[Attentes Mangas] Qui dit janvier, dit nouveaux départs et nouveautés !

2021 est enfin derrière nous et cette année a une nouvelle fois été exceptionnelle à bien des égards mais on espère vous trouver en bonne santé pour ce début d’année. L’équipe de Journal du Japon vous souhaite une bonne année à toutes et tous pour 2022, chers lecteurs de mangas et amateurs du Japon !

Comme chaque année, après un mois de décembre plus calme en sorties que les autres, sans compter les reports en tout genre, les nouveautés sont de retour chez les libraires en ce mois de janvier : plus de 260 sorties sont attendues et presque 60 nouveautés, l’année 2022 démarre donc à toute vitesse ! Voici les attentes de ce début d’année de l’équipe de Journal du Japon. Au programme, un gros focus sur les nouveautés de ce début d’année pour savoir si ce mois de janvier sera l’occasion de se lancer dans de nouvelles aventures… Bonne lecture !

Janvier 2022 : les nouveautés mangas

Couverture du tome 1 de Touhou forbidden scrollery chez MeianTouhou – Forbidden Scrollery – Editions Meian

Voir du Touhou paraître en français est une agréable surprise ! C’est ce que nous proposent les éditions Meian avec la sortie de Forbidden Scrollery, écrit par ZUN, le papa de Touhou, et illustré par Moe HARUKAWA. Parue entre 2012 et 2017 puis compilée en sept volumes, la série est dérivée de l’univers vidéoludique de Touhou Project et promet une histoire originale, de l’humour et toujours autant de personnages.

Suzunaan, libraire installée au village des humains de Gensokyo, propose des livres à vendre mais aussi à emprunter. Sa particularité ? Elle collectionne de puissants ouvrages magiques – les grimoires démoniaques – qu’elle est la seule capable de déchiffrer. Cela attise la curiosité de Hakurei Reimu, l’exterminatrice de yôkai. Elle redoute qu’ils ne tombent en de mauvaises mains… Son intuition est-elle fondée ? Un seul moyen de le savoir : rendez-vous le 19 janvier 2022 pour la sortie des tomes 1 et 2 de Touhou – Forbidden Scrollery ! (Josselin)

Couverture du tome 1 de Oshi no Ko chez KurokawaOshi no Ko – Editions Kurokawa

Il y a toujours eu ça et là quelques titres autour des idols, ces produits marketing qui chantent et qui naviguent dans l’impitoyable show-business et fabrique à fantasme japonais – vous l’aurez deviné, votre serviteur est assez critique sur le sujet. Parfois les mangas font eux aussi partie du système, avec beaucoup de paillettes et de cœur dans les yeux, mais de plus en plus de titres utilisent un pitch autour des idols pour faire autre chose, et souvent du bien meilleur. Il y avait par exemple le retour de Creamy – Dans l’ombre de Creamy, chez Kurokawa – avec l’envers du décor de l’éternel rival Megumi (on vous le conseille) et c’est au tour de Oshi no Ko de détourner ce modèle, avec deux premiers tomes qui débarquent le 13 janvier prochain, à nouveau chez Kurokawa. Arrivé 7e au qualitatif Kono Manga ga Sugoi ! 2021, ce titre en cours au Japon (6 volumes parus) joue la carte du thriller et une touche de fantastique : 2 fans d’une idol un peu compliquée se réincarnent en jumeaux de cette dernière, quelques années avant qu’un drame ne survienne et qu’une vengeance se mette en place.

La mise en scène et la narration seront probablement redoutablement efficaces, les rebondissements aussi, vu que le scénario est signé par Aka AKASAKA, auteur de Kaguya-sama Love is War, un titre qui n’est pas forcément ma tasse de thé mais dont la qualité et le sens du timing étaient indéniables. Donc pas d’hésitation, c’est un titre à essayer début janvier ! (Paul)

Couverture du tome 1 de Horimiya chez nobi nobi !Horimiya – Editions nobi nobi!

L’anime diffusé sur Wakanim a été un vrai coup de cœur. Drôle, mignon et positif, Horimiya a captivé les spectateurs durant des semaines. C’est au tour du manga d’enfin être publié en France.
D’un côté, il y a Hori, la lycéenne à la mode et populaire à première vue, mais qui est en fait une fille très simple et qui pense avant tout à sa famille. Et de l’autre, il y a Miyamura, le lycéen lugubre et réservé qui se cache derrière ses lunettes, mais qui est en réalité un garçon cool aux nombreux piercings. Que se passe-t-il quand les deux se rencontrent par hasard sous leur véritable jour ?

Les deux protagonistes ne sont pas faits pour s’apprécier et, pourtant, ça va parfaitement matcher entre eux. Leur histoire avançant assez vite, nous découvrons petit à petit des personnages secondaires qui valent le coup. La communauté est très heureuse de pouvoir découvrir la version manga de l’anime, scénarisée par HERO et dessinée par Daisuke HAGIWARA et fera en tout 16 volumes (série terminée au Japon). Rendez-vous le 19 janvier pour découvrir les deux premiers tomes ! (Tatiana)

Couverture du tome 1 de Le monstre d'Einstein chez SakkaLe monstre d’Einstein – Editions Casterman

S’il y a bien un titre qui m’a visuellement attiré dès l’annonce des différentes nouveautés à venir, c’est Le monstre d’Einstein, prévu dès le 19 janvier chez Casterman dans leur label manga Sakka. Je trouve la couverture très particulière et envoûtante, via ce choix du fond noir avec un personnage aux couleurs bariolées, ça attise ma curiosité ! Et depuis que j’ai découvert le synopsis encore davantage : on nous narre un conte onirique où un sorcier semble vouloir se jouer d’un simple pêcheur, qui ne rêve que d’une chose, avouer ses sentiments à sa chère Mei. Mais une sortie en mer va le laisser pour mort, jusqu’à ce que ce sorcier intervienne. Dès lors, une aventure hors du commun remplie de danger l’attend, jusqu’où va-t-elle le mener ? Retrouvera-t-il sa chère et tendre ? Le chemin vers chez lui ?

Bref, l’auteure Ryo MIYANAGA, en provenance directe du staff Square Enix, sait donner une part gothique, féérique et magique à son coup de crayon. Je suis bien curieuse de le découvrir en librairie ! (Charlène)

Couverture du tome 1 de Leviathan chez ki-oonLeviathan – Editions Ki-oon

Ki-oon sait choisir ses seinen de suspense et, en grand fan de SF, j’ai tout de suite flashé sur Leviathan de Shiro KUROI.

Dans un immense vaisseau spatial, le jeune Kazuma est en voyage scolaire quand tout à coup des explosions détruisent une partie de la coque du vaisseau ! Les passagers se retrouvent immobilisés au milieu de nulle part… L’adolescent et Futaba, une de ses camarades, surprennent une conversation entre leur prof et un robot de maintenance : il n’y aura pas assez d’oxygène pour tenir jusqu’à l’arrivée des secours… Leur seul espoir de survie : un caisson de cryogénisation… qui ne pourra contenir qu’une seule personne ! L’enseignant comprend alors qu’il a été entendu et une lutte sanglante pour préserver le secret va débuter dans ce huis clos spatial ! Initialement prévu pour l’été, le titre a été reporté de plusieurs mois pour sortir enfin chez nous dès le mois de janvier : le 6 pour être exact ! L’attente pour les amateurs de science-fiction arrive enfin à son comble. Rendez-vous donc en librairie ! (David)

Couverture du tome 1 de Criminelles Fiançailles chez PikaCriminelles fiançailles – Editions Pika

Dans la famille Yakuza, je voudrais… le couple ! Les amateurs de furyô et de bad boys ont de quoi se mettre sous la dent depuis deux ans : Tokyo Revengers, La voie du Tablier, The Fable… Pour ne citer qu’eux ! Voici désormais un nouveau venu avec une héroïne et un mariage arrangé… très singulier : Yoshino, petite-fille du boss du plus grand clan de yakuzas d’Osaka, a été élevée au cœur de la pègre. Une éducation qui lui a mis du plomb dans la tête, mais qui ne l’a pas empêchée de mener une vie paisible. Jusqu’au jour où son grand-père décide de la fiancer avec le très avenant Kirishima, petit-fils d’un puissant clan rival tokyoïte, en vue d’unir les deux familles. Embarquée dans ces fiançailles arrangées, Yoshino accepte d’aller vivre à Tokyo afin d’apprendre à le connaître, sans se douter que cet individu dissimule derrière son sourire une personnalité très spéciale…

Sortie des pages du génial Monthly Afternoon de Kodansha, c’est aussi une série qui a su se distinguer au Kono Manga ga Sugoi, en 2019, et qui est toujours en cours avec 5 volumes au compteur. On pourra compter sur des tempéraments hauts en couleurs, des coups de gueules et du franc parler mais aussi des personnalités des plus complexes… servi par un chara-design assez singulier qui n’est pas pour me déplaire. Ajoutez à ça la traduction de l’excellente Anne-Sophie Thévenon et le tour est joué, on a toutes les bonnes raisons de sauter dessus le 5 janvier prochain, pour la sortie du tome 1 ! (Paul)

Couverture du one-shot Celui qui ne dit jamais non chez Hana BooksCelui qui ne dit jamais non – Editions Hana

On connaît un peu mieux les œuvres de Emi MITSUKI notamment avec ses boys love A la recherche de notre comète et De l’amour à l’écume, jamais !, mais aussi plus récemment avec Dans l’ombre de Creamy. Cette fois, elle revient avec un boys love.

Nozomi Kurose, détective privé, est amoureux de Ritsu, un concierge d’hôtel connu pour ne rien refuser à ses clients… Mais un problème subsiste : Il le soupçonne également d’être l’amant d’un député, cible de son enquête actuelle… On retrouve son trait reconnaissable, mais aussi sa patte pour les belles histoires romantiques. C’est un one-shot qui aurait pu dévier très vite, mais il va aborder des thématiques intéressantes et matures. Attention tout de même, celui-ci est destiné à un public averti de plus de 16 ans. Pour information, il est déjà disponible en version numérique sur le site de Hana book pour ceux qui ne voudraient pas attendre d’aller en librairie dès le 3 janvier ! Pour les autres, filez tous chez votre libraire. (Tatiana)

Couverture du tome 1 de Nakano Boogie-Woogie chez Noeve GrafxNakano Boogie-Woogie – Editions Noeve Grafx

Dans les couvertures un peu improbables et surprenantes de ce début d’année je cherche… Nakano Boogie-Woogie, un titre pour le moins étonnant. On doit cette petite facétie à Noeve Grafx qui lance sa salve de nouveautés en ce début d’année. La couverture pourrait rappeler un peu celles des titres de Inio Asano, dans l’esprit, pourtant ce n’est pas lui derrière cette série qui ne fera que deux volumes mais un petit nouveau, KENSOGEN. Là aussi, tout comme le Monstre d’Einstein, c’est la couverture qui m’a attiré. Une sorte de robot, d’animal bizarre ou de machine, ou que sais-je, avec un « hublot » et deux visages.

Que nous raconte donc Nakano Boogie-Woogie ? Le quotidien a priori monotone d’une étudiante aux Beaux-Arts, Mirei, qui a toujours vécu dans le quartier de Nakano, à Tokyo. Une existence semble-t-il routinière jusqu’au jour où elle rencontre une forme de vie non identifiée avec son ami Toyoda. Dès lors ce célèbre quartier de Tokyo va leur offrir de nombreuses péripéties et découvertes, montrant ainsi que ce dernier est encore bien dynamique et éclectique ! Rendez-vous donc à la fin du mois, le 28 janvier, en librairie pour découvrir le premier tome d’une série de deux ! (Charlène)

Couverture du tome 1 de New Love New Life chez KanaNew Love, New Life – Editions Kana

Momoko débute dans le monde du travail avec un poste de graphiste. Mais l’agence pour laquelle elle travaille, spécialisée dans les éléments pour les Pachinkos, est invivable. Entre les heures sup’, la mauvaise humeur du directeur commercial, les collègues qui dorment à tour de rôle sur un matelas de fortune, Momoko a de bonnes raisons de vouloir claquer la porte… Malgré tout, grâce à son nouvel amour, elle va trouver une certaine forme d’épanouissement à travailler dans ce joyeux chaos.

Ainsi débute cette histoire entre romance et tranche de vie dans un monde professionnel du jeu au Japon, qui m’intrigue. Ce josei rejoint la belle collection Life des éditions Kana, mais il est également issu du sympathique magazine Feel Young : & And, Nos meilleures vies, Entre les lignes, Snow Illusion… Des titres parmi mes favoris du genre que New Love, New Life rejoint. Ce manga en trois volumes de Yôko NEMU (New Job, New Life) aura donc mon attention – et un peu de mes sous – à sa sortie, le 7 janvier prochain ! (Paul)

Couverture du tome 1 de Badass Cop & Dolphin chez KazéBadass Cop & Dolphin – Editions Kazé

Que serait ces premières attentes mangas de l’année sans aucun titre du Shônen Jump dans la sélection ? Vous aussi, vous trouveriez cela un peu triste, non ? Alors j’ai décidé de mettre ma pierre à l’édifice en proposant un titre du Jump qui m’a l’air un peu barré, à l’image de son auteur en réalité. Eh oui, je vous parle bien de la série terminée en cinq volumes Badass Cop & Dolphin qui sera édité chez Kazé Mangas dès le 26 janvier, et dessinée/scénarisée par Ryûhei TAMURA. Et là logiquement, si vous êtes habitué du Jump, vous avez dû faire tilt, non ? Ici, l’auteur est tout sauf inconnu puisqu’il a réalisé la célèbre série Beelzebub ! Pour votre défense, c’est un titre sorti en 2009, donc ça remonte un peu.

L’auteur revient donc au catalogue de Kazé avec une petite série qui m’a un peu fait penser dans l’esprit au Flic de Beverly Hills mais en beaucoup plus barré et original. On va en effet suivre le quotidien de Boyle Samejima, un policier à priori sensible de la gâchette et qui aime bien quand les affaires et le reste aient un côté badass et bad guy. Mais voilà, à la suite d’une énième bavure, le voici muté dans un archipel perdu où on lui demande d’enquêter sur une secte mystérieuse ayant pour oracle un enfant de 5 ans, et le tout accompagné d’un nouveau coéquipier, un… dauphin ! Il y a tout ce qu’il faut pour m’y intéresser, donc rendez-vous dès la fin du mois donc pour en découvrir davantage, moi ça me botte déjà pas mal ! (Charlène)

Couverture du tome 1 de V2 Panzer chez KanaV2 Panzer – Editions Kana

Du Leiji MATSUMOTO de la fin des années 80, dans la collection soignée Sensei, chez Kana, en un one-shot de 378 pages pour 15 euros… Avec une héroïne Matsumotoesque à souhait en couverture. Est-ce que j’ai vraiment besoin d’en dire plus ?!

Bon, ok, ajoutons tout de même un résumé… En l’an 2987, la Terre est régie par le scélérat Zera Tsender, qui, après avoir assiégé la planète, laissa les habitants vivre dans la pauvreté. Serazard, qui a vu ses parents se faire assassiner par les terribles troupes de Tsender, est bien décidée à leur faire payer ces crimes. La jeune femme fera plus tard la connaissance de Sherlock Mayback et Gen Daiba, bien décidés eux aussi à absoudre la tyrannie de Tsender. Mais ces deux hommes ne semblent pas avoir tout dit à Serazard et paraissent cacher certains secrets…

Aventure spatiale, la guerre, l’écologie, humanité et machine… Là si vous n’êtes toujours pas tenté, on ne peut plus rien pour vous. Les autres, rendez-vous le 21 janvier en librairie ! (Paul)

 

Ainsi s’achève cette première salve de l’année. Mais ce n’est qu’un début et 2022 s’annonce riche en petites pépites manga… Laquelle a retenu votre attention, vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recrutement : en 2022, rejoignez-nous!

Vous aimerez aussi...