Super Mario Odyssey : À la chasse au Bowser sur la Nintendo Switch

Annoncé en Janvier 2016 en même temps que la sortie de la nouvelle console de Nintendo, la Nintendo Switch, Super Mario Odyssey est officiellement sorti le 27 Octobre 2017. Disponible en exclusivité sur la dernière née de la firme de Kyoto, cet opus est le premier, depuis Super Mario 64 sorti en 1996, à obtenir d’aussi bonnes notes de la part de la presse spécialisée, qui l’a décrit comme étant l’un des jeux les plus attendus sur la Switch.

Journal du Japon est parti à la chasse au Bowser pour vous.

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=wGQHQc_3ycE » title= »Super Mario Odyssey Trailer Nintendo E3 2017″ description= »Super Mario Odyssey Trailer Nintendo E3 2017″ /]

À la découverte de nouveaux mondes

Surprise : Peach s’est à nouveau faite enlever et Mario doit, comme à son habitude, partir à sa rescousse. Cette fois cependant, ce n’est ni Luigi ni Yoshi qui l’accompagneront mais Cappy, un petit fantôme capable de prendre possession de n’importe quel objet ou être vivant, et dont la sœur a également été enlevée avec la princesse Peach par l’infâme Bowser.

Pour mener à bien le sauvetage, les deux compères devront donc faire équipe et voyager de monde en monde à bord de l’Odyssée, un rafiot mal en point qu’il faudra réparer (et qui pourra ensuite être customisé) en récupérant des lunes de puissance, qui serviront ensuite de source d’énergie au vaisseau. Des lunes que vous devrez comme il se doit récupérer en fouillant chaque pays dans son intégralité, et qui pourront aussi bien être obtenue en détruisant des pierres qu’en battant des boss. Chaque pays cachant bien sur en son sein son lot de lunes à récupérer, pour continuer l’aventure ou chasser le 100%.

Super Mario Odyssey - ©Nintendo - 2017

Super Mario Odyssey – ©Nintendo – 2017

De plus, au cours de ce voyage, de nombreux mini-jeux vous permettront de mettre à l’épreuve votre capacité d’adaptation. Ainsi par exemple au Pays des Sables, vous pourrez entrer dans une pièce où vous devrez trouver une lune en vous fiant aux vibrations de la manette, un peu comme lorsque vous étiez enfant et que vous jouiez à chaud ou froid avec les copains

Des personnages totalement personnalisables

Dans chaque pays visité, vous cumulez des points et des pièces. Les pièces sont utilisables absolument partout, tandis que les points ne le sont que dans le pays où ils ont été gagnés.

Grâce à ces deux “monnaies”, vous pourrez alors totalement personnaliser votre Mario et votre Cappy. Vous pourrez même, pourquoi pas, jouer avec un Mario en caleçon (oui, oui, Nintendo nous dévoile le corps de son célèbre personnage), offrant alors au jeu un aspect plus ludique et humain que jamais. Chacune des tenues, purement esthétique, est un clin d’œil à l’un des précédents opus de la franchise, ce qui est d’autant plus amusant et plaisant pour les connaisseurs du plombier. Vous pourrez ainsi vêtir Mario d’un costume d’explorateur en référence à Mario’s Picross sorti en 1995 sur GameBoy ou d’un smoking noir en référence à Super Mario – All Stars sorti en 1993 sur Super Nes.

Super Mario Odyssey - ©Nintendo - 2017

Super Mario Odyssey – ©Nintendo – 2017

Des univers graphiques hétérogènes

Au-delà du gameplay et de l’aventure en eux-mêmes, la réalisation est loin d’être bas de gamme, comme on peut généralement l’attendre de la part de Nintendo. En effet, le jeu ne souffre pas de lag ou de ralentissements et les transitions sont particulièrement fluides, mettant ainsi en avant le soin et toutes les prouesses auxquelles l’éditeur nous a habitué au cours des années.

Quant aux décors, oubliez vite le traditionnel Royaume Champignon. Vous devrez partir à la conquête de nouveaux mondes dans lesquels vous retrouverez des personnages familiers, mais aussi d’autres plus originaux comme des dinosaures.

Super Mario Odyssey - ©Nintendo - 2017

Super Mario Odyssey – ©Nintendo – 2017

Cerise sur le gâteau, au-delà des graphismes 3D, Nintendo a ajouté une petite touche rétro en incluant des mini-niveaux en 2D, qui plairont aux premiers fans de la saga et permettront aux plus jeunes de découvrir les sensations des premiers jeux Mario.

Super Mario Odyssey - Nintendo - ©2017

Super Mario Odyssey – Nintendo – ©2017

Mario et Cappy, deux personnages aux possibilités infinies

Vous l’aurez compris, gimmick de cet épisode, vous devrez cette fois faire équipe avec Cappy pour pouvoir réussir à sauver nos deux princesses. Au delà de la liberté totale de mouvement que nous propose cet opus, vous devrez donc en plus contrôler Cappy, qui prend la forme de la casquette fétiche de Mario.

Ce nouvel ami deviendra alors un allié précieux vous permettant d’affronter vos ennemis avec plus de facilités et de possibilités. Ainsi pour avancer dans l’aventure, vous aurez la capacité de prendre possession d’un grand nombre d’objets et de créatures, tous plus inattendus les uns que les autres. Vous pourrez par exemple posséder le corps d’un T-Rex afin de tout détruire ou changer Mario en électricité afin d’atteindre des endroits difficiles d’accès.

Super Mario Odyssey - ©Nintendo - 2017

Super Mario Odyssey – ©Nintendo – 2017

Mais ce n’est pas tout. Cappy devient une arme de choix à lancer sur vos adversaires afin de vous frayer un passage vers la suite de l’aventure.

Une jouabilité qui vous fait oublier la manette

Alors que nous conservons nos bonnes vieilles habitudes de jeu via une manette classique (malgré les nouveautés déjà apportées par la Wii et la Wii U), la Nintendo Switch nous propose plusieurs modes de jeu : la manette et les joys-cons. Dans le cadre de Super Mario Odyssey, oubliez vite la manette. Certaines actions vous demanderont une liberté de mouvement que seuls les joy-cons séparés peuvent vous apporter.

De plus, si vous souhaitez jouer à plusieurs, vous n’aurez pas d’autre choix que de jouer dans ce mode-ci. En effet, chacun des joueurs prenant possession de l’un des personnages via un joy-con, vous devrez donc vous passer du grip joy-con.

Super Mario Odyssey - ©Nintendo - 2017

Super Mario Odyssey – ©Nintendo – 2017

Quant à la possibilité de jouer à plusieurs en elle-même, choisissez bien votre partenaire. Si vous n’êtes pas coordonnés, vous risquez rapidement de vous marcher sur les pieds réciproquement, sans forcément le vouloir. Car oui, en mode 2 joueurs, les deux personnages sont totalement indépendants l’un de l’autre et évoluent donc en fonction du joueur qui en a le contrôle.

Enfin, l’aspect nomade de la console vous offre des heures et des heures de jeux à tout moment et n’importe où. Vous pourrez ainsi facilement jouer dans les transports comme au bureau, aussi bien en mode tablette qu’avec un écran de TV.

Mode TV VS Mode Portable

Le mode portable est simplement parfait si vous souhaitez jouer seul. Les graphismes sont loin de perdre en qualité et en dynamisme et vous pourrez en profiter tout autant que sur un écran de télévision. Il n’y a pas de réelles différences entre les deux possibilités de ce côté-là.

Super Mario Odyssey - Nintendo - ©2017

Super Mario Odyssey – Nintendo – ©2017

La seule chose qui va réellement changer c’est la taille de l’écran et le nombre de joueurs, si vous voulez jouer à plusieurs. En effet, on vous recommande vraiment de jouer sur un écran de télévision si vous souhaitez tenter le mode à 2… Ou alors prenez de suite rendez-vous chez l’ophtalmo.

Une durée de vie à deux vitesses

Le jeu en lui-même n’est pas d’une très grande difficulté. Logique puisqu’il s’adresse à un public assez large, y compris les néophytes, il n’y a donc rien d’anormal.

Cependant, comme il est de coutume chez le plombier, vous rencontrerez deux niveaux d’exploration : il y a la version de base, que vous pourrez finir tranquillement en peut-être 20 ou 30 heures… Et au delà, le vrai défi commence !

Super Mario Odyssey - Nitendo - ©2017

Super Mario Odyssey – Nitendo – ©2017

La recherche des lunes cachées et des pièces peut ainsi prendre un sacré temps, surtout si vous décidez de le faire sans aucune aide externe ou soluce (ce qui augmente le plaisir). Si vous voulez atteindre le 100%, ce n’est pas moins de 750 lunes qui sont alors à retrouver, toutes disséminées à travers plus de 15 mondes différents.

Au final…

Une console comme la Switch, à la fois nomade et de salon, avait de quoi être attendue et comble pas mal des attentes. Évidemment, sur Super Mario Odyssey, quelques difficultés peuvent se faire sentir durant les premières heure, surtout si l’on reste accroché à la manette. Mais une fois que l’on aborde les choses sous un nouvel angle, en tirant profit des spécificités propres à la console, et que l’on accepte de bousculer un peu ses habitudes de gamer, on y prend alors beaucoup plus de plaisir.

Le fait de devoir jouer avec les joys-cons offre une véritable immersion dans le jeu, contrairement à la plupart des expériences dont on a pu profiter avec les consoles comme la PS4 ou la XBox via des accessoires tel que le Kinect.

Enfin, comme Nintendo sait si bien le faire, Super Mario Odyssey réussi à pousser en douceur le joueur, même pas forcément hardcore, à aller au-delà de sa zone de confort : avancer plus loin dans l’aventure, fouiller plus avant autour des villes… Le jeu vous incite à être toujours plus curieux, à chercher sans arrêt les petites astuces. Si vous n’êtes pas forcément patient(e), vous pourrez toujours laisser de côté certaines activités pour d’autres. Mais au final on y revient toujours car le jeu sait donner envie d’aller jusqu’au bout. Avec cette satisfaction de pouvoir se dire “j’ai réussi, je l’ai fini à 100%” que beaucoup de joueurs recherchent. Et sur ce point, rien de tel qu’une console nomade pour vivre complètement et librement cette nouvelle odyssée !

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?time_continue=9&v=7XHQjuyXyeM » title= »Super Mario Odyssey – Bande-annonce – Avis de la presse (Nintendo Switch) » /]

Juliet Faure

Tombée dans la culture japonaise avec le célèbre "Princesse Mononoké" de Miyazaki, je n'ai depuis jamais cessé de m'intéresser à ce pays. Rédactrice chez Journal du Japon depuis 2017 et Responsable de la section Jeux Vidéo depuis peu, je suis devenue la yakuza de l'équipe. Plutôt orientée RPG et Seinen, je cherche à aiguiser de nouvelles connaissances aussi bien journalistiques que nippones.

CONCOURS : Amateurs de visual novel et de 2nd degré : le jeu Punch Line tu dois gagner !

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 21 janvier 2018

    […] ! Cette fois-ci, nous avons reçu un ord… une requête d’un vil personnage jaloux du test récent de Super Mario Odyssey et qui veut sa place dans cette rubrique. Bons et loyaux que nous sommes, nous avons accepté et […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *