La playlist Jmusic : le déconfinement en musique !

L’équipe de Journal du Japon continue de vous parler de Jmusic avec cette seconde salve de playlist de notre team, pour mettre en musique le début du déconfinement. Une fois de plus, voici les musiques qui nous accompagnent, en attendant de pouvoir retrouver les artistes en live. Bonne écoute !

 

Playlist de Paul Ozouf

1 – Radwimps – Dada

Une explosion de flow qui convient parfaitement avec cette fin de confinement qui vous a, peut-être, fait un peu péter les plombs. Radwimps est à la base un groupe de rock que vous avez sans doute découvert en 2017 avec le film de Your Name, mais il officie depuis 2001 et tape dans tous les domaines du rock selon les époques : punk, rap, jazz, alternatif, pop, funk, etc. grâce à l’incroyable présence et énergie de son leader Yojiro NODA, chanteur, compositeur, auteur et parfois à la guitare également. Dada, morceaux de 2011, est l’une de ces innombrables facettes, un clip et un morceau trépidant à souhait, qui vous explose au visage et vous fait faire des bonds… Que vous pourrez faire dehors désormais !

2 – AimyonAi Wo Tsutaetaidatoka

Tombé par hasard sur ce clip il y a quelques années, j’écoute maintenant régulièrement Aimyon, de son vrai nom Morii Aimi, née le 6 mars 1995, et chanteuse depuis 5-6 ans dorénavant. Indéniablement la plus jeune de ma playlist, cela n’empêche pas cette artiste pop-rock, parfois folk, de poser agréablement sa voix assez douce sur des compositions plutôt classique mais qui contiennent toujours un petit truc en plus, comme ce morceau Ai Wo Tsutaetaidatoka (Je veux conclure ?) qui dévoile un côté un peu plus rentre-dedans de la chanteuse, ce qui n’est pas pour me déplaire !

3 –  Moumoon – Sunshine Girl

Indémodable celui là, avec ce petit sifflement que je reproduis parfois sans m’en rendre compte. Sunshine Girl, et Moumoon en général, c’est du feel good par excellence, et un groupe quel ‘on accueille de temps en temps en France, et qui est aussi adorable en interview que sur scène (voir [Interview] moumoon : tout en douceur ). Même si le soleil se fait encore un peu timide en ce jour de déconfinement ce titre qui date de 2015 pourrait sans souci redevenir l’air de votre été 2020 et vous permettre de découvrir ce duo plus globalement, car il a bien d’autres pépites pleines de lumière comme celui-ci… Moonlight par exemple, à tester si ce premier clip vous a séduit.

4 – ONE OK ROCK – C.h.a.o.s.m.y.t.h.

Ce single a 8 ans (oui, déjà !) et il me colle toujours autant des frissons par ses premières notes accrocheuses à la guitare, puis sa montée progressive sur la magnifique voix de ce cher Taka… Ça se voit que je suis toujours fan de ONE OK ROCK, celui des premières années surtout ? Je ne vous fait pas l’affront de vous présenter l’un des groupes les plus populaires de J-rock en France, qui défonce tout en concert d’ailleurs, et qui reste un modèle d’une belle voix (et au Japon ce n’est pas si fréquent) posée sur des compositions rocks parfaitement réussies… Je nous vous ai pas mis de l‘Arc en Ciel dans ce top 5 car Véronique s’en charge plus loin dans cet article mais OOR fait désormais partie du classique du j-rock et leurs morceaux continuent eux aussi de m’accompagner. Preuve en est que C.h.a.o.s.m.y.t.h. reste ma sonnerie de portable depuis plusieurs années maintenant. Et en plus le clip me donne envie d’aller à la plage !

5 – Bump Of Chicken – Answer

Déjà 25, bientôt 26 années d’existence pour ce quator de rock alternatif, qu’on ne présente plus lui non plus, même s’il est beaucoup moins international que OOR. Pour autant son succès au Japon perdure que ce soit pour ses 11 albums au compteur ou leur nombreux génériques d’animes qu’ils savent transcender, comme avec Answer, celui de March Comes in like a lion. Alors que certains morceaux du groupe démarrent tout en douceur et montent pour exploser avec brio au refrain, Answer nous mets dans le bain en quelques secondes avec ses notes de guitare déjà entraînantes, claires et résonnantes, qui filent à toute allure, ponctuées par quelques effets sonores qui annoncent un envol irrésistible. Puis s’en suit la voix inimitable de Motoo FUJIWARA, un timbre très doux qui sait se faire passionné et qui possède un phrasé facile à suivre, même si vous n’avez pas l’oreille très japonisante. Idéal à chanter, ou fredonner car les airs eux aussi restent facilement en tête. En tout cas, pour le parfum de liberté qu’il procure,  Bump of chicken s’écoute à merveille dehors, simplement dans vos écouteurs ou fenêtres ouvertes en voiture… il vous fera pousser des ailes !

 

Playlist de David Maingot

1 – Pikotaro – PPAP-2020

Pikotaro est de retour avec un remix de son single Pen-Pineapple-Apple-Pen (PPAP) sorti en 2016. Daimaō Kosaka reprend le costume de son personnage pour cette fois rappeler les gestes à observer pour ne pas propager le coronavirus. Hand + Soap = Wash ! N’oublions pas de bien nous laver les mains et nous le vaincrons comme il le rappelle. Sur le ton humoristique, avec cette version baptisée Pray for People And Peace, il envoie un message optimiste pour un monde en paix et en bonne santé. Un carton avec plus de 8 millions de vues sur Youtube !

2 – Brat’ja (Brothers) – BEDA

Cet original soundtrack (que l’on peut traduire par « Mon frère ») tiré de l’animé Fullmetal Alchemist premier du nom (version de 2003-2004) est LA musique qui fait dresser les poils tant elle arrive à toucher la corde sensible avec sa douce mélodie et ses paroles touchantes de deux frères qui s’aiment, Edward et Alphonse Elric. Que cela soit la version originale en russe ou en anglais, l’émotion vous submerge à chaque écoute !

3 – Yoshida Brothers – Rising

Après les frères Elric, on retrouve les frères Yoshida, Ryoichiro et Kenichi qui ont commencé à jouer du shamisen dès l’âge de 5 ans. S’ils maîtrisent le répertoire traditionnel japonais, ils créent aujourd’hui leurs propres morceaux qui sont à la fois traditionnels et modernes, bien rythmés et parfois accompagnés de percussions.

4 – Samurai ☯ Japanese Lofi HipHop Mix – The bootleg boy

Pour étudier à la maison ou télé-travailler, les millennials écoutent du Lofi Hip Hop (ou appelé chillhop). Un beat lent, des percussions et des notes de synthé… Un bon café chaud et vous voilà dans les meilleures conditions pour préparer vos cours, rédiger des rapports ou écrire des articles… Une grande aide pour l’inspiration et de grandes heures d’écoute à mon actif !

5 – Concentrate Your Mind ☯ Asian Lofi HipHop Mix – Dreamy

Encore du Lofi Hip Hop avec la chaîne Youtube de Dreamy qui propose de nombreuses vidéos avec différents styles, de quoi installer une ambiance sonore propice au travail et au calme pendant plusieurs heures dans votre bureau ! A titre personnel, j’aime bien alterner aussi avec son autre vidéo intitulée Tokyo.

 

Playlist de Quentin DUMAS

1 – Raon Lee reprise de Black Rover de Vickeblanka
 
Tout d’abord, Black Rover, connu pour être le 3e opening de l’anime Black Clover et interprété à l’origine par Vickeblanka. La chanson ne m’avait pas spécialement marqué à la base, l’instru est très punchy mais on a l’impression que le chanteur chuchote presque le refrain. Alors que la voix grave et l’énergie qu’apporte la chanteuse coréenne Raon Lee permet d’apporter la touche finale qui manquait à ce morceau pour en faire un banger absolu.
 
2 – Mrs. Green Apple – Inferno
 
 
On continue dans la série des openings avec celui de Fire Force : Inferno, du groupe Mrs. Green Apple. Cette fois-ci pas besoin de reprise pour accrocher au morceau dès la première écoute. Une autre chanson pleinement chargée d’esprit shōnen, c’est bien simple, à chaque fois que je l’écoute je n’ai qu’une envie : aller combattre le crime !
 
3Stray Kids – TOP
 
 
Et on termine la partie des OP avec mon coup de cœur de la saison : TOP, du groupe coréen Stray Kids, qui sert de générique à l’anime Tower of God. « Comment du coréen ?  » me direz-vous , « Quelle mascarade ! « . Il faut savoir que les groupes de k-pop étant très populaires au Japon il leur arrive parfois d’enregistrer une version japonaise de leur plus gros hit. Tower of God est à l’origine un webtoon coréen mais son adaptation a été réalisée par un studio d’animation japonais. Quoi de plus normal donc qu’un groupe coréen qui chante en japonais !
 
4 – Yabai T-Shirts Yasan – Atsumare! Party People !
 
Cette fois-ci ce n’est pas un opening, mais je profite de cet article pour parler d’un autre groupe qui donne la pêche mais à mon sens encore trop méconnu en France. Il s’agit de : Yabai T-Shirts Yasan et la chanson porte le titre évocateur de Atsumare! Party People (Collectionnez! Party People) !
 
5 – Hako Yamasaki – Help Me
 
On termine avec un morceau un peu plus calme : Help Me de la chanteuse Hako Yamasaki. Ce confinement me permet de me replonger dans la pop japonaise des années ’80, qui regorge de pépites. Sa voix douce et mélancolique a un effet apaisant instantané.
 

Playlist d’Olivier Benoit

1 – Frederic – Oddloop 

Je mettrais dans cette playlist Frederic, car c’est un groupe à la musicalité riche, et aux chansons entraînantes, que ce soit Rererepeat, Oddloop ou encore Light. Mais plus que d’être simplement efficace pour chanter sous la douche, le groupe procède à une vraie recherche dans ses paroles, et l’utilisation de la répétition. Et ce travail se ressent même inconsciemment à l’écoute.

2 – KANA-BOON – Naimono Nedari  

Un peu plus survolté : KANA-BOON, le groupe qui à signé l’opening de Subete ga F ni Naru égaie également mes journées.

3 – Maaya Sakamoto –  30minutes night flight 

Dans le paysage culturel d’un otaku, il y a des voix qui nous accompagnent pendant longtemps. Pour moi, Maaya Sakamoto fait partie de ces voix car elle à bercée mes oreilles depuis ma prime adolescence, que ce soit en chanson en en doublage. Côté doublage c’est avec Aerith dans Final Fantasy VII Remake qu’elle s’est encore invitée dans mon salon dernièrement.

4 – Escaflowne OST – Arcadia par Yoko Kanno 

L’OST d’Escaflowne est un incontournable dans la discographie de Yoko Kanno. C’est une setlist qui m’accompagne souvent pour la grandeur et la profondeur de ses mélodies, et par ce que c’est un classique.

5 – Tatsuro Yamashita – Daydream

Enfin, un bon isolement ne serait pas complet sans la nostalgie suave de la City-Pop. Pour illustrer ce genre, j’invoque l’indétrônable Tatsuro Yamashita, mais quand on parle City Pop, Mariya Takeuchi, Junko Yagami, Junk Fujiyama et Taeko Ohnuki ne sont jamais très loin.

 

Playlist de Véronique Meira-quintas

1 – X Japan – Forever Love

X-JAPAN est le groupe mythique à connaitre absolument. Il s’est formé en 1982 et il est toujours en activité même s’il a perdu des membres en court de route…

2 – Kalafina – To the Beginning

Groupe créé par Kajiura en 2007 il s’est séparé en 2019. Kajiura est une compositrice exceptionnelle qui m’ensorcelle et dont on reconnait de suite la patte instrumentale. Je l’ai découverte avec une sublime 1re OST de l’anime .hack//signen 2002.

3 – Miyavi – The others

Miya ou Samurai guitariste, est the best découverte ever et depuis que je l’ai vu en concert live, je continue de kiffer cet artiste à l’énergie solaire.

4 – L’Arc~en~Ciel – Driver’s High

Driver’s High est l’opening de l’anime Great Teacher Onizukadécouvert grâce à canal+ dans La Kaz en 2004. Un groupe bientôt trentenaire et mythique pour toute une génération, créé en 1991, avec la voix envoûtante de Mr. Hyde.

5 – Utada Hikaru – Hikari (Kingdom Hearts Theme) 

Elle a commencé en 1997 et elle est toujours en activité. Grande révélation avec l’introduction du jeu mythique : Square Soft cinématique. Game + Hikari = sublimissime.

Playlist de Charlène Hugonin

1 – Rie FU – Life is like a boat (OST Bleach, 1st ending) 

Rie Fu c’est bien l’une des voix japonaises du début des années 2000 qui m’a marqué. Et sa chanson en guise de premier ending pour l’anime Bleach était particulièrement touchante. Je m’en souviens toujours, tellement que je suis la chanteuse depuis. Désespérée de voir à quel point on trouve peu de ses CD chez nous, je la cherche partout, sur toutes les plateformes. Elle vient de sortir un album de reprises façon « ses classics » qui valent le coup et que je recommande ! Une voix douce et très reconnaissable qui fait du bien aux oreilles et à l’esprit. Cette version live est de toute beauté !

2 – Naomi TAMURA- Yuzurenai Nagai (OST Magic Knight Rayearth)

Chanteuse des années 1990 qui m’a bluffé lors de sa chanson de l’opening de Magic Knight Rayearth ! Le clip de ce dernier allié à sa voix est particulièrement prenant et on sent très bien à quel point nos trois guerrières vont vivre de belles aventures ! On y sent l’évasion, la liberté et un avenir à trouver. J’aime beaucoup la réécouter à l’occasion, sa voix, elle aussi particulière, offre un timbre qui prend de suite et qui accroche. Et puis ces notes de guitares électriques… moi je valide !

3 – Dean FUJIOKA – History Maker (OST Yuri on Ice)

Arrêtez tout ! Voici venir l’OST du célèbre anime Yuri on Ice !Oui oui, ça vaut le coup de tout arrêter. Fermez les yeux, ouvrez vos écoutilles, et savourez ! Avec les images de l’opening c’est encore mieux car on les voit patiner et on aperçoit tout le potentiel derrière… Bref, cette musique, encore un OST il est vrai, me fait un bien fou à l’écouter. Elle redonne le sourire et du pep’s. Pas besoin d’aller loin, rien qu’à l’écouter, l’anime et sa bonne humeur me revient en mémoire et cela allège considérablement le quotidien, un must.

4 – Various Artist – Mother (OST Carole & Tuesday)

Depuis que j’ai vu l’anime, je passe mon temps à réécouter l’OST entier de ce dernier : Carole & Tuesday ! Toutes les chansons sont belles de bien des manières, mais la toute dernière je dois le dire, m’a bien fichu des frissons lorsque j’ai vu l’épisode. Ici je vous partage un Live réalisé par certains des artistes de la chanson Mother (intéressant de les voir hors personnage fictif), une chanson au message fort et libre, qui à certains niveaux fait véritablement écho à ce qu’il se passe dans notre quotidien avant le confinement, pendant et du fait qu’on aspire à mieux, ensuite. Un anime que je recommande chaudement.

5 – KOKIA – I Believe – Umi no Soko kara

Une de ses chansons les plus mémorables à ce jour. Je vous présente ici une chanteuse que j’ai découverte adolescente, début 2000, que j’ai eu la chance de voir trois fois en concert chez nous et dont j’espère qu’un jour elle reviendra à nouveau jouer chez nous. Une voix puissante dans un corps menu, indépendante et qui s’est battue pour toujours faire ce qui lui plaisait sans entrer dans un carcan. Cette chanteuse aime la France et a créé une chanson pour l’occasion, se faisant connaître par le film Origine à la base, elle a beaucoup évolué depuis. Je la recommande pour sa voix aussi intense que mélodieuse, on passe un bon moment en sa compagnie.

Playlist précédente

C’est ainsi que ce termine cette seconde playlist… L’exercice vous-a-t-il plu ? Et vous qu’écoutez-vous en ce moment ?

[Concours] Une rentrée littéraire : des livres, encore des livres, toujours des livres !

1 réponse

  1. 11 mai 2020

    […] Playlist suivante […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *