[Interview + Live Report] ILU GRACE : « Le message le plus important de notre musique, c’est l’amour ! »

Une fois n’est pas coutume, Japan Expo nous a offert pour ce 16e impact un groupe de R’n’B ! Fraîchement venu de Tokyo, le duo ILU GRACE composé d’Ayane (chant, clavier) et Kazu (batterie) officie depuis 2010 dans le milieu, a même fait la première partie de Crystal Kay, et compte bien montrer qu’on peut être japonais et savoir manier les vibes avec grâce ! 

ILU GRACE Japan Expo
La passion pour la musique est née très tôt chez Ayane, dès 8 ans. Pourtant, ce n’est qu’à l’université que son destin rencontrera la soul et le R’n’B grâce à sa rencontre avec Clyde Williams Jr. .
De son côté, Kazu a baigné depuis sa plus tendre enfance dans la musique gospel, son père étant pasteur. Commençant le piano à 8 ans, il continuera avec la batterie à 13 ans sous l’égide de Cecil Monroe, Scott Latham et Hideo Yamaki.
Un background qui ne les prédestinait pas forcément à se rencontrer, mais parfois, le hasard fait bien les choses…


Votre rencontre a apparemment été le fruit du hasard, mais qu’est-ce qui a fait que vous ayez eu envie de travailler ensemble ?

Kazu : Au début, j’étais déjà dans un groupe et elle est venue nous aider au clavier. J’ai été très ému par sa voix, je suis donc allé lui parler et c’est ainsi que nous avons commencé à envisager de faire un duo.

Ayane : Avant cela, j’étais toujours seule, j’écrivais des chansons et les paroles, mais j’ai toujours eu envie de former un groupe avec d’autres personnes. Donc cette rencontre a été un nouveau départ pour moi !

Kazu : Ce qui est étonnant, c’est que nous nous sommes rencontrés à Tokyo, mais nous venons tous les deux de la préfecture de Miyazaki !

D’où vient le nom de votre duo ?

Ayane : Quand j’étais seule, mon nom de scène était ILU. La chanson préférée de Kazu est Amazing Grace, donc quand nous nous sommes mis ensemble, nous avons eu l’idée d’associer ces deux noms.

Si vous deviez décrire ILU GRACE à une personne qui n’aurait jamais entendu votre musique, que diriez-vous ? 

Ayane : On pourrait dire que nous faisons du R’n’B à la japonaise. Et puis l’association entre une chanteuse et un batteur est assez rare !

Justement, est-ce difficile de marier la culture japonaise avec le R’n’B ?

Ayane : Oui je pense que c’est assez difficile, il y a d’ailleurs un écueil à éviter : quand on fait du R’n’B en japonais, ça peut facilement devenir ordinaire ou cheap. Mais d’un autre côté, et c’est ce que nous avons fait en faisant des recherches, on peut aussi trouver une manière de faire de la belle musique, de profiter des sonorités de la langue japonaise pour faire quelque chose qui nous plaît.

Qu’est-ce qui vous a plu dans le R’n’B et qui a fait que vous avez choisi ce style plutôt qu’un autre ?

Ayane : Comme j’écoute du R’n’B, c’est la musique qui me convient le mieux car elle me va droit au cœur !

Kazu : Moi aussi ! (Rires)

Quelle est le morceau qui vous caractérise le plus ?

Kazu : Dans l’album Unreality, je dirais la chanson Cyrcle. C’est celle qui représente le mieux le style vers lequel nous voulons nous diriger et ce que nous voulons faire. Nous composons et arrangeons tout nous-mêmes et avec ce morceau, c’est la première fois où nous sommes vraiment arrivés là où nous le souhaitions.

Le fait que vous fassiez tout vous-mêmes, les arrangements etc., est-ce parce qu’il est difficile de trouver un producteur de R’n’B au Japon qui arriverait à vous satisfaire ?

Kazu : Ah c’est une bonne question !

Ayane : Il y a peut-être des personnes qui sont capables de faire du R’n’B, mais nous ne les avons rencontrées, elles ne sont pas dans notre cercle. Et puis, c’est aussi parce que nous avons envie de tout faire nous-mêmes ! (Rires)

Kazu : Comme nous sommes capables de tout nous faire nous-mêmes, que nous sommes contents du rendu et fiers de présenter cela à notre public, nous préférons opérer ainsi en réalité.

Justement, comment se passe la composition dans le groupe ? Qui fait quoi ?

Ayane : Tout d’abord, je compose les paroles et les chansons pour le piano. Je lui fais ensuite écouter, et ensuite nous travaillons ensemble : il me fait écouter des rythmes avec sa batterie, et la musique évolue d’elle-même ensuite.

Dernière question : quel message souhaitez-vous transmettre dans votre musique ?

Kazu : Il y a beaucoup de messages ! (Rires) Le plus important est évidemment l’amour, mais je voudrais également créer une unité parmi le public et que celui-ci ressente du plaisir en écoutant notre musique ! 

Que la soul résonne !

ILU GRACE 029ILU GRACE 024Lumières tamisées, piano envoutant, costumes scintillants : ILU GRACE font une entrée discrète mais assurée sur la grande Karasu Stage, mais bien naïf sera le spectateur qui pensera assister à un concert amateur. Ayane et Kazu ont traversé la planète pour nous montrer que les japonais en ont sous le capot et compte bien remplir leur mission ! Se présenter devant un public qui ne sait rien de vous et n’a jamais entendu votre musique est une tâche bien ingrate, et c’est peut-être ce défi qui aura donné au duo l’énergie nécessaire pour se surpasser. Entre rythmes bien sentis et éclats de voix cristallins, Ayane et Kazu ont tout donné durant leurs deux représentations à Japan Expo, gagnant sans peine la sympathie du public. Ayane, plutôt timide en interview, dévoilera une toute autre personnalité sur scène et portera complètement le show : particulièrement brillante, tantôt féline, tantôt fragile, avec une voix plus puissante et poignante que jamais. Une Mariah Carey à la japonaise.
Au final, il y a fort à parier que la carrière d’ILU GRACE n’en est qu’à ses balbutiements : le potentiel mélodique et technique du duo les mènera loin, c’est certain !


Suivez l’actualité d’ILU GRACE sur leur site officiel et Facebook !
RETROUVEZ DANS LA GALERIE TOUTES NOS PHOTOS DU PREMIER CONCERT D’ILU GRACE A JAPAN EXPO 2015 !

Remerciements à ILU GRACE pour leur temps ainsi qu’à Japan Expo et l’interprète pour la mise en place de cette interview.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. 10 septembre 2015

    […] derniers articles publiés par le Journal du Japon :- [Japan Expo] Interview et Live Report de ILU GRACE- [Japan Expo] Interview et Live Report de BACK-ON- [Japan Expo] Interview d’Azumi Inoue & […]

  2. 18 octobre 2015

    […] vous avoir présenté Ilu Grace, discuté un peu avec VAMPS, avoir été charmé par Azumi INOUE et Yu-yu et avoir rencontré les […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *