me fait une super déco !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *