Hajjime No Ippo saison 6 : au-devant d’un grand péril ?

© George Morikawa / Kodansha Ltd.

 

Vous le savez, votre fidèle serviteur du Journal du Japon est amoureux de Hajime No Ippo ! Incontournable dans le paysage du manga sportif, la série en est à son 126e tome au Japon, tandis que le 111e vient de pointer le bout de son nez chez nous, ouvrant le deuxième volume d’une saison 6 intitulée « The Fighting » toujours aux éditions Kurokawa. Il était impensable de ne pas revenir sur les parties précédentes et de faire le point sur ce qui nous attend dans la saison 6.

Pour les retardataires, allez donc jeter un œil à notre précédent billet sur le sujet, sinon : DEMPSEY ROLL… Et pour les autres, montez sur le ring !

 

La loi du ring est sans pitié (saison 4)

 

Ippo défait Malcolm Gedo – © George Morikawa / Kodansha Ltd.

Débuté chez nous en avril 2017, la saison 4 de Hajime No Ippo a été publié dans l’hexagone mensuellement. Au Japon, c’est un spôkon (manga sportif) de Georges MORIKAWA qui débuté en 1989 et qui comptabilise plus de 1286 chapitres, toujours en cours de publication chez Shônen Magazine, qui a fêté les 30 ans de la série en avril dernier. Edité en France depuis 2007 par la maison d’édition Kurokawa, cet arc fait suite aux saisons 1 (La rage de vaincre), 2 (Destins de boxeurs), et 3 (La défense suprême). Voici un récapitulatif des événements marquants de la saison 4, attention spoilers !

Ippo et Miyata défendent avec succès leur titre de champion du Japon (pour Ippo) et OPBF (pour Miyata). La série va ensuite se concentrer sur deux petits match comiques : Kimura de nouveau contre Eleki Battery (champion Philippin) et Aoki contre Papaya Dachiu qu’il affronte aussi une seconde fois (champion indonésien) ; ces matchs résultent encore sur une égalité et demeurent anodins.

Finalement, c’est au tour de Mashiba et de Sawamura (qui est monté en poids super léger après sa défaite contre Ippo) de s’affronter pour le titre de champion poids super léger du Japon ! Il s’agit du match le plus violent et sanglant de la série, duquel Mashiba ressort disqualifié, Sawamura vainqueur ; mais suite à un accident de la route (il perd le contrôle de sa moto), il se voit forcé de prendre sa retraite.

Les fans l’ont espéré longtemps et ne l’auront donc pas tout de suite : le combat entre Ippo et Miyata n’aura pas lieu en cette saison 4. Malgré leurs succès respectifs, un événement inattendu va se mettre sur leur route. Il s’agit de Randy Boy Junior, fils de l’homme ayant mis un terme à la carrière de Miyata père. Ichirô ne peut refuser le défi qui lui est lancé.

Miyata contre Randy Boy Junior – © George Morikawa / Kodansha Ltd.

Déçu, notre héros songe à mettre un terme à sa carrière, mais en revient à son objectif d’origine : devenir fort ! Kamogawa a un plan pour son poulain : affronter les champions d’Asie Pacifique, une voie qui fera de lui « le roi sans couronne » de l’OPBF, grappillant ainsi des places dans le classement mondial WBA et WBC. L’objectif à terme ? Un championnat du monde contre Ricardo MARTINEZ. Il rencontrera sur le ring Jimmy Sisfar (champion Thaïlandais) et Malcolm Gedo (champion Philippin), qu’il vaincra ; quant à Miyata, il remportera une nouvelle défense avant de terrasser au cours d’un match épique Randy Boy Junior.

En milieu de saison, il est à noter quelques éléments de « moindre » importance : Itagaki finit par révéler son plein potentiel ; il voit ses adversaires au ralenti (rien que cela !). Sendoh continue sa route, montant dans le classement mondial ; un match de baseball comique a lieu, durant lequel Kimura et Aoki se révèlent bien plus doués qu’à la boxe. Pour terminer, un futur antagoniste est présenté en la personne de Marron, un entraîneur qui cherche à se venger du club Kamogawa.

 

Dans l’ombre du champion, le challenger s’efface (saison 5)

© George Morikawa / Kodansha Ltd.

La saison 5 démarre avec un tome riche en action : une défense de titre pour Takamura, le grand retour de Mashiba en poids léger pour la conquête du titre de champion OPBF et un match de Itagaki ; en fin de volume, on nous dévoile la promesse d’un match face à un «  génie ». Il se nomme Wally, champion indonésien dont l’entraîneur est Miguel Zale ! Un homme que Kamogawa a connu dans sa jeunesse, qui fut le coach de Brian Hawk, que Takamura avait défait de justesse. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce match tient ses promesses.

Les fans de Ashita No Joe auront remarqué que ce nouvel adversaire est un hommage au boxeur sauvage Harimau, la finesse en plus. Avec à peine trois matchs à son actif, il maîtrise le smash de Sendoh, le flicker de Mashiba, avec une vitesse proche de celle de Miyata et en plus un instinct sur-développé comme Vorg ! Ce match sera aussi l’occasion pour Miguel d’avertir Kamogawa qu’il se trompe : sa boxe expose Ippo à trop de dangers.

Finalement, il sera temps pour Ippo de disputer sa 8e et dernière défense de titre de champion poids plume Japonais, face à Kojima Isato. Itagaki va continuer de s’illustrer pendant le tournoi de classe Ae, enchaînant les victoires.

En fin de saison, le club convoque Ippo : ils ont pu négocier avec le 2e mondial au classement WBC, Alfredo GONZALES ; si il gagne, il ne lui restera qu’une étape avant un championnat du monde. Mais avant cela, le manga va faire un focus sur un ancien rival : Vorg Zangief, parti faire carrière aux USA durant la saison 3 du manga.

Ippo subit sa deuxième défaite, face à Alfredo GONZALES… – © George Morikawa / Kodansha Ltd.

Il dispute un match palpitant pour le titre de champion du monde IBF super-plume, qui enthousiasment Ippo et Sendoh au point que ces derniers montent sur le ring pour s’en mettre plein la tête ! Seulement, comme pour renvoyer aux avertissements de Miguel Zale, le tigre de Naniwa constate que son ami a « faibli ».

Malgré les craintes de Takamura, Ippo poursuit sans encombre son entraînement et retravaille les bases de sa boxe afin d’affronter Alfredo ; il s’agit du match le plus long du manga à ce jour : 38 chapitres, du tome 105 au 109, soit 11 mois de publication. Match qui se conclut sur la deuxième défaite d’Ippo, qui loupe de peu le sommet du monde… fin de la saison 5.

 

Que faut-il attendre de Ippo après 5 saisons ?

 

Après sa seconde défaite, Ippo ne lésine pas sur l’entrainement – © George Morikawa / Kodansha Ltd.

Il est certain qu’après cinq saisons, on pourrait se poser des questions sur le renouveau de la série. Geroge MORIKAWA fourmille cependant de bonnes idées et sait parfaitement comment renouveler l’intérêt des lecteurs. Son dessin ne cesse de gagner en finesse avec les années qui passent, et il nous fait découvrir de nouvelles façons d’imaginer la force des coups portés : scanner au rayon x de ce qui se passe dans le corps des boxeurs, « arrachage de morceau de chair » lors des coups au ventre.

Mais ce qui va être intéressant dans cette saison 6, c’est surtout les inquiétudes autour de Ippo ! Alors que ses amis et rivaux progressent tous, le mangaka semble bien décider à nous mettre le doute jusqu’au bout : et si quelque chose n’allait vraiment plus ? A quel degré faut-il prendre en compte les craintes de Miguel Zale, Takamura ou encore Sendoh ? Serait-il brisé comme Nekota ? Kamogawa se voile-t-il vraiment la face ?

Que penser de la ligne que Takamura lui interdit de franchir en fin de saison 5 ? Est-il vraiment nécessaire d’être un monstre comme Mashiba ou Sendoh pour réussir ? Que penser, aussi, du fait que Ippo ne cherche pas d’explications à sa seconde défaite, alors même que selon son modèle, c’est ce qui fait l’essence d’un boxeur ? Autant de question auxquelles il devra tenter de répondre en cette saison 6.

Le mangaka va également se tourner vers le futur : certes, Ippo est un grand boxeur reconnu mondialement ; mais après la boxe, que restera-t-il ? L’argent remporté lors des matchs ne permet pas d’envisager un avenir sur le long terme. N’est-il pas temps de songer à Kumi, dont il est amoureux depuis si longtemps ? Quid de reprendre l’entreprise familiale pour mener une vie plus ordinaire, lui qui est allé finalement si loin ? Doit-il vraiment encore se prouver quelque chose ?

De l’autre côté : pourquoi ne pas penser que tout va bien ? Ippo s’est défendu comme un beau diable et a loupé de peu la victoire contre Alfredo GONZALES. Il n’a peut-être besoin que de prendre ses distances un temps, pour revenir plus fort. Après tout, le lecteur a aussi eu des doutes sur la santé de Takamura pendant la saison 3 ; il est pourtant double champion du monde et a réunifié les titres WBA et WBC chez les poids moyens.

Le développement de son Dempsey roll, comme dans toutes les saisons, sera bien entendu au cœur de cet arc. Comment ne pas imaginer un comeback fracassant, à l’image de celui qu’il avait fait après sa première défaite ? Il reste difficile de ne pas envisager une nouvelle suite de victoires avec des K.O surprises, comme ce fut le cas pendant 20 ans de publication du tome 22 (1994) au 109 (2014). L’ancien champion, Date Eiji,  avait passé le flambeau à Ippo, qui s’était juré d’aller un jour défier Martinez.

 

Tous ces éléments trouveront réponse pendant les prochains volumes, qui prennent le contre-pied des précédentes victoires spectaculaires pour préférer une ambiance plus reposante, où il sera avant tout question de savoir où les prochains pas de Makunouchi le mèneront !

Ippo ne franchit pas la ligne; Takamura part seul à la conquête du monde – © George Morikawa / Kodansha Ltd.

 

 

 

 

ZenMarket : le service d’achat qui vous livre directement du Japon !

1 réponse

  1. 29 mai 2020

    […] passe un bon moment avec pas mal d’humour pour relâcher un peu la tension par ci par là. Bref : on vous le conseille vivement […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *