5 mangas d’horreur pour un Halloween terrifiant !

Quoi de mieux qu’une sélection de manga d’horreur pour ce 31 octobre ? Après notre sélection de romans, Journal du Japon vous propose aussi, cette année, 5 titres qui vous plongeront dans l’effroi le temps d’un Halloween terrifiant. Découvrez ou redécouvrez le manga d’horreur aux côtés des grands maîtres du genre et de titres bien plus récents. Attention, âmes sensibles s’abstenir ! 

ITO & UMEZU, deux maîtres de l’horreur

Zone fantôme, chez Mangetsu

Zone Fantôme Junji ItoSynopsis : À la suite d’un voyage improvisé, une jeune femme est prise de sanglots incontrôlables, un internat catholique au fonctionnement obscur semble vénérer la Sainte Vierge comme une divinité à part entière, la forêt tristement célèbre pour ses suicides qui s’étend au pied du mont Fuji devient le théâtre d’un déferlement d’âmes errantes et un étudiant en droit se demande s’il ne serait pas le tueur en série qui défraie la chronique depuis plusieurs jours…

Publié en août 2022 par Mangetsu, Zone Fantôme est une nouvelle compilation de plusieurs histoires courtes de Junji Ito, à la différence ici que ces dernières sont les plus récentes de l’auteur puisqu’elles ont vu le jour au cours du confinement de 2020. Leurs particularité ne s’arrête pas là puisqu’elles ont été publiés au Japon sur l’application LINE Manga, un support inédit qui a permis à l’auteur de ne pas être restreint à un nombre de pages prédéfinis pour chacune de ses histoires. L’occasion donc pour lui de se libérer de cette contrainte trop connue des mangaka et de laisser libre cours à ses envies, une aubaine largement ressentie par le lecteur qui a tout le temps nécessaire pour profiter de l’histoire sans s’en lasser et sans être frustré par une fin potentiellement trop rapide.

Dans ce premier volet de Zone Fantôme, Junji Ito nous propose 4 histoires dont certaines sont d’anciennes idées, qu’ils n’avaient jamais explorées jusqu’au bout : l’histoire d’un jeune couple fiancé qui auront le malheur de croiser la route d’une pleureuse, le récit d’une jeune fille en proie aux déviances de ceux qui n’acceptent pas de vieillir, puis vient un suicidaire qui découvre une grotte surnaturelle et enfin un jeune homme qui ne distingue plus la réalité du rêve… Toujours avec la mort en toile de fond, ces histoires résonnent entre elles par cet univers étrange dans lequel elles s’inscrivent. Ce monde angoissant et terrifiant qu’a créé l’auteur au fil des années, cet espace latent sur lequel il pose enfin un nom : la zone fantôme, l’univers si caractéristiques de Junji Ito dans lequel se mélange absurdité, curiosité, angoisse, transformation, malaise, colère, tristesse…

Zône Fantôme est une série de recueil d’histoires courtes en cours de parution qui ne compte aujourd’hui qu’une tome en France chez Mangetsu, le deuxième étant en cours de parution au Japon. Plus d’informations sur le site de l’éditeur.

L’école emportée, aux éditions Glénat

l'école emportée glénatSynopsis : C’est l’histoire de la disparition brutale d’une école primaire et de tous ses occupants, mystérieusement projetés dans un monde désertique, dépourvu de vie, où le sable dispute à un ciel aux brumes obscures les limites incertaines de l’horizon noir. Complètement dépassés par la situation, les adultes chargés de la protection des enfants vont se révéler incapables d’assurer leur rôle. Certains laisseront libre cours à leur folie naissante, d’autres préfèreront le suicide.

Si cette sélection débute par Junji Ito, il est évident d’également y trouver le nom de Kazuo UMEZU, le père du manga d’horreur, qui fut une immense source d’inspiration pour Ito. Parmi ces titres disponibles en France, c’est L’école emportée que nous avons choisi ici, tout d’abord parce que ce fut le premier de ses titres édité en France, et ensuite parce que la nouvelle édition proposée par Glénat vient de se terminer cette année. L’occasion parfaite pour découvrir ou redécouvrir l’un des titres phares de l’auteur.

Dans L’école emportée nous suivons le tragique destin de centaines d’élèves et de leurs professeurs qui ont mystérieusement disparus de la réalité et atterri dans un monde sans lumières, où règne la terreur. Ce qui caractérise le titre, c’est qu’il n’offre aucun moment de répit ; ni aux lecteurs, ni aux protagonistes : ces pauvres enfants, livrés à eux-mêmes, n’ont d’autres choix que de réagir constamment dans la précipitation, sans l’aide de personne. Face à des situations et des atrocités inimaginables, ils doivent réussir à anticiper les conséquences de leurs choix et, surtout, garder le contrôle sur ces centaines d’élèves qui ont perdus leurs repères. Prêts à exploser d’un moment à un autre, ces enfants sont des menaces pour eux-mêmes, au même titre que cet environnement hostile qui les entoure. Comment ont-ils pu atterrir ici ? Quel est cet endroit ? Réussiront-ils à rentrer chez eux ?

L’école emportée est une série terminée en 6 tomes disponibles en France chez Glénat. Plus d’informations sur le site de l’éditeur.

Plus d’informations sur le site de l’éditeur.

De l’horreur au thriller, par des auteurs à découvrir !

Nuisible, aux éditions Kana

nuisibles kanaSypnosis : Ryôichi, lycéen sans problème fait des rêves étranges dans lesquels une jeune fille à la beauté irrésistible se transforme en monstre carnivore. Un jour, Kikuko arrive dans la classe de Ryôichi en tant que nouvelle élève et… elle ressemble comme deux gouttes d’eau à la fille de ses cauchemars ! Au même moment, Tokyo est le théâtre d’évènements curieux : une canicule s’abat sur la ville, les insectes deviennent agressifs et attaquent les animaux domestiques, des crimes mystérieux se produisent… Le professeur Kuzumi, entomologiste, est contacté par la police pour l’aider à enquêter sur ces meurtres en série. Qui est Kikuko ? Quel est le sens des rêves de Ryôichi ? Kuzumi va-t-il remonter la piste du meurtrier ?

Nuisible pose tout de suite les bases de son histoire : dès le départ, une double page des plus angoissantes se présente au lecteur. Et il faut dire que le dessin, que l’on doit à Yu SATOMI, est une véritable force pour ce titre horrifique, écrit par Masaya HOKAZONO, qui nous emmène aux côtés d’un lycéen lambda au destin lugubre. Ce pauvre jeune homme vit depuis quelques nuits des rêves particulièrement étranges, mais surtout très angoissants, qui le rendent anxieux et nerveux. Dans ses rêves apparaît une jeune fille à l’apparence plutôt douce, mais qui devient en un claquement de doigt une bête effrayante. Cette vision d’horreur hante notre héros, qui n’est pas au bout de ses peines : comme sortie de ses rêves, la jeune fille apparaît sous ses yeux, et intègre même sa classe.

Terminé en 3 tomes, Nuisible est un manga  d’horreur sur fond de réalisme : là où certains titres vont mettre de côté les potentielles réelles réactions que l’on attendrait des différents protagonistes, pour laisser place à des situations plutôt absurdes, ici l’entourage réagit, notamment la police qui prend à bras le corps les évènements étranges qui touchent Tokyo. L’univers du manga est donc bien ancré dans notre réalité, ce qui donne un côté presque thriller au titre, rendant alors encore plus glauque les scènes d’horreur particulièrement réussies visuellement parlant.

Nuisible est une série terminée en 3 tomes disponibles en France chez Kana. Plus d’informations sur le site de l’éditeur.

 

Mieruko-Chan : Slice of Horror, chez Ototo

slice of horror ototoSynopsis : Un jour, Miko découvre qu’existent en ce monde de nombreux êtres difformes et étranges qu’elle semble être la seule à apercevoir. Elle qui n’est par ailleurs qu’une jeune fille ordinaire prend alors son courage à deux mains pour accomplir l’impossible : faire comme si elle ne les voyait pas. Entre horreur et comédie, découvrez le quotidien terrifiant et pourtant si attachant de Miko !

Édité en France par Ototo depuis le mois d’octobre 2020, Mieruko-Chan est un titre tout aussi récent au Japon qu’en France puisque ce n’est qu’en 2019 qu’a débuté sa publication. Pourtant, le titre jouit déjà d’une adaptation animée, une saison 2 étant d’ailleurs particulièrement attendue ! Cet engouement autour de Mieruko-Chan : Slice of Horror se comprend assez rapidement à la lecture des premiers tomes. En effet, bien que le premier tome soit une suite de situations et de petites histoires sans réels liens (ce qui peut en rebuter certains) on s’adapte très vite au ton du manga qui oscille entre horreur et humour. La fin du tome 1 annonce doucement la couleur des prochaines aventures de Miko, et l’histoire se place petit à petit pour démarrer réellement entre le 2e et 3e tome.

Avec son dessin qui ne promet pas forcément aux premiers coups d’œil de réels moments de terreur, le manga et ses couvertures peuvent ne pas inspirer l’envie de se lancer dans ce titre aux apparences plutôt mignonnes. Pourtant, le malaise est bien présent, et les scènes d’horreur ne manquent pas. Et c’est là que le titre réussit son pari : angoisser le lecteur dans une ambiance school life au ton plutôt léger. On s’attache alors rapidement à Miko, cette pauvre lycéenne qui ne comprend pas ce qui peut bien justifier qu’elle soit témoin de toutes ces atrocités qui, en plus, semblent rechercher son attention…

Mieruko-Chan : Slice of Horror est une série en cours de parution, qui compte aujourd’hui 7 tomes au Japon et 6 en France, chez Ototo. Plus d’informations sur le site de l’éditeur.

 

Meurtres dans le décagone, chez Pika Édition

meurtres dans la décagone pika éditionSynopsis : Un groupe d’étudiants, membres d’un club d’amateurs de romans policiers, part en vacances sur l’île de Tsunoshima. Ils vont résider dans le Décagone, un bâtiment à l’architecture surprenante créé par Seiji Nakamura, mort six mois plus tôt dans un incendie sur la même île. Mais une fois sur place, le groupe va faire une étrange découverte : de mystérieuses plaquettes où figurent les mots “victime”, “détective” et “coupable” semblent leur être destinées. Au même moment, une autre étudiante, ex-membre de ce club, reçoit une lettre… de la part du mort. Alors qu’elle essaie d’en savoir plus, elle fait la connaissance de Shimada, étudiant en théologie bouddhiste et, lui aussi, passionné de romans policiers et de mystères à résoudre. Une double enquête commence alors…

Adapté du thriller policier éponyme du romancier Yukito AYATSUJI, Meurtres dans le décagone est la nouvelle collaboration entre le scénariste et Hiro KIYOHARA, l’illustrateur. Un duo à qui l’on doit déjà le célèbre manga Another, lui aussi adapté d’un roman de l’auteur. Le tome 1 ayant été publié au mois de septembre 2022, Meurtres dans le décagone est le titre le plus récent de cette sélection et c’est aussi celui qui se détache le plus de tous ceux que l’on a vu jusqu’à présent. Si les autres mangas d’horreur proposés ici sont particulièrement horrifiques et reposent sur une grande part de surnaturel, ici nous sommes plutôt sur un récit sanglant des plus terre à terre qui soit.

Sur un ton énigmatique, l’œuvre amène le lecteur à la rencontre de 7 jeunes animés par la même passion du polar. Ils se retrouvent être les protagonistes d’une enquête qui semble désigner l’un d’entre eux comme étant le futur criminel, ou tout du moins celui qui menace de passer à l’action. En parallèle, 2 autres jeunes du même club, qui n’ont pas souhaité participer à l’excursion, font la connaissance d’un autre personnage, externe à tous ceux rencontrés jusqu’ici, qui se prend au jeu de l’enquête pour savoir si leurs amis sont en danger et, si oui, à cause de qui… Un premier tome accrocheur et prometteur : vivement le 7 décembre pour le tome 2 !

Meurtres dans le décagone est une série terminée en 5 tomes, en cours de parution en France chez Pika Edition. Plus d’informations sur le site de l’éditeur.

 

Cette sélection de mangas d’horreur verra certainement une suite arriver, tant le genre trouve de plus en plus son public. En attendant, dites-nous en commentaire quels sont pour vous les titres les plus horrifiques !

UNE de l’article issu de Zone Fantôme © Junji Ito

Rokusan

Roxane, 26 ans, passionnée depuis l'enfance par le Japon, j'aime voyager sur l'archipel et en apprendre toujours plus sur sa culture. @_rokusan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.