L’Eigagenda : les sorties cinéma et événements de septembre en France

On y est, c’est la rentrée ! Une rentrée très particulière qui débute avec très peu de choses à se mettre sous la dent, la faute au covid. Néanmoins, L’Etrange Festival sera tout de même de la partie ainsi que quelques jolis films sur les écrans, pour les petits et pour les grands !

Au cinéma

Les nouvelles aventures de Rita & Machin

Réalisé par Jun TAKAGI et Pon KOZUTSUMI et coproduit par Nippon Animation. Il s’agit du second film adapté de la série de livres pour enfants Rita & Machin publiée par Gallimard Jeunesse et créée par l’écrivain Jean-Philippe Arrou-Vignod et l’illustrateur Olivier Tallec. Sortie le 9 septembre.

Synopsis officiel : Rita a 5 ans, une robe à fleurs et des idées plein la tête. Elle est décidée, énergique et bourrée d’imagination. Elle adore se déguiser et courir. Elle aime aussi bouder, faire son commandant, se couper les cheveux toute seule, jouer à la grande et promener son chien dans un landau. Machin, le chien qui n’a pas de nom, a une tache sur l’œil et un petit bout de queue. Il est placide, paresseux, fataliste, gourmand et ne parle qu’avec Rita. Il aime faire la grasse matinée, jouer aux échecs (surtout la nuit, quand il faudrait dormir), philosopher et se prendre pour un super-héros. Rita et Machin traversent avec humour toutes les situations de la vie quotidienne. Leur relation est tour à tour tendre et conflictuelle. Mais tout se termine toujours par un câlin !

Rétrospective Mikio NARUSE

Du mercredi 9 au mardi 22 septembre 2020

Rétrospective Mikio Naruse

Le Champo (qui continue sa rétrospective OZU en couleurs d’ailleurs) et Acacias Distribution vous proposent une rétrospective Mikio Naruse en cinq films, une réédition et quatre inédits :

Le Grondement dans la montagne (1954)
Au gré du courant (1956)
Quand une femme monte l’escalier (1960)
Une femme dans la tourmente (1964)
Nuages épars (1967)

 

Digimon Evolution – Last Evolution Kizuna

Produit par le studio d’animation Toei Animation, le film sortira le 24 septembre prochain en France.

Extrait du communiqué de presse : cette dernière version de la saga japonaise, sous forme de film, reprend la dynamique du premier long-métrage sorti en 2001 ainsi que des séries sorties à la suite de ce dernier. Sept mois après sa sortie officielle au Japon, la France sera le premier pays à le diffuser. La sortie de ce film est l’occasion pour Digimon de célébrer ses 20 ans depuis sa création.

 

EVENEMENTS

Focus sur L’Étrange festival 26e édition

Le festival qui est à sa 26e édition n’a jamais aussi bien porté son nom que cette année. Covid oblige, les règles et recommandations sanitaires seront appliqués. Parmi les films présentés, 5 films japonais:

La trilogie Taishô de Seijun Suzuki :

Elle est composée des trois titres suivants :

Brumes de Chaleur

En 1926, le dramaturge Matsuzaki Shunko rencontre à plusieurs reprises une femme mystérieuse, Shinako. Peu à peu, il la soupçonne d’être le fantôme de la femme décédée de son mécène.

Mélodie tzigane

Après s’être rencontrés dans une ville au bord de la mer, Aochi et Nakasago, deux anciens collègues professeurs, font la connaissance de la geisha O-ine. Apprenant six mois plus tard que Nakasago s’est marié, Aochi lui rend visite et constate une étrange ressemblance entre son épouse et O-ine.

Yumeji

Le film s’inspire librement de la vie de l’artiste Yumeji Takehisa (1884-1934), connu pour ses aquarelles érotiques. L’artiste entretient une relation avec une veuve, déclenchant la jalousie du fantôme de son mari et de l’amant qui l’assassina. L’artiste se laisse entraîner dans un tourbillon de rêve et d’érotisme où l’imagination trouble les sens.

Tezuka’s Barbara de Macoto TEZUKA

Muse des artistes, Barbara dissimule son véritable visage sous les traits d’une jeune paumée alcoolique à la dérive. Sa rencontre avec Mikura, un écrivain à succès tourmenté, sera explosive, l’entraînant dans une spirale amoureuse et créatrice aux confins de la folie.

Grand bouquet de Nao YOSHIGAI

Dans un décor absolument vide, une femme est confrontée à une entité noire très puissante.

 

Voilà pour cet eigagenda assez court, l’occasion d’essayer de nouvelles choses, et en espérant qu’octobre sera plus riche… Bons films !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *