[Attentes Mangas] Avril, sous le grand ciel bleu

Avec un soleil de plus en plus présent, les lectures se font aussi dehors pour ce début de printemps. Une bonne occasion de jeter un œil aux sorties mangas pour nourrir tranquillement sa PAL ou pour les dévorer sans attendre, mangavore que vous êtes ! D’ailleurs vous lisez où, vous, quand il fait beau ?

En tout cas, comme d’habitude, il n’y a que l’embarras du choix : entre nouvelles séries (pas loin d’une quarantaine) et suites tant attendues, l’équipe a une nouvelle fois fait sa petite sélection ! Voici donc ce que l’on peut vous proposer pour ce mois de mars…

Bonnes lectures et découvertes !

Les petits nouveaux

Couverture du tome 1 de Clarity chez H2TKeiden, aux dessins comme au scénario, pour ses débuts saura ravir les amateurs de science-fiction dans un univers post-apocalyptique cher à la jeune dessinatrice française. L’éditeur H2T a déniché une petite pépite. Le graphic novel Clarity – Le souffle de la vie raconte l’histoire d’une héroïne, Kina à la recherche d’un artéfact d’origine inconnue, le Souffle de la vie. Seul espoir de survie pour sa galaxie et son peuple, elle devra se frayer un chemin dans le monde dévasté.

La Terre est désertique et seule une cité est source de vie. Une chose est sûre, ses habitants seront prêts à tout pour défendre cette ressource à qui ils doivent leur survie. Suspense et combat sont au rendez-vous ! Sortie prévue le 10 avril.

Le premier chapitre est d’ailleurs disponible à la lecture gratuitement sur la plateforme de l’éditeur : https://weeklycomics.fr/series/Clarity (David)

Couverture du tome 1 de Shirley de Kaoru Mori chez Ki-oonEnfin, le manga de Kaoru MORI, Shirley, sort en France. C’est une série courte en deux tomes, mais c’est aussi sa première oeuvre publiée en 2003 dans le magazine pour adulte Comic Beam. Si son nom ne vous dit rien sachez qu’elle est l’auteure d’Emma et de Bride Stories. Ses fresques historiques ont déjà enchanté un grand nombre d’amateurs de manga. Ses héroïnes sont à la fois fortes et touchantes, des femmes qui se battent dans des époques qui ne leur sont pas forcément propice et qui pourtant se serrent les coudes. Le premier tome sort le 18 avril chez Ki-oon.

À tout juste 13 ans, Shirley entre au service de Mme Bennett, populaire patronne d’un café londonien. La jeune fille semble avoir un lourd passé, mais la bonté naturelle de sa nouvelle maîtresse lui permet de retrouver le sourire, et parfois même des bribes d’enfance… Dans cette première série, elle dévoile déjà sa fascination pour les relations complexes entre maître et serviteur au cœur de l’Angleterre victorienne. Amateurs de Downton Abbey foncez ! C’est une très belle occasion de découvrir sa première oeuvre. (Tatiana)

Couverture du tome 1 de Our Little Secrets chez Pika
Vous aimez les cancans ? Bienvenue non pas dans une rue aux voisins plein de secrets mais… dans une maison ! En effet, le petit boulot de Mayo est d’écouter ce que disent les clients ! Pour une fille réservée, cela risque d’être un sacré défi mais cela pourra peut-être l’amuser ? Enfin, c’était sans compter la star du lycée qui devient son client. Prendra-t-elle confiance en elle ? Se laissera-t-elle tenter par le pouvoir conféré par les secrets ? Nous espérons tous que non !

Ce manga étant classé dans la catégorie romance, les lecteurs se doutent que les deux lycéens développeront une relation sentimentale. Cela fera-t-il changer la jeune fille ? Ce manga exploite-il le cliché de la fille timide qui se transforme en fille populaire ? Il faudra le découvrir le 3 Avril du côté de Pika ! (Roxane)

Couverture du tome 1 de Kakushigoto chez Vega EditionsUn papa qui veut cacher à sa fille son métier de mangaka… Mangaka populaire mais bas de gamme qui ne s’assume pas du tout nous dit le pitch de la série, ça promet ! Bien évidemment la jeune fille, Hime, se doute bien que son père Goto, lui cache quelque chose… Surtout vu que le monsieur travaille à la maison, doit cacher ses fans, son éditeur, ses amis qui sont, eux, au courant. C’est une double vie planquée derrière un faux métier de salaryman basique qui s’annonce amusante et certainement pleine d’humour et de situations rocambolesques…

En même temps qu’attendre de Kôji KUMETA, l’auteur de Sayonara Monsieur Désespoir, titre éminemment barré et marquant lui aussi ?! La couverture et plus généralement le graphisme de cet auteur ont d’ailleurs fini par me convaincre et en faire mon attente du mois. Alors rendez-vous est pris avec Kakushigoto, le 11 avril chez Vega Editions ! (Paul)

Couverture du tome 1 de Apprenti Criminel chez KanaAlors que Détective Conan en est déjà à son 95e volume, et qu’on ne semble toujours pas en voir la finalité, un spin-off signé par Gosho AOYAMA lui-même voit le jour dans nos contrées. Et cela titille totalement la curiosité ! Cette fois on nous propose de suivre non pas un détective en herbe mais un apprenti criminel… en devenir ! Un certain Hanzawa-San qui arrive sur Tokyo et qui doit donc se familiariser avec tout l’attirail urbain tout en prévoyant semble-t-il son prochain crime. On doit cette histoire à la fois à l’auteur original et à une nouvelle dessinatrice Mayuko KANBA. On ne peut que vouloir voir le résultat, c’est rare que AOYAMA ne soit pas au dessin lui-même.

Et la couverture attire l’œil car elle n’et pas sans rappeler à merveille la manière dont Conan évoque les crimes qu’il résout, avec les silhouettes en lieu et place des criminels. Est-ce que cela veut dire qu’on ne saura pas le visage de cet Hanzawa-san avant la toute fin ? Qu’il sera représenté de cette manière tout du long de la série ? Au Japon, le 4e volume est prévu pour ce mois d’avril. Quant à la France, cela fait un nouveau venu dans le monde de Détective Conan, après Magic Kaito. Et c’est à découvrir chez Kana dès le 5 avril. Tenterez-vous l’aventure ? (Charlène)

 

Les suites

Couverture du tome 4 de Atelier des sorciers chez PikaCoco poursuit son apprentissage et commence enfin à entrevoir un espoir pour sauver sa mère. Pendant ce temps, Agathe se prépare à passer son deuxième examen des sorciers. Mais c’était sans compter la mystérieuse « Confrérie du Capuchon » qui semble bien décidée à s’en mêler, c’est l’occasion pour nous d’en apprendre un peu plus sur cette étrange organisation. Kieffrey de son côté agit bizarrement depuis le tome précédent dès qu’il est mention de ce groupe. On l’a vu prêt à mentir à ses amis et aux plus hautes instances du monde de la magie pour atteindre son objectif. Quel sombre passé peut bien cacher le maître à notre héroïne ? Réponse le 3 avril en librairie !

Et comme très souvent avec cette série, Pika éditions a pris soin de nous préparer une jolie collector composée d’une boîte de crayon de couleurs, 8 cartes exclusives et une jaquette réversible. À vous de faire votre choix !(Quentin)

 

Toutes les bonnes choses ont une fin

Couverture du dernier volume de Hanayamata chez Doki Doki
Et voilà, nous y sommes ! Clap de fin pour la série Hanayamata grâce au volume 10 ! Doki-Doki nous aura offert un titre rempli de fraîcheur de bout en bout, et je ne dis pas ça seulement parce qu’on se trouve dans un collège de jeunes filles. Non, j’en parle car ces jeunes filles, regroupées par une passionnée de yosakoi, qui aura su créer un véritable groupe d’amies, était vraiment une bulle hors du temps à la lecture. Vous ne connaissez pas le yosakoi ? Alors Hana, la chef du club est là pour vous éclairer sur le sujet… mais à sa manière ! Tout dans l’action ! Mais la série prend une autre dimension quand Ran et Wako, vraies pratiquantes de cette danse traditionnelle, arrivent.

Néanmoins, cela ne change au rien au dynamisme que l’on ressent à la lecture, et face à la bonne humeur de toutes ces filles. Certes, elles ont leurs soucis d’adolescentes, mais elles avancent ensemble, et partagent leurs sentiments via la danse et le partage. Rien que pour cela on valide. Donc merci à l’éditeur d’avoir tenter la série, et rendez-vous donc le 3 avril pour savoir si Hana et clique réussiront leur pari d’une belle troupe de yosakoi. (Charlène)

Le petit bonus du mois

Hommage-a-Isao-Takahata« Le 5 avril 2018, Isao Takahata, l’un des plus grands cinéastes, nous a quittés. Il était l’un des piliers de l’animation japonaise, et internationale.« 

Un an après sa mort, voici donc cet ouvrage d’Ynnis Editions qui nous arrive le 3 avril en libraire et qui est consacré au co-fondateur, avec Hayao MIYAZAKI, du Studio Ghibli. Avec bien évidemment une analyse de son chef-d’oeuvre Le Tombeau des lucioles, mais pas que, voici un hommage sous forme de mook qui balaiera donc toute la carrière du metteur en scène, de ses débuts à Toei Animation au plus récent Princesse Kaguya, et qui nous promet de n’oublier aucun de ses travaux, y compris des méconnus comme Horus, prince du soleil, son tout premier long métrage.

À côté de ces œuvres, le long des 160 pages de l’ouvrage, on nous promet également d’en savoir plus sur l’homme et sa façon de travailler : ses sources d’inspirations, ses méthodes de travail, le poids qu’il a eu dans le monde de l’animation et son influence sur les créateurs du XXIe siècle. Des artistes comme Michel Ocelot, Tomm Moore, Michaël Dudok de Wit, Mamoru Hosoda viendront justement témoigner et contribuer à l’hommage, qu’ils soient issus du film d’animation, du journalisme, du monde de l’illustration et de la bande-dessinée, etc.

On attend donc que cet ouvrage, au prix de 14.5 € fasse honneur à ce grand monsieur et nous donnera envie de nous replonger dans ses films !

 

Hommage-a-Isao-Takahata


Haiku en entier utilisé dans le titre de l’article : 

Sous le grand ciel bleu
se dessinent les ombrages
l’aube chasse l’eau
(tiré du blog « Le carnet de bord d’Eschylle« )

Japan in Motion : le charme du Japon ne se réduit pas à Tokyo !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *