[Bilan Manga 2019] Ventes au Japon : du neuf ?

Le début d’année 2020 est une fois le plus le temps des bilans manga de Journal du Japon. Et, comme chaque année, nous débutons par un bilan des ventes de mangas à la source, au Japon ! Comme l’an passé, voici notre étude du bilan publié par l’institut Oricon, qui dévoile les ventes des mangas dans l’archipel du 20 novembre 2018 au 18 novembre 2019.

Si 2018 donnait l’impression d’une fin de cycle au Japon, l’année 2019 poursuit dans cet esprit… et amène même son lot de rebondissements !

Ne manquez pas le bonus Kono Manga Sugoi en fin d’article pour encore plus de découvertes !

 

Préambule et clés de compréhension :

Tous les chiffres qui vont suivre peuvent paraître complexes de prime abord. Il faut donc bien comprendre que chaque année l’institut Oricon publie deux classements de ventes : les ventes cumulées par série, tous les tomes compris, et celui des ventes pour chaque tome, le tout sur une année et au Japon uniquement.

Les ventes par série sont très influencées par l’arrivée d’une adaptation animée qui entraîne le recrutement de nouveaux lecteurs, qui vont rattraper toute la série d’un coup, gonflant ainsi les ventes globales en les multipliant par 2, 3 voire 4, avant que ce chiffre ne redescende, un an ou deux plus tard. Tandis que les ventes de mangas à chaque nouveau tome croissent, plus ou moins progressivement au départ, puis se tassent de tome en tome, sauf si une nouvelle saison anime, un film ou un drama est créé pour relancer la machine.

Par contre, pour les ventes au tome, c’est la date de sortie du manga qu’il faut avoir en tête : impossible de comparer les ventes d’un manga sorti en octobre avec celles d’un manga sorti en janvier de la même année par exemple ! Même si la plupart des exemplaires se vendent les premières semaines, il faut prendre en compte les ventes sur la durée.

Voilà vous savez l’essentiel… En route pour notre analyse !

 

One Piece VS Demon Slayer : le match de 2019 !

Avant de passer au combat de poids lourds, petit résumé des épisodes précédents : après des années 2014 et 2015 placées sous le signe du renouvellement des best-sellers au Japon, puis pas mal de remue-ménage avec un déferlement de nouvelles têtes, 2018 marquait clairement le pas avec 7 séries sur 10 qui étaient déjà en place en 2017. Mais l’année annonçait aussi du changement à venir car plusieurs séries laissaient une place à prendre : fin de Tokyo Ghoul : Re, fin de Seven Deadly Sins et un retour de Slam Dunk en 2018 qui était surtout un hommage plus qu’une tendance de fond. Si on ajoutait une baisse globale des ventes de best-seller au tome, il y a donc des raisons d’être curieux des résultats 2019. Regardons donc les deux tops habituels, basés sur les chiffres de l’Oricon :

Manga-ventes-2019-Séries-Japon-V3

Ventes 2019 Volume Japon

Ventes des mangas au Japon par tome

Tous les sites traitant de manga se sont donc rués sur l’information fin novembre – début décembre en titrant des choses comme : « One Piece n’est plus le numéro 1″ ! Alors oui…et non. Comme l’ont rapidement précisé nos confrères les plus avisés, tout dépend de quoi on parle. En 2019, en effet, la série la plus vendue n’est pas One Piece mais Demon Slayer, et c’est une tendance qui se confirme largement en 2020, où les ventes de ce dernier ont (ou vont) atteindre leur pic de recrutement : entre la fin du top Oricon ci-dessus, fin novembre, et l’heure où nous écrivons ces lignes, mi-janvier, la série de Koyoharu GOTÔGE s’est écoulé en cumulé à plus de 12 millions d’exemplaires. Oui pour ce match là, c’est déjà plié en 2020, merci, au revoir.

 Demon_Slayer_tome_17   One Piece Tome_94_Couverture_VO

Mais… Car il y a un MAIS de taille, cela ne fait pour l’instant pas de Demon Slayer la série numéro 1 en nombre de lecteurs, loin de là. Chaque nouveau tome de One Piece s’écoule à un peu plus de 2.1 millions d’exemplaires (soit -4.2% par rapport à 2018), suivi par l’Attaque des Titans à un peu moins de 1.4 millions d’exemplaires par nouveauté (-15.6% par rapport à 2018) et Démon Slayer arrive en 3e position avec 865 000 exemplaires écoulés en moyenne pour ses nouveaux tomes, talonnés par Kingdom avec 841 000 exemplaires sur la même moyenne. Avec l’explosion des ventes en cours pour 2020 la donne changera-t-elle peut être mais il faut donc, vraiment, relativiser. Ce recul nécessaire est encore plus criant lors que l’on observe les ventes de One Piece sur les 12 dernières années, quand la série a elle aussi explosée, et le niveau de vente des 3 challengers qui l’ont affronté :

One Piece 2008-2019 Japon copie

On constate donc que Demon Slayer a réussi là où l’Attaque des Titans et Seven Deadly Sins ont échoué, mais que les deux vrais records à battre sont d’un autre acabit : au plus fort de son succès One Piece s’est écoulé à presque 40 millions d’exemplaires, et a pu compter pendant plusieurs années sur plus de 3 millions de lecteurs à chaque nouveau tome. Demon Slayer doit donc continuer le recrutement de lecteur et profiter de l’adaptation en anime qui booste ses ventes de manière conséquente. Pour bien le comprendre, on peut par exemple regarder le pourcentage des ventes qui sont dus à d’anciens tomes, acquis par de nouveaux lecteurs : 71.3 % des ventes de Demon Slayer sont issus des volumes publiés avant 2019, là où One Piece ne compte que 15.3% d’exemplaires écoulés sur ses anciens volumes (qui sont pourtant très nombreux vue la longueur de la série). Pour l‘Attaque des Titans ce chiffre est à 26.2% et pour Kingdom… 67.1%.

kingdom-55-jp

 

La bataille du top 10

Si vous avez compris la lecture de ce dernier pourcentage, il ne vous aura pas échappé que la série de Yasuhisa HARA est elle aussi en plein recrutement. Mais ce n’est pas le premier booster qu’a connu cette série plus âgée, qui a débuté en 2006. Néanmoins, avec 56 tomes au compteur actuellement, l’arrivée du film sur les écrans japonais en avril 2019 a fait son effet en augmentant les ventes de la série de 50% et lui conférant la 3e place du top 10. Une 3e saison de l’anime, 6 ans après la précédente, devrait permettre de maintenir les ventes et de continuer d’attirer de nouveaux lecteurs. Peut-être une bataille pour la seconde place avec One Piece mais il faut rester prudent car sur le long terme, il a très souvent été montré que des perfusions successives sous la forme de drama, film et séries animées avaient progressivement de moins en moins d’effet, le public potentiel pour une série n’étant pas, de facto, infini. C’est aussi pour ça, pour son potentiel inédit, que One Piece a dominé de loin le top 10 pendant des années et que les autres séries se sont affrontés jusqu’ici à un tout autre niveau, oscillant entre 5 et 10 millions d’exemplaires écoulés sur une année :

Best sellers manga japon copie

Pour les 3 places suivantes du classement, c’est une fois de plus un titre récent, lancé en 2016 comme Demon Slayer, qui fait parler de lui : The Promised Neverland. Classé 8e l’an dernier après un démarrage en trombe, le titre profite a plein de son adaptation en anime l’an dernier avec un taux de ventes d’ancien tomes de 54.2% et 5 nouveaux tomes publiés dans l’année. Là où Demon Slayer prend le chemin d’un vrai phénomène, The Promised Neverland tient pour le moment plus du best-seller classique malgré sa hausse des ventes de 75 %, car chaque nouvel opus séduit pour le moment  684 000 lecteurs en moyenne, soit 40% de plus que l’an dernier mais derrière My Hero Academia (731 000 lecteurs, -5%) ou même March Comes in Like a Lion (687 000 ex) qui n’apparaît lui pas dans le top 10 en raison d’une trop faible tomaison. De plus My Hero Academia, même s’il chute en terme de ventes globales continue lui aussi de recruter, un peu, avec 42% de ces ventes dues à des anciens tomes en 2019. Malgré les 2.5 millions d’exemplaires qui les séparent sur les ventes globales, ces deux séries sont donc plus proches qu’il n’y parait en terme de succès.

 boku-no-hero-academia-25-jp   yakusoku-no-neverland-16-jp 

Entre ces deux titres on peut constater l’arrivé d’un trouble fête publié d’ailleurs le mois prochain en France chez Pika Edition : The Quintessential Quintuplets, une comédie romantique de Negi HARUBA qui a éclos en 2017 et ne compte pour le moment que 13 tomes, dont 6 l’an dernier. Elle s’est rapidement fait connaître grâce à son adaptation animée mais on pourra reconnaître que vendre 5.9 millions d’exemplaires avec aussi peu de volumes est un vrai tour de force. En termes de nombre de lecteurs, la série ne se place « que » 44e au top des ventes par tomes mais l’explosion de Demon Slayer s’étend logiquement à tout ses tomes et repousse même les excellentes ventes dans le fond du classement : presque 600 000 lecteurs ont en effet acquis le tome 8 l’an dernier, à moins de 100 000 d’écart avec The Promised Neverland, donc !

Il est en tout cas assez intéressant de voir que, dans les six premières places de ce top 10 par séries, l’on retrouve 3 séries récentes de 3 ans ou moins qui viennent donc remplacer un Seven Deadly Sins ou un Tokyo Ghoul : re, sans que les séries des années 2000 et 2010 ne s’effondrent…

gotobun-no-hanayome-1-jp

 

La cohabitation de deux générations

Comme nous le disions plus haut, si Demon Slayer braque sur lui tous les projecteurs, il lui reste pourtant un dernier adversaire à dépasser avant de se frotter pour de bon à One Piece. L’Attaque des Titans compte en effet plus de lecteurs en 2019 que lui. Ils sont 1.2 millions en moyenne sur les nouveaux exemplaires de 2019, soit un recul non négligeable de 15%. Avec seulement 3 tomes par an et un taux de vente d’anciens volume de 26% l’excellente série de Hajime ISAYAMA voit ses ventes logiquement se tasser sous les 5 millions d’exemplaires (loin, bien loin de ses 16 millions en 2013) mais elle suit un cycle de vie normal et n’a pas à rougir de sa présence dans ce top séries 10 ans après le début de sa parution au Japon.

L'attaque des titans 29

Un peu plus jeune car lancé en 2012, Haikyû!! continue son aventure avec une année 2019 en léger recul : 4.5 millions d’exemplaires vendus (-10%) et un nombre de lecteurs moyen légèrement en dessous des 580 000, soit -18% par rapport à l’an dernier. A titre de comparaison, One-Punch Man, aussi lancé en 2012 – mais qui n’est pas dans le top 10 comme l’an dernier – a lui 642 000 acquéreurs de nouveaux tomes (-6,03% par rapport à 2018) et l’immortel Detective Conan compte 638 000 lecteurs en moyenne, se payant le petit luxe de progresser de 1,02% par rapport à l’année précédente.

 one-punch-man-21-jp  haikyu-41-jp

Enfin Moi, quand je me réincarne en Slime, qui fêtera ses 5 ans de publication japonaise en 2020, fait plutôt une bonne année puisqu’il se maintient en vente globales malgré 3 tomes parus en 2019 contre 4 en 2018. La série a tout simplement gagné 100 000 lecteurs, en écoulant 600 000 exemplaires du tome le plus vendu en 2019. Il reste tout de même derrière l’une des jeunes séries de ce top 10 de 2019 : Love is War, né en 2016 et avec 5 tomes publiés en 2019, qui débarque avec déjà plus de 4 millions d’exemplaires écoulés sur l’année. Le nombre de lecteurs n’est pour le moment pas dans les charts mais cela veut juste dire que la série à moins de 565 000 lecteurs pour le moment, et c’est tout à fait raisonnable.

 tensei-shitara-slime-datta-ken-10-jp  kaguya-sama-wa-kokurasetai-16-jp 

 

Vous l’aurez compris, en 2019, le turn-over des séries continue au Japon, sans que les volumes de ventes en pâtisse pour les séries de premier rang. Seven Deadly Sins & Tokyo Ghoul peuvent laisser la place à un The Promised Neverland et un Kingdom en pleine forme, l’Attaque des Titans recule au second plan et voit deux comédies romantiques arriver dans le top 10, ce qui n’était pas arrivé depuis un certain temps. 

Et il y a, bien entendu, l’arrivée de ce nouveau super hit, Demon Slayer qui postule avec le plus grand sérieux au trône de One Piece. Certaines de ses séries, la plupart même, auront le droit à une nouvelle adaptation animée en 2020, tandis que d’autres séries attendent en embuscade, comme Jujutsu Kaisen. Si la pôle position n’est donc pas vouée à nous surprendre en 2020, le match avec One Piece n’est pas encore joué et, dans le top 10 et ailleurs, il y a encore beaucoup à découvrir… Encore une année qui s’annonce riche en découvertes, on t’attend 2020 !

 

Bonus track : Kono Manga Sugoi !

Les top des ventes manga en 2019 n’est que partiellement renouvelé au Japon, car les places à ce niveau sont toujours difficiles à atteindre. Mais la diversité de l’offre japonaise n’est de toute façon pas ici. Aussi, cette année encore, Journal du Japon vous propose de terminer en image sur un note pleine de curiosité qui alléchera votre appétit de lecteur : voici 20 séries à découvrir grâce au Kono Manga Sugoi!, un classement qui donne les meilleurs mangas de l’année 2019 sur les recommandations annuelles de 400 professionnels travaillant dans le milieu du manga et de l’édition.

Top 10 masculin

Top 10 féminin


Dossier Bilan Manga 2019

Ventes au Japon : du neuf ?

Publication : 365 jours de nouveautés !

Sélection : 6 nouveautés qu’il ne fallait pas rater en 2019

Ventes en France : l’extraordinaire ascension !

Et retrouvez nos bilans des années 20102011201220132014201520162017 et 2018 du marché français du manga. Tous les chiffres présentés ici sont des estimations et donc, comme toujours, ils sont à prendre avec du recul et à titre de comparaison entre les différentes années ou les différents secteurs du marché… surtout pas comme des valeurs ou vérités absolues.

Sources : GfKManga-newsActua BD, Manga Conseil le blog du Mangachat, le Hors-série : L’Année Manga d’Animeland, Livres Hebdo et les éditeurs et libraires.

Paul OZOUF

Rédacteur en chef de Journal du Japon depuis fin 2012 et fondateur de Paoru.fr, je m'intéresse au Japon depuis toujours et en plus de deux décennies je suis très loin d'en avoir fait le tour, bien au contraire. Avec la passion pour ce pays, sa culture mais aussi pour l'exercice journalistique en bandoulière, je continue mon chemin... Qui est aussi une aventure humaine avec la plus chouette des équipes !

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. Floriano dit :

    Bonjour, juste pour souligner 2 erreurs : Kingdom ne date pas de 2010 mais de 2006 et Kaguya-sama : Love is War ne date pas de 2018 mais de 2016, ce qui n’en fait pas la série la plus récente de ce Top 10.

    • Paul OZOUF dit :

      Bonjour Floriano,

      Paul OZOUF, rédacteur de l’article. Enchanté et merci de nous avoir lu, et pour votre vigilance.
      Pour Kingdom le tableau mentionnait bien 2006 mais, en effet, il restait bien une coquille dans le texte et pour Love Is War c’est corrigé ! 🙂

  2. Hibari's Lover dit :

    Dites-moi, je me pose la question chaque année, mais est-ce qu’il existe un top des ventes quelque part en ce qui concerne les ventes de tankoubon « hentai » ? Forcément ce genre d’ouvrages n’apparait pas dans le classement général des ventes, du coup ils restent un peu invisibles … J’ai dû trouver par-ci par-là
    des tops de sites de ventes, mais rien de plus …

  1. 31 janvier 2020

    […] surprise de l’année 2019 (comme nous le disions il y a peu dans notre analyse des ventes de manga pour l’an dernier au Japon), voici que débarque déjà – le 5 février – The Quintessential Quintuplets en […]

  2. 19 avril 2020

    […] à ce que le top des ventes japonaises pourrait laisser penser (voir [Bilan Manga 2019] Ventes au Japon : du neuf ?), One Piece tient toujours bien la cadence et n’est pas encore prêt de se faire dépasser au […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *