[Attentes Mangas] Juillet, y a pas que Japan Expo dans la vie !

Avec le mois de juillet, on sonne l’ouverture des grandes vacances, et surtout on salue le passage de Japan Expo, le rendez-vous de l’année pour de nombreuses personnes ! Résultat, les éditeurs mettent les bouchées doubles pour proposer toujours plus de choix. Et si on vous donnait quelques pistes afin de vous faire plaisir en ce début de vacances ? Que diriez-vous d’aller vous poser à l’ombre d’un arbre pour lire tranquillement des mangas et survivre à la chaleur ? Toujours autant de nouveautés à disposition donc, avec un choix de l’équipe encore bien sympathique ! Un mois plutôt chargé avec pas moins d’une 40aine de nouveautés et one-shot ! De quoi trouver votre bonheur. Découvrez-vite la sélection de Journal du Japon et laissez-vous tenter. 

Voici donc les titres à ne pas rater d’après l’équipe, ainsi que toutes les nouveautés nippones sous forme de fiches dans notre album dédié avec toutes les informations essentielles pour vous aider à vous décider sur vos achats du mois.

Bonne lecture et bonne découverte !

Les petits nouveaux

Publié au Japon depuis début 2017, le manga Fairy Tale Battle Royale débarque en France le 04 Juillet aux éditions Doki-Doki. Alors que la première partie du titre nous rappelle notre enfance avec les contes de fées, la seconde partie, elle, nous ramène à la réalité de notre société et de notre monde. Alors que le synopsis laisse présager un manga tournant autour des relations humaines et du mal-être que celles-ci peuvent engendrer chez une personne, INA Soraho semble vouloir mettre en exergue le besoin que l’on peut ressentir à vouloir être protégés par une tierce personne au travers du pacte qu’est prête à signer son héroïne Aoba.

À l’aide d’un character design doux et poétique contrastant avec un scénario qui semble empreint de violences, INA semble promettre une série unique en son genre capable de nous mettre face à nos propres faiblesses. Ce titre saura-t-il nous enchanter comme il semble nous l’indiquer ? (Juliet)

Les héros de la galaxie est un manga du dessinateur FUJISAKI Ryu d’après l’œuvre de TANAKA Yoshiki. Ginga Eiyuu Densetsu est une série de romans de SF écrite dans les années 80 et à l’énorme succès au Japon : films et OAV à l’appui. En 2018 une nouvelle version de l’anime est diffusée par ADN en France et c’est au tour du manga de débarquer chez Kurokawa. Dans un avenir lointain, deux états interstellaires – la monarchie de Galactique Empire et la démocratie de l’Alliance des Planètes Libres – sont entraînés dans une guerre sans fin.

L’histoire se concentre sur les exploits des rivaux Reinhard von Lohengramm et Yang Wen Li alors que leur puissance et leur renommé croît dans leurs états respectifs. Le design des personnages s’éloigne un peu de celui des animes avec un style moderne et anguleux. Ce monument de la SF japonaise est un titre à découvrir de toute urgence, gageons que les tactiques militaires et politique feront la joie des lecteurs Français. (Tatiana)

Kana sort une nouvelle série courte (3 volumes) ce 6 juillet dans sa collection Dark Kana. Il y a dix ans, des Idra, créatures dont l’origine reste encore inconnue, ont dévasté Washington D.C. Paralysé depuis ses 5 ans, Ilya Kravitz ne vit que pour devenir un jour pilote d’un Arcanum, la seule arme capable de détruire les Idra. Grâce au soutien de sa sœur, Anna, il est aujourd’hui sur le point de réaliser son rêve. Mais ce qui se cache vraiment derrière ces armes est impitoyable et la guerre ne fait que commencer…

Si le synopsis de cet Evangelion-like voire Gundam-like semble simpliste et peu original, espérons que les secrets autour des Arcanum ne soient pas trop faciles à deviner car une grande partie du suspens et du fantastique risquent de disparaître. Une chose est sûre : avec seulement trois tomes, le rythme sera effréné alternant combats et révélations. En tout cas, nous sommes déjà fans des dessins soignés et réalistes de HIJIHARA Erubo. (David)

En lisant le résumé de Magical girl holy shit, le nouveau titre de la collection déjantée WTF?! de chez Akata, on se dit que décidément cette collection assure à trouver des histoires plus barrées les unes que les autres. À l’instar de Magical girl boy, autre titre disponible dans la collection WTF?!, Magical girl holy shit malmène le mythe édulcoré de la pure, douce et vaillante Magical girl (figure emblématique de la culture « manga kawai » japonaise et du genre fantasy à la japonaise).

Ici, ce mythe est carrément pris à contre-courant avec une héroïne fumeuse, égoïste, irascible, vulgaire et sans aucune intention altruiste ou avec une once d’empathie envers qui que ce soit… Et franchement, cela donne encore plus envie de plonger dans ce premier tome d’une série qu’on espère aussi excellente qu’elle est prometteuse sur sa fiche presse. Encore un sacré moment à passer avec ce genre de titre ! (Emilie)

 

Le Japon est un des pays où la délinquance est la plus faible et les effectifs de police réduits, et ce, en raison du contrôle social ! Mais cela n’empêche pas de nombreux mangaka de se poser des questions sur la criminalité et les méthodes pour la combattre : l’utilisation de méthode radicale comme l’implantation de puce explosive dans le fameux Détenu 0 42 ou encore une création de limiers à tendance criminelle sous le contrôle d’agent spéciaux avec Psycho Pass.

Avec Diver chez Delcourt-Tonkam, on nous promet de suivre une groupe d’agents infiltrés dans la pire pègre du Japon et en particulier Hyogo Kurosawa une pourriture de la police chargée d’infiltrer un gang d’arnaqueurs aux virements bancaires. Un manga censé nous dépeindre la situation de la criminalité au pays du soleil levant de nos jours. D’après le visuel de couverture je sens déjà la tension et le coup de crayon qui vaut le détour… À voir à sa sortie : wait and see! (Astrid)

 

Grande fan de yaoi et boy’s love en tout genre, j’ai tout de suite été attirée par la nouvelle licence Hana Collection de l’éditeur Boy’s Love – IDP : Abarenbo Honey de TOBIDASE Kévin. Curieuse de lire une histoire mêlant Omégaverse (un univers où les hommes peuvent tomber enceinte et donc donner la vie à un enfant) et monde Yakuza, j’attends cette nouvelle parution avec impatience. Tsukinowa Kuma, délinquant roi de la bagarre et adorateur de peluches aussi, se retrouve face à Hachi, l’alpha et l’héritier d’un puissant clan yakuza.

En plein milieu du combat, Kuma commence à sentir son corps brûler suite à l’arrivée de ses chaleurs. Mais tandis qu’il va pour attraper ses médicaments, il se retrouve poussé à terre.  L’univers des yakuza n’étant pas sans rappeler Like the Beast, je reste optimiste face à l’arrivée de cette série en 2 tomes seulement dont le dessin contrasté et épuré me ravi les yeux. L’attente jusqu’au 10 juillet risque d’être longue… (Aurora)

La mangaka Scarlet Beriko arrive enfin en France et c’était l’annonce faite par les éditions Taïfu que j’attendais le plus ! L’éditeur ne fait d’ailleurs pas les choses à moitié car il annonce l’arrivée de 5 de ses titres à son catalogue. Dont deux qui sont prévus à Japan Expo et en librairie le 12 Juillet. Il s’agit de Jackass! et Minori no te. J’attends surtout avec beaucoup d’impatience Jackass!

Ce manga nous raconte l’histoire de Hara Keisuke, un lycéen qui se retrouve un jour à porter par inadvertance le collant de sa sœur, resté coincé dans son pantalon de sport. Cela, alors qu’il se changeait devant tous ses camarades. Shinohara, son meilleur ami, le remarque et lui propose son aide pour le retirer. Mais au moment où Keisuke tente d’enlever le collant, Shinohara change brusquement d’attitude… Cette œuvre va vous faire découvrir un fétichisme original : celui des belles jambes habillées de collants noirs ! (Justine)

Les suites

Après un premier tome infructueux, Monkô trouvera-t-elle enfin l’époux parfait ? En tout cas elle continuera de chercher dans le second volume de Renjoh Desperado au travers de nouvelles aventures. Et je suis justement bien curieux de voir dans quelles affaires va se risquer notre héroïne, elle qui est prête à tous les risques quand un beau-gosse est en jeu ! D’autant que sa tête est désormais mise à prix, et que les ennuis risquent de se multiplier pour elle.

Mais peut-être en apprendrons-nous également davantage sur son passé et de pourquoi elle possède une prothèse mécanique au bras droit ? Le tout toujours dans ce japon de l’ère Edo revisité à la sauce western saupoudré d’un soupçon de steampunk, donnant ainsi une personnalité unique à la série. Un titre bouillant idéal pour la chaleur estivale, disponible chez Kurokawa et réalisé par AHN Dongshik ! Le coup de crayon achève le reste, rendez-vous donc le 5 juillet !

Aujourd’hui je vais vous parler du tome 5 d’une série que je suis depuis la parution du premier tome, j’ai nommé Love Hotel Princess ! Il s’agit d’une histoire d’amour entre Leila, présidente du conseil des élèves qui transpire à grosses gouttes lorsqu’un homme la touche, et d’Owaru, un garçon qui collectionne les conquêtes féminines. Rien ne prédestinait ces deux-là à se côtoyer… jusqu’à ce qu’Owaru fasse chanter Leila pour qu’elle accepte de l’héberger dans le Love Hotel détenu par sa mère…

Mère qui vient de faire une chute, faisant ainsi de Leila la gérante temporaire du Love Hotel. Owaru, qui est devenu une sorte d’ami, va l’aider. Comment vont s’en sortir ces deux-là ? Vont-ils réussir à ne pas se faire repérer par leurs camarades de classe ? Le résumé nous promet, également, un bain sensuel. Finiront-ils par s’embrasser (voire plus) ? Tout ça et plus encore à découvrir dans ce nouveau tome dès le 4 juillet chez Pika ! (Roxane)

L’auteur montpelliérain, Reno Lemaire, nous fait saliver toute l’année sur les réseaux sociaux en partageant l’avancée de son travail sur son manga à chaque tome. Pile 12 mois après la parution du 17e tome, c’est le 18e qui sort cet été et sera très probablement disponible à Japan Expo ! Dreamland est un manga français dont l’auteur puise ses diverses influences dans les shonen. On y voit de nombreuses références à la culture nipponne et geek, ne serait-ce que dans les combats où la force de l’amitié fait des ravages.

On avait laissé les Lucky Stars, les autres équipes et divers autres personnages hyper chouettes apparus dernièrement durant une bataille entre les créatures de Dreamland et peu après le début de la dernière phase du Festival du Royaume des Cieux. La dernière chance pour Terrence et ses amis de trouver l’emplacement légendaire d’Edénia et mener à bien leur quête ! Alors, prêt(e) à retrouver le chaos à la française ? (Coline)

Quelle joie de retrouver ISHIZUKA Shinichi, l’auteur du génial Vertical chez Glénat, pour un nouveau titre : Blue Giant. Dans le tome 1 paru il y a quelques semaines, le mangaka plongeait dans le monde de la musique et, comme d’habitude, avec un héros totalement passionné par son art et son instrument, le saxophone. Les planches où il joue sont d’une grande intensité, et peu importe qu’on n’entende pas les notes, car tout se lit sur les visages et dans les planches : la passion et la frénésie de ceux qui jouent, leur fusion sur un morceau, l’emballement du public.

Après avoir posé les bases de l’aventure de Dai Miyamoto, élève de terminale qui va tout plaquer pour la voie du jazz, on attend donc avec impatience de se lancer de plein pied dans cette nouvelle aventure, et de voir comment il va se relever après son premier échec. Comment sans aucune étude en la matière et la naïveté du débutant va-t-il tracer son chemin jusqu’au sommet ? (Paul)

Outlaw Players c’est un peu la pépite type « jeu vidéo » du catalogue de Ki-oon. L’univers de Thera est véritablement bien fichu, avec des possibilités infinies, et nos héros coincés à l’intérieur y vivent réellement de sacrés aventures. La dernière en date ? Une invasion de monstres, les Vanreids qu’il faut à tout prix exterminer, mais surtout, l’arrivée de nouveaux PNJ aux IA particulièrement tordues et puissantes qui ont juste annoncés qu’ils allaient conquérir Thera en un temps donné avant de faire reset du jeu.

Autant dire que cela corse la partie de nos héros qui tentent d’obtenir toujours plus d’information sur ce qui se passe : Sakuu, Okoto, Aefka et Lyséa sont ainsi livrés à eux-mêmes. Les stratégies se mettent en place et se resserrent, les évolutions possibles aussi tout comme les nouvelles rencontres ! Survivront-ils aux Vanreids et à Providence, le nouvel event en cours ? Trouveront-ils un moyen de sortir du jeu ? Rendez-vous le 5 juillet pour le savoir ! (Charlène)

Japan in Motion : Et vous, quel Japon préférez-vous ?

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 31 juillet 2018

    […] Dans un avenir lointain, deux états interstellaires – la monarchie de Galactique Empire et la démocratie de l’Alliance des Planètes Libres – sont entraînés dans une guerre sans fin. L’histoire se concentre sur les exploits des rivaux Reinhard von Lohengramm et Yang Wen Li alors que leur puissance et leur renommé croît dans leurs états respectifs. Le design des personnages s’éloigne un peu de celui des animes avec un style moderne et anguleux. Ce monument de la SF japonaise est un titre à découvrir de toute urgence, gageons que les tactiques militaires et politique feront la joie des lecteurs français. (Tatiana, dans les attentes manga de Juillet 2018) […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *