Kokkoku : quand les secondes défilent mais que le temps s’arrête

Vous aimerez aussi...

9 réponses

  1. 25 février 2016

    […] toute discrétion cette année. Si on ajoute quelques déceptions des ventes sur les sympathiques Kokkoku, Jabberwocky et Crueler Than Dead dont nous avions rencontré les mangakas passionnés de zombies […]

  2. 28 août 2016

    […] on peut noter pour les dernières sorties Orange de Ichigo TAKANO ou bien encore Kokkoku de Seita HORIO, qui ont tous deux une manière différente d’aborder les choses, le premier […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *