Pokémon Écarlate et Violet : une 9e génération qui réinvente la franchise !

Novembre sans son jeu Pokémon ne serait pas un bon mois. Les versions Écarlate et Violet sont sorties depuis le 18 novembre dernier et, le moins que l’on puisse dire, c’est que cette neuvième génération a divisé les fans de la franchise. L’idée d’un monde ouvert, déjà implanté dans Arceus, est une idée que les Pokéfans attendaient depuis longtemps mais… Là où le bât blesse, c’est la technique pour Game Freak qui semble ne pas avoir eu assez de temps pour peaufiner ce projet titanesque, il faut le rappeler ! Voici donc notre test réalisé sur Écarlate. En route pour la nouvelle région de Paldea !

©2022 Pokémon. ©1995–2022 Nintendo / Creatures Inc. / GAME FREAK inc.

Libéré, délivré : un monde (enfin) ouvert pour la franchise !

Il y a trois ans, Épée et Bouclier, la 8e génération avait relativement peu innové et restait dans la continuité des précédents jeux, hormis quelques petites nouveautés. Cette année, la formule est revue pour enfin donner aux joueurs ce qu’ils désiraient depuis plus de 20 ans : un monde ouvert ! Même si Arceus a été le premier à proposer un open-world assez prometteur, avec Paldea, on passe à un niveau supérieur. Dans cette région inspirée de la péninsule ibérique (Espagne et Portugal), le joueur explore de vastes paysages à la recherche de Pokémon qui vivent dans des lacs, en pleine mer, au sein de zones désertiques, dans des montagnes et divers écosystèmes. Les voir directement à l’écran et non plus apparaître au lancement d’un combat, c’est assez sympathique et cela permet de sélectionner ses proies à capturer efficacement sans avoir à se farcir des dizaines de combats. Game Freak a poussé le détail en respectant la taille à l’écran des Pokémon : difficile parfois d’apercevoir un petit insecte caché dans les herbes !

Paldea - Pokémon

Paldea, un monde ouvert avec un énorme cratère au centre ©2022 Pokémon. ©1995–2022 Nintendo / Creatures Inc. / GAME FREAK inc.

Pour compléter le Pokédex, il faudra explorer tout Paldéa. En tout, il y a 400 Pokémon à capturer dont 100 nouvelles créatures appartenant à la 9e génération. Comme toujours, il faudra faire des échanges avec au moins un joueur possédant l’autre version, certains étant exclusifs à la version Écarlate et Violet. Les raids seront aussi utiles pour tous les attraper. Sur les réseaux sociaux, on a vu des critiques sur les nouveaux Pokémon mais comme chaque génération, il y a des ratés et il s’agit avant tout d’une question de goûts, propres à chacun. Néanmoins, les 3 Pokémon de base ont pas mal divisé les fans. Si le Poussacha a réuni pas mal de votes (difficile en effet de ne pas craquer pour ce félin), nous avons opté pour Canard-WC, Coiffeton et il est vrai que son évolution finale a de quoi faire réagir !

Pokémon

Coiffeton, Poussacha et Chochodile : les 3 starter Pokémon de la 9e génération ©2022 Pokémon. ©1995–2022 Nintendo / Creatures Inc. / GAME FREAK inc.

Une Chasse au Trésor géante

Si le monde est dorénavant ouvert, l’histoire du jeu n’a que peu changé si ce n’est que le joueur incarne cette fois-ci un dresseur Pokémon qui rejoint l’académie Orange/Raisin (selon la version). Le harcèlement scolaire est un thème fort développé dans l’une des 3 intrigues indépendantes du jeu. En effet, dans Écarlate et Violet, dans le cadre de nos études et en guise de voyage scolaire, chaque dresseur Pokémon en herbe se lance dans une Chasse au Trésor dans la région de Paldea à la recherche de son propre trésor. Il y a 3 quêtes principales : la voie du maître où l’on défie les 8 Champions d’Arène de Paldea afin de passer l’examen de maîtrise et devenir un Maître Pokémon ; un parfum de légende où l’on affronte des Pokémon Dominants qui gardent les Épices Secrètes nécessaires à notre ami Pepper et enfin l’opération Stardust qui consiste à remettre sur le droit chemin la Team Star.

L’ajout de quêtes secondaires n’aurait pas été du luxe et ce monde ouvert semble parfois relativement vide… La liberté offerte n’est qu’illusoire car le chemin que chacun va suivre est fortement orienté du fait du niveau figé des adversaires. Qui plus est, il faut forcément avancer dans la quête des épices secrètes pour pouvoir débloquer les pouvoirs de notre légendaire monture, Koraidon ou Miraidon. La progression est plutôt fluide et la difficulté monte progressivement. La fin promet quelques séances d’XP et demande de savoir jouer les Pokémon au bon moment, en fonction des forces et faiblesses de son équipe.

Une technique aux fraises !

Si le joueur est heureux de pouvoir avancer librement dans l’immense nouvelle région, la technique complètement à la ramasse réduit l’immersion et pourrait même dégoûter des joueurs de continuer l’aventure. Pour être clair, les jeux Pokémon n’ont jamais été félicités pour leur beauté mais avec cette 9e génération, Game Freak s’est franchement « surpassé » en sortant un jeu avec de nombreux bugs et des graphismes 3D assez moches dignes d’un jeu Game Cube ! Nous ne pouvons que constater la pauvreté graphique… Que cela soit les textures, les animations, le rythme, la caméra, c’est une cata sans nom !

Les nombreux posts de bugs sur Twitter ne sont pas quelques simples erreurs pointées par-ci par-là par des éternels mécontents : l’aventure est malheureusement tout le temps ponctuée par ces bugs et ralentissements. Voir apparaître les Pokémon juste quelques pas devant nous fait mal au cœur et cela pourra raviver les mauvais souvenirs d’un Cyberpunk 2077 (presque) injouable ! Cette technique aux fraises mérite clairement un carton jaune et heureusement que le jeu a d’autres beaux arguments pour ne pas se voir infliger un carton rouge !

Pokémon

Capture lors d’un raid téracristal ©2022 Pokémon. ©1995–2022 Nintendo / Creatures Inc. / GAME FREAK inc.

La téracristalisation : une nouvelle mécanique stratégique

Depuis la 6e génération, chaque jeu a apporté ses évolutions spéciales lors des combats. On pense à la méga-évolution dans X et Y ; aux capacités Z de Soleil et Lune ; le Gigamax de Épée et Bouclier. Dans cette 9e génération, dans Écarlate et Violet, c’est la Téracristallisation qui fait son apparition. En combat, le joueur peut activer ce mode spécial qui permet à son Pokémon de gagner de la puissance. Mais cela n’est pas tout, chaque Pokémon a son type de téracristal et cela donne encore davantage de stratégie dans les combats. Le changement de type grâce à cette transformation en cristal étincelant avec une jolie couronne offre de belles opportunités ! Sur le chemin, on tombe sur des raids téracristal qui sont des défis (avec 3 autres joueurs) permettant de capturer des Pokémon sauvages téracristalisés. Des événements sont ajoutés pour permettre de faire apparaître des Pokémon puissants comme Dracaufeu !

Dracaufeu - Pokémon

Raid téracristal Dracaufeu ©1995–2022 Nintendo / Creatures Inc. / GAME FREAK inc.

Il en aura fallu des années et des jeux avant d’enfin voir débarquer dans la série un monde ouvert… Après le hors-série principal Arceus, on retrouve toujours autant de plaisir à jouer à Pokémon avec cette 9e génération. La nouvelle région de Paldea est immense et capturer les 400 créatures dont une centaine inédite aurait du nous réjouir mais l’aventure a tout de même un goût amer à cause des graphismes loin d’être à la hauteur de la Switch et une technique aux fraises. Bref, vous l’aurez compris, notre avis est assez mitigé !

Game Freak devra se reprendre et ne pas bâcler le prochain jeu… Ce rythme effréné de sorties n’est pas possible à tenir et on voit clairement qu’à des endroits, Écarlate et Violet auraient mérité plus de soin et d’attention. L’histoire est assez agréable et l’ajout de la téracristalisation est une nouvelle arme stratégique très prometteuse, donc l’espoir demeure, pour un prochain épisode !

David Maingot

Responsable Culture à JDJ et passionné de la culture et d l'histoire du Japon, je rédige des articles en lien avec ces thèmes principalement.

3 réponses

  1. nicolas dit :

    moi, la franchise m’a perdu depuis longtemps, des pokemon moto et swarovski, plus les devs et les producteurs viellissent, plus l’univers se dégrade.

    à cela la technique lamentable quand tu vois les genshin impact clone en face qui existent depuis 5 ans. même zelda commence à faire ringard à coté et vu que le 2 aura le même moteur. c’est vraiment irrespectueux envers les fans de sortir des jeux aussi pauvres.

    et ce foutage de gueule permanent de sortir 2 versions. pokemon c’est faire le choix entre une poire à lavement et un sandwich au kk (cf: south park)

    qu’ils fassent un remake des premières saisons avec au moins le moteur de breath of the wild, là on reviendra

    • David Maingot dit :

      Il faut bien innover dans une aussi longue franchise. Que l’on passe d’une bicyclette à une moto n’est pas choquant. La téracristalisation est assez sympa. Après les graphismes sont clairement pas au niveau et c’est le plus gros point de déception de cette 9e génération. Et le coup des 2 versions, cela existe depuis le début avec Bleu et Rouge : c’est pour que les joueurs jouent ensemble et s’échangent les Pokémon. C’est aussi un bon moyen de vendre plus 😉 Il y a déjà eu des remakes des 4 premières générations donc cela m’étonnerait qu’il y en ait de nouveaux remakes de ces générations. Je vois plus la 5e génération.

  2. GenBlade dit :

    Bon, ça fait déjà un mois que je suis sur le jeu et malgré quelques petit défaut, Écarlate et Violet est quand même bien sympathiques une fois les premières heures d’introduction passée. Je ne sais pas si un DLC est annoncé, mais ce serait vraiment sympa s’ils font quelque chose de similaire à Épée et Bouclier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *