Fukushima, dans l'œil de la caméra

Fukushima, dans l’œil de la caméra

Vous aimerez aussi...

7 réponses

  1. Freyr Gunnar dit :

    Il serait peut-être bon de rappeler que l’accident nucléaire n’a pas fait un seul mort, contrairement au tremblement de terre suivi du tsunami qui en ont fait 20.000.

    De même, aucun mort à déplorer dans l’accident nucléaire de Three Mile Island, qui avait pourtant démarré de la même façon. Comme quoi, dès 1975, on savait construrie des centrales nucléaires capables de résister à la fusion du réacteur.

    • Paul Ozouf dit :

      Pour le coup il s’agissait surtout de parler d’oeuvre qui traite de la catastrophe et de la vision qu’elle partage, plus que d’évoquer des faits ou de débattre sur l’incident, ses polémiques, ses dissimulations et ses conséquences. Cela étant dit Fukushima a bien fait des morts, beaucoup de pompiers irradiés y ont laissé leur peau et beaucoup de métastases ont emporté et emporteront encore les locaux de la région.

  1. 12 décembre 2015

    […] Shall Overcome est notamment produit par ceux qui ont également permis la production du dyptique Nuclear Nation d’Atsushi FUNAHASHI ou encore du film The Horses Of Fukushima de Yoju MATSUBAYA…, qui avait notamment été présenté lors de la précédente édition du festival […]

  2. 27 janvier 2016

    […] Déjà, il fallait s’y attendre, HIROKI aborde dans son film la question de la catastrophe de Fukushima de 2011, mais malheureusement d’une façon un peu poussive. On sait que le réalisateur est originaire de la région et qu’il se sert de ses films pour faire le deuil de sa ville natale, ravagée lors du tsunami ; mais cela n’interdit pas de traiter le sujet de façon subtile, comme il l’a par exemple fait dans River. […]

  3. 9 mai 2016

    […] cinématographiques en réalisant notamment des documentaires plus adultes, à l’instar de Friends After 3.11, qui revient de façon bouleversante sur la tragédie de mars 2011, ou encore The Kon ICHIKAWA […]

  4. 10 mai 2016

    […] plaisez à sortir des sentiers balisés ; vous avez réalisé un superbe documentaire engagé avec Friends After 3.11 en 2011, une conte moderne avec Vampire, tourné à l’étranger, et maintenant votre premier […]

  5. 9 février 2018

    […] Ce n’est pas un hasard si Raise Your Arms and Twist Documentary of NMB48 est passé en 2017 par de prestigieux festivals tels que les Rencontres Internationales du Documentaire de Montréal ou le Hong Kong International Film Festival, puisque le réalisateur n’est autre que FUNAHASHI Atsushi dont nous parlions déjà au sujet des témoignages cinématographiques sur la catastrophe du Tohoku. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *