Bois et Japon : quelques comptes Instagram pour en découvrir l’artisanat

Le bois est un élément essentiel de la culture japonaise et même de l’histoire du pays. A côté de l’architecture, c’est dans l’artisanat que l’utilisation du bois fut la plus vivace et, aujourd’hui encore des hommes et des femmes en perpétuent le travail, l’adaptant à l’époque.

Certains utilisent les réseaux sociaux pour se faire connaître et parler de leur travail, et c’est notamment sur instagram, réseau dont les artisans et les créateurs indépendants du monde entier se sont emparés, qu’ils sont les plus présents et visibles. Voici une petite sélection, toute personnelle, de comptes instagram d’artisans japonais pour découvrir et apprécier un petit pan du travail du bois et commencer peut-être à suivre de nouveaux profils ou de nouveaux hastags liés au Japon.

 

Le chantre de l’artisanat du bambou tigre

Le bambou tigre est une espèce de bambou endémique du Japon qui ne pousse que dans une région spécifique de la préfecture de Tochi sur l’île de Shikoku. C’est proche de cette ressource unique que l’entreprise Taketora s’est installée à la fin du 19e siècle pour la travailler. Aujourd’hui, l’entreprise est dirigée par YAMAGASHI, descendant de la 4e génération du fondateur de l’entreprise. Son ambition est de faire connaître l’artisanat traditionnel du bambou afin qu’il perdure le plus longtemps possible. Et pour se faire, Yamagashi a développé une communication prolifique sur quasi tous les réseaux sociaux et s’est créé un personnage excentrique, rapidement identifiable à sa bouille souriante cerclée de lunettes rondes et à son samue bleu et son Tenugui blanc. Mais derrière cette allure sympathique, c’est du sérieux : le contenu montre tous les aspects liés au bambou, les produits, bien sûr, mais aussi les méthodes de tressage et de fabrication, la récolte de la matière première, les différents types de bambou, leurs spécificités et leurs usages, l’utilisation des objets, les événements, les collaborations, etc. Le compte insta permet de découvrir l’artisanat du bambou sur un ton plus jovial, toujours avec de belles photos mais dépoussiéré du style léché et solennel qui colle souvent à l’artisanat traditionnel. Le site comme les RS sont en japonais, mais cela ne bloque en aucun cas le plaisir de scroller à travers les photos et vidéos. La puissance des outils de traduciton en ligne aidera à la compréhension des légendes. D’ailleurs, n’hésitez surtout pas aussi à faire un tour sur la chaîne youtube, véritable mine de connaissances sur les gestes, les procédés de fabrication, les objets. Quant aux vidéos où Yamagashi se met en scène, elles sont un vrai shot de dépaysement. 

Entre nature et design, une tradition revisitée et modernisée

Située dans la préfecture d’Aomori, l’entreprise Bunaco Nishimeya nous y fait voyager en toute saison avec des photos des alentours de ses bureaux transformés par une épaisse couche de neige en hiver et par les arbres en fleurs à la saison chaude. On sent l’attachement de la firme pour sa préfecture très tournée vers la nature, où le bois de hêtre est omniprésent; la nature d’Aomori étant sa source d’inspiration et le hêtre, la matière première de son artisanat. Cette petite entreprise vieille d’une soixantaine d’années se positionne plus sur un créneau entre design et recherche et développement. Elle s’est d’ailleurs inspirée d’une des techniques artisanales de décoration propre à Aomori, la technique du décor cordé ou Jomon (縄文), pour créer de très fines lamelles de bois de hêtre avec lesquelles elle façonne des objets comme des abat-jour ou des bols, montables en quelques minutes à partir d’une « galette » de bois. Le compte insta regorge de photos de ces objets, très beaux en passant. Même si les photos et vidéos ne sont pas au top de « l’instagramable », c’est un compte agréable à consulter entre promo de produits, d’ateliers ou d’expo et partage d’inspiration, de pensées ou de petits rien du quotidien.

L’entreprise possède un autre compte instagram officiel qui gère la communication et la promotion des produits et activités : @bunaco.office

Boutique d’artisanat tokyoïte de petits objets du quotidien tressés ou sculptés

Situé au Nord d’Asakusa prés de la gare de Minami-Senju, la petite boutique Takegoya respire la passion pour l’artisanat traditionnel avec cette touche de modernité en plus. Modernité que l’on retrouve dans la communication sur son compte instagram : photos dans le plus pur style insta minimaliste et non saturé, même si contraste et couleurs pourraient être encore retravaillés, et centrées sur les objets. Ici, c’est le paradis du panier tressé et des petits objets du quotidien sculptés qui naviguent entre tradition et modernité. Les régions ou villes d’ origine des objets ainsi que les essences de bois utilisées et les artisans qui les ont façonnés sont souvent cités dans la publication ajoutant à l’intérêt ou à l’attachement pour l’objet. Ceci permet, petit-à-petit, en voyageant parmi les photos, d’être plus sensible aux rendus des différentes techniques de tressage ainsi qu’aux différents dessins ou couleurs d’essences de bois. La boutique a opté pour des légendes longues, explicatives et informatives avec parfois une touche de personnalisation ou de poésie. Le détour dans cette boutique peut en valoir la peine, d’autant plus qu’à Tokyo, prendre des chemins de traverse, effectuer des détours loin des sentiers battus par les touristes peut souvent être synonymes de belles trouvailles et de belles rencontres, surtout dans ces petites boutiques de quartier.

Petit Bonus

Voici deux autres comptes insta pour les amoureux du panier tressé : 

 @menui : créatrice de paniers en osier, elle affiche un style plus citadin et moderne à travers ses photos mais également à travers sa com et sa méthode de ventes avec, entre autres, des looks du jour et des pop-up store.

 @azumino.showakan : à côté des sacs à la magnifique couleur foncée faisant ressortir le tressage, le rapport à la matière première, directement sourcée dans la forêt avoisinante, crée l’intérêt de ce compte insta très minimaliste en soi.

 

Le musée des outils du travail du bois : la tradition rencontre le contemporain

Pour les simples curieux ou les amoureux de l’architecture, de la menuiserie ou de l’ébénisterie japonaises. De la charpente à la laque en passant par le mobilier contemporain ou les objets décoratifs, alliant savoir-faire séculaires et adaptation au monde moderne, ce compte insta informe de manière claire et efficace sur le travail du bois au Japon.

Situé à Kobe, le musée des outils du travail du bois est actif sur les RS. Son compte instagram remplit bien sa mission car on y scrolle facilement entre les publications. Un soin est porté aux photos même si elles ne sont pas forcément à la pointe des codes « insta », leur contenu, lui, intrigue de part la diversité et l’esthétique ou l’originalité des objets présentés. Vous y trouverez, bien sûr, la promo des expos en cours ainsi que celles des ateliers et des démonstrations mais aussi la mise en avant d’outils ou de techniques séculaires ainsi que le design contemporain du bois. Le geste est au cœur de la communication du musée : démontré, expliqué par les artisans dans des slides de photos et des vidéos, répétés ou détournés par des visiteurs pendant des ateliers.  Il y a toute une série de post sur le kigumi, la technique traditionnelle d’assemblage des constructions en bois sans visses ou clous qui éveille vraiment la curiosité. L’objectif du musée est d’être un acteur de la connaissance des savoir-faire et de la découverte du travail du bois et sa communication est cohérente avec cet objectif, ce qui rend la consultation d’autant plus agréable et efficace. Certains posts vantent aussi le cadre comme la cerise sur le gâteau si l’on paye une visite au musée. Et ça marche : ce compte donne vraiment envie de faire le détour.  Petit plus, pas mal des posts sont traduits en anglais.

Des petits objets déco faits mains

Voici un compte mignon car rempli de petits objets décoratifs mignons, emblématiques de la culture japonaise. Et puis, il s’agit aussi d’une petite production réalisée avec application et cœur. Au fil des photos, qui ne dérogent pas au style « instagram », et des posts au ton plus personnel, on découvre un univers intime où l’imagination a toute sa place et où une patte artisanale singulière se diffuse. Ce qui nous donne envie d’y rester un peu plus pour le découvrir.

S’y trouvent des jouets, des objets traditionnels comme les darumas ou les poupées hina, des figurines inspirées de la mythologie japonaise comme les yokais, et des objets plus pratiques comme des mini étagères ou un pilon de cuisine pas encore – voire jamais – commercialisé. Le style de tous ces objets est modernisé et la tradition revisitée et, surtout, exit la couleur ! Ces objets conservent la teinte originelle des essences de bois utilisées ce qui accentue encore plus leur charme. Jeter un œil aux photos des daruma et des poupées hina pour en être convaincus. Une boutique physique existe à Fukuoka, dans la préfecture du même nom, toute petite aussi, et on aurait bien envie d’aller s’y perdre… et s’y émerveiller. 

Voilà, c’était un rapide tour de comptes insta qui nous plaisent et qui permettent de découvrir une petite partie de l’artisanat du bois aujourd’hui au Japon. N’hésitez pas à nous partager vos trouvailles et vos coups de cœur dans les commentaires ou sur les réseaux sociaux, pour mettre en lumière le travail d’artisans japonais. 

Photo de couverure par Dominik Scythe, Unsplash

Em B

Eto...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez aussi...