Ghibli tour : visitez les lieux d’inspirations des plus grands films de l’animation japonaise !

Célèbres dans le monde entier, les films d’animations du studio Ghibli se révèlent être de véritables chefs-d’œuvre. Si les personnages et les histoires sortent bien souvent de l’imagination du créateur, les lieux, eux, existent parfois vraiment sur le territoire japonais. Il est temps pour vous de faire un pèlerinage à la mémoire de vos films préférés, de choisir une escale ou même de vous composer un circuit entier sur plusieurs jours.

Le voyage de Chihiro 

Nombreux sont les enfants japonais qui ont hérité du prénom Chihiro après 2001, la date de sortie de ce film d’animation. Ce dernier a battu tous les records de visionnage au Japon pour un film d’animation.
L’histoire raconte celle d’une famille qui prend un raccourci pour rejoindre leur nouveau lieu d’habitation, mais qui se retrouve dans un monde complètement parallèle. Chihiro va se retrouver seule à affronter les personnages hauts en couleurs bien connus des univers Ghibli.

Le voyage de Chihiro 

Le voyage de Chihiro  © Studio Ghibli – Tous droits réservés

Dogo Onsen

Située à Matsuyama, cet onsen (source chaude) a inspiré Miyazaki pour ce film. C’est ici, que Chihiro travaille. Cet onsen, considéré comme étant le plus vieux du Japon, a accueilli la famille impériale dans sa faste époque et accueille les touristes, très nombreux aujourd’hui.
L’architecture extérieure est magnifique, tout comme l’intérieur qui recèle de petits couloirs qui partent dans tous les sens.
Le touriste avisé préférera s’y rendre le soir, en prévoyant sa serviette et son savon.
Prenez la formule la plus chère, elle permet d’avoir accès à toutes les salles.

Dogo Onsen

Impressionnant, cet onsen est le plus connu du Japon à l’heure actuelle. Crédits : Japanexperterna.se

Kanaguya onsen

Autre source d’inspiration pour sa maison des bains : le Kanaguya onsen dans la préfecture de Nagano. Beaucoup moins touristique, car moins connu, cet onsen resté dans son jus depuis 250 ans, recèle un dédale de couloirs et de petits bains aussi envoûtants les uns que les autres. L’extérieur du ryokan rappelle étrangement celui du film.
Pour pouvoir profiter des sources, il faut être client du ryokan, comptez environ 200 euros la nuit avec petit-déjeuner et dîner inclus.

Kanaguya onsen

La façade du ryokan ressemble fortement à celle du film, grande et imposante. Crédits : pen_ash 2

Le Jardin architectural d’Edo Tokyo

Dans la capitale, ce jardin, dépendant du musée Edo Tokyo, se base sur la reconstruction d’un quartier entier, tramway compris, des époques Edo et Meiji. Le visiteur peut entrer à l’intérieur des bâtiments et comprendre comment s’organisait la vie d’une famille à l’époque. Miyazaki se serait inspiré de ce lieu pour créer l’ambiance générale de ce film, notamment celle de la ville au début du film, alors que Chihiro et ses parents se sont perdus.
Comptez 400 yens l’entrée.

Les bateaux cuvette de de l’île de Sado

Dans le film, Chihiro déambule dans un Tarai Bune, un petit bateau cuvette. Si vous souhaitez vous aussi faire l’expérience de ce moyen de locomotion, c’est sur l’île de Sado qu’il faut se rendre, à Yajima.
Utilisées principalement par les femmes, pour pécher les coquillages et les algues, ces petites embarcations tendent à disparaître. C’est aujourd’hui le tourisme qui fait survivre cette tradition.

Les bateaux cuvettes de l'île de Sado

Les bateaux cuvettes sont rudimentaires, mais promettent aux touristes une expérience hors du commun sur les flots. Crédits : Sugikats

Princesse Mononoké

En tuant un sanglier géant qui menace son village, Ashitaka souffre d’une malédiction. Afin de découvrir comment se soigner, il part dans la forêt et rencontre San, une jeune fille qui vit avec des loups. Il va découvrir que les hommes détruisent la forêt et mettent en danger les animaux.

Princesse Mononoké  © Studio Ghibli - Tous droits réservés

Princesse Mononoké  © Studio Ghibli – Tous droits réservés

L’île de Yakushima, Kyushu

Sauvage et mystérieuse cette île, composée d’une forêt très dense, est la source d’inspiration de Miyazaki pour son œuvre. Il faut faire une randonnée pour découvrir la ressemblance : les arbres centenaires, les branches courbées qui semblent vivantes, mais aussi les animaux que l’on croise, comme les cerfs.
La saison idéale pour s’y rendre est en automne, attention à bien vous équiper avec des chaussures qui ne glissent pas et des vêtements imperméables. Pour en avoir un aperçu en avant prem
Prévoyez de vous y rendre en bateau depuis Kagoshima.

Le château dans le ciel

La jeune Sheeta fuit des pirates qui veulent l’enlever. Pazu, un jeune orphelin, l’a recueille lors de sa fuite et découvre qu’elle est une descendante de Laputa, une île dans le ciel. Ensemble, ils décident de s’y rendre, mais ce royaume doté d’êtres intelligents attire les envieux…

Le château dans le ciel

Le château dans le ciel © Studio Ghibli – Tous droits réservés

Le château de Takeda

Situé en dehors de la ville d’Asago, ce château en ruine est devenu très célèbre grâce au film d’animation. C’est très tôt le matin qu’il faut s’y rendre, lorsque le brouillard entoure le site, situé en hauteur, ce qui lui donne l’impression d’être dans les nuages. Il faut donc dormir à proximité et faire une petite randonnée matinale pour l’atteindre.
Ce site rappelle Laputa, mystérieusement entourée de nuages dans le film.

La route pour Laputa, mont Aso

Cette route, située sur le mont Aso aurait inspiré celle du film, lorsque le robot accueille les deux jeunes personnages sur l’île. Très photogénique, ce lieu attire aujourd’hui de nombreux touristes.

Mont Aso

Perchée en haut de la montagne, il faut avoir l’estomac bien accroché pour parcourir cette route sinueuse. Crédits : DeltaWorks

Besshi copper mine, Niihama

Située dans la préfecture d’Ehime, cette ancienne mine de cuivre a inspiré le lieu de travail de Pazu, au début du film. Aujourd’hui en ruine, elle se visite dans le cadre d’un musée dont elle fait partie, il faut pour cela s’éloigner du site principal à pied.Entrée gratuite.

Mon voisin Totoro

Suite à leur déménagement pour se rapprocher de l’hôpital où leur mère séjourne, deux petites filles, Mei et Satsuki vont découvrir la nature environnante et les créatures mystérieuses.

Totoro © Studio Ghibli - Tous droits réservés

Totoro © Studio Ghibli – Tous droits réservés

La maison des enfants, Préfecture d’Aichi

Cette petite maison reproduit l’habitation de Mei et Satsuki. Située dans le parc de Moricoco, elle constitue l’attraction principale du site.

La forêt de Totoro

Pour les amateurs du film cette petite forêt se parcours à pied avec de nombreuses statues de Totoro ainsi que des reconstruction de scènes tout au long du chemin. Située non loin de Tokyo il est possible de s’y rendre pour une journée.

Totoro forest map

Totoro forest map

Le tombeau des lucioles

En 1945, Kobe est bombardée. Un jeune adolescent et sa petite sœur se retrouvent orphelins. Accueillis par leur tante autoritaire et sans pitié, ils s’enfuient pour vivre par eux même. L’expérience va s’avérer douloureuse dans un Japon meurtri par la guerre.

Le Tombeau des Lucioles

Le Tombeau des Lucioles © Studio Ghibli – Tous droits réservés

Le festival des lucioles

Isao Takahata s’est sûrement inspiré de la beauté de ce spectacle pour créer sa scène avec les lucioles. De mai à août, la période est propice pour observer ces insectes lumineux, mais ces derniers se faisant de plus en plus rare il faut à présent se rendre dans les lieux connus des Japonais pour être certain d’en profiter.

Le parc de Seichi à Tokyo

Entrée de 300 yens, vous pouvez observer les insectes tous les soirs en week-end du 2 juin au 2 juillet.

Le village de Kemi, Nagano

C’est le long de la petite rivière que vous en verrez le plus. Un festival en l’honneur de ces insectes a lieu du 24 juin au 1 juillet.

L’hotel Chinzando

Si vous voulez être sûr d’en voir, rendez-vous dans cet hôtel qui organise à partir du 19 mai au 2 juillet un pack nuit et dîner pour observer les lucioles dans ses jardins. Magnifique.

Kobe

C’est ici que le bombardement a lieu dans le film.
Profitez-en pour vous promener dans les vieux quartiers de Kobe ainsi que les autres lieux de mémoire en rapport avec le séisme de 1995.

Kobe

Reconstruite de nombreuses fois, Kobe possède encore quelques rues typiques japonaises. Crédits : DeRnesto

Ponyo sur la falaise

Sosuke habite au bord de la mer intérieure. Un jour il découvre coincé dans un pot en verre Ponyo,une petite fille poisson rouge. Sosuke décide de la garder pour la sauver. Les deux enfants deviennent alors amis.

Ponyo © Studio Ghibli - Tous droits réservés

Ponyo © Studio Ghibli – Tous droits réservés

Le parc national de Setonaikai et le village de Tomonoura

Située dans la mer intérieure du Japon, le parc national de Setonaikai comprend une cinquantaine de ville. Les paysages sont époustouflants et il est possible à de nombreuses reprises de faire un tour en bateau sur le littoral.
Le petit village de Tomonoura fait parti de ce parc. Ponyo sur la falaise est directement inspiré de ce lieu (mais le village a aussi accueillit le tournage de Wolverine). Il offre une vue sur le littoral, très photogénique.
Restez une nuit dans ce petit village, pour pouvoir profiter du lever du soleil sur la mer (pour cela grimpez en haut du village), une expérience inoubliable !

Tamonoura

Petit, mais extrêmement accueillant, le petit village promet de belles randonnées. Crédits : Indigophotos

Pour aller plus loin…

Le musée Ghibli

Situé à Tokyo, il regroupe toutes les créations du studio. Les salles se composent de croquis, de photographies, d’extraits de films… le tout dans un décors en taille réelle.
Ce musée est devenu un incontournable pour tous les fans du studio Ghibli.
Il faut impérativement acheter son billet en avance.

Musée Ghibli

La statue du robot du film « Le château dans le ciel » accueille le visiteur du musée Ghibli. Crédits : pen_ash

Dans un futur proche, le Saint Graal

En 2022, un parc d’attraction dédié au studio Ghibli doit voir le jour à proximité de Nagoya. Des premières images « maquettes » de ce parc ont déjà été diffusées. Porté sur la nature, ce parc se composera d’une zone Princesse Mononoké, d’une vallée de la sorcière (Kiki la petite sorcière) et d’un entrepôt Ghibli sous une immense verrière.
Boutiques et attractions attireront, sans aucun doute, de nombreux touristes.

Le plan du futur parc, laisse fonctionner l’imagination du futur visiteur, vivement 2022 !

Si vous souhaitez prolonger la magie de ces films d’animations, vous savez à présent où vous rendre au Japon pour découvrir les lieux d’inspirations !

Madeline Chollet

@mad_ctravel

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 25 août 2019

    […] dans vos mains, retrouvez vite notre pèlerinage de la série Hana Yori Dango à Tokyo, ainsi que le Ghibli tour […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *