Manga : Des animaux et des Hommes, le retour !

La vague de titres en tout genre avec des chats pour héros a débuté avec l’arrivée de Chi – Une vie de chat de Konami KANATA. Il était normal de faire un petit point avec son grand retour pour son dernier titre Les chaventures de Taï et Mamie Sue, qui vient tout juste de débarquer en France chez Nobi Nobi !.

Le moment idéal pour vous parler des dernières sorties manga dont les animaux sont les héros.

Des chats, toujours (beaucoup) de chats !

 

Les chaventures de Tai & Mamie Sue

Taï, un petit chaton joueur, débarque soudain dans la maison de Sue, une mamie chat paisible qui va très vite s’apercevoir qu’elle ne peut pas quitter ce petit polisson des yeux une seule seconde. La cohabitation s’annonce mouvementée et Sue peut dire adieu à sa vie tranquille ! Une cohabitation aussi drôle qu’amusante peut alors commencer entre le petit chat espiègle et la mamie qui aime sa tranquillité.

Dans le 1er chapitre Sue fait la connaissance de Taï, un chaton qui a beaucoup plus d’entrain que notre mamie qui ne souhaite qu’une chose : être tranquille. Sauf que notre petite ne l’entend pas de cette oreille et fait bêtise sur bêtise. Difficile de contenir ses rires tellement ces petites tranches de vies sont bien trouvées. Konami KANATA n’a pas perdu la main et son histoire est efficace, comme toujours. Chaque chapitre raconte, en couleur et dans le sens français, une petite aventure pleine de rires et de bonne humeur.

A la fin du volume les pages pédagogiques en collaboration avec la SPA est une très bonne idée, un chat étant un petit animal et non un jouet. Après Chi, après Choubi-choubi, Konami KANATA nous prouve que ses mangas avec des chats comme héros sont toujours incontournables.

C’est drôle, tendre et espiègle. Une lecture incontournable pour toute la famille.

Félin pour l'autre

Félin pour l’autre est un manga de Wataru NADATANI, qui compte six tomes au Japon : il s’agit donc une série courte. Prépublié dans le magazine Shônen Sunday Super c’est donc un shōnen, nous ne sommes donc pas comme dans la plupart des mangas sur les chats, plutôt tranche de vie, si ce n’est justement STREET FIGHTING CAT chez le même éditeur, Doki doki, qui récidivera en février 2020 avec un autre titre de la même trempe : NYANKEES. Il semble que l’éditeur ait trouvé son style !

Dans Félin pour l’autre, le héros Kensuke Fuji vit un drame… Il adore les chats, mais ces derniers ne le calculent pas ! Ses sœurs y étant allergiques, le lycéen n’a jamais eu la chance d’avoir eu un matou à la maison, et il n’a pas vraiment le mode d’emploi pour leur plaire… Sa vie bascule le jour où disparaît Tamako, une charmante chatte de gouttière qu’il croisait tous les matins. Parti à sa recherche, Kensuke va faire la rencontre de Jin Nekoya, un « maître-chat », qui comprend parfaitement le langage félin. Désormais, le lycéen fera tout pour devenir le disciple de Jin, quitte à accepter les défis les plus improbables, et enfin se faire aimer des chats !

Ne vous arrêtez pas à la couverture, ce n’est pas un énième manga sur les chats, c’est avant tout un manga reprenant tous les codes du shōnen. Ce qui change par rapport à d’habitude, ce sont les motivations de notre héros : il ne vient pas combattre des méchants, non, son but c’est d’approcher les chats, ceux des rues, ceux qui ont peur des humains.
C’est donc un manga décalé, et bourré d’humour. Pour les amateurs de chats c’est aussi un bon moment qui vous attend, car le comportement de nos amis à moustaches est très bien retranscrit. L’auteur a bossé sa doc, autant pour dessiner les chats à la perfection, mais aussi pour leur comportement.

Le graphisme demeure classique mais bien exécuté, avec un soin particulier a été fait sur les félins. L’auteur dit d’ailleurs qu’il s’est beaucoup documenté, quitte à perdre quelques heures de sa vie à regarder des vidéos et des photos de chats. En bref, une approche différente des mangas de chats qui ravira les amateurs de combats et d’amitié.

Les autres animaux ont aussi leur place au soleil !

 

Un shiba en plus ! est un one-shot de Mayumi MUROYAMA. Derrière ce nom se cache un duo de deux sœurs originaires de Kumamoto, ce ne sont pas des débutantes car leurs débuts remontent à… 1976 ! Inconnues en France, elles sont les auteurs du manga Asari-chan qui comptent 100 tomes (!) sorties entre 1978 et 2014. En France, il est disponible dans la collection shōjo de Soleil manga. Au Japon, il était publié dans le magazine pour adultes Pets. Mais ne vous en faites pas, le titre que nous vous présentions ici est bien pour tous les âges !

Résumé : Difficile de se faire adopter quand on est un chien moche ? Il existe une solution ! Être offert en prime avec un beau chien ! L’animalerie a bien du mal à placer un jeune shiba dans une famille. Il n’est pas particulièrement mignon et la concurrence est féroce dans le monde de l’adoption. Mais la vendeuse a peut-être trouvé une solution. Elle décide d’offrir ce chien lorsqu’une vieille dame se présente pour en acheter un autre. Elle repart avec un shiba en plus et Shibako est plein de ressources et s’il n’est pas le plus beau, il n’en demeure pas moins un ami fidèle !

Comment un shiba peut-il être moche ? On se le demande, parce que c’est rare tout de même. Mais oui, c’est quand même super craquant les shiba, tout de même ! Pourtant, cette histoire est tirée de leur propre vécu. Comme elles le racontent dans la postface, les auteures tenaient une animalerie et elles se sont retrouvées avec un chien moche invendable qu’elles ont fini par adopter et qu’elles avaient appelé Shibako. C’est donc, naturellement, une histoire assez proche qu’elles nous racontent dans leur manga. Il s’agit d’une suite de petites histoires d’une grand-mère et de ses shiba dont Shibako une chienne très laide, et pourtant très gentille. L’habit ne fait pas le moine, ce qui compte ce n’est pas l’extérieur, mais bien l’intérieur. La grand-mère du récit apprendra petit à petit à faire la part de choses entre l’aspect de ce chien et ses nombreuses qualités. Ce ne sont pas les maîtres de feu Grumpy cat qui nous contrediraient.

Le dessin est simple, les petits histoires assez courtes, pas vraiment le temps de s’ennuyer. Le manga peut être lu par les grands comme les petits.

Polar bear in love est un manga de KOROMO, au Japon il est prépublié dans le magazine pour adulte Comic Gene. En France, il est dans la collection shōjo de Soleil manga. Si le premier tome vient tout juste de sortir chez nous dans son pays d’origine quatre tomes sont disponibles et la série est toujours en cours.

Lorsqu’un phoque rencontre un ours polaire, généralement cela laisse peu de place au suspense. Proie naturelle du plantigrade, son destin se résume généralement à finir dévoré. Mais cette fois, c’est le coup de foudre. Mr Ours tombe follement amoureux de cette adorable boule de poils blancs, duveteux et terrorisé, qui ne pense qu’à fuir… L’amour ne peut-il pas briser toutes les frontières ?

N’ayez crainte en lisant le résumé. Ça pouvait être bizarre, voir malsain, c’est tout du moins ce que l’on se dit en le lisant. Un ours polaire qui tombe amoureux d’un phoque… Et bien c’est tout l’inverse : c’est adorablement drôle, mais aussi très tendre et parfois triste même quand l’ours raconte son enfance. Le fait que ce soit deux mâles ne gène pas du tout notre ours, qui n’a que faire des histoires de genre.

Bref, vous pourriez être surpris d’y trouver plein de sentiments très différents. Ce sont des petites scénettes qui se suivent et qui offrent une histoire un peu folle d’un ours polaire terriblement gentil qui tombe amoureux d’un phoque. Ce dernier a une frousse bleue et ne comprends pas du tout l’affection que lui porte son grand ami. Pour autant ses réactions sont très drôles, avec en prime des quiproquo amusants. Et si vous aimez le boy’s love ça vous fera certainement rire sous cape. Les animaux sont vraiment bien faits et expressifs tout en étant réalistes.

Est-ce que les enfants peuvent le lire ? Ils n’y verront sans doute pas les sous entendu que nous adulte nous voyons. Est-ce que ça va les intéresser ? Peut-être ? Lisez le peut-être plus avec votre ado.

Globule, une vie de jeune lapin, n’est pas vraiment la suite de Globule, une vie de lapin de Mamemoyashi, pour autant c’est le même lapin. Les deux tomes sont sortis chez Soleil manga à quelques années d’intervalle.

Vous pensiez tout savoir sur cette charmante lapine nommée Globule ? Son colocataire et auteur ne le pense pas et vous propose d’en apprendre davantage sur les premiers jours de son animal aux longues oreilles dans la jungle impitoyable de leur appartement ! S’approprier un espace de vie demeure pour tout un chacun un vrai combat et il faudra bien des efforts à Globule pour dresser son humain et en faire un compagnon attachant !

Peut différent du précédent tome Globule est toujours un lapin mignon et attachant, l’auteur nous raconte sa vie avec son petit compagnon et pour ceux qui aiment les lapins comme animal de compagnie ce sera un bon moment. Pour les autres, c’est un peu dommage d’avoir quasiment le même contenu.

 

Les animaux ont pris une grande place dans nos bibliothèques et ce n’est pas pour nous déplaire. Ce sont des lectures qui plairont aux petits comme aux grands. Les chats sont les maîtres des ventes, mais d’autres petits amis pourraient bien tenter de se faire une petite place au soleil à leurs côtés, les éditeurs japonais ayant une imagination débordante. Pour le moment nos amis à moustaches dominent le marché. Mais comme les neko café au Japon beaucoup ont laissé la place à des hiboux café ou à des hérissons café… Peut-être en sera-t-il de même dans le manga ? Affaire à suivre…

 

D’ici là vous pouvez retrouvez notre première sélection Animaux et manga, pour encore plus de découvertes !

Tatiana Chedebois

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Japan in Motion : le charme du Japon ne se réduit pas à Tokyo !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *