Act Age : Je veux jouer !

Indubitable succès au Japon et à l’international, Act Age illumine l’arrière-plan du cinéma depuis 2018 chez Shueisha Édition. De par le style graphique, les personnages captivants et la richesse de leur univers, Tatsuya MATSUKI et Shiro USAZAKI imprègnent de leurs griffes le magazine de prépublication culte de Shueisha.

À l’occasion de la sortie des deux premiers tomes chez Ki-oon Edition, plongeons dans les coulisses impitoyables du monde des acteurs, aux cotés d’une future star du nom de Kei Yonagi, pour comprendre cet enthousiasme…

ACT-AGE 2018 by Tatsuya Matsuki, Shiro Usazaki / SHUEISHA Inc.

ACT-AGE © 2018 by Tatsuya Matsuki, Shiro Usazaki / SHUEISHA Inc.

Sur les pas d’une star !

L’aventure Act Age débute en février 2017 avec la prépublication dans le Jump d’un chapitre pilote Welcome to Asagaya Art High School Film Section qui a servi de prototype pour la série, et qui prend place cinq ans avant le début de l’histoire. En janvier 2018, moins d’un an plus tard là où il en faut parfois deux ou trois, la série débute avec Tatsuya MATSUKI au scénario et Shiro USAZAKI au dessin. Le premier tome est publié en mai de la même année chez Shueisha, et la série compte actuellement 11 volumes au Japon, le dernier étant sorti en mai 2020. Depuis ses débuts, le manga ne cesse d’accroître sa popularité à tel point qu’il finit 6e au classement du top 10 des séries les plus attendues en animes, organisées par AnimeJapan. Enfin; le 27 mai 2020; le Shônen Jump annonce l’organisation pour 2022 d’une représentation théâtrale qui jouera la mise en scène du manga de la pièce Train de Nuit dans la voie Lactée de Kenji MIYAZAWA, par Shu Matsui, tandis que le casting sera géré par HoriPro International.

En voici un premier résumé : Pendant une courte durée, jusqu’à ce que tombe le rideau ou que retentisse le mot « coupez » !… Ils vivent la vie de quelqu’un d’autre. Les gens qui vivent cette expérience aussi grisante qu’extravagante… on les appelle des acteurs.

Kei, jeune adolescente, rêve de devenir actrice depuis que, petite, elle a vu tous les films que sa mère lui a laissés. Aujourd’hui, et ce depuis la mort de sa mère et le départ de son père, elle fait tout pour subvenir aux besoins de ses frères et sœurs. Alors que la jeune fille est au plus mal financièrement et sur le point de se faire virer de son petit boulot, elle tombe sur l’annonce d’une audition de la célèbre agence Stars, avec une rémunération à la clé. Poussée par la nécessité de trouver un gagne-pain, Kei tente sa chance. C’est alors qu’elle parvient jusqu’en demi-finale grâce à sa maîtrise du système Stanislavski dit « Le Méthode » qui lui permet de puiser dans ses propres expériences passées pour jouer une émotion. Ainsi, lors du casting, Kei tape dans l’œil de Sumiji Kuroyama, le réalisateur en charge des auditions et dans celui de Arisa Hoshi la directrice de l’agence Stars. Cependant, et alors qu’elle a réalisé la meilleure performance parmi les différents candidats, elle reçoit une lettre lui annonçant qu’elle est recalée !

Atc Age

ACT-AGE © 2018 by Tatsuya Matsuki, Shiro Usazaki / SHUEISHA Inc.

C’est alors que le ciel lui tombe sur la tête : en plus de cet échec elle apprend qu’elle est une nouvelle fois virée de son job à mi-temps. Alors que Kei et sa famille se retrouvent dans une situation financière des plus délicates, Akira Hoshi – l’un des acteurs les plus connus de l’agence Stars et membre du jury de l’audition à laquelle elle a participé – lui apprend que, par un concours de circonstances, elle est repêchée et accède en finale.

Durant cette ultime audition, Kei va une nouvelle fois se démarquer grâce au système Stanislavski et ce malgré l’expérience des trois autres concurrentes. Alors que sa performance subjugue le jury, la directrice de l’agence s’oppose à sa sélection : pour elle la technique dite « système de Stanislavski » représente un risque pour l’acteur et peut l’entraîner dans la folie.
En rentrant chez elle, Kei apprend qu’elle est une nouvelle fois recalée. Cependant le soir même Sumiji Kuroyama, le réalisateur en charge du casting, se déplace en personne chez elle et lui raconte que, depuis des années, il travaille sur un projet et qu’il peine à réunir une équipe qui réponde à ses critères. Même s’il n’ignore pas le risque du système Stanislavski, il lui propose de rejoindre l’agence qu’il a spécialement monté pour ce projet afin qu’elle puisse en suivre les cours… et devenir actrice !

En acceptant cette proposition la jeune fille entre dans un monde inconnu, codifié par les règles strictes de l’industrie du cinéma, et elle rencontre des personnes uniques qui ont chacun leur propre vision du jeu d’acteur. Mais en entrant dans cet univers, Kei ne sait pas qu’elle est sur le point de marquer, à jamais, l’histoire du cinéma.

 Atc Age    ACT-AGE 2018 by Tatsuya Matsuki, Shiro Usazaki / SHUEISHA Inc.

ACT-AGE © 2018 by Tatsuya Matsuki, Shiro Usazaki / SHUEISHA Inc.

Levée de rideau…

En proposant un thème original tel que l’industrie du cinéma Tatsuya MATSUKI et Shiro USAZAKI permettent déjà à Act Age de se démarquer : ce sujet permet au duo de renouveler avec une certaine aisance le genre du shônen. En introduisant l’industrie du cinéma qui est rarement abordée dans le manga MATSUKI et USAZAKI révèlent un univers inédit, avec des personnages atypiques, où chacun va lever le voile sur une partie de ce monde si particulier.

Ensuite, en plaçant Kei comme héroïne, MATSUKI recolore son manga d’une touche d’inexpérience et de légèreté idéale pour une initiation du lecteur. Kei est une adolescente pleine de vie et légèrement farfelue sur les bords, mais son côté insouciant lui permet de participer au casting avec plus de simplicité que ses concurrents, ainsi qu’une certaine lucidité vis à vis de ses émotions pour utiliser le système Stanislavski. Sa parfaite maîtrise de cette technique lui vaut l’admiration et la jalousie de certains acteurs.

ACT-AGE 2018 by Tatsuya Matsuki, Shiro Usazaki / SHUEISHA Inc.

ACT-AGE © 2018 by Tatsuya Matsuki, Shiro Usazaki / SHUEISHA Inc.

Puis, avec Kuroyama, MATSUKI et USAZAKI nous offrent un mentor atypique. Il est prêt à tout pour réaliser son projet, de la création de sa propre agence à l’amélioration du jeu d’acteur de Kei, quitte à ignorer les risques qu’entraîne le système Stanislavski. Son excentricité contribue énormément à l’épanouissement de la jeune fille, et leurs prises de bec étoffent le récit de quelques moments comiques : à leur deuxième rencontre il la kidnappe… pour l’emmener participer à un casting… Un peu extrême comme façon de faire !

Mais derrière cette façade d’excentrique, l’auteur a dissimulé une autre personnalité, mystérieuse et intrigante, qui amène de nombreuses questions : quel est ce projet de film sur lequel il planche depuis des années ? Pourquoi avoir choisi Kei qui n’a aucune expérience en tant qu’actrice comme pilier de son projet ? Plus on avance dans l’histoire, plus le mystère qui l’entoure s’épaissit…

©ACT-AGE 2018 by Tatsuya Matsuki, Shiro Usazaki / SHUEISHA Inc.

ACT-AGE © 2018 by Tatsuya Matsuki, Shiro Usazaki / SHUEISHA Inc.

En plus de nous présenter une héroïne attrayante et un mentor original et complexe à la fois, MATSUKI et USAZAKI introduisent ensuite des personnages atypiques avec leur propre vision du cinéma, ce qui permet au lecteur de mieux les cerner, de comprendre leurs personnalités et de se retrouver, ou pas, en eux.

Alors que les capacités de la jeune fille mettent mal à l’aise certains acteurs, il en est tout autre, par exemple, pour Chiyoko Momoshiro, qui éprouve un sincère intérêt pour Kei Yonagi. Connue sous le nom de « L’Ange de Stars », Chiyoko est l’actrice en vogue du moment, et comme Kei son jeu d’acteur est tout aussi exceptionnel. Mais son style est à l’extrême opposé et lui a valu son surnom « d’Ange » : pour elle le regard des autres est très important, c’est ce qui la pousse à créer un « masque » lorsqu’elle joue pour que le spectateur voit ce qu’il a envie de voir. Contrairement à Kei qui utilise « Le Méthode » en puisant dans ses propres affects pour créer l’émotion, et ainsi faire exister le rôle à travers sa mémoire affective, Chiyoko utilise la distanciation qui consiste à travers des procédés de recul comme l’adresse au spectateur, le jeu d’acteur vue depuis le public ou les changements à vue. Ainsi elle se « voit » jouer de plein de manière différente et trouver l’attitude qui plaira le plus à ses spectateurs, et comme le dit Kei « Elle est belle, mais on ne voit pas son visage ».

ACT-AGE © 2018 by Tatsuya Matsuki, Shiro Usazaki / SHUEISHA Inc.

ACT-AGE © 2018 by Tatsuya Matsuki, Shiro Usazaki / SHUEISHA Inc.

 

Mais ce choix qui change Chiyoko en véritable objet commercial la pousse à ne pas comprendre le jeu de Kei malgré l’intérêt qu’elle ressent vis-à-vis d’elle, au point de dire que le jeu de la jeune fille est tellement naturel… qu’il ne paraît pas crédible. En utilisant l’idée du « masque » MATSUKI et USAZAKI entoure Chiyoko Momoshiro de mystère, et nous pousse comme avec Kuroyama à nous poser des questions : Pour quelle raison a-t-elle choisi de devenir actrice ? Pourquoi est-elle aussi obnubilée par le regard des autres, au point de tenir fermement à sa popularité et de voir en Kei une rivale et un moyen d’améliorer son jeu ?

ACT-AGE © 2018 by Tatsuya Matsuki, Shiro Usazaki / SHUEISHA Inc.

ACT-AGE © 2018 by Tatsuya Matsuki, Shiro Usazaki / SHUEISHA Inc.

Citons également, parmi les personnages, Yuki Hiiragi la directrice de production de Daikokuten, l’agence fondée par Sumiji Kuroyama. Ce dernier la rencontre au lycée et la tient au courant du projet qui lui tient à cœur … elle décide de le suivre en tant qu’assistante sans hésitation. Son côté raisonnable contraste avec l’excentricité de Kuroyama, notamment lorsqu’elle a des difficultés pour trouver des contrats pour l’agence alors que lui trouve un malin plaisir à les rejeter. Contrairement à Kuroyma, son côté sage lui permet de se rapprocher facilement de Kei, notamment en devenant sa manager et en allant même à accepter de garder ses frères et sœurs quand elle est en tournage. Si Yuki se rapproche facilement de Kei, ce n’est pas aussi simple pour Akira Hoshi, qui en plus de faire partie des acteurs populaires de Stars, est troublé par l’originalité de la jeune fille. Pour lui, qui depuis son plus jeune âge souffre de l’énorme renommé qu’avait sa mère Arisa Hoshi en tant qu’actrice, voir une personne comme Kei capable d’interpréter aussi bien un rôle ne fait que renforcer chez lui le malaise lié à tous les efforts qu’il doit fournir pour pouvoir maintenir sa popularité.

L’expérience en tant que scénariste de MATSUKI et le style d’USAZAKI, permet au duo en utilisant un univers inédit, de réinventer des figures du manga et les rendre atypiques à travers leur jeu, leur style, et de même la manière de penser. « Joue et je te dirai qui tu es » : les protagonistes en deviennent alors singuliers et viennent nourrir en retour l’histoire et le monde d’Act Age.

ACT-AGE © 2018 by Tatsuya Matsuki, Shiro Usazaki / SHUEISHA Inc.

ACT-AGE © 2018 by Tatsuya Matsuki, Shiro Usazaki / SHUEISHA Inc.

 

…Sur le monde des acteurs :

Via le parcours de Kei en tant qu’actrice néophyte, le duo d’auteurs nous montre que malgré des prédispositions favorables, tout s’obtient par un bon travail. Même si, de prime abord, interpréter un rôle semble facile, il n’en est rien. Il faut apprendre de nombreuses techniques, avoir une maîtrise de soi, prendre en compte son environnement et les personnes avec qui l’on joue. En plus de devoir peaufiner son jeu chaque jour et d’apprendre son texte et le répéter durant des semaines, rien n’assure qu’on sera sélectionné au casting.

Dans les faits un acteur ne peut pas compter uniquement sur certains rôles au cinéma. Une personne voulant entrer dans le monde du cinéma doit trouver une bonne agence avec un bon manager qui pourra bien le représenter pour décrocher des rôles. Cependant un rôle n’est pas obligatoirement un rôle dans un film et on le voit avec Kei qui, en intégrant l’agence Daikokuten décroche son premier rôle…dans une pub pour du ragoût. La mise en lumière des différentes étapes que suit un acteur est une trace de la richesse de cet univers, pensé avec énormément d’attention et de précision.

En plus de l’énorme soin apporté par MATSUKI pour ce riche univers, le style de USAZAKI renforce la puissance de l’histoire avec une esthétique époustouflante. En plus de tout donner dans le design de ses personnages, Shiro USAZAKI réussit à instiller beaucoup de réalisme à chaque plan qu’elle dessine, qu’il s’agisse de plan urbain ou à travers des accessoires cinématographiques mis en valeur. Chaque détail est superbement réalisé, et nous évoque par moment l’Art Contemporain ou le Pop Art avec le style de Yayoi Kusama, mais à la place de points, elle utilise surtout des courbes notamment avec les pellicules photographiques. Enfin l’architecture des lieux en fonction des tournages avec l’utilisation de villes modernes ou médiévales et parfois des éléments plus sauvages avec des forêts et des montagnes renforce la diversité de l’univers, et permet à Act Age de créer sa propre ambiance.

ACT-AGE © 2018 by Tatsuya Matsuki, Shiro Usazaki / SHUEISHA Inc.

ACT-AGE © 2018 by Tatsuya Matsuki, Shiro Usazaki / SHUEISHA Inc.

 

ACT-AGE © 2018 by Tatsuya Matsuki, Shiro Usazaki / SHUEISHA Inc.

ACT-AGE © 2018 by Tatsuya Matsuki, Shiro Usazaki / SHUEISHA Inc.

On peut l’affirmer, Act Age fait partie des meilleurs shônen de ces dernières années. Tatsuya MATSUKI et Shiro USUZUKI avec ce sujet original et cet univers parfaitement présenté au lecteur, une totale maîtrise scénaristique et graphique, une vraie ingéniosité dans la narration et la mise en scène pour captiver le lecteur… font de Act Age un magnifique théâtre en bulles. Alors Action… Moteur… Lisez !

 

  ACT-AGE © 2018 by Tatsuya Matsuki, Shiro Usazaki / SHUEISHA Inc.  ACT-AGE © 2018 by Tatsuya Matsuki, Shiro Usazaki / SHUEISHA Inc.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *