Une journée culturelle à Paris (2/2) : le musée Cernuschi et le quartier japonais de la capitale

Après une matinée sous le signe de l’hiver avec « Fuji, pays de neige » au musée Guimet, nous continuons cette journée culturelle à Paris avec la visite du musée Cernuschi suivie par une balade shopping dans le quartier japonais de la capitale, avant de terminer par une dégustation d’anguilles grillées, une spécialité japonaise souvent méconnue.

Bonnes adresses et belles découvertes sont au rendez-vous dans ce second et dernier volet de « Une journée culturelle à Paris ».

A gauche, tigre de bois laqué et doré. Au centre, une statue de Jizô bosatsu. A droite, deux statues de kitsune. (Crédits : Rokusan pour Journal du Japon)

Musée Cernuschi : le Musée des Arts de l’Asie de la Ville de Paris

Le musée Cernuschi, situé dans le 8ème arrondissement de Paris aux abords du parc Monceau, est l’un des plus beaux lieux de rendez-vous pour tout les amoureux de culture et d’art asiatiques. Nous l’avions découvert lors de l’exposition temporaire « Le Japon au fil des saisons » en 2014 et nous y revenons aujourd’hui pour admirer ses collections permanentes. L’hôtel particulier qui est aujourd’hui le musée Cernuschi était autrefois la propriété de Henri Cernuschi, un collectionneur parti faire un tour du monde dans les années 1870 qui ramène de son voyage d’incroyables œuvres d’arts de toute l’Asie.

Bien que le Japon fut la première étape de ce voyage, Henri Cernuschi a également parcouru la Chine, Java, le Sri Lanka puis Singapour avant de terminer son périple en Inde. En résulte de ce parcours une incroyable collection d’art asiatique, l’une des plus importantes en Europe au 19e siècle, qui va rapidement devenir célèbre et attirer artistes et passionnés. Cet hôtel particulier deviendra l’un des plus hauts lieux du japonisme, et a ouvert ses portes au public en 1898 soit 2 ans après la mort de son fondateur.

Si les collections étaient à l’origine presque exclusivement dédiées à la Chine et au Japon, elles sont aujourd’hui bien plus diversifiées avec des collections coréenne et vietnamienne.

Une partie de la collection du musée Cernuschi particulièrement intéressante est celle sur le bouddhisme : de ses origines à son culte, en passant par ses différentes représentations et interprétations, le tout non pas selon d’un point de vue du Japon mais de l’Asie.

Informations pratiques :

Le musée est ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h. L’entrée des collections permanentes du musée est gratuite. Toutefois, pour soutenir le musée, un ticket « donation », pour la visite des collections est proposé au tarif de 2€. Ce tarif s’applique sur la base du volontariat des visiteurs. Plus d’informations sur le site du musée.

A gauche, grand bouddha et à droite, Bodhisattva Avalokiteśvara. (Crédits : Rokusan pour Journal du Japon)

Le quartier japonais de Paris

Après la visite du musée Cernuschi, direction l’arrêt de métro Villiers pour rejoindre Pyramides : vous voici dans le quartier japonais de Paris ! Souvent réduit à la rue Saint-Anne, le quartier japonais de Paris s’étend bien plus qu’à cet incontournable, et on y trouve de nombreuses bonnes adresses, comme la librairie Junku et le restaurant Nodaïwa.

La librairie Junku

La librairie Junku est sans doute l’adresse à ne pas louper lors de votre visite à Paris : découvrez sur deux étages un immense choix de livres, journaux, mangas et artbooks pour tous les âges et tous les lecteurs. C’est un bond direct au Japon qu’offre la librairie Junku par la diversité de son catalogue et son ambiance. Origami, mode, cours de langue, livres culturels, livres pour enfants, romans et poésie… On y trouve également des objets du quotidien tels que des services à thé ou à saké, des bouteilles isothermes ou des portes-monnaies aux tissus japonais ou bien tout un tas de papeteries dans un rayon dédié aux loisirs créatifs.

Se rendre dans la librairie Junku, c’est se déconnecter du réel quelques instants, s’évader de Paris pour se plonger dans l’univers japonais et ne plus voir le temps passer.

En sortant de la librairie Junku, empruntez la rue de droite pour faire un petit tour dans la boutique Moshi Moshi où vous trouverez un large choix de vaisselle japonaise, de bento et de papeterie.

A gauche, rayon de la librairie Junku. Au centre, focus sur les éventails de Discover Japan. A droite, de la vaisselle et des yukata de Discover Japan. (Crédits : Rokusan pour Journal du Japon)

La rue Saint-Anne

La rue Saint-Anne est le cœur du quartier japonais de Paris. Grand incontournable des amateurs de la culture japonaise, on y trouve de nombreuses bonnes adresses que ce soit des restaurants ou des boutiques spécialisées. Mais ce n’est pas toujours évident de savoir où aller tant il y a de choix !

Pour l’occasion, nous avons sélectionné quelques-unes d’entre elles :

  • Aki Boulangerie : grand incontournable du quartier japonais de Paris, la boulangerie Aki possède une très bonne réputation, notamment pour ses pâtisseries. Des audacieux miles-feuilles au matcha aux savoureux Opéras au thé vert, en passant par les plus communs mochi au chocolat ou à la framboise, la fusion entre les saveurs occidentales et japonaises est une réelle réussite. Sa popularité n’est plus à faire, et nous recommandons vivement d’y faire un arrêt pour la pause goûter entre les emplettes.
  • Discover Japan : installée depuis plusieurs années au cœur du quartier japonais de Paris, la boutique Discover Japan est spécialisée dans l’artisanat japonais. On y trouve autant d’éventails, de furoshiki que de magnifiques yukata et vaisselles japonaises à en faire cramer sa carte bleue. Les produits proposés sont fabriqués par des artisans japonais des quatre coins de l’archipel, ce qui permet de découvrir les spécialités des différents départements du Japon.
  • La Maison Wa : cette salle d’exposition est également un magasin et un atelier. Comme Discover Japon, la Maison Wa importe des produits artisanaux de tout le Japon dans une gamme de prix certes plus élevé mais avec un catalogue plus original. Chaque objet présenté est contextualisé : une petite carte du Japon accompagne l’exposition, avec une fiche explicative de son histoire et son créateur. Cette sélection d’objets est renouvelé régulièrement. En parallèle, la Maison Wa propose régulièrement des ateliers comme la calligraphie ou la fabrication de masque Kabuto. Pour être tenu au courant de ces ateliers, abonnez-vous à la newsletter de la Maison Wa ou à leur page facebook.

Dîner au Nodaïwa

Nous clôturons cette série d’articles « Une journée culturelle à Paris » par une nouvelle bonne adresse : le restaurant Nodaïwa.

Spécialisé dans les anguilles grillées, Nodaïwa est un restaurant raffiné qui a ouvert ses portes en 1996 en tant qu’antenne du Nodaïwa de Tokyo crée pendant l’époque Edo. Cette adresse plutôt haut de gamme débute ses prix en menu à 27€ et peut aller jusqu’à 95€ : du simple set « Découverte » au menu « Dégustation », il y en a pour tous les budgets et pour tous les goûts.

Sur la photo ci-dessous voici le menu Matsu à 32€ composé de 130g d’anguille grillée sur du riz, un assortiment de sashimi, une soupe miso et des ohitashi, des légumes marinés et le dessert du moment qui était une gelée d’umeshu. Un régal gustatif qui mérite amplement son prix. Sûrement l’une des meilleures adresses de cette journée culturelle à Paris, le restaurant Nodaïwa est à mettre sur votre to-do list sans hésitations.

C’est sur ces photos alléchantes que nous terminons cette journée culturelle à Paris sous le signe du Japon. Nous espérons que ce rendez-vous à la fois artistique, artisanal et culinaire dans lequel Journal du Japon vous a amené vous a donné envie de découvrir les musées Guimet et Cernuschi ainsi que nos bonnes adresses parisiennes. 

Rokusan

Rokusan, 26 ans, passionnée depuis l'enfance par le Japon, je suis UX Designer freelance et grande collectionneuse de produits et de souvenirs du Japon ! @_rokusan

ZenMarket : le service d’achat qui vous livre directement du Japon !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *