"Kabukichō Love Hotel" : Le Spleen de Ryūichi HIROKI, l'ennui du spectateur

“Kabukichō Love Hotel” : Le Spleen de Ryūichi HIROKI, l’ennui du spectateur

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 13 mars 2016

    […] japonais pendant plusieurs mois, 100 Yen Love est le gros film de l’an dernier aux côtés de Kabukichō Love Hotel de Ryūichi HIROKI. Véritable outsider devenu représentant du Japon aux Oscars, le film de […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *