Les Jeux du Japon : la petite encyclopédie des jeux traditionnels japonais

Si le Japon est connu mondialement pour nombre de ses aspects culturels, il y en a bien un qui semble comme mis de côté. Les jeux de société traditionnels japonais restent méconnus de grand nombre d’entre nous, puisque seuls le Shogi et le Go nous semblent venir tout droit du Japon. Pourtant, de nombreux jeux existent. Qu’ils aient pris racines au pays du Soleil-Levant ou que les Japonais les aient importés puis adapter à leurs convenances, les jeux de société japonais sont nombreux et Journal du Japon vous emmène à leur rencontre grâce au livre Les Jeux du Japon et une interview de son auteur, Jean-Manuel Mascort.

Une petite encyclopédie des jeux traditionnels japonais

Les Jeux du Japon est le premier ouvrage d’une collection de livres souhaitant mettre en valeur les différents jeux du monde. Collection ambitieuse pour un sujet plus qu’intéressant, Territoire des jeux promet de toucher un large public. Ici, nous nous intéressons au premier volume, sorti en octobre 2020, qui s’attarde sur le pays du Soleil-Levant. Découpé en plusieurs parties, traitant tour à tour des jeux pour enfants, des jeux d’adresses ou des jeux de hasard, pour ne citer qu’eux, Les jeux du Japon se présente comme une mini-encyclopédie qui vient répertorier tous ces jeux japonais connus, méconnus et inconnus, tels que :

© Les Jeux du Japon

  • Les Koma : ce nom ne vous dit peut être rien, et pourtant… Ce sont les fameuses toupies japonaises que l’on trouve sous de nombreuses déclinaisons et qui ont la particularité d’être destinées à tourner sur des surfaces difficiles telles que le bout d’un sacre ou sur un éventail. Les plus nostalgiques penseront tout de suite à Beyblade.
  • Le Kamikuzo : nous vous en parlions dans notre sélection de box culture, le Kamikuzo est un jeu de sumo en papier qui peut être apparenté à un petit exercice d’origami puisque pour jouer, il faudra créer ses lutteurs. Une fois que les deux joueurs ont réussi l’exercice, place au combat ! Le premier à sortir du cercle ou à tomber à perdu. Les déplacements sont effectués par les tapotements successifs des deux joueurs sur la surface de jeu.
  • Le Suikawari : ce petit jeu que l’on voit très régulièrement dans nos animes préférés consiste tout simplement à briser une pastèque à l’aide d’un bâton en bois, les yeux bandés !
  • L’Ayatori : un simple jeu de ficelles où l’on réalise différentes figures qui se joue seul ou à plusieurs.
  • Le Kai Awase : ce jeu de mémoire prenait originellement comme support des coquillages peints de différents motifs. Le but est tout simple : former les paires. Ce jeu était particulièrement pratiqué par la noblesse japonaise.

Et bien d’autres jeux à découvrir ou redécouvrir dans Les Jeux du Japon grâce au travail de son auteur, Jean-Manuel Mascort.

Un passionné de jeux attiré par les pratiques japonaises

Journal du Japon : Bonjour Jean-Manuel, merci pour le temps que vous nous accorder. Pour commencer, pouvez-vous vous présenter et nous expliquer votre parcours ?

Jean-Manuel Mascort : J’ai 56 ans et je suis joueur depuis toujours. Adolescent, j’ai fréquenté de nombreux clubs de jeux (Echecs, Scrabble, Othello, Go, Bridge, multi-jeux…).Il y a bientôt vingt ans, après avoir fait carrière dans l’informatique, j’ai décidé de créer ma société, Le Comptoir des Jeux, spécialisée dans la vente et l’animation de jeux du monde. Depuis, j’ai monté le festival des jeux de Chantilly et intervient à l’IUT de Bordeaux sur l’histoire des jeux et des jouets.

Comment est née la collection Territoires des jeux ?

C’est un projet né il y a une dizaine d’années. Mon expertise sur l’histoire des jeux traditionnels s’affirmait de plus en plus et je souhaitais pouvoir la faire partager au sein d’une collection de livres.

Pourquoi avoir commencé la collection par le Japon ?

Le Japon est une destination ludique toute particulière, qui m’a toujours attirée. La pratique des jeux traditionnels me paraissait très spécifique et j’aimais jouer à de nombreux jeux présents dans la culture japonaise.

Quelle est votre relation avec le Japon ?

Ma relation avec le Japon est double. D’une part ludique, car j’ai présidé pendant plusieurs années la fédération française d’Othello, jeu dont les japonais sont les maîtres, et aussi familiale car l’un de mes enfants, Mathéo, s’était plongé dans la culture Manga, me faisant découvrir cet univers et le Japon par la même occasion.

© Les Jeux du Japon

Pourquoi avoir choisi un cerf shika pour représenter le Japon sur votre couverture ?

La collection aura bien sûr une unité graphique. Les couvertures auront aussi une cohérence, avec un animal représentatif du pays ou de la région étudiée. Pour le Japon, le cerf, pas nécessairement connu de tous, me paraissait tout indiqué tant il est caractéristique d’une région japonaise.

Qu’est-ce qui fait, selon vous, la particularité des jeux japonais ? En quoi se distinguent-ils des jeux d’autres pays ?

Le jeu traditionnel est très présent dans la culture nippone, certains jeux sont autant pratiqués par les enfants que par les adultes. Le jeu est parfois mis en valeur de manière étonnamment sérieuse, avec une mise en scène très codifiée. La beauté et le soin apporté à certains jeux est aussi très importante. Les Japonais ont aussi su intégrer des jeux étrangers, comme le jeu d’échecs et les jeux de cartes, pour les transformer et leur en donner une véritable identité propre.

Avez-vous eu l’occasion de jouer aux différents jeux que vous présentez dans votre ouvrage ?

J’ai eu la chance et le bonheur de jouer à presque tous les jeux décrits, que ce soit bien sûr les jeux de plateau comme le jeu de Go ou le Shogi, mais aussi les jeux de cartes et les jeux d’adresse comme le Kendama.

Lequel avez-vous personnellement préféré, et pourquoi ?

Si le jeu de Go reste pour moi un des plus beaux jeux au monde, par sa pureté, j’ai aussi beaucoup apprécié les autres jeux. Je trouve beaucoup de plaisir à retourner les pions à Othello, à combiner les Hanafuda, à réussir une figure de Kendama ou tout simplement à fabriquer un Kamizumo.

À l’inverse, lequel avez-vous personnellement moins accroché, et pourquoi ?

À vrai dire, je n’ai pas présenté de jeu qui ne me plaisait pas. La découverte des jeux d’autres pays et d’autres cultures reste toujours un émerveillement pour moi.

Quelle est la suite pour la collection Territoires des jeux ?

Le prochain volume, prévu dans le premier semestre 2021, s’attardera sur une région du monde, le Sahara. D’autres livres sont aussi en préparation et nous espérons pouvoir en éditer deux par an.

Nous souhaitons une belle continuation à Jean-Manuel et une réussite pour sa collection Territoire des jeux que nous serons curieux de suivre même si l’ouvrage dédié au Japon est déjà paru. Les Jeux du Japon est une petite encyclopédie des jeux de société japonais qui ravira les plus curieux.

Retrouvez également, pour les plus joueurs, notre petite sélection de 3 jeux de société sur le Japon pour voyager à l’époque des samouraïs, découvrir les Yokai ou se détendre dans votre jardin zen, ou les jeux de société Japon de Don’t Panic Games.

Rokusan

Roxane, 26 ans, passionnée depuis l'enfance par le Japon, j'aime voyager sur l'archipel et en apprendre toujours plus sur sa culture. @_rokusan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.