Sélection manga : en juillet, lecture sous cocotiers !

Ce mois encore, l’équipe du Journal du Japon vous propose un petit topos des titres qui les tiennent en haleine. Avec 156 sorties en juin, il y avait forcément beaucoup d’œuvres prometteuses, mais nous avons pourtant réussi à en sélectionner 6 pour vous !

Hell's KitchenJean-Baptiste : Choisir une série à mettre en avant parmi les sorties de la Japan Expo, voilà un choix difficile… Pas tant que ça en fait, puisque c’est assez naturellement que j’ai choisi Hell’s Kitchen !

Grâce à la générosité de Kana, Il était possible d’obtenir le premier volume, pour l’achat de deux volumes du même éditeur (une raison de plus de se jeter sur Kamisama Dolls).
Au fil des pages, j’ai découvert un petit frère spirituel de Yakitate Japan !!, où tout tourne assez facilement à l’affrontement culinaire. La recette est bien dosée, pleine d’humour et complètement décalée, agrémentée d’une galerie de personnages hauts en couleurs !

 

Ghost in the Shell Stand Alone ComplexJulien : Avec Japan Expo et sa traditionnelle avalanche de sorties, trop de bonnes séries voient sortir un nouveau tome attendu parfois depuis des mois. Alors je vais plutôt m’intéresser aux deux nouveautés qui m’interpellent le plus.

La première, c’est Ghost in the Shell Stand Alone Complex chez Glénat. Parce que Gits est juste une œuvre culte, aux multiples visages, que chaque adaptation a contribué à porter au panthéon de la japanime. En espérant que cette nouvelle adaptation soit à la hauteur de ses illustres aînées.

 

Cat's AiLa seconde, Cat’s Ai chez Panini Manga. Cette « suite alternative » de Cat’s Eye ne fera sans doute pas l’unanimité, vu que maître Hojo n’est pas directement aux commandes.

Mais le nouveau style graphique est loin de me déplaire. Et avec un peu de chance le titre parviendra à redonner un petit coup de jeune à la licence, pour la faire découvrir aux nouvelles générations, sans trahir sa grande sœur.

 

RadiantOlivier : Décidément, 2013 a été l’année qui m’a vue changer d’avis sur le global manga : la conclusion de City Hall, « notre rencontre »:http://www.journaldujapon.com/2013/06/interview-city-hall-quand-le-manga-francais-a-des.html avec ses auteurs Guillaume Lapeyre et Rémi Guérin, et voici maintenant l’arrivée de Radiant, le shōnen de Tony Valente…la France et **Ankama** peuvent se targuer d’avoir mis un bon pied dans la BD nippone.

Après lecture des previews, Radiant semble avoir cette fraîcheur qui rappelle les débuts d’un Naruto ou d’un One Piece. Un bon shōnen d’aventure, avec un trait jeune et dynamique qui peut se confondre sans aucun problème avec celui d’auteurs japonais. Espérons que le frenchie saura tenir le cap !

 

Green BloodFabien : Après avoir été dessinateur sur la série Rainbow, puis également scénariste sur Hideout, il est temps pour Kakizaki Masasumi de montrer ce qu’il vaut réellement avec Green Blood, qu’il dessine et scénarise. Avec un thème encore peu exploité chez nous, le western, nous pouvons nous attendre à quelque chose d’intéressant scénaristiquement, surtout lorsque l’on connaît les précédents travaux de l’auteur, qui est loin de faire dans la dentelle.

Du côté du dessin, on peut s’attendre encore une fois quelque chose de sombre et précis, comme l’auteur nous en a désormais habitué. Green Blood est donc une nouveauté à attendre vu le manque de titres du genre western, mais aussi car l’auteur nous a habitué à de la qualité jusqu’à présent et qu’il sera intéressant de voir si cela reste le cas sur une courte série qu’il réalise entièrement.

 

Ippo Paul : Ce n’est pas forcément le manga que j’attends le plus pour juillet, mais c’est avec un plaisir sans cesse renouvelé que je dévore, chaque mois, Hajime no Ippo, de George Morikawa chez Kurokawa. Le volume 14 de cette troisième saison va faire la part belle à l’action, en se focalisant exclusivement sur le combat entre Takamura et le champion du monde de la catégorie. Le mangaka prouve une fois de plus qu’il n’y a pas que Ippo qui peut mériter le devant de la scène et alterne ainsi les ambiances, les techniques et les styles de combat pour éviter toute lassitude.

L’affrontement est ici plein de tension, de rebondissement et d’acharnement pour un duel de très haut niveau. Après quelques rounds d’observation on rentre désormais dans le dur du match, et la souffrance va petit à petit se lire sur le visage des boxeurs, enflés sous le coups, ruisselants de sueur et bientôt de sang… Pas de place pour les mauviettes dans ce duel d’hommes : un formidable combat !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *