Selection manga : les premières lectures de l’année

Comme chaque début de mois, voici le rendez-vous avec l’équipe de Journal du Japon pour évoquer les titres les plus attendus ! Le mois de janvier est habituellement celui de la reprise et il reste raisonnable avec moins de 180 nouveautés. Mais il y a tout de même de quoi lire !
L’équipe de JDJ a sélectionné une dizaine de titres. Bonnes lectures !

Benjamin : Janvier sera le mois de sortie d’un nouveau tome de l’Attaque des Titans. La tentation de commander les tomes anglophones pour dépasser l’histoire déroulée par l’anime est forte mais soyons patients, le redressement productif, que diable ! Ce manga est une incroyable démonstration de maîtrise, dans le genre de l’action, de la fantasy, de la maîtrise des plot twists et de son univers.

On dit que le manga est moche ? Ce n’est très rapidement plus vrai. Rarement une histoire m’a autant tenu en haleine. C’est recommandé par la maison et c’est de Hajime Isayama.

Mackie : Sarbacane n’édite que peu de mangas, mais il les choisit avec goût : ce mois de janvier paraît non seulement le volume 5 des Enfants de la Terre, de Daisuke Igarashi, mais aussi, plus discrètement peut-être, le tome 2 du Chien gardien d’étoiles, de Takashi Murakami. J’attends ce dernier avec curiosité, car le précédent m’avait surpris, avec cette histoire sociale très sombre racontée du point de vue… d’un chien, ce qui la rendait étonnamment poétique.

Ce tome 2 est en fait un prequel, puisqu’on y retrouve Happy, quand il était encore un chiot. Le regard plein d’amour d’un petit chien sur les hommes et leurs souffrances me hante encore… Ce serait dommage de passer à côté.

Jean-Baptiste : Ce mois-ci encore, tant de nouveautés me tentent. Kamisama Dolls, Vertical ou encore World Embryo ? Si je ne devais en choisir qu’un, je me tournerais, comme à chaque fois, vers le tome 20 de Jusqu’à ce que la mort nous sépare.

L’histoire arrive sur une période charnière, les cartes ont été redistribuées. Hijikata va enfin nous laisser souffler un peu, après tout ces combats, pour mieux réfléchir sur les implications de ces événements et sur la suite des opérations. Si le volume précédent avait le défaut de paraître trop court, j’ai bon espoir de voir le rythme ralentir au moins un peu, pour pouvoir réfléchir sur les nouvelles factions qui apparaissent discrètement depuis quelques tomes.

Olivier : Les ouvrages sur Satoshi Kon étant plutôt rares, l’essai de Julien SEVEON (qui signe aussi une analyse sur Mamoru Oshii) attire mon attention. Un guide qui promet de décortiquer l’univers bien rodé du réalisateur/mangaka malheureusement disparu.

Dans une autre catégorie, les trésors de Tsukasa Hojo sont, depuis cet été, l’occasion de rattraper mon retard sur le maître. Ces histoires courtes sont toujours un bon moment, tant l’homme s’amuse à explorer ces mondes éphémères. Dans Je suis un homme il développe encore un sujet dans lequel il excelle : le choc des cultures. Sans oublier la présence du pilote de City Hunter !

Julien B. : Quel début d’année alléchant ! Le 9e tome de World Embryo, Haikyu ou Gangsta m’intéressent beaucoup. Mais j’y ajouterai encore une nouveauté : Buddy Spirits. Tonkam enchaîne les nouveaux titres « young » et c’est le 4e issu du magazine Gekkan Hero’s, sa nouvelle source de licences. Cette fois, il sera question de SF d’anticipation, de robots (mais pas les mechas géants) et de groupe d’intervention spéciale.

Cela vous évoque Blade Runner, Ghost in the Shell, Ergo Proxy ? J’avoue, moi aussi, mais ne nous emballons pas. En tout cas cela fait toujours plaisir de retrouver ce genre et on peut déjà dire que les couvertures japonaises dépotent !

Allan : Entre un jeune lycéen désabusé qui s’ennuie ferme dans la vie (dixit Death Note) ; un jeu de massacre où une tronche d’ahuri déboule de nul part dans une classe de maths pour jouer à « 1, 2, 3, soleil, t’as vu ma gueule ? meurs dans un geyser d’hémoglobine » (dixit Doubt) ; et un maneki-neko géant qui tombe du plafond d’un gymnase pour venir s’écraser sur des lycéens déguisés en souris (pas de chance), censés mettre la clochette au chat pour que l’horrible jeu se termine (alias Gantz avec quelques relents de Battle Royale), Jeux d’enfants est un de ces mangas qui nous rappellera avec force et conviction que la pâte à modeler reste un art juvénile qui, en substance, ne consiste le plus souvent qu’à réaliser d’immondes pâtés.

Laure : En cette nouvelle année, Shugo et ses camarades nous reviennent pour le tome 5 de Silver Spoon. Sous couvert d’une histoire drôle à souhait, Hiromu Arakawa affine au fil des tomes la psychologie de ses personnages, tout en approfondissant leurs relations. Ainsi, on commence à en apprendre un peu plus sur le cercle familial de Shugo et ce qui l’a conduit à une telle rupture avec ses parents. De plus, un triangle commence à se former entre Ichiro, Aki et Shugo lui-même. Sa nature est encore à définir, mais la petite Aki cache beaucoup plus de choses qu’on ne pourrait le croire …

Tout en conservant ce fameux contexte agrico-loufoque qui rend le manga si atypique, l’auteure continue de creuser un sillon narratif beaucoup plus prenant qu’il n’y paraît … pour le plus grand bonheur des lecteurs !

Marion : Voici une couverture qui m’interpelle en ce début d’année : Gangsta de Kohske, chez Glénat. Prépublié au Japon dans le Gekkan Comic @ Bunch (Btooom!), le dessin a l’air dynamique et semble parfaitement coller à l’univers sombre et malsain dans lequel on s’apprête à plonger : celui de la mafia, de la corruption et des tirs à vue.

Dans ce seinen, on suivra Nicolas Brown et Worick Arcangelo, deux petites frappes que rien n’arrête, vivants à Ergastulum, où tout peut arriver.
En espérant une histoire un peu plus aboutie que comptant simplement les pérégrinations d’un duo mafieux, on attend certainement de l’action et du suspense, et on espère un scénario construit qui tient sur la longueur. Le second volume sera disponible en mars 2014, wait and see !

Paul : Cela fait des décennies qu’on attend un successeur au fameux Jeanne et Serge avec un nouveau shônen sportif sur le volley-ball ! En ce début d’année, Kazé Manga relève le défi et nous présente Haikyu !! de Haruichi Furudate, publié au Japon dans le célèbre Weekly Shônen Jump (One Piece, Naruto) et qui vient juste d’être adapté en anime !

L’histoire est assez classique : un jeune garçon assez petit rêve de devenir un grand volleyeur ; mais il faut tout de même reconnaître à l’auteur un excellent coup de crayon et une place de choix pour le sport et la compétition ! Le titre marche très bien au Japon et compte pour l’instant 9 volumes. Si vous avez envie d’un nouveau shônen sportif, celui-là est à essayer… Il ne devrait pas passer inaperçu !

Fabien : Après quinze mois d’attente, le neuvième volume de Giga Tokyo Toybox va enfin être disponible en France, chez l’éditeur Doki-Doki. Il se sera fait attendre tant les rebondissements se sont enchaînés dans cette série, laissant ensuite place au vide depuis octobre 2012.
Une fois entré dans ce manga qui se déroule dans les coulisses du jeu vidéo, il est difficile d’en sortir tant les personnages et le scénario sont intéressants et bien construits. Il ne reste désormais plus qu’un 10e et dernier tome pour conclure cette intrigue signée par le duo UME et ce final promet d’être passionnant. On espère qu’il transpirera une fois de plus de la passion pour les jeux vidéo qui l’anime depuis le début !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *