Sakamoto, pour vous servir, le nouvel ovni des éditions Komikku !

On a tous entendu parler de l’élève modèle, le numéro un à qui tout réussi et qui est admiré de toutes et de tous. Eh bien, dans la famille des mangas un peu barré, je demande le fils : Sakamoto !

Sakamoto, pour vous servir !

Après Jésus et Bouddha ou encore Thermae Romae, Sakamoto, pour vous servir ! de Nami sano fait partie de ces petits ovnis qui vous ouvrent de nouvelles perspectives ! Le protagoniste de ce manga nous réserve beaucoup de surprises, ce qui sera sans doute le maître-mot de cette lecture. Sakamoto, pour vous servir ! est ce manga un peu farfelu auquel on accrochera, avec quelques fou rires assurés, ou dont la lecture vous laissera de marbre. Voici ce que nous en avons retenu.

Sakamoto, élève modèle

Sakamoto, pour vous servir !

Détesté par certains, admirés par d’autres, Sakamoto est un élève de seconde tout ce qu’il y a de moins normal ! Il est présenté comme le lycéen le plus cool que l’on ait jamais rencontré, mais ne serait-ce pas aussi le type le plus bizarre qu’on ait eu l’occasion de croiser ?

Sportif éclatant, premier de la classe, c’est avec panache et élégance que cet Apollon semble maîtriser tous les arts. Élève modèle, son charisme et son comportement appliqué vont de pair avec un stoïcisme à toute épreuve. Tout semble réussir au jeune homme et s’il lui arrive d’être jalousé par certains de ses camarades il parvient, d’une manière ou d’une autre, à tous les mettre sous son joug. Hommes, femmes, enfants, élèves, professeurs ou encore délinquants notoires, rien ni personne ne semble lui résister !

ou Alien déjanté ?

Sakamoto, pour vous servir !

En plus de briller, Sakamoto a toujours une solution à chaque problème, que ce soit pour lui ou pour les autres, car il est aussi un camarade de classe attentionné : il vient en aide à un camarade victime de racket ou rabiboche des jeunes filles se battant pour ses beaux yeux. D’un aplomb à toute épreuve Sakamoto est tout aussi bien capable d’affronter des tempêtes qu’un frelon à l’aide d’un simple compas ! Il semble pouvoir tirer le meilleur parti de toutes les situations, aussi loufoques et improbables soient-elles. Et à chaque aventure, on en retire une leçon. Volontairement ou non, ce protagoniste semble être une sorte de grand bienfaiteur d’un genre assez décalé, semant la justice sur son passage. L’effet d’extrême absurde rend Sakamoto presque hors de ce monde, un être impossible à atteindre qui serait là afin d’observer la race humaine… ou de la divertir !

Les deux mon général !

Sakamoto, pour vous servir !

Sakamoto, pour vous servir ! enchaine une série d’événements très improbables et laisse transparaître un humour japonais complètement saugrenu, nous offrant des situations les plus insensées les unes que les autres. Le vrai secret de Sakamoto réside justement dans ce mélange entre héroïsme et ridicule, un mariage invraisemblable qui offre un moment de lecture léger et agréable, en plus d’être drôle.

Le tout reste assez bien gratté, le dessin correspondant parfaitement à la figure quasi grecque de Sakamoto. Ce qui perturbe et attire à la fois, c’est la finesse et la précision du trait : un dessin plutôt réaliste en contraste total avec le coté presque surnaturel des situations auxquelles doit faire face le protagoniste. Même s’il n’est pas parfait, le dessin dans Sakamoto, pour vous servir ! correspond parfaitement à l’ambiance contradictoire présente dans le manga et sait rendre la lecture agréable tout en transmettant fidèlement les intentions burlesques de l’auteur.

Néanmoins cet humour est à prendre au second degré, l’absurdité des gags s’enchaînant de manière croissante dans des histoires qui suivent, pour l’instant, la même mise en scène : problème concernant Sakamoto – extrême stoïcisme de ce dernier dans l’adversité – coup de génie improbable et abracadabrantesque du jeune homme, qui laisse le lecteur aussi admiratif qu’intrigué : avait-il tout prévu depuis le début ? Si le premier chapitre étonne, il faudra donc que cette narration vous amuse car elle est mise en boucle sur ce premier volume. Cela dit, si ce manga n’est pas fait pour vous, vous le saurez rapidement, avant la fin de ce premier opus. Les amateurs, eux, finiront ce dernier en étant avide d’en savoir plus sur cet énigmatique personnage, dont on ne sait pour l’instant quasiment rien.

Au Japon en tout cas, il a trouvé preneur, car la série a déjà été nommée aux prix et classements japonais les plus prestigieux (Manga Taishō Award, Da Vinci Magazine, Kono Manga ga Sugoi !…) et a remporté le Comic Natalie Grand Prize 2013 devant Assassination Classroom et Seven Deadly Sins ! De plus, son éditeur japonais, Enterbrain, a décidé d’en faire sa nouvelle vitrine espérant renouveler le succès de Thermae Romae. En France, les éditions Komikku ont acquis la licence avec un plan marketing qui ne devrait pas passer inaperçu en librairie pour les prochains mois, à commencer par la sortie de 48 modèles de marque-pages différent pour la sortie du tome 1. La venue de l’auteure, Nami Sano, en France pour octobre est même dans les projets de l’éditeur.

Sakamoto, pour vous servir !

Chuck Norris n’a qu’à bien se tenir, la relève est prête et porte le nom de Sakamoto !

Visuels : © 2013 Nami Sano / PUBLISHED BY KADOKAWA CORPORATION ENTERBRAIN

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *