[Interview] Azumi Inoue & Yu-Yu, la magie des chansons de Ghibli!

Le programme de Japan Expo 2015 commençait sous les meilleurs auspices dès le jeudi 2 juillet, notamment grâce un évènement à ne manquer sous aucun prétexte sur la scène Karasu. Les fans avertis se sont en effet pressés au concert du talentueux Neko Light Orchestra, avec en guest la chanteuse Azumi INOUE, interprète originale des plus grands classiques de Ghibli, accompagnée de sa fille Yu-Yu, âgée de 10 ans seulement – mais déjà beaucoup d’assurance sur scène !

Neko Light Orchestra Inoue

Le lendemain de ce moment très spécial et qui a enchanté le public présent, l’équipe de Journal du Japon a eu la chance de pouvoir rencontrer ce duo mère-fille que l’on sent très complice, lors d’une interview pleine de rires et d’une bonne humeur communicative !

Un concert fort en émotion !

Lors de ce concert, le premier de la chanteuse en France, on a pu remarquer que l’interprète des OST des films du studio Ghibli, connue notamment pour les chansons Kimi wo Nosete (Le château dans le ciel) et Tonari no Totoro (Mon voisin Totoro), a toujours autant de sincérité et de fraîcheur dans la voix, même après tant d’années !

Azumi INOUE : « Oh merci ! (Rires) Je pense que mon interprétation n’a pas trop changé, mais je prends encore plus de plaisir à chanter ces chansons maintenant qu’au moment de leur enregistrement original. Hier nous étions au concert avec les Neko Light Orchestra et j’étais très contente car il y avait beaucoup de monde ; quand on a chanté Tonari no Totoro, tout le public a chanté avec nous ! J’étais très touchée, je n’aurais pas pensé que le public connaitrait ces chansons, et je suis très heureuse d’avoir pu venir chanter à l’étranger avec ce groupe. »

Retour sur une carrière extraordinaire

Best-of sorti en 2010

Best-of sorti en 2010

Azumi INOUE est revenue pour nous sur les débuts de sa carrière, bien avant qu’elle n’interprète ces chansons : « J’ai commencé à chanter Kimi wo Nosete il y a 29 ans, et Tonari no Totoro il y a 26 ans. Au début de ma carrière, il n’y avait pas beaucoup de gens qui achetaient mes CD, je n’étais pas très connue. Mais j’ai participé à des concours de chant, j’ai gagné un prix, et au fur et à mesure j’ai continué comme ça dans ce milieu. Aujourd’hui j’ai 50 ans, et ces chansons sont connues par trois générations ! »

Elle nous explique d’ailleurs être uniquement interprète, et ne pas participer à la composition des chansons, même si elle a eu la chance de côtoyer certains grands noms ! « A propos de Kimi wo Nosete, c’est Hayao MIYAZAKI qui l’a écrite, évidemment. Mais au début, c’était juste un poème. M. Miyazaki a demandé à Joe HISAICHI : « J’ai imaginé ce poème. Est-ce que tu pourrais en faire une musique ? » et M. Hisaichi lui a répondu : « Un poème, c’est déjà une chanson ! » et c’est comme ça qu’est née Kimi wo Nosete ! »

Revo & Azumi Inoue (capture youtube)

Revo & Azumi Inoue (capture youtube)

Mais ses collaborations célèbres ne s’arrêtent pas là puisque Azumi INOUE a également été membre du collectif SOUND HORIZON.
Créé par REVO, que l’on connaît notamment grâce à son travail avec Yuki KAJIURA, et surtout à travers le groupe LINKED HORIZON (et l’OST épique de L’Attaque des Titans), SOUND HORIZON a sorti plusieurs albums, véritables anthologies où participent de nombreux artistes qui jouent un rôle comme dans une comédie musicale, dans un univers baroque et imaginaire, avec une narration entre les morceaux et des chœurs.
Surprise et ravie que nous connaissions REVO, Azumi INOUE revient sur la manière dont elle a intégré le collectif : « Revo est surnommé ô-sama, il est le roi ! (Rires) C’est parce qu’il a beaucoup aimé Kimi wo Nosete qu’il m’a proposé de venir chanter des chansons dans ce genre-là. Avec lui, j’ai commencé à chanter sur l’air d’une ballade et j’ai été très surprise parce que soudain, la musique derrière devenait du rock avec des guitares électriques, et je n’avais jamais chanté sur du rock ! (Rires) »

En plus de toutes ces expériences musicales, Azumi INOUE a même fait une brève incursion dans le monde des seiyuu puisque dans les années 90, elle a prêté sa voix au personnage de Kinu dans la saga de jeux vidéo Tengai Makyô : « C’était la première fois que je faisais du doublage. Et je jouais avec un seiyuu très connu alors que je n’étais que débutante, j’étais très stressée… Mais tout le monde a été très gentil avec moi, on m’a beaucoup aidé. Et j’y suis parvenue ! » A la question de savoir si elle a eu l’occasion d’évoluer dans le milieu des seiyuus, la chanteuse nous répond : « J’ai déjà eu d’autres propositions mais il y avait un petit problème, c’est que je n’ai pas la même voix quand je chante et quand je joue ! (Rires) On m’a donc dit que l’image que je donnais dans Kimi wo Nosete était assez différente. »

Nous en profitons pour lui demander si elle a des techniques en particulier pour protéger et entretenir sa voix : « On ne peut pas vraiment parler de techniques, mais je fais attention tous les jours pour ne pas attraper de rhume ou mal à la gorge, je me lave souvent les mains, et je fais quotidiennement des ugai, des gargarismes. »  La traduction de ce mot en français fait d’ailleurs rire tout le monde, à commencer par notre interprète. « Il y aussi une chose très marrante, c’est qu’au Japon tous les gens portent des masques, ce qui paraît bizarre pour vous en France, non ? » Nous lui confirmons qu’en France, personne ne le fait, à moins d’être très malade ! « En tout cas, j’en porte dans l’avion ou dans les transports quand l’air est trop sec. »

Azumi Inoue & sa fille Yu-Yu

Azumi Inoue & sa fille Yu-Yu lors de notre interview

Les premiers pas sur scène d’une jeune chanteuse

Albums solo de Yu-Yu et album en duo avec Azumi Inoue

Albums solo de Yu-Yu et album en duo avec Azumi Inoue

Malgré son jeune âge (10 ans), Yu-Yu est une chanteuse-écolière qui possède déjà deux CD en solo à son actif, ainsi qu’un album en duo avec sa mère, Azumi INOUE.
La jeune fille s’est fait connaître en 2012, alors qu’elle n’avait que 7 ans, grâce à la chanson 6 sai no Ballad, interprétée pour la première fois à la TV sur la chaîne NHK dans l’émission populaire Minna no Uta. Submergée par la demande des téléspectateurs, l’émission a diffusé la chanson pendant 7 mois consécutifs (au lieu des 2 habituels).
En 2013, elle chante un deuxième single, Tan Tan Tan, toujours dans la même émission, avec le groupe de rock Watanabe Flower. La chanson a été visionnée plus de 700.000 fois sur Youtube et a été un gros succès !
En 2014 enfin, Yu-Yu sort un album avec sa mère Azumi INOUE, porté par le single-phare Hanbun Otona, qui possède une signification bien particulière.

« Dans cette chanson, Hanbun Otona, « otona » désigne le passage à l’âge adulte, qui se fête à 20 ans au Japon. « Hanbun » veut dire « la moitié », donc la moitié de 20 ans, c’est 10 ans ! L’idée de la chanson Hanbun Otona est venue des producteurs parce que Yu-Yu a dix ans, c’est donc une chanson écrite exactement pour son âge. A 20 ans, la cérémonie de la majorité est appelée le « Seijin shiki » (ndlr : elle a lieu un jour férié : le seijin no hi), il y a aussi des cérémonies pour d’autres âges, mais rien à 10 ans, donc c’était l’occasion d’écrire une chanson sur ce thème. »

IMG_1153La mère et sa fille nous confient avoir d’autres projets toutes les deux, notamment dans une optique promotionnelle avec l’entreprise Photo Studio, pour lequel elle ont d’ailleurs posé ensemble. Pour le reste, Azumi INOUE semble avoir à cœur de ne pas mettre de pression sur sa fille, et le seul conseil qu’elle lui donne : « C’est très simple, de chanter, c’est tout ! (Rires) »

Musicalement, Azumi INOUE nous confie qu’un nouvel album est en préparation de son côté : « Je vais sortir un nouvel album, mais sur quelques chansons, Yu-Yu chantera avec moi. » La jeune fille entonne d’ailleurs quelques notes de musique. « Ce seront des chansons japonaises classiques ainsi que des comptines ! » 
La complicité entre les deux chanteuses est évidente, et alors que nous demandons à Yu-Yu si elle aime chanter avec sa mère, elle sourit, un peu gênée, et s’écrit « Suki-desu ! (J’adore ça !) (Rires) »
La jeune fille ajoute : « Pour moi, le chant, c’est comme jouer d’un instrument de musique, ça permet de rendre les gens heureux ! »

On sent en effet qu’elles adorent passer du temps toutes les deux !
A l’occasion de leur première venue en France, elles en ont d’ailleurs profité pour visiter l’arc de Triomphe et la Tour Eiffel, et semblent avoir bien profité de leur voyage… Tout comme leurs fans, ravis d’avoir eu l’occasion de les entendre chanter en live lors de Japan Expo !

 

Site officiel d’Azumi Inoue et de sa fille : http://www.doremi-net.co/


Remerciements à Yolliko Saito pour l’organisation de l’entrevue et la traduction ainsi qu’aux deux chanteuses, Azumi Inoue et Yu-Yu, pour leur disponibilité et leur gentillesse !
Également à Paul Ozouf, Laure Ghilarducci, Adam Khalife pour son aide précieuse à l’élaboration des questions, Julien Boujot et enfin Jean-Baptiste Bondis.

 

Retrouvez toutes les photos du concert de Neko Light Orchestra avec Azumi INOUE et Yu-Yu dans notre galerie ! 

CONCOURS : Amateurs de visual novel et de 2nd degré : le jeu Punch Line tu dois gagner !

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 10 septembre 2015

    […] de ILU GRACE- [Japan Expo] Interview et Live Report de BACK-ON- [Japan Expo] Interview d’Azumi Inoue & Yu-Yu- [Japan Expo] Interview et Live Report de VAMPS- [Eurockéennes 2015] Interviews et Live Reports de […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *