[Attentes Mangas] En Septembre, remplis ton cartable de lecture !

Eh oui, c’est l’heure de la rentrée ! Et qui dit rentrée, dit rentrée littéraire : côté littérature, on vous proposera notre sélection habituelle, alors voici notre sélection côté mangas. Et ne vous inquiétez pas, les éditeurs continuent leurs folles sorties et la fin de leurs opérations estivales. On a donc de nouvelles séries à se mettre sous la dent comme chaque mois de septembre. Et c’est tant mieux, car le planning reste bien chargé du côté des nouveautés : plus de 250 sorties sont attendues et pas loin de 60 nouveautés. L’année 2021 continue de faire parler d’elle et risque bien de rentrer dans les annales !

C’est encore un choix cornélien que l’équipe a dû réaliser tant les nouveautés sont intrigantes … Quelle série choisir et que lire ? Mais voici les attentes de l’équipe Journal du Japon … Bonne(s) lecture(s) !

Image de UNE pour les attentes de septembre 2021

Image de Une créée avec les couvertures des mangas et un fond vecteur créé par starline sur Freepik

 

Août/Septembre 2021 : les nouveautés manga

Couverture du tome 1 de Share chez AkataShare – Akata manga

Share est un manga court en trois tomes de Yû MITSUHA, encore inconnue en France. Sa série semble prometteuse. Un titre dans la ligne éditoriale d’Akata. Haru n’a que seize ans, mais elle n’a pas d’objectif de vie ni de rêve… En parallèle du lycée, elle économise un peu d’argent, sans même savoir ce qu’elle va en faire. Pourtant, un jour, dans le café où elle travaille, elle croise Rio, un jeune homme gay. Très vite, elle est intriguée par ce dernier. De fil en aiguille et alors qu’elle ne se sent plus à l’aise chez elle, elle décide de fuguer. C’est dans la colocation de Rio qu’elle trouve un nouveau lieu de vie. Mais puisqu’aucune chambre n’est disponible, elle partage le même lit que lui… à ses côtés, elle ne se sent pas en danger. Mais à cet âge si compliqué, Haru se cherche… Pourra-t-elle étouffer les sentiments qu’elle commence à ressentir avant de souffrir ?

Amour impossible s’il en est. Share semble être un titre doux-amer car l’issue ne peut être heureuse. Et pourtant ce titre me donne très envie de le lire. Il posera des questions universelles : Qu’est-ce que l’amour ? Qu’est-ce que l’affection ? Et pourquoi s’attache-t-on les uns aux autres ? À retrouver en librairie dès le 16 septembre. (Tatiana)

Couverture du tome 1 de Shangri-la Frontier chez GlénatShangri-La Frontier – Glénat manga

En général, Glénat choisit bien les shônen de son catalogue. Avec Shangri-La Frontier, on découvre un récit d’aventure/fantastique classique de Katarina au scénario et Ryôsuke FUJI aux dessins (L’Attaque Des Titans – Lost girls). Des isekai, ce n’est pas ce qui manque… Son originalité pour se démarquer : son humour, le lapin blanc d’Alice au pays des merveilles, son héros atypique qui me fait penser à Maple dans l’animé Bofuri que j’avais bien aimé et dont j’attends avec impatience la saison 2 à venir.

C’est l’histoire d’un gamer excentrique, Rakuro Hizutome, qui passe son temps sur des jeux vidéo VR truffés de bugs et au scénario bancal, bref les pires « bouses » qui soient… Après s’être défoulé sur la bouse ultime, Faeria Chronicle, rebaptisé « Faemerde » ou « Faecrotte », on lui conseille de jouer à son opposé, Shangri-La Frontier, le GOAT aux trente millions de membres inscrits. Son expérience de gamer sera mise à rude épreuve dans ce monde fantasy où il pourra se mesurer à 7 monstres légendaires uniques ! C’est à retrouver en librairie dès le 8 septembre. (David)

Couverture du tome 1 de Anti Romanchez chez IDP Boys'LoveAnti-Romance – IDP Boys’Love

Amis depuis de nombreuses années, Ryo et Suo vivent en colocation dans un appartement à Tokyo. Cette relation soulève de nombreuses questions au sein de leurs proches, mais pas dans leur tête. Pourtant, des quiproquos vont laisser la jalousie s’immiscer entre ces deux amis qui, contrairement à ce qu’ils pensent, auraient bien besoin de poser des mots sur leurs sentiments.

Ce n’est pas la première fois que nous avons un manga de Shoko HIDAKA publié en France. Nous avons également eu le droit à plusieurs one-shot (Restart, Après l’orage, Visages Inconnus chez Taifu) et deux séries (Hana Wa Sakuka, en arrêt de commercialisation dès le tome 2, et Blue Morning, série en 8 tomes). Spécialisée dans le shonen-aï et le yaoï, l’auteure trouve toujours des histoires plutôt très originales, qui conviennent à ses personnages modernes et complexes ainsi qu’à son trait bien agréable. Pour toutes ces raisons, nous attendons avec impatience la sortie de Anti Romance, prévue pour le 10 septembre aux éditions IDP Boys’Love dans la collection Hana. (Camille)

Couverture du tome 1 de Lucja chez Véga éditionsLucja, a story of steam and steel – Véga éditions

Lucja, a story of steam and steel c’est le retour sur le devant de la scène des éditions Véga (Natsuko no sake, Peleliu, Le bateau de Thésée) et rien que ça déjà, c’est une bonne nouvelle. Mais je ne vous parlerais pas d’un manga s’il n’avait pas aussi ses propres atouts. Lucja, c’est une histoire qui commence dans la Pologne du XVè siècle, avec ses chevaliers, son acier et sa… vapeur ! Et oui, on change un peu la donne pour un art du combat qui aura des allures de steampunk (les amateurs de Levius, c’est par ici) avec une héroïne aux bras mécaniques (les amateurs de Gunnm, c’est par là) qui va participer à un tournoi de chevaliers pour le titre de Knight King, symbole de gloire et de toute puissance. Sauf que face à des chevaliers en armure aux techniques surpuissantes, pas sûr que ses petits bras suffisent. Maiiiiiiiiis….

Ce shônen, qui compte pour le moment 3 tomes et qui sera proposé à 8 euros, nous vient de l’éditeur japonais Leed, qui commence à avoir un catalogue de titres comme Colorless, Comet Girl ou Mandala, l’esprit de feu, qui sont plutôt pour amateurs de manga que pour le grand public, et assez travaillés. Donc comme le steampunk se fait assez rare en manga, et pour toutes les raisons que je viens de citer, je serai donc au rendez-vous le 3 septembre, très curieux du résultat ! (Paul)

Couverture de Le rakugo à la vie à la mort chez Le lézard noirLe Rakugo à la vie à la mort – Le lézard noir

Habituée jusqu’ici de séries chez IDP, Boys’Love, Haruko KUMOTA offre cette fois chez les éditions du Lézard Noir un titre plus spécifique voire grand public avec Le rakugo, à la vie à la mort ! À défaut d’avoir pu regarder l’anime, présent sur ADN si vous êtes curieux, venez donc découvrir le manga, support original, qui fera en tout dix tomes. Une petite série donc, qui devrait permettre de se familiariser avec le monde du rakugo, un art du spectacle traditionnel japonais qui a perdu un peu de sa superbe.

Mais l’auteure, amoureuse de l’art, propose d’en montrer toutes les facettes de la façon la plus réaliste possible en offrant la part belle aux émotions. On va donc suivre Kyoji, un jeune bagnard qui sort de prison dans les années 1960. Sans famille ni accroche, il n’a qu’un objectif en tête, voire un rêve, devenir acteur de rakugo ! Pour cela, il décide de rejoindre le maître du théâtre de rakugo Yakumo dont il a vu une représentation en prison. Ce dernier décide de le prendre sous son aile en tant que disciple, lui qui refusait jusqu’ici d’en prendre : il le nomme Yotaro, et débute alors son apprentissage. Aidé de nouveaux camarades, Kyoji devra se faire une place dans un monde plutôt implacable et exigeant. Je suis bien curieuse de mon côté, plutôt friande de ces arts traditionnels. Pour information, le premier volume est sorti le 19 août, le prochain sortira en novembre. (Charlène)

Couverture du one-shot Elle et son chat chez Pika Elle et son chat – Pika

Elle et son chat est un one-shot basé sur le scénario de Makoto SHINKAI et dessiné par Tsubasa YAMAGUCHI, l’autrice de Blue period. Chobi savoure sa vie de chat auprès de la maîtresse qui l’a recueilli, une jeune femme connaissant à la fois les avantages de l’indépendance et les affres de la solitude. Les yeux du félin assistent à ce quotidien qui s’écoule lentement, oscillant entre moments chaleureux et moments teintés d’amertume, entre jours de soleil et jours de pluie.

Tour à tour court métrage, mini-série, puis manga, Elle et son chat semble le terrain fertile pour bon nombre d’adaptations. C’est avec enthousiasme que j’attends de découvrir cette œuvre sous le stylo de la talentueuse Tsubasa YAMAGUCHI. Elle nous charme à chaque tome de Blue period. À n’en pas douter, ce manga rejoindra les indispensables de ma collection de mangas à l’honneur de nos amis à moustaches. Prévu pour le 22 septembre dans toutes bonnes librairies ! (Tatiana)

Couverture du tome 1 de Butterfly Beast chez MangetsuButterfly Beast – Mangetsu

Pour la rentrée, l’éditeur Mangetsu nous gâte avec ce seinen fantastico-historique de Yuka NAGATE aux dessins et au scénario. Vous connaissez peut-être déjà la mangaka grâce à Gift± (série en cours avec 22 tomes) où elle excellait dans le suspense et le thriller avec son héroïne Tamaki, «Dexter » au féminin qui s’est spécialisée dans le trafic d’organes ! On lui doit aussi un spin-off de Ken le Survivant, Hokuto no Ken – La légende de Toki.

Dans Butterfly Beast, retour dans le passé, en 1635, en plein cœur de l’ère Edo. On y suit les aventures de Kochô, femme de plaisir de renommée dans Yoshiwara, le quartier des plaisirs de la capitale, célèbre pour ses courtisanes et prostituées. Gare aux apparences : derrière cette beauté se cache une dangereuse kunoichi, femme ninja, dans une quête de vengeance ! Le premier tome de la série est prévu pour le 1er septembre ! (David)

Couverture du tome 1 de Berserk of Gluttony chez Mahô éditionsBerserk of Gluttony – Mahô éditions

Si jamais vous aviez raté notre article sur le sujet, je vous le remets avec grand plaisir ici. Car oui, Berserk of Gluttony n’en est pas à son coup d’essai sur notre sol puisque nous avons déjà eu le droit au Lanovel, le support original, qui est lui aussi sorti chez Mahô éditions.

Pour le manga, on retrouve donc au scénario Ichika ISSHIKI, l’auteur du roman, au design original Fame, et au dessin Daisuke TAKINO. Pour aller au plus simple, Berserk of Gluttony nous raconte l’histoire de Fate Graphite, qui évolue dans un monde où les compétences font tout. Sauf que lui… il a obtenu celle de la gloutonnerie. Un pouvoir pour le moins inutile puisqu’il semble juste affamé, du moins jusqu’au jour où il est contraint de tuer un voleur : son pouvoir s’active et il dévore alors l’âme de ce dernier. Comprenant ainsi que les statistiques de ses victimes s’ajoutent aux siennes, il décide de débuter une croisade pour devenir plus fort. Mais il avait oublié que tout pouvoir a un coût à payer et que la folie n’est jamais bien loin. Un titre intrigant à l’instar d’un SAO, Danmachi et autres, qui mérite d’être lu. Pour cela, rendez-vous en librairie dès le 10 septembre pour le premier volume du manga. (Charlène)

Couverture du tome 1 de 10th à couper le souffle chez Kana 10th – à couper le souffle – Kana

Také, jeune homme taciturne à la santé fragile, et Umeko, petite brune très timide et se sentant banale, sont amis d’enfance. Après leur entrée au lycée, ils vont se rendre compte qu’ils sont tombés amoureux de la même personne, Macchan, le garçon le plus populaire de l’école. Une histoire de triangle amoureux pas banale, qui fait plaisir à voir dans un shôjo !

C’est une première en France pour Yuko INARI et nous espérons que ce ne sera pas une dernière. Encore une mangaka qui sait ce qu’elle fait : ses personnages sont tout en sensibilité, et on découvre leur complexité dès le premier chapitre. Cela nous donne simplement envie de continuer de tourner les pages. Les personnages secondaires ne sont pas mis de côté et développent leur propre intrigue, tout aussi intéressante que la principale. Les dessins sont maîtrisés et l’espèce de « rivalité » qui s’installe entre les deux amis d’enfance est intéressante.
10th à couper le souffle se termine en trois tomes, et le premier est sorti le 27 août aux éditions Kana ! Autant dire qu’on a hâte d’avoir la suite. (Camille)

Couverture du tome 1 de Fragments d'elles chez Pika Fragments d’elles – Pika

Fragments d’Elles m’a tapé dans l’œil dès que j’ai vu sa couverture, ainsi que le sourire si lumineux de cette jeune fille. Arrivé le 25 août aux éditions Pika, voilà une romance en 7 tomes dont le scénario se construit de manière assez originale : Alors qu’il rentre du travail, Yusuke est victime d’un accident de scooter en croisant une jeune femme qui lui rappelle un amour de jeunesse… À son réveil sur son lit d’hôpital, il met tout en œuvre pour retrouver cette fille qui a prévenu les secours. Mais troublé de ne pas pouvoir mettre de nom sur son visage, il rassemble les souvenirs de ses rencontres amoureuses et se remémore avec douleur chacun de ses actes manqués, chacune de ses ruptures.

On va donc naviguer en arrière à différentes époques de la vie de Yusuke, collège, lycée, vie étudiante, pour des histoires à chaque fois différentes. Cependant, il y a à toujours un moment à la douleur encore vive, à la frustration encore palpable ; Yusuke ne parvient pas dans ce premier tome à rencontrer la femme qui lui a sauvé la vie, mais échoue de peu et récolte à chaque fois des indices qui le plongent quelques années en arrière. Ces histoires pourraient très bien constituer un recueil de nouvelles de romance mais elles s’imbriquent assez bien et dressent petit à petit le portrait de Yusuke. Un jeu du chat et de la souris, plein de moments douloureux mais aussi d’espoir de réparer enfin, au moins une fois, le mal qu’il a pu faire aux femmes qu’il a aimées. C’est assez chouette, et graphiquement ça tient tout à fait la route, donc si comme moi la couv vous fait de l’œil, laissez-vous tenter ! (Paul)

Couverture du tome 1 de Les fées, le roi dragon et moi (en chat) chez nobi nobiLes Fées, le Roi-Dragon et moi (en chat) – nobi nobi!

Les fées, le roi dragon et moi en chat, avec son titre et sa mignonne couverture, a des airs de manga de fantasy qu’on aurait déjà lu et relu, surtout qu’il se range dans la catégorie déjà pleine à ras bord de l’isekai. Mais, en fait, c’est très sympa. Ruri est une étudiante belle et brillante, sympathique et pourrait parfaitement être une héroïne shôjo lambda sur le papier. Mais sa vie est gâchée par son amie d’enfance, Asahi, qui s’attire toutes les faveurs, tout le temps, et laissant Ruri subir le blâme quoi qu’elle fasse. Ruri a presque tout pour être heureuse mais elle a cette grosse poisse qui l’empêche même de se débarrasser d’Asahi. Son destin semble changer le jour où elle se retrouve invoquée dans un autre monde ! Enfin un nouveau départ ? Et bien non, forcément elle est invoquée en même temps qu’Asahi et, d’abord persécutée, elle finit chassée du palais où elle a été appelée.

Mais elle pourrait bien, dans ce monde, avoir un pouvoir particulier, car elle attire à elle une multitude de fées qui représentent la magie dans cet univers étrange… Le titre ne se prend jamais au sérieux, bénéficie d’une plume aussi belle et douce que le laisse penser la couverture. Mais c’est aussi, et c’est le point fort, vraiment très drôle ; j’étais ravi de croiser quelques SD (aka Super Deformed) qui, alliés à un comique de running gag ou de situation, m’ont ramené 20 ans en arrière à l’époque où je me bidonnais sur les mangas des CLAMP. Donc voilà, c’est léger et amusant, c’est un petit coup de cœur, c’est le 1er septembre chez nobi nobi et ça mérite votre attention ! (Paul)

Couverture du tome 1 de Le chat qui rendait l'homme heureux et inversement chez SoleilLe chat qui rendait l’homme heureux et inversement – Soleil manga

Après Elle et son chat, qu’on vous a également présenté dans ces attentes, je vous propose un autre titre qui met le chat à l’honneur ! Car oui, chez Journal du Japon, on est du côté des félins. Je dois surtout dire que c’est bien la couverture qui a attiré mon regard, en dehors du titre qui est tout aussi alléchant je trouve : Le chat qui rendait l’homme heureux et inversement. Bon, on conçoit qu’il est un peu long, mais d’autres titres de ces attentes ont aussi des noms à rallonge alors pourquoi pas ?

Non, c’est bien la couverture aux couleurs chaleureuses qui a su capter mon regard : ces nuances de jaune, orange et marron ont un petit côté automnal qui me plaisent, et puis… un vieux monsieur, Fuyuki Kanda, comme héros principal, c’est rare aussi ! Je suis d’autant plus curieuse de découvrir son quotidien avec ce chat, Fukumaru, qu’il adoptera un peu par hasard lors d’un passage en animalerie. Et pourtant, ce n’est pas un chaton qu’il choisira mais bel et bien un chat adulte, pas très beau mais bien rondouillard. Bref, un quotidien chaleureux pour combler la solitude débute entre les deux protagonistes. L’auteur, Umi SAKURAI, sort ici une première série qui intrigue, et on peut remercier d’ores et déjà Soleil de la publier ! Rendez-vous donc en librairie le 8 septembre pour découvrir ces deux personnages qui devraient toucher notre petit kokoro. (Charlène)

Et voici pour cette dizaine de mangas dans notre sélection. Quels sont vos favoris ? Qu’allez-vous lire en septembre ? Dites-nous tout en commentaire !

1 réponse

  1. 6 septembre 2021

    […] Petite sélection de nouveauté manga de l’équipe du Journal du Japon , j’ai repéré quelques titres qui me tentent bien (et ça me fait penser que je n’ai pas encore préparé ma sélection nouveauté à moi ^^’ […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez aussi...