Happy Birthdays : le bac à sable de l’évolution

Enrôlé par un mystérieux personnage, vous êtes chargé de créer les conditions propices à l’apparition de la vie dans une toute nouvelle planète (rien que ça !), ici sous forme de cube. Voici l’idée de base de Happy Birthdays, sorti l’année dernière sur PC et PS4 sous le nom Birthdays : The Beginning et qui revient en 2018 sur Nintendo Switch avec une formule améliorée (gameplay remanié, nouveaux biomes de départ en début de partie, créatures inédites…). Une expérience apaisante et ludique sur le thème de l’évolution que nous vous proposons de découvrir !

[arve url=”https://www.youtube.com/watch?v=BdflhkNkJL0″ /]

Le God-game n’est pas un genre nouveau : pour les non-initiés, il s’agit d’un jeu où le joueur a la possibilité d’impacter fortement sur l’environnement d’un univers donné, et donc sur la population qui y régit. Rien de réellement inédit donc dans ce Happy Birthdays, qui a toutefois l’idée de se baser sur les notions d’évolution et d’écosystème, dont les principes sont ici nécessaires à intégrer pour faire avancer une partie. Le jeu est par ailleurs soutenu par des graphismes riches en couleurs et une bande-son discrète mais efficace. Une fonction “zoom” permet par ailleurs de s’immerger davantage dans votre monde et de voir les créatures de votre écosystème de plus près, accompagnées des bruits environnants.

Happy Birthdays neige

Happy Birthdays © Nintendo – 2018

Dans Happy Birthdays, plusieurs éléments impactent ainsi sur l’apparition ou la disparition des différentes espèces susceptibles de peupler votre planète : la température (qui peut varier en fonction de la proportion terre / mer et de l’altitude), le niveau d’humidité, la surface totale présentant les conditions propices à leur développement, ou encore la présence ou non d’autres espèces, prédateurs ou proies potentielles. Certaines formes de vie seront quant à elles capables de s’adapter aux changements climatiques ou à de nouveaux espaces (terrain désertiques ou escarpés, forêt, neige…) et évolueront donc en conséquence, dans la logique de la sélection naturelle. D’autres laisseront place à de nouvelles créatures.

Happy Birthdays, un bac à sable ludique et créatif

Une créature nommée Navi (non, pas celle de Zelda) vous aidera dans un premier temps à intégrer les grands principes du jeu au cours d’une première étape tutorielle. Vous disposez bien entendu de plusieurs leviers qu’il conviendra de maîtriser pour influer sur votre environnement. Il est par exemple possible de creuser votre terre, de créer des montagnes, des vallées, ou encore des sources de fleuves… Placer des pierres de froid ou de chaleur d’intensité variable permet également d’impacter sur la température d’une zone : pratique pour faire venir certaines créatures ayant besoin d’un climat bien spécifique.

Happy Birthdays fiche canis familiaris

Happy Birthdays © Nintendo – 2018

Attention toutefois : certaines actions ne pourront être effectuées qu’une seule fois par cycle. D’autres demandent de consommer des PV ou des étoiles (en quelque sorte, la monnaie du jeu) qui peuvent être obtenues en faisant apparaître et en capturant des nouvelles espèces. Il convient donc de bien réfléchir à la façon la plus pertinente d’utiliser vos compétences. Une fois votre potentiel d’action épuisé, il vous faudra faire avancer le temps pendant quelques secondes (équivalentes à plusieurs milliers d’années !) pour vous recharger et en profiter pour voir l’impact de vos actions. Selon ces dernières, certaines espèces pourront naître ou proliférer, tandis que d’autres seront davantage menacées, voire disparaîtront.

Une fois les principes de base intégrés, on prend un certain plaisir à voir évoluer son jardin et à découvrir de nouvelles créatures. Ces dernières peuvent ensuite être capturées de façon à enrichir votre répertoire, un peu similaire à un Pokédex.

Happy Birthdays animaux

Happy Birthdays © Nintendo – 2018

Au-delà du côté bac à sable divertissant qui n’est pas sans rappeler Minecraft, Happy Birthdays a également le mérite de sensibiliser à l’impact des changements climatiques. Vous vous rendrez vite compte que la survie de certaines espèces est fragile et ne tient parfois qu’à quelques degrés de plus ou de moins.

Des commandes et une ergonomie pas toujours optimales

Si Happy Birthdays peut vite devenir assez addictif pour qui se laisse emporter par le concept, on regrettera quelques difficultés en ce qui concerne les commandes, pas forcément intuitives. On peine parfois à trouver certaines informations (comme les conditions d’apparition des créatures), et il arrive aussi de s’emmêler les pinceaux entre les différentes touches du jeu (tous les boutons de la manette Switch sont utilisés). Rien de bien pénalisant une fois les différentes commandes bien intégrées, mais le jeu aurait sans nul doute gagné à mieux peaufiner son ergonomie.

Happy Birthdays propose une expérience sympathique et apaisante qui pourra même se révéler chronophage. Et ce malgré quelques défauts concernant l’ergonomie et les commandes ainsi qu’un concept qui, bien que pertinent, peut tout de même finir par s’épuiser au bout d’un certain temps. Le jeu parviendra cependant à séduire et à divertir les personnes intéressées par l’univers bac à sable et par le concept de gestion d’un écosystème. Sans oublier celles atteintes de collectionnite aiguë.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *