La playlist anime de l’équipe JDJ

Nous avons beaucoup réfléchi à savoir quel genre de playlist nous pouvions bien vous présenter. Petit à petit, nous nous sommes dit qu’une sélection d’openings et d’endings qui avaient marqué les différents membres de la rédaction entre 2010 à 2020 serait intéressante. Elle n’a pas pour but d’être exhaustive, mais de vous rappeler quelques bons souvenirs car en ce moment nous avons besoin de réconfort, de musique doudou pour nous remonter le moral. Impossible d’aller en concert, à moins de regarder des lives sur YouTube, nous devons malheureusement ronger notre frein.

Pour beaucoup, les génériques ne sont qu’une partie de l’animé mais pour d’autres, c’est une porte d’entrée vers des artistes à découvrir.

Les titres de Elliot

Crowds de White Ash, générique de Gatchaman Crowds




Quoi de mieux que du japonais dans un anglais approximatif ? Crowds du groupe White Ash, malheureusement trop absent du monde de l’anisong et dissout en 2017, pourrait sans problème être le porte-étendard de ce genre de musique. Rajoutez à cela une mélodie entrainante, de bonnes guitares et la voix ensorcelante du chanteur et vous avez ici ce qu’il s’est fait de mieux en générique d’animés des dix dernières années.

Jônetsu De Muneatsu ! de T-Pistonz+KMC, premier générique de Inazuma Eleven Go Chrono Stone

Les génériques d’Inazuma Eleven sont dans un monde à part. Jusqu’à la saison la plus récente, Ares, c’est le groupe T-Pistonz+KMC qui s’est chargé seul de plus de 15 génériques de séries et de films ! Du rap en mode bonne humeur et dépassement de soi avec des refrains simples à retenir et à chanter : c’est l’essence de T-Pistonz+KMC. Jônetsu De Munatsu ! n’échappe pas à cette règle et à la merveilleuse idée de rajouter des guitares sorties des meilleurs clichés que pourrait se faire un Japonais de la musique espagnole.

Chase de Batta, deuxième générique de Jojo’s Bizarre Adventure Part 4 : Diamond is Unbreakable




En opposition au premier générique pop et coloré de la partie 4, Chase tente de représenter le côté plus sombre de la ville de Moriô. La voix cassée du chanteur de Batta sur fond de guitares qui tâchent tranchent avec les autres chansons de la franchise et ajoute encore une facette musicale aux aventures de Jojo. Chase est plus sombre (certains diraient même edgy) qu’à l’accoutumée et c’est bien cela qui le rend bon car des génériques « trop dark » on n’en a jamais assez.

 

Les titres de Camille

VIP SID, opening 1 de Magi

C’est avec Black Buttler que le groupe SID a mis la première fois les pieds dans les openings d’animés. Il n’est pas si étonnant de les voir faire un opening pour Magi quand on pense à la sonorité très orientale de certaines de leurs chansons. Pour Magi: the Labyrinth of Magic, donc, les premières notes de flûtes donnent le ton avant de lancer le spectateur dans un rythme entraînant, accompagné par la voix très pure du chanteur, MAO. L’opening VIP couvre les épisodes 1 à 12 de la saison 1 et il n’est pas étonnant de voir SID réitérer l’expérience dans la saison 2, Magi: Kingdom of Magic avec la chanson ANNIVERSARY. SID est un groupe à écouter sans modération !

Re Re, Asian Kung-Fu Generation, Opening Erased

Encore un très bon groupe pour un très bon animé, et encore un groupe qui n’en est pas à son coup d’essai ! Après avoir touché aux openings de mastodontes du mangas comme Fullmetal Alchemist, Naruto ou Bleach, Asian Kung-Fu Generation signe l’opening de Boku dake ga Inai Machi (plus connu chez nous sous le titre Erased) avec Re:Re:, une de leur chanson sortie en 2004. Avoir choisi une vieille chanson pour un animé récent divise les fans mais il est indéniable que les paroles de cette chanson (parlant de souvenirs, de s’accrocher aux jours passés) colle plutôt bien avec l’histoire d’Erased. Sans parler de l’animation du générique qui est une petite pépite.

Rashisa, Super Beaver, opening 1 de Barakamon




Ce qui surprend chez les Super Beaver, en dehors de leur nom original, c’est la voix très chaude du chanteur, Ryutaa SHIBUYA. Elle reste douce et puissante, ce qui correspond tout à fait à Barakamon, ce très court animé de 12 épisodes sur un calligraphe talentueux qui s’installe sur une île perdue en pleine campagne dans le but de retrouver l’inspiration. Le rythme rock des guitares et la voix de Ryutaa s’accordent parfaitement pour laisser transparaître le caractère très calme du héros, Handa, et très casse-cou de cette gamine, Naru, qui va lui mener la vie dure.

 

Les titres d’Olivier

Space Dandy – Viva Namida 2014 générique de Space Dandy

Comme souvent avec Shin’ichi Sakamoto, nous avons droit à un héros plein de classe dans Space Dandy. Si Spike était mis en musique avec du jazz, Dandy lui tape dans le disco. Qui de mieux pour la chanson phare de la série qu’Okamura Yasuyuki qui excelle dans la Dance-Pop ? Son swing naturel colle parfaitement à l’attitude de Dandy. Gros coup de cœur pour le clip, animé par le Studio Bones, qui a designé le chanteur dans le style de la série, et rendu hommage à ses mouvements de danse.

 

One Punch Man – The Hero!! Set Fire to the Furious Fist 2015

One Punch Man, un des animés les plus attendus de l’année 2015, si ce n’est le plus attendu ! Pour une histoire qui parle d’héroïsme, et de dépassement (ou pas) de soi, quoi de plus naturel alors que de mettre Jam Project aux manettes ? Ce groupe propulsé par Hironobu Kageyama (la puissante voix derrière Cha-la Head Cha-la et We Gotta Power de Dragon Ball Z) et d’autres grands noms de générique animé vintage (Ichirō Mizuki pour Mazinger Z) tient à défendre les couleurs de l’anisong face à la J-pop qui à prit le relais sur la scène des génériques d’animés. En résulte un opening d’anisong nekketsu pur jus !

 

Mob Psycho 100 – 99 2016

Un an plus tard, nouvelle adaptation d’un manga de One, et nouvel opening d’anisong fameux. Le principe de l’animé ? Mob à un compteur qui, en arrivant à 100, signifie qu’il est hors de lui. Le principe de la chanson ? La chanteuse et les chœurs vont compter jusqu’à 99 tout le long, sur une musique qui évolue jusqu’au final. Magique ! Un opening n’est pas qu’une musique, c’est aussi des images, et ici l’équipe a fait le travail. L’animation reflète la qualité générale de l’animé, et le visuel est aussi foutraque que le ton de la série.

 

Les titres de Charlène

Wild Side par ALI – Opening de Beastars saison 1




Je dois dire que niveau anisong récent, s’il y a bien une musique qui arrive en tout premier c’est Wild Side par ALI ! Je ne connaissais pas le groupe avant l’animé Beastars mais quelle claque ! C’est un vrai plaisir : la chanson colle à merveille à la série. Le côté jazzy et pop indique parfaitement le fait que les héros sont des adolescents dans la fleur de l’âge, et en même temps, le côté électro/Rap du chanteur apporte sa touche de mystère et un aspect un peu sombre qui indique que carnivore et omnivore doivent s’entendre entre eux. Bref, un titre ultra prenant, coloré et surtout avec un clip en stop motion particulièrement cool et efficace. Un must à écouter en boucle encore et encore !

 

Eden par Monkey Majik – 2d ending de la saison 2 de Fruits Basket 2019




Nombreux nous étions, je pense, à vouloir un nouvel animé de Fruits Basket afin de voir cette série réalisée en entier à l’écran ! Résultat, depuis l’an dernier, on nous fait plaisir avec la nouvelle adaptation. Et qui dit nouvel animé dit nouveaux openings et endings ! Résultat, je jette mon dévolu sans retenue sur le second ending de la saison 2 ! D’une part, le clip en lui-même est de toute beauté avec une utilisation des couleurs qui représente parfaitement chaque personnage et signe du zodiaque, la musique achève le tout. Elle est douce et la voix du chanteur, Monkey Majik, accompagne les instruments, majorité guitare acoustique d’ailleurs, et laisse présager un message positif. Un petit coup de cœur, tout en douceur qui fait mouche donc !

 

History Maker par Dean Fukioka – Opening de Yuri on Ice




Alors oui je suis faible, très faible… Mais quand on me demande un top de ces dix dernières années côté génériques d’animés, j’ai tout de suite Yuri on Ice qui a popé dans ma tête ! Cet animé est arrivé à un moment où je me détournais pas mal de l’animation, mais alors je n’ai jamais été aussi accro qu’à ce moment-là ! Cet animé surpasse tout côté mise en scène et musique !
Normal me direz-vous comme il s’agit de patinage artistique, mais cela n’aurait pas été pareil sans la fameuse History Maker de Dean Fujioka, chanson qui l’a d’ailleurs fait connaître. La musique, à la fois pop, moderne et instrumental (on entend un véritable orchestre) résume à elle seule la passion derrière la série ! Bref, impossible de passer à côté, ni la BO tout simplement, écoutez-la.

 

Les titres de Tatiana

Seven Deadly Sins de MAN WITH A MISSION 2e générique de Seven Deadly Sins 

Bizarrement, je ne suis absolument pas fan de Seven Deadly Sins : on peut même dire que j’ai aimé surtout le générique de MWAM plutôt que l’animé en lui-même. Cependant, ce titre est l’un de ceux que je peux écouter en boucle et surtout que j’adore chanter en concert ou au karaoké. Le refrain est juste parfait pour une communion avec le groupe, et j’aime quand on peut communier ensemble avec des « whoooo » !
MAN WITH A MISSION a fait quelques génériques ces dernières années et ils sont tous de très bonne qualité, je suis fan et j’assume pleinement.

Found & lost de Surive said the ptophet le 1er générique de début de BANANA FISH

Voilà un exemple frappant. Found & lost n’est pas pour moi juste un générique, c’est la découverte d’un groupe de rock, Survive said the prophet, que je ne connaissais pas et que désormais je suis avec intérêt jusqu’à aller les voir à Londres lors de leur unique passage en Europe. Cela a même été plus loin puisque le groupe m’a donné envie de réécouter du J-rock que je n’écoutais plus qu’avec parcimonie depuis quelques années. Merci à eux !
Il ne faut pas avoir honte de découvrir un artiste avec une musique de publicité, un générique de film ou je ne sais quoi… Il n’y a pas de mauvaise façon de découvrir. D’ailleurs les maisons de disque comptent dessus pour faire connaître ces petits nouveaux. Et ce n’est pas plus mal pour nous qui sommes si loin.
Je recommande bien entendu toute leur jeune discographie !

Reset de Taichi Mukai 1er générique de fin de Run with the wind

Normalement le style pop / r’n’b de Taichi Mukai ne devrait pas me plaire, ce n’est absolument pas dans mon trip. Mais, sa voix, ses textes et ses musiques ont réussi malgré tout à me séduire. Reset et puis Michi le générique de fin suivant m’ont touché, plus fort je suis désormais ses différentes sorties. Il arrive toujours à me convaincre avec un groove incroyable et une voix sexy à tomber par terre. De plus l’animé, adapté d’un roman, avait été une très bonne surprise à l’époque, toujours disponible sur Crunchyroll : je le recommande chaudement même si vous n’aimez pas la course.

Qu’importe comment vous aimez vos génériques et les artistes qui en sont les auteurs, aimez-les et si jamais ces derniers viennent en France, n’hésitez pas à venir à leur rencontre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *