[Attentes Manga] Et en Février, la suite côté mangas c’est ?

Comme chaque année, après un mois de janvier bien chargé, le mois de février permet d’y voir un peu plus clair côté sorties mangas dans les librairies : plus de 180 sorties sont attendues et presque 45 nouveautés, l’année 2020 continue son chemin en restant forte en proposition !

Voici donc les attentes de l’équipe de Journal du Japon. Au programme, un gros focus sur les nouveautés de ce début d’année pour savoir si ce mois de février continue de lancer de nouvelles aventures… Et un coup de cœur, à la fin, parce qu’il le vaut bien !

Bonne lecture !

Février 2020 : les nouveautés manga

Elle ne rentre pas, celle de mon mari – Éditions Le lézard Noir

Couverture du tome 1 de Elle ne rentre pas celle de mon mari chez Le Lézard NoirElle ne rentre pas celle de mon mari est un roman de Kodama dont on a pu voir l’adaptation en drama sur Netflix sous le titre de My Husband won’t fit. Cette fois c’est sa version manga qui nous arrive chez Lézard noir.

Sachiko Torii a quitté sa campagne natale pour aller à l’université. Elle emménage dans une résidence où elle fait la connaissance de Shin Kuramoto, étudiant en deuxième année dans le même établissement. D’un naturel sans gêne, il prend rapidement l’habitude de passer du temps dans la chambre de Sachiko. Celle-ci est troublée et en même temps attirée par son comportement imprévisible. Rapidement, ils commencent à sortir ensemble. Mais la nuit venue, alors qu’ils s’apprêtent à faire l’amour, le couple se retrouve face à un problème de taille… Et oui ça ne rentre pas. Cette histoire est intéressante pour sa réflexion sur le couple et l’amour. (Tatiana)

Black Shadow – Éditions Pika

Couverture du tome 1 de Black Shadow chez Pika éditions
Pika éditions, qui est son éditeur en France, le présente comme un mélange entre Black Clover et Naruto, Et j’aime beaucoup ces deux shōnen, donc ma curiosité est automatiquement activée sur ce nouveau titre encore très jeune (cinq tomes au Japon à ce jour seulement). Ce shōnen d’héroic-fantasy est un récit de vengeance et d’ascension sociale. J’en espère une œuvre bourré de combats dantesques, au rythme très soutenu et qui va enchainer les révélations et suspicions en tous genres ! Mais sa timeline est aussi un vecteur de crainte…

Étant donné que c’est le premier manga de Takuya NAKAO, j’ai peur qu’à trop s’inspirer de ses illustres collègues, que Black Shadow ne devienne vite qu’un énième shōnen nekketsu dans la masse déjà énorme du genre. Black Shadow, c’est une attente pleine de crainte et d’espoir en même temps. Un sentiment partagé qui me donne envie de le dévorer dès le 5 février prochain, jour de sa sortie chez nos libraires ! (Guillaume)

Girl’s Last Tour – Éditions Omaké Books

Couverture du tome 1 de Girl's Last Tour chez Omaké Books
Même s’il était déjà possible d’expérimenter Girls’ Last Tour en France sous sa forme animée, à retrouver chez Wakanim, sa sortie en manga chez Omaké Books reste à signaler ! La virée mélancolique de deux jeunes femmes dans des décors post-apocalyptiques s’adaptait certes au format d’une série télévisée : le temps long permettait de s’immerger dans les tâches effectuées par des soldates, qui se raccrochaient à leur quotidien pour s’occuper.

Toutefois, l’adaptation lissait sans doute trop la pâte de TSUKUMIZU, son auteur, qui, si elle est moins spontanée que sur les illustrations partagées ici et là sur les réseaux sociaux, reste atypique. Lire sa version papier, c’est être face à un coup de crayon assuré, faits d’ombrages francs malgré la simplicité du trait. La promesse d’une plus-value stylistique, qui gage l’univers de sa singularité, et promet donc d’heureuses retrouvailles. (Simon)

Nyankees – Éditions Doki-Doki

Couverture du tome 1 de Nyankees chez Doki-DokiIls vivent en bande et en marge de la société. Comme tous les délinquants qui se respectent, ils sont prêts à tout pour défendre leur territoire face aux intrus, et ne refusent jamais une bonne baston. Mais ces durs-à-cuire ne sont pas tout à fait comme vous l’imaginez… Ce sont des chats de gouttière bien teigneux ! Tout juste débarqué à Nekonaki, Ryûsei, un chat balafré, part en quête d’un boss tricolore… Et c’est tout un quartier qui va s’embraser !

Avec son côté déjanté, ce shonen de Atsushi OKADA sorti au Japon en 2016 ne devrait pas plaire uniquement aux fans de furyo mangas [voir notre article « Manga, Furyô et Yakuzas : une histoire de voyous » sur le genre]. À voir comment cette nouveauté originale aux éditions Doki Doki saura marier racailles de rues et chats de gouttières. On nous promet des rivalités entre mâles dominants, guerres territoriales, ronronnements de plaisir… La série en 6 tomes classée Comédie/Action est en tout cas pleine de promesses. À Journal du Japon, en plus, on aime nos amis les félins ! (David)

Jujutsu Kaisen – Éditions Ki-oon

Couverture du tome 1 de Jujutsu Kaisen chez Ki-oon
Cela fait deux ans qu’il me fait de l’œil celui là, depuis un engouement du public dans l’archipel nippon pour ce titre aux visuels très séduisants, et c’est avec enthousiasme que j’ai appris l’an dernier sa venue en France aux éditions Ki-oon le 6 février.

Exorcisme et démon, un héros à deux visages qui a des petits airs d’Ichigo dans Bleach va enchaîner des rituels dans un univers qui se veut totalement shônen puisqu’il nous arrive tout droit des pages du mythique Shônen Jump de la Shueisha. Je n’en sais guère plus mais je suis très curieux et, pour ne rien gâcher ce sont deux tomes qui vont arriver d’un coup, donc rendez-vous la semaine prochaine dans vos librairies pour voir ce que ce petit nouveau a dans le ventre, en plus du doigt maudit qu’il vient tout juste d’avaler ! (Paul)

Derrière le ciel gris – Éditions Delcourt/Tonkam

Couverture du tome 1 de Derrière le ciel gris chez Delcourt/TonkamL’auteur, Sugaru MIAKI, n’est pas à son coup d’essai chez nous puisqu’il a déjà offert au public français l’un de ses Light novel Pour trois jours de bonheur, adapté également en manga et sorti chez nous. On sait alors que ses propositions sont souvent poétiques et philosophiques à leur manière avec souvent au dessin un joli coup de crayon.

On le retrouve chez Delcourt-Tonkam pour ce mois de février avec Derrière le ciel gris qui semble promettre tout autant de poésie. Accompagné au dessin par Loundraw on nous dépeint via le synopsis un jeune homme capable de faire disparaître les gens en les poussant au suicide, de quelle manière ? Aucune réponse, mais ce travail semble lui convenir jusqu’au jour où on lui demande de faire disparaître une jeune fille Azure, qui semble plutôt énigmatique mais surtout timide. Mais il semble dans l’impossibilité de le faire, un peu comme si cette dernière était un écho à sa propre personnalité et que pire encore… elle serait une personne de qui il pourrait tomber amoureux… Comment accomplir son travail dans ces conditions ? Et pourquoi la faire disparaître ? Pas mal de curiosité donc à l’évocation du titre, et à l’histoire qu’on semble nous promettre ! (Charlène)

The Killer Inside – Éditions Ki-oon

Couverture du tome 1 de The Killer Inside chez Ki-oonÀ première vue, Eiji, discret et maladroit, ne se démarque pas de la foule des étudiants de sa fac… Pourtant, il tente depuis longtemps de faire oublier au monde que son défunt père n’était autre que le tueur en série LL, tristement célèbre pour les horribles tortures infligées aux jeunes femmes qu’il a assassinées. Après des années passées à fuir la presse, Eiji a enfin réussi à trouver sa place. Mieux, il se réveille un matin avec une des plus belles filles du campus à ses côtés ! Elle lui avoue être tombée amoureuse de lui lorsqu’il l’a sauvée des griffes d’une brute épaisse. Un vrai conte de fées… dont le jeune homme n’a aucun souvenir ! Les trois derniers jours sont un trou noir dans sa mémoire, comme si quelqu’un d’autre avait vécu dans son corps à son insu… Et, pendant son amnésie, un cadavre de femme mutilé a été retrouvé dans le quartier. Pour la police, ça ne fait aucun doute : c’est du LL tout craché…

Atmosphère oppressante, horreur et suspense sont les ingrédients de ce nouveau seinen (sorti en 2018 et toujours en cours au Japon avec 7 tomes) aux éditions Ki-oon par le duo Shôta ITÔ au dessin et Hajime INORYUU au scénario. Avec Guess What ! du même éditeur débuté le mois dernier, l’année 2020 commence avec de belles nouveautés seinen. Et avec Doppelgänger chez Kaze, une nouveauté de janvier également, cela fait une enquête de plus à suivre ! Les premiers tomes devront être bons pour garder les lecteurs… (David)

The Quintessential Quintuplets – Éditions Pika

Couverture du tome 1 de The Quintessential Quintuplets chez Pika
Succès surprise de l’année 2019 (comme nous le disions il y a peu dans notre analyse des ventes de manga pour l’an dernier au Japon), voici que débarque déjà – le 5 février – The Quintessential Quintuplets en France, chez Pika Éditions. Annoncé comme successeur du célèbre Love Hina, cette comédie romantique aux accents shônen (et harem ?) délirante nous présente les cinq sœurs Nanako et cinq personnalités bien différentes parmi lesquelles le héros devra choisir…
Et trouver sa future femme, rien que ça ! Les deux premiers tomes qui sortiront en même temps nous permettront de faire connaissance avec Ichika, l’aînée, et la plus désordonnée, Nino, la cadette, à la personnalité très changeante, Miku, une jeune fille timide et réservée passionnée d’Histoire, Yotsuba la sportive du groupe, très sociable, et qui semble ne pas savoir dire non et enfin Itsuki, la benjamine, plutôt sérieuse, mais incorrigible gourmande et très rancunière.
Et vous, vous choisiriez laquelle ? (Paul)

Dans le sens du vent – Nord, Nord-Ouest – Éditions Soleil

Couverture du tome 1 de Dans le sens du vent chez SoleilPlus que l’histoire, qui certes m’a intrigué, c’est bel et bien le dessin qui m’a fait de l’œil ! Rien qu’à voir la couverture, cela m’a donné envie de me pencher sur ce titre ! Et bien sûr, le résumé a fait le reste car au final, on nous confirme ce qu’on présume avec la couverture : cela se passera en majorité en Islande !

Rares sont les mangas d’enquêtes se passant hors du Japon, et surtout dans un tel petit pays aux paysages particulièrement mystérieux, intenses, oppressants mais en même temps sublimes. Qui n’a pas souhaité se rendre en Islande rien qu’une fois et se prendre une claque en pleine figure de par les paysages grandioses et changeants ? Ajoutez-y une touche de fantastique avec le fait que le héros, Kei Miyama, possède un don bien spécifique le rendant unique, et vous obtenez un début d’intrigue plus que satisfaisant ! On a hâte de suivre son périple, découvrir comment il utilise son don pour faire la lumière sur la sordide affaire concernant sa famille. C’est donc du côté de Soleil qu’il faudra enquêter ! (Charlène)

La suite, et même la fin !

Duellistes – Knight of Flowers #5 – Éditions Akata

Couverture du tome 5 de Duellistes - Knight of Flowers chez Akata
Duellistes, Knight of Flower le manga de Mai NISHIKATA (Game – entre nos corps) arrive à son terme avec ce cinquième et dernier volume aux éditions Akata. Ce shojo en cinq tomes n’est pas pour un public averti. Une nouvelle façon de découvrir cette autrice de talent.

Depuis des générations, les membres du clan Kurono sont au service du consortium Ôtori. Et en tant que premier chevalier, Ran se doit d’en protéger la dernière héritière : la belle et mystérieuse Sei. Mais la tâche n’est pas aisée pour Ran, car au sein de l’académie Saint-Logres, d’autres lycéens sont prêts à tout pour prendre sa place !

Ran va devoir faire des choix et surtout écouter ce que son cœur lui dit, alors que très clairement son cerveau cogite encore beaucoup trop. Etre le chevalier de Sei n’est pas de tout repos, risquer sa vie c’est son choix, mais son entourage se soucis beaucoup de sa santé. Les manigances de ses ennemis ne vont pas lui laisser de repos. Une conclusion tous les lecteurs attendent avec impatience. Duellistes, Knight of Flower est une courte que vous devez dévorer si vous aimez le style graphique de Mai Nishikata. (Tatiana)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *